Celle qui demandait asile
RSS
RSS

Partagez
 

 Celle qui demandait asile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre du Conseil | Section Culture & Traditions
Messages : 24
Date d'inscription : 05/12/2014
Localisation : Dans son bureau au siège de Lohendra
Humeur : Douce

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Marionette/Capable d'échanger son corps avec un autre.
Age du personnage: 102 ans
Métier: Membre du Conseil & chef de la section Culture et Traditions
Summer Bladewell
Summer Bladewell
Membre du Conseil | Section Culture & Traditions
MessageSujet: Celle qui demandait asile   Celle qui demandait asile Icon_minitimeSam 6 Déc - 17:01

Celle qui demandait asile

avec Gwendäl Voldacar

 

Le pouvoir des renseignements de Lohendra était quelque chose qui avait toujours le don d'émerveiller Summer malgré les années. Depuis le temps, aurait du s'y habituer mais non, ça lui coupait toujours le sifflet. Et souvent, elle se demandait combien de personne pouvaient bien travailler dans l'ombre pour que ces informations remontent jusqu'aux oreilles du Conseil. D'ailleurs, quand on parlait du loup...
Une jeune fille venait de faire respectueusement son apparition dans le bureau de la conseillère. La jeune fille informa la concernée qu'une missive était arrivée pour elle et elle lui tendit le dit morceau de papier. La semi-blonde sourit d'un petit air amusée. Elle ne pouvait s'empêcher de trouver certaines méthodes encore vieillottes malgré l'avancée technologique globale de la capitale. Mais d'un côté, elle comprenait l'idée, ça devait sans doute éviter grandement les dangers encouru à utiliser des moyens de communication plus élaborés. Prenant le papier, elle le lue rapidement avant de le réduire en miettes. Sans ménagement, elle se leva et et dit à la pauvre jeune femme de lui trouver une excuse auprès des autres membres du conseil au cas où ils se questionneraient sur sa subite disparition. Sous l'air désappointée de la stagiaire, Summer la rassura en un sourire, lui promettant qu'elle serait de retour avant le lendemain... Ce qui n'eut pas tellement l'effet escompté mais bon, tant pis !

Sortant discrètement du siège du conseil par un système de portes dérobées empruntées généralement pour des escapades pas très politiquement correctes, la marionnettiste rabattit la capuche de sa simple cape sur elle avant d'aller se fondre dans les rues de la capitale.
Après de longues minutes d'une marche rapide, la blonde s’arrêta au carrefour d'une ruelle vide. L'étroitesse de l'endroit faisant que l'on ne pouvait y passer que dans un sens et qu'à une personne, les murs étant trop proches l'un de l'autre pour laisser passer plus de personnes. En sens inverse, un homme arriva et sans s’arrêter, se dirigea vers la blonde. Ils échangèrent à peine quelques mots, de façon rapide et à peine audible, avant de se séparer, repartant chacun de leur côté.  
Un petit sourire naquit sur les lèvres de la conseillère alors qu'elle se dirigeait vers les rues un peu plus animées de la capitale. En vérité, ça faisait un petit moment qu'elle surveillait discrètement les gens d'Heka qui pouvaient arriver sur Dena. Elle restait septique quand à tout ça mais ça avait suffit à éveiller sa curiosité. Leurs informations sur cette autre île étaient plus que succinctes et la femme était désireuse d'en apprendre plus. Aussi, quand elle eut vent d'une citoyenne de cette autre île était passé à Dena, elle s'était précipitée pour essayer de lui tomber dessus avant les chevaliers qui seraient bien moins agréable qu'elle. Faisant jouer certaines réseau d'information, elle venait d'apprendre que l'inconnue avait été vue près de la cathédrale de la capitale pour la dernière fois. Il n'en fallut pas plus à la blonde pour se précipiter vers le dit endroit.  

Poussant l'une des lourdes portes du lieu saint, Summer y entra, non sans un émerveillement presque enfantin. Elle connaissait bien le lieu certes, mais malgré les années, elle le trouvait toujours aussi majestueux et beau. Marchant dans l'allée principale, regardant les vitraux avec une certaine nostalgie sur le visage, un bruit sec la fit sursauter et elle se retourna brusquement, fixant l'endroit d'où elle pensait que le son provenait.

- Il y a quelqu'un ?




  © Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
Tout savoir
La boite aux cookies
De plumes et de papiers
Summer vous écoute en #ff6600
Merci à Sywen pour ce superbe vava
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Messages : 96
Date d'inscription : 17/08/2014
Localisation : France, devant mon ordinateur.
Humeur : Joyeux.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Aigle Royal : Obtient les capacités d'un rapace.
Age du personnage: 22 ans.
Métier: Nomade au chômage.
Gwendäl Voldacar
Gwendäl Voldacar
Citoyen
MessageSujet: Re: Celle qui demandait asile   Celle qui demandait asile Icon_minitimeMar 9 Déc - 20:40

L'hiver, une chose formidable et pourtant bien disgracieuse lorsqu'il s'agit de me procurer le plaisir tant recherché dans ces contrées inconnues. M'étant entièrement fier au discours de notre Roi, m'attendant donc à retrouver un pays ensoleillé du soir au matin, j'avais été déçu en découvrant l'épaisse couche de neige immatriculée de noire qui jonchait les rues. Etait ce là la prestigieuse ambiance de Dena, envolée comme par miracle par quelques imprévus du temps, noircissant ainsi mon avis global de notre Némésis ? Je me demandais presque d'où lui venait sa si grande réputation bénéfique pour beaucoup ; certes, les longues discussions des passants ainsi que la largeur quasiment hallucinante de la foule me plaisaient, mais je ne reconnais pas la bonne architecture sur les bâtiments. Le tableau n'était pas pour autant embelli par la soyeuse mer de poudreuse qui envahissait les ruelles, jusqu'à remplir les plus étroites, ce qui au contraire, l'empirait. La froideur extrême de l'environnement, bien que je fusse une habituée, me glaçait les veines, jusqu'à me faire hésiter à rebrousser chemin. Quelques heures de route en plus auraient suffi à m'achever définitivement, alors que je me serais sans doute effondrer dans la neige sous le regard rieur des Deniens. Ça ne me dérangeait pas directement ; seulement, je tenais à rester droite et propre, pour ce septième jour en ville.

Au fond de moi, je me savais comme n'étant pas concentré sur la potentielle direction que je prenais. Après le fait que je n'en avais pas, à part peut-être l'hôtel où je résidais temporairement, c'était un tout autre bâtiment qui m'intéressait, du haut de ses, à mon estime, cinquante mètres ; une cathédrale, du moins, une église immense et massive, qui devait bien prendre à elle seule une bonne partie de la ville. Suspicieuse, je ne savais pas pour autant quoi penser de cette construction. À vue d'œil, elle me paraissait tout à fait noble et embellie par diverses décorations verdoyantes, mais je me demandais vraiment quel genre de dieu ils vénéraient en ces lieux. Peut-être était ce leur Roi, dont j'avais déjà oublié le nom en quelques semaines. Il faut dire que Dena possédait une histoire infiniment plus bombée que celle d'Heka, lui conférant ainsi une grande importance historique. Nous, nous justifions simplement tous nos faits passés au nom de Kel'Chin, ce qui était simple, mais majoritairement faux. Il n'existe pas, après tout.

Sans même m'en rendre compte, je m'étais mise à avancer vers l'édifice, regardant et écoutant vaguement les passants qui peuplaient les rues. La plupart des dialogues s'avéraient inintéressants, mais j'appréciais plutôt les quelques indications de chemin vers la présumé cathédrale que me conféraient quelques citoyens ayant du temps à perdre. J'en avais déduit, non seulement en voyant enfin l'entrée de la battisse devant moi, mais également grâce à ces quelques informations, qu'elle était ouverte au peuple. Aucune messe n'était prévu pour autant, ce qui me rassurait et me laissait donc quartier libre pour visiter le bâtiment religieux. J'étais non seulement outré par la prestance de l'endroit, mais également par sa blancheur dont même la neige pourrait être envieuse, ce que je n'avais pas l'habitude de voir.

L'intérieur de la cathédrale était tout aussi sublime. Deux lignées parfaitement parallèles de colonnes, dans lesquelles étaient incrustés de fines lignes d'or scintillant, soutenant un plafond circulaire orné de motifs divers et variés, pour la plupart reprenant ce que je croyais s'apparenter à une sorte de fleur atypique. Des murs porteurs résistants, joncher de quelques fenêtres aux vitraux colorés, alors qu'au milieu de ce paysage féerique se trouvaient quelques bancs en bois, sans doute du pin, contrastant ainsi avec la blancheur extrême de la salle. Contrairement à ce que je croyais, l'unique pièce de l'édifice était quasiment vide, contrairement aux habitudes d'Heka. Là-bas, quiconque ne pratiquais pas la religion devait être pendu, mais ici, c'était tout le contraire. Mis à part quelques personnes, je devais bien être la seule présente et active. Si bien que j'eusse saisi une pierre par terre, la lançant pour attirer l'attention des personnages assis, ce qui ne semblait pas vraiment marcher.

- Il y a quelqu'un ?

Je baissais timidement la tête sans raison, m'approchant de ce qui m'avait semblé être la voix d'une jeune femme et ce qui, apparemment, était bel et bien le cas Je ne tardais pas à voir une personne à l'allure assez aisée et sans doute blonde de nature, dont j'avais l'impression d'avoir déjà vu le portrait quelque part, je ne sais où.

- Bonjour...vous êtes... ? Hem, désolé, mais quelle est la religion à Dena, s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Celle qui demandait asile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Blaoria [capitale] :: Cathédrale-
Celle qui demandait asile 1406414697-part