Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]
RSS
RSS

Partagez
 

 Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeMar 20 Aoû - 21:12

Voilà une nouvelle journée qui commençait. Pour être franc, n’étant pas très friand du soleil bien qu’il n’ait pas le choix de se lever quand il fait jour comme tout le monde, notre homme n’était jamais partant pour se tirer du lit pour aller trainer dans ses rues assez mal fréquentés bien que cela devenait une totale habitude pour lui. Enfin bon, comme on dit, il faut se lever pour gagner sa vie et s’il voulait pouvoir manger le soir il fallait bien qu’il arrête de faire le flemmard. Il ne fallait d’ailleurs pas vraiment compter sur Kyrielle pour le sortir du lit apparemment, cette jeune femme avait la capacité monstre de pouvoir rester un moment à flemmarder du moment qu’elle était bien au chaud dans ses bras. Mais bon, elle aussi devait aller travailler. Bien qu’elle n’aille pas tous les jours là-bas et aidait de temps à autre son copain pendant sa journée de travail, ce n’était pas le cas pour aujourd’hui. Ainsi, bien que tous les deux ronchonnant un moment couché, ils se levèrent finalement. Lui était comme à son habitude mal coiffé, mais de toute manière il ne pouvait rien y changer même avec un coup de peigne dans les cheveux. Chose qu’il fait tous les matins je vous assure ! Les deux ne mirent de toute façon pas bien longtemps à s’habiller et à manger un petit quelque chose, le chien eut bien sûr droit à sa part ainsi qu’à un bonjour du matin. Ce dernier ne semblait pas apprécier si on ne lui donnait pas sa petite caresse du matin, mais bon, il s’agit de Wolfy et étrangement il était l’un des deux être sur terre pour qui Silver laissait bien des choses passer, alors qu’il est insupportable avec tout le monde. Une fois prêt, les voilà tous les deux dehors main dans la main.

Comme souvent lorsqu’elle devait aller dans cet endroit un peu glauque il faut le dire, le jeune homme avait pris pour habitude de l’accompagner jusqu’au bout. N’aimant de toute façon pas la savoir toute seule dehors. Il faut dire qu’aussi vu le concentré de taré au mètre carré ici… Bon, d’accord Silver en faisait partit et Kyrielle devait l’être à sa manière mais tout de même ce n’était pas une raison ! Laissez-le donc gentil, tant qu’il l’est encore. Venez donc vous plaindre quand il sera exécrable avec vous ! La  laissant à l’entrée, un simple baiser échangé. Hm, oui bon d’accord un bon baiser quoi. Et les voilà en train de se faire un léger signe de la main, attendant la pause midi ou encore le soir pour se retrouver. Ainsi va la vie de tous les jours, il y a mieux, beaucoup mieux c’est sûr. Mais étrangement notre homme se disait qu’il y avait bien plus à plaindre dans ce bas monde, il en avait souvent la preuve sous les yeux. N’hésitant de toute façon pas à rogner de l’argent jusqu’à la moelle de certaines personnes. Leur devenir lui importait peu de toute façon, quand quelqu’un n’a plus d’argent pour le payer, ce client n’en est plus un. Simple la vie non ? Quoiqu’il en soit, accompagné de son chien. Ce dernier lui offrant une certaine compagnie et pratique pour dérober de temps à autre certaines trucs, il se dirigea vers le centre-ville. C’est ici souvent qu’il faisait affaire, retrouvait des gens, croisait des nouveaux pigeons ou autre. Ne portant quasiment pas de marchandise sur lui de toute façon. Le peu qu’il avait c’était pour se trouver de nouvelles proies. D’habitude c’est tu payes et je te fais parvenir le reste dans un endroit plus discret voilà tout. Il avait de toute façon une bonne réputation, dans le genre qu’il vous donne bien quelque chose en échange de l’argent. Le client est roi, ou presque…

Se callant dans un endroit, il attendit ainsi son premier rendez-vous de la journée. Un jeune garçon complètement accro devait une nouvelle fois renouveler son stock. Comme toujours, il arriva. Quelques mots échangés, et de l’argent empoché. Un autre rendez-vous donné le soir même ailleurs pour lui donner ce qu’il lui avait gracieusement acheté et voilà le travail. Une journée qui commençait plutôt bien en somme, mettant Silver de plutôt bonne humeur pour le coup. Quand on est dealer, on gagne souvent bien sa vie si on se débrouille bien, mais il y a des journées avec et des journées sans quoi… Rangeant discrètement son petit pactole du jour, il fait exactement la même chose avec le client suivant. Donnant toujours des points de rendez-vous différent pour varier et ne pas donner de mauvaises habitudes d’un point de vu externe. On n’est jamais trop prudent dans ce métier. Rangeant à nouveau l’argent du jour dans ses poches, Silver s’étira. Bonne journée oui. Wolfy ne semblait pas du même avis soudainement, puisqu’aux lieux d’aller réclamé à manger vu l’heure il se mit à renifler pour aller se planter devant un grand homme noir. Tient, le chien avait-il décidé soudainement que cet homme devait de l’argent à son maître bien aimé ? Allez savoir, cet animal est très intelligent et quelque peu étrange parfois… Ayant encore un peu de temps avant de se décider d’acheter à manger, le brun rejoignit le dit homme. A le regarder comme ça, il ne semblait pas du coin. En tout cas sa tête ne lui disait rien.

- Bonjour toi. Pardonne mon pauvre chien, ce dernier meurt terriblement de faim.

Pourquoi dire ça ? Parfois ça fait pitié un animal qui a faim et des gens donnent de l’argent rien que pour ces belles paroles en fait… Sans attendre de réaction il se planta devant lui, comme pour lui faire comprendre de ne pas aller plus loin. Il avait mis le grappin dessus, il devait ne pas trop compter aller quelque part maintenant. Allez.. je suis sûr que tu as de l’argent sur toi jeune homme…


- T’as pas l’air du coin toi. T’es dans le mauvais quartier pour faire du tourisme vieux.


Pour être franc, il n’avait en fait aucune idée de ce qu’il faisait là, ni même d’où il venait. Il s’en fichait de toute manière, seul son argent l’intéressait. Son Husky quant à lui se positionna juste à ses pieds assit, fixant lui aussi le grand brun. Perturbant animal… Remettant ses lunettes en place, il se décida à sortir un cigare pour l’entamer le temps que ce pauvre homme ne se décide à parler. Pour le moment il était gentil hein… Très gentil même.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Messages : 541
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Corbeau/la chance-malchance
Age du personnage: 23ans
Métier:
Nate A. Komaeda
Nate A. Komaeda
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeSam 24 Aoû - 17:24

Vous savez, c’est vraiment dur de trouver un bon petit boulot en ces temps dur et même un petit qui paye assez pour vivre dans un logement de taille moyenne. Bon, notre corbeau semblait avoir été chanceux dans sa malchance ! Pourquoi ? Alors que notre homme était pris dans une situation de pose de bombe, le chef avait vu les efforts du jeune homme et son restaurant avait pu être sauvé grâce à lui et l’aide d’un chef des Chevalier. C’était quoi le prénom du blond déjà ? Mh, ça lui était sorti de la tête si ce dernier le lui avait donné. De ce fait, le cuistot en chef voulait les remercier à sa façon en leur demandant s’ils avaient besoin de quelque chose. Ça tombait bien, Corvus était justement à la recherche d’un travail depuis un bon mois maintenant. Voir même plus… Le petit boulanger en dessous de chez lui commençait à ne plus avoir besoin de ses services et de ce fait, les revenus se faisaient de moins en moins présent. Voulant absolument arrêter de compter sur son meilleur ami, le corbeau avait saisi cette occasion sans attendre une seconde ! Bon, pour commencer, le noiraud avait les sales tâches comme le chef ne connaissait pas bien ses compétences en cuisine. Pendant deux petites semaines, Crovus serait de corvée pour aller chercher des informations sur des aliments plutôt rare à droite et à gauche. C’est là que notre histoire du jour arrive ! L’espèce de nouveau pays qui était apparu il y a peu de temps. A croire que son patron connaissait rapidement ce qu’il fallait pour faire de la bonne cuisine. De ce fait, le jeune homme avait dû partir de bon matin histoire de ne pas rentrer au milieu de la nuit. Etant un endroit qui lui était complètement inconnu, Corvus préférait rester sur ses gardes avec son pistolet caché. Il dut pousser son corbeau de compagnie pour qu’il ne le suive pas comme si l’animal sentait le danger pour son ami. A croire que la journée serait plus épuisante que prévu. Enfin, en plus de la longue marche qui allait arriver.

Arrivant vers la frontière des deux pays, le courbes espéra que se faufiler ne serait pas quelque chose trop dangereux. Corvus avait l'impression de s'enfuir et d'être un cambrioleur dans la minute actuelle. On pouvait facilement voir sa tête bêbete. Pendant les cinq premières minutes, notre ami s’attendait à ce qu’un garde lui saute dessus tellement il se sentait oppressé et stressé par l’atmosphère. Peut-être était-ce simplement l’ambiance de ce nouvel endroit qui ne le mettait pas bien à l’aise ? Il faut dire que cet endroit était réputé pour être beaucoup plus dangereux que Dena et l’homme devait faire attention en cas d’attaque. Un peu pour ça qu’il avait caché son arme même s’il avait déjà failli être arrêté par cet homme blond en ayant tué un criminel. Après tout, c’était lui qui avait commencé en voulant faire du mal à sa sœur et on sait tous que notre Corvus est quelqu’un de très, trop protecteur.

Alors que notre étranger était arrivé dans son lieu d’achat, la capitale du pays pour être précis, le soleil se faisait déjà haut dans le ciel. Il devait être midi et cela faisait environ cinq heure que ses pas le menaient à sa destination. Alors qu’il sortit une bouteille d’eau pour se rafraichir un petit peu, un chien arriva à ses pieds avant de s’assoir et le fixer d’une drôle de façon. He… Il avait quelque chose sur le visage ? Ou puait-il autant l’étranger que ça ? Sûrement la deuxième solution vue qu’un chien avait un sens de l’odorat très développé ! Ne sachant pas trop s’il appartenait à quelqu’un, Corvus hésita à se pencher pour le caresser, mais heureusement la réponse lui fut rapidement donnée. Un homme, un peu plus grand que lui, arriva à ses côtés en excusant son chien car ce dernier avait faim. Ce dernier avait une manière plutôt originale d’adresser une salutation. Mh, bon un petit moment de pause ne devait pas faire de mal non ?

« Bonjour, ne vous en faites pas pour ça. C’est plutôt un joli chien que vous avez là. »

C’est vrai, c’était la première fois de sa vie que le corbeau voyait un chien de ce genre-là. C’était plutôt un beau chien quand on savait que Corvus n’aimait pas trop cette race. Surtout les petits en fait, mais ne partons pas dans un sujet Hs voulez-vous ? Entendant que le chien semblait avoir faim, la bonté d’âme de notre noiraud prit le dessus. Attrapant son sac, il en sortit son sandwich, fait la veille, pour y casser un morceau et le tendre au chien. Ca aimait la viande ses animaux là non ? Enfin, peut-être pas les chiens d’ici. On ne sait jamais… Alors que notre ami se relevait, une petite surprise arriva en même temps. Son petit corbeau, qui aimait le suivre partout sans en avoir le droit, sortit du sac avant de voler autour d’eux comme s’il narguait Corvus. Se tenant le visage d’une mine effarée, il soupira avant de lui dire de revenir immédiatement ici ! Ce que le petit oiseau fit en se posant sur son épaule et fixant les deux habitants en face d’eux. Corvus reprit la parole un peu gêné par la situation et remettant son fidèle chapeau droit sur sa tête.

«  Ah… Excusez-moi pour ça. Soupira-t-il. Effectivement, je ne suis pas du coin. Je dois faire une course pour mon patron et repartir. Peut-être que vous pourriez m’indiquer le chemin ? »

Mh, on pouvait tout de même bien comprendre que notre homme n’avait pas l’habitude d’entamer une conversation et encore moins de demander de l’aide à un étranger préférant se débrouiller tout seul. Mais, les indications que son chef lui avait donné était complètement floue… Et pour une fois, un peu d’aide ne serait pas de refus. En espérant bien sûr être tombé sur une bonne personne et ne pas avoir de mauvaise surprise.

_________________
Wouiii:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeMar 10 Sep - 17:46

On pouvait dire qu’il était tombé sur un bon spécimen. Du moins, du point de vu de Silver tout le monde en est un, il suffit d’un peu de bonne volonté. Ne s’en prenant en revanche pas à tout le monde. Il était tout de même assez consciencieux qu’il y avait plus légal que de la drogue et donc tomber sur une autorité, sans façon. Il comptait bien continuer à mener sa petite vie. Et gagner plus d’argent, ce n’était pas en rendant des comptes aux autorités qu’il allait pouvoir s’en sortir. Et puis franchement, s’il se faisait embarqué, imaginons que sa pauvre Kyrielle se retrouve toute seule ? Ou même juste avec le chien ? La laisser trainer tous le temps seule dans ces bas quartiers ? Non merci, il y avait déjà assez de prostitués qui stationnent dans les rues au quotidien sans qu’on s’amuse à rajouter des victimes d’harcèlement de la gente masculine en plus. Invivable par ici ? Oh et bien maintenant il n’avait pas non plus vraiment à s’en plaindre et ne se voyait pas vraiment aller ailleurs. Les petits coins de paix, il n’y croit pas et sait très bien au fond de lui-même qu’il n’était pas fait pour ça. Quel belle descendance il ferait si jamais un jour cela venait vraiment d’actualité. Mais revenons-en à la situation actuelle voulez-vous ? A savoir son fidèle animal qui venait de mettre la patte sur un bien étrange personnage. Il n’avait pas la tête du pays et son chien ne faisait que confirmer ses doutes. Et pigeon étranger ? Oh peut-être arriverait-il à lui fournir un peu de sa marchandise au prix fort, il suffit de mentir un petit peu sur l’objet vendu si besoin…

Alors qu’il venait d’aborder l’homme à sa façon, n’hésitant pas à faire passer son animal pour un malheureux de service, il pouvait de toute façon compter sur ce dernier pour réagir de façon étrangement intelligente en fait. Et donc ne pas le contredire. Restant bien contre les jambes de son maître, le voilà planté devant lui. Et voilà c’est partit. Ce brun à la tête si naïf n’hésita pas un seul instant à complimenter son chien. Bien sûr qu’il est beau ! C’est le sien ! Et puis, on pouvait lui reprocher bien des choses, mais pas de ne pas prendre soin de sa petite famille du moment. Mais ces quelques mots avaient suffi à faire plier le jeune homme pour lui faire sortir un petit quelque chose de son sac. Et voilà. Wolfy se mit à battre de la queue, affichant un air ravit tout en se précipitant sur le repas gratuit qu’il venait de gagner. D’accord, il était tombé sur la victime parfaite qui n’hésitait pas à aider un pauvre animal affamée. Un sourire en coin, bien qu’assez discret. Attendant tout de même qu’il finisse de parler, espérant que ce dernier lui demande de l’aide pour se retrouver, ou une autre bêtise du genre. Quelque chose qui lui offrirait l’occasion rêvé de mettre le grappin sur sa victime du moment. Mais un petit évènement cassa l’instant. Un corbeau qui sortait du sac.. ? Haussant les sourcils, l’homme se mit à déduire que soit c’était son totem, soit son animal de compagnie soit les deux ? En tout cas, le Husky ne tarda pas à réagir face à cette intrusion, grognant devant n’animal, comme prêt à lui bondir dessus. Hm, sur le fond il s’en fichait qu’il tue l’oiseau, mais ce n’était pas un bon plan s’il voulait arnaquer le jeune homme ainsi. Il tapota la tête de son animal qui se calma net à ses mots.

- Calme… Ce n’est pas des façons voyons.

Il parlait d’un ton que le chien connaissait certainement bien. Il s’arrêta et retourna finir de mâchouiller ce qu’on avait bien voulu lui donner, se couchant aux pieds de son maître. Fixant alternativement l’oiseau et son maître, il pouvait au moins reconnaitre que l’animal lui correspondait. Très bien, le pigeon est un corbeau, mais cela ne l’empêchera pas de le plumer. Son sourire s’élargie alors lorsqu’il lui annonça ne pas être du coin et devoir faire quelques courses. Quel genre de courses… ? S’il n’était pas du coin peut-être cherchait-il quelque chose de caractéristiques du coin ? Se retenant de ricaner tant il trouva cela facile, l’homme reprit la parole. Se concentrant pour garder un ton pas trop mauvais, adouci  sa voix et paraitre moins manipulateur dans ses propos.

- Oh. D’où tu viens ? Comment ça-t-il par demander. Quel genre de courses, je pense certainement pouvoir t’aider l’ami.

Paraitre plus sympathie pour avoir plus facilement sa proie. Si on est un minimum intelligent on peut se rendre compte qu’être agressif et mauvais à tout va n’est pas forcément ce qui apporte le plus. L’intelligence est plus forte que la force, même si notre homme était loin d’être à plaindre physiquement. En gros, il ne faut pas le chercher. Mais revenons-en à son idée. Comme pour tâter du terrain et voir comment il pourrait tourner la chose et lui fournir un peu de « farine » dirons-nous.

- J’ai d’ailleurs avec moi une des spécialités de chez nous. Tu serais intéressé d’en savoir un peu plus sur notre culture ?

Que de beaux mots pour parler purement et simplement de drogue… En même temps sans dire que c’était monnaie courante par ici, il y avait tout un petit trafic présent en ville donc.. c’était bien une spécialité locale non ?~
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Messages : 541
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Corbeau/la chance-malchance
Age du personnage: 23ans
Métier:
Nate A. Komaeda
Nate A. Komaeda
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeDim 15 Sep - 15:51

Si seulement notre homme savait où il venait de mettre les pieds, son attention serait plus au qui-vive qu’à s’occuper d’un chien qui semblait avoir faim. En tout cas, l’animal semblait plutôt content de la petite gâterie que venait de lui donner Corvus. Après tout, le sandwich était un peu trop grand pour une seule personne et le noiraud ne le finirait certainement pas aujourd’hui. Dans sa petite tête, l’homme avait prévu un repas plutôt grand dans le cas où la possibilité de rentrer tout de suite ne serait pas là. Chose qu’il voudrait à tout prix éviter ne voulant pas retrouver son appartement retourner de tous les côtés à cause de sa sœur qui cherchait désespérément quelque chose à se mettre sous la dent. Au moins, son fidèle corbeau était à ses côtés et le risque de le voir finir en poulet dans une casserole ne serait pas là. Quoi c’était exagéré ? Non, pas du tout quand on connaissait Nother et son envie de manger. Enfin, ne changeons pas trop de sujet et revenons à la situation initiale. Alors que le volatile venait de sortir de son sac et ainsi se poser sur l’épaule de son pseudo propriétaire, le chien ne semblait pas apprécier cette nouvelle présence vu que les aboiements en sa direction commençaient à fuser. Il n’avait jamais vu ce genre d’oiseau par le passé… ? Ou avait-il une autre idée derrière la tête que Corvus ne voulait même pas imaginer ? En tout cas, le corbeau ne perdit pas son temps pour pencher un peu la tête et lui croasser dessus après que son interlocuteur ait calmé son chien. Comme si l’oiseau essayait de  le narguer un peu, mais d’une manière très courte. Qui croirait notre homme s’il disait que son corbeau avait son petit caractère ? Certain, ayant subi ses taquineries. Bref !

Après ce petit imprévu, la conversation reprit son sens et la question de Corvus eut rapidement plus ou moins une réponse. Pour commencer, l’homme venait de lui demander d’où il venait et qu’il allait surement pouvoir l’aider à trouver les quelque courses que notre jeune homme venait chercher. On ne pouvait pas vraiment appeler ça des courses d’ailleurs comme le corbeau était entré dans le pays en toute discrétion en espérant qu’un garde ne vienne pas lui poser des questions sur sa présence en ce lieu et surtout des costumes locale. Parce que oui, le jumeau ne connaissait absolument rien à ce pays et y n’était un peu envoyer à l’aveugle. Bon, Corvus n’était tout de même pas quelqu’un de bête bien qu’un peu naïf, mais le jeune homme n’était pas du genre à se mettre dans une galère pas possible et préférait rester aussi discret que possible. Son long manteau noir était d’ailleurs très pratique et son chapeau de même pour cacher sa couleur d’yeux qui pouvaient attirer quelque regard curieux. Bon, on ne compte pas la fois où il y a tué un criminel dans le restaurant, ce n’était pas très discret, mais nécessaire pour sauver des vies. Bien que la prison n’était pas passée très loin et heureusement était tombé sur un Chevalier plutôt compréhensible. Enfin, répondant plutôt à la question de l’homme plutôt que repenser à des événements passés.

« Je viens de la contrée voisine qui est très différente d’ici. Je te remercie de ton aide en tout cas. Je ne voulais pas vraiment rester une éternité ici. » Expliqua-t-il brièvement.

En effet, vous avez compris que Corvus n’avait pas vraiment dit la vérité sur son lieu d’habitation. Ne connaissant pas vraiment le coin et ses habitants, le corbeau préférait rester sur ses gardes surtout que son petit compagnon ne semblait vraiment à laisse dans ce genre d’environnement. Etant son totem, le Fylearts pouvait très facilement ressentir ce que le corbeau ressentait bien qu’à une ampleur plus minime. Mieux valait ne pas rester une éternité dans un pays inconnu où on ne connaissait même pas les règles. Après tout, il n’était venu qu’en observateur.
Alors que la conversation reprit son cours, l’homme à ses côtés lui dit que sa connaissance en spécialité locale était plutôt bonne. Eh bien, si Corvus était tombé sur un homme parlant de nourriture, c’était un peu sa veine comme sa présence était justement pour ça. Toujours de son air aussi calme, le corbeau reprit la parole en remettant son chapeau plus haut sur sa tête et que la couleur dorée de ses yeux soient moins cachées.

«  Connaissance locale ? Est-ce que tu en connais niveau culinaire ? Cela m’aiderait grandement. Ah, et pendant que j’y pense. Je m’appelle Corvus. »

Bah oui, on pouvait voir que la discussion avait tourné au tutoiement alors se présenter était le minimum des respects à faire. Même s’il avait eu des problèmes avec sa mère et un père complètement absent, notre homme restait tout de même quelqu’un de poli surtout avec une personne voulant lui apporter son aide. En attendant la réponse, les yeux du noiraud se posèrent sur l’environnement les entourant. Pas mal de personne les regardaient plutôt bizarrement pour une raison qui était complètement inconnue à notre étranger. Avait-il apporté quelque chose de mal avec lui ? Même son corbeau n’aimait pas voir ce genre de comportement et s’agitait un peu en changeant constamment d’épaule sur son ami. Le regardant bizarrement, Corvus essaya de comprendre ce qu’il avait. C’était la première fois qu’il voyait l’oiseau se comporter de cette façon aussi étrange…

_________________
Wouiii:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeMar 24 Sep - 16:00

Pressé, c’est là le meilleur mot qui qualifiait ce drôle d’étranger du point de vu de notre brun. En effet, bien que notre homme avait une idée bien précise en tête et faisait son possible pour arriver à faire ce qu’il voulait sans pour autant paraitre encore plus suspect que son apparence le montre, il savait faire preuve de patience avec ses proies. Le brun un peu plus petit que lui semblait un peu ailleurs, comme s’il était à cran quelque chose de ce genre. Silver se demandait d’ailleurs vraiment d’où il venait, ne pas connaitre la Capitale est une chose, mais s’il était aussi paumé qu’il paraissait c’était un peu poussé. Sinon c’était vraiment un campagnard qui ne connaissait rien à la ville. Chose un peu grave du point de vu de notre citadin, mais bon… D’ailleurs, le corbeau perché sur son épaule n’était pas quelque chose de discret, il ne serait pas étonnant qu’un autre chien errant ou même un autre homme tente de le tuer pour le manger ou bien revendre sa carcasse au marché noir une fois bien empaillé. Par chance pour lui, notre homme n’était pas intéressé par ce genre de chose et  préférait se concentrer sur le trafic de drogue, croyez-le ou non cela peut rapporter gros… Remontant d’un geste presque automatique à force ses lunettes sur son nez, il songeait en silence. L’homme lui avait répondu être d’une contré voisine et appuyait sur le fait qu’il ne voulait pas rester ici longtemps. Eh bien quoi ? Cette ville est-elle aussi désagréable qu’elle en a l’air ? Toute personne vivant dedans en a pris l’habitude depuis longtemps, ainsi difficile de juger. Souriant à nouveau, l’homme était tout de même très curieux de savoir de quel contré il vivait. Attend, c’est lui qui est l’étranger dans cette histoire pas lui ! C’est donc à lui de rendre des comptes.

Gardant cette question dans un coin de son esprit. Le trafiquant finis tranquillement son cigare en l’écoutant terminer. Lâchant ce qu’il fumait au sol, bien que prenant tout de même garde à ne pas le laisser tomber sur son chien couché à ses pieds, il écrasa ce qui fumait encore au sol avant de reporter son attention sur la personne. Alors comme ça il cherchait dans le culinaire ? Disons que sa drogue ne se mangeait pas vraiment, enfin, on a dire qu’il n’avait jamais essayé de la consommer et pour ainsi dire il ne voulait pas vraiment savoir ce que ses clients faisait avec. Du moment qu’on le payait… Mais cela pouvait se faire passer pour de la farine ! De la farine très spéciale dirons-nous… Posant son regard améthyste caché par ses lunettes sur les yeux dorés maintenant bien dévoilé de son futur pigeon, il glissa sa main dans sa poche pour en sortir un petit sachet. Il y avait de la poudre blanche, cela ne paye pas de mine comme ça, mais ça vaut de l’or. Jamais Silver n’en porte en grande quantité sur lui, question de sécurité. Un drogué un peu trop accro aurait vite fait de tenter de vous tuer juste pour un  petit sac comme celui-ci. Mais c’est bien sûr sans compter la lame que notre homme porte toujours sous sa veste. Il n’est que rarement amené à s’en servir, question de sureté dirons-nous. C’est une ville de fou après tout.

- Hm je vois. Tu vois ça ? Ça vaut de l’or par ici, bien des gens en veulent. Pour tout te dire j’arrive même à vivre juste en vendant ça, pour dire que les clients reviennent toujours…~

En même temps la drogue est un cercle vicieux, si jamais on tombe dedans, parfois de façon non-voulu, vous savez, vouloir juste un peu essayer peut commencer très vite. Mais une fois qu’on est dedans, impossible de s’en sortir, ou c’est du moins très difficile. Il faut souvent se faire aider et avoir la volonté. Ce qui est bête, c’est que cette substance addictive a pour manie de ruiner toute volonté d’arrêter au fil du temps… Bien des gens ont dû maudire notre homme, tout en le bénissant à chaque fois qu’il leur vend un peu de son produit… Remettant vite fait ce qu’il tenait en main dans sa poche il continua. Son but, l’envouter, lui faire gober des bêtises…

- C’est comme de la farine, mais elle a une odeur spéciale très appréciée. Même nature les gens adore… Mais je ne sais pas si c'est ce que tu cherches.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas dire pour vendre quelque chose… Quitte à le faire renifler un coup, si cela pouvait le faire céder il n’était pas contre. De toute façon à chaque fois qu’il poussait quelqu’un à essayer, la personne était tellement intriguée qu’elle voulait recommencer. Ben oui, c’est comme la farine mais s’en est pas… Regardant brièvement la montre à son poignet, l’homme fit mine d’être surchargé, bon dans le cas présent c’était faux, mais il n’était pas obligé de savoir les détails… Tapotant ses mains, son chien se releva immédiatement, comme prêt à coller son maître pour le suivre. Obéissant…

- Au fait je ne t’ai pas demandé tu viens d’où Corvus ? Appelle-moi Silver. Pardonne moi d’avance je n’ai pas beaucoup de temps devant moi.

Pour faire ça ? S’il avait quelque chose ça le mettrait mal à l’aise, mais très franchement il s’en fichait royalement de l’endroit d’où il venait. Ce qu’il comptait c’était son argent dans son porte-monnaie. Il aurait bien plus d’utilité entre ses mains à son gout. Mais surtout il ne faut pas le laisser réfléchir, montrer qu’il avait besoin de gagner sa vie, pauvre homme… Il faut le tenter…Voyons s’il arrivera à battre son record pour faire craquer quelqu’un cette fois ?~
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Messages : 541
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Corbeau/la chance-malchance
Age du personnage: 23ans
Métier:
Nate A. Komaeda
Nate A. Komaeda
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeDim 6 Oct - 14:56

Si seulement notre homme était au courant où il venait de mettre les pieds. Que ce pays n’était pas aussi rose de là où son habitation naturelle était. Enfin, je dis ça, mais Corvus avait tout de même été témoin d’une prise d’otage dans un restaurant et s’était un peu retrouvé avec une mini bombe qui lui avait juste explosé à la figure. D’ailleurs, le corbeau pouvait s’estimer heureux de ne pas avoir subi des dommages aux visages comme perdre un œil à cause de l’explosion ou quelque chose d’encore plus grave. Certes, le noiraud avait eu quelque égratignure qui saignait sur celui-ci, mais tout le monde se blesse non ? Puis aucune cicatrice était restée sur lui alors, ne nous plaignons pas de quelque chose qui avait pourtant bien fini non ? Voilà. Donc ne pensons pas forcément au passé et concentrons-nous sur cet endroit plus que spéciale pour notre pur étranger. Alors qu’ils étaient en train de discuter, Corvus se demandait tout de même ce que pouvait avoir son petit compagnon à plume pour s’agiter de cette manière. Cet endroit qui ne lui était pas très commun devait simplement le mettre mal à l’aise bien qu’on disait que les animaux étaient plus sensibles quand il s’agissait de mauvais augure, mais bon. Le corbeau était là pour son futur patron et le jeune homme ne pouvait rebrousser chemin aussi facilement.
Alors que les deux hommes étaient en train de parler, Corvus put finalement demander un peu d’aide en essayant de savoir si le type habitant sûrement dans le coin, pouvait l’aider à trouver quelque chose de bien d’ici. Ne connaissant absolument rien de leur culture, l’homme ne pouvait pas faire grand-chose à part fouiller un peu dans le coin. Voilà pourquoi un peu d’aide n’était pas du tout de refus ! Finalement, l’homme à ses côtés sortit un petit sachet de sa poche. Que cela pouvait-il bien être ? Posant son regard d’or sur cette chose, on ne pouvait pas dire que c’était très hors du commun non ? Pas quelque chose qui semblait l’intéresser en premier lieu quoi. Un produit qui valait de l’or et que tout le monde voulait… Tiens, c’était un peu étrange pour une simple poudre enfin, selon lui. Que pouvait-elle bien avoir de si spécial non ? Pour le moment, Corvus ne voyait absolument pas. Donc c’était un produit qui était surtout attirant pour son odeur ? Non, notre corbeau ne voyait pas vraiment l’intérêt de ce produit bien qu’essayant tout de même de s’y intéresser un petit peu. Rien qu’histoire de ne pas le blesser ?

« Une poudre qui attire les gens pour son odeur ? C’est-à-dire ? Surtout que manger de la farine au naturel si ce n’est que pour l’odeur, c’est un peu spécial non ? »

Oui, peut-être que Corvus était un étranger, mais ce n’était tout de même pas quelqu’un qu’il fallait prendre pour un idiot ! Peut-être que son comportement un peu trop à l’excès pouvait le faire croire par moment, mais dans sa petite caboche, toute une histoire pouvait se passer avant qu’une moindre action pouvait être faite. Bon, le jeune homme n’était pas autant sur ses gardes en ce moment, mais n’était pas complètement à l’aise non plus. Normal dans un pays dont vous ne connaissez rien non ? Pour continuer la conversation, les deux hommes se présentèrent et le dénommé Silver lui demanda d’où il venait au juste. Mh, l’homme ne semblait pas avoir la tête d’une personne de la police donc, il n’avait rien à craindre n’est-ce pas ? Au pire, le corbeau ne dirait que le nom de la ville et pas du pays histoire de reste tout de même un petit peu plus discret sur son origine.

« Eh bien, je viens d’une ville qui s’appelle Baloria. Ce n’est pas si connu que ça. Tu en a déjà entendu parler ? »

Une capitale qui n’était pas très connue, mais oui mon Corvus. Néanmoins, on ne pouvait pas dire que le contractant avait pour autant menti non ? Cet endroit n’était sûrement pas connu dans cette contrée sauf peut-être des autorités ou personnes hautes placées. Entendant qu’il avait peu de temps devant lui, le noiraud n’attendit donc pas pour commencer à marcher un petit peu. Où ? Sérieusement aucune idée le corbeau ne se laissait guider par l’homme. Même si c’était un coin plutôt dangereux, Corvus avait toujours son arme cachée quelque part sur lui ! Bien que cette dernière n’était pas forcément utilisée à un bon usage. Kof… Ne revenons pas sur cet accident.
Alors que les deux compères noirs marchaient dans la capitale, un homme qui ne semblait pas spécialement bien arriva en courant dans leur direction et fixant Silver plus précisément. Ce type avait un air complètement désespéré sur le visage comme s’il venait de perdre quelque chose voir même sur le point de mourir. Que pouvait-il donc bien lui vouloir ? Bien étrange comme comportement en tout cas. Ne disant rien et se contentant d’observer la situation, Corvus était bien curieux de savoir à qu’il avait vraiment à faire. Surtout pour qu’un homme arrive dans un tel état à ses côtés. Son corps tremblait comme une feuille comme s’il allait pleurer à tout moment ! Les mains dans les poches et fidèle petit corbeau sur l’épaule, Corvus attendit donc une réponse calmement et en observant la situation présente à lui.

_________________
Wouiii:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeJeu 17 Oct - 19:53

Bon soyons franc, Silver n’avait actuellement aucune sympathie pour cet homme. Il lui semblait gentil, certainement trop gentil, un peu benêt sur les bords sans pour autant être un idiot admiratif devant tout et n’importe quoi. Disons que c’était selon lui le genre de personne qui cèderait soit par crédulité, soit par pitié. La pitié c’est pour les faibles, mais Silver avait parfaitement conscience que dégager l’air d’être un pauvre homme qui fait son possible pour nourrir sa femme. Eventuellement inventer un enfant si besoin et. Pouvant alors pousser l’autre à lui donner de l’argent même sans comprendre le principe de la drogue. Pourtant il suffit de gouter pour tomber dedans, ce n’était pas si compliqué que ça non ? Bon, d’accord, le brun n’arrivait pas toujours à faire gouter à la personne, trop méfiante certainement. Il faut dire qu’il n’était pas vraiment le genre de personne à qui on ferait confiance grâce à sa tête, c’était même plutôt le contraire. Un prête lui avait sorti de ces métiers en tentant de deviner juste à son style… Il ne respire pas l’honnêteté certes,  mais il avait au moins le mérite de ne pas être violent contrairement à beaucoup de personne de ce bas-monde ? Oui on peut dire ça, même s’il pouvait parfaitement l’être s’il avait une bonne raison. Mais il était un homme fidèle à son petit chez-lui, ainsi il n’était pas le pire. Enfin, je suppose que son bonheur ne doit pas non plus contribuer au votre, ainsi qu’il vous arnaque pour une bonne cause ne doit pas vous arranger des masses. Mais tant pis ! Ce Corvus lui donnera de l’argent, il en était certain ! Que cela soit volontairement ou non d’ailleurs. Son pouvoir pouvait s’avérer très pratique pour faire en toute discrétion les sacs et les poches. Mais avant de songer à le voler, autant lui faire sortir l’argent tout seul. Après tout ce n’était pas si malhonnête que ça non ? Il lui donnait quelque chose en échange de cet argent tout de même !

L’incitant à le suivre plus ou moins, le jeune homme semblait réticent, bien qu’il le suive et se montrait curieux. Ne comprenant d’ailleurs pas le principe de la chose. D’accord. Quelqu’un un minimum renseigné sur la chose aurait de suite comprit de quoi notre homme parlait et aurait soit accepté soit serait parti n’étant pas intéressé par la chose. Mais non, il voulait savoir ce que c’était cette drôles de farine qui ne semblait pas à son gout, cherchant des choses qui se mangent. Oh eh bien, il pouvait s’amuser à la cuisiner sa farine s’il le voulait hein, ce n’était pas lui qui allait l’en empêcher. Une fois acheté il en fait ce qu’il veut ce cher client ! Bien décidé à tenter de lui faire gouter à ce cher homme venant d’une ville qu’il ne connait pas, faudrait songer à lui demander où cela se trouve tient… Notre homme fût interrompu par quelque chose, ou plutôt disons quelqu’un. Ah mais, c’est un type à qui il avait vendu sa dose habituelle la semaine passée presque. Il était déjà là ? En tout cas, à en juger par sa tête, il était visiblement en manque de sa drogue et espérait pouvoir renouveler son stock rapidement. Décidemment, le jeune dealer avait souvent l’impression d’être un sauveur dans ce genre de situation. Des gens tuerais pour de la drogue vous savez… Reculant d’un pas lorsque l’homme voulu s’agripper à lui en le suppliant, il le laissa tituber sans même faire le moindre geste pour l’aider ou même le poser contre un mur pour qu’il arrête de donner l’impression de tomber à chaque pas. Ne sortant même pas les mains de ses poches, il se contenta de soupirer, son Husky restant quant à lui bien collé contre les jambes de son maîtres, semblant surveiller le nouveau venu de ses moindres faits et gestes.

- Encore toi ? Bon. Tu as l’argent ? Songe à moins consommer rapidement, ça risque de te couter cher.

Ah ah, ceci est un faux conseil. On parle d’un drogué je vous rappelle, il ne peut donc pas s’en passer n’y s’en empêcher. Hochant frénétiquement la tête, il sortit alors une liasse de billet que le jeune homme ne tarda pas à prendre pour compter soigneusement. Le compte était bon, il connaissait le prix à force le monsieur hm ? Sortant de sous sa veste trois sachets, il les tendit au l’homme qui se jeta presque dessus pour en ouvrir et se mettre à renifler cette poudre blanche si dopante. Sortant un nouveau cigare pour se tourner vers le brun, il se décida à reprendre la parole. Toujours aussi calme.

- Tu vois ça marche comme ça. Je te fais un prix découverte pour toi petit étranger, je suis toujours gentil avec les nouveaux.~ Allumant ce qu’il désirait une nouvelle fois fumer. D’ailleurs, où se situe ta ville ? Elle ne me dit rien. Tu dois venir de très loin, tu es juste là pour des courses vraiment ?

Eh bien oui, en tant que flemmard du genre j’aime pas bouger de chez moi, j’aime avoir mon confort, ma femme et mon chien, il était pas mal. Mais après tout il y avait des curieux dans ce vaste monde. Il ne serait pas déçus de cette poudre croyez-le. Ce n’est qu’à moitié de l’arnaque, c’est juste du produit pas très légal. Wolfy ? Eh bien, maintenant il était devant le brun aux yeux dorés en train de renifler ses pieds, il devait vraiment avoir une odeur particulière pour attirer un nez fin comme l’était son chien…
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
Messages : 541
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Corbeau/la chance-malchance
Age du personnage: 23ans
Métier:
Nate A. Komaeda
Nate A. Komaeda
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeLun 6 Jan - 1:12

Vous savez, ce n’était pas facile de changer de pays quand on vient d’un endroit qu’on pourrait presque appeler le monde des bisounours et de passer soudainement dans le pays où les femmes pouvaient se faire passer dessus comme bon leur semblait pour de l’argent.  Bien que notre corbeau n’ait pas forcément eut une vie facile, voir même pas du tout quand on connait sa relation familiale, ce n’était pas pour autant qu’il n’était né dans une ville froide où les personnes semblaient vouloir vous égorger à chaque recoins de rue. Bon, heureusement que Corvus était du genre bien prudent et préférait avoir une arme sur lui en cas de problème quel qu’il soit et pouvoir se défendre ! Bien que cela ne devait pas vraiment être permis… Hum, mieux valait utiliser une arme à feu que son pouvoir non ? Même si le totem de notre ami n’était absolument pas offensif, même pas défensif en fait… Enfin, si on le prend de ce deuxième sens, on pouvait plutôt nommer le totem de Corvus comme préventif ! Voilà, une classe bien plus logique pour notre corbeau qui essayait tant bien que mal de se faire comprendre quand il voulait prédire l’avenir, mais la plus par du temps, tout le monde prenait notre pauvre noiraud pour un fou. Tant pis, on ne pouvait pas dire que Corvus ne les aurait pas prévenu ! Imaginez que notre corbeau s’occupe de chaque personne qui allait mourir d’un accident ou d’une maladie vingt-quatre heures sur vingt-quatre… Notre pauvre bonhomme n’aurait plus du tout de vie et une certaine blonde serait déjà morte de faim n’arrivant pas à faire des courses ou cuisiner quelque chose…. En priant que l’article ne soit pas périmé si elle y arrive. Soupirant un coup en pensant à cette drôle de citée, Corvus se secoua la tête pour revenir à la réalité. Ce n’était pas spécialement le bon moment pour partir dans ses pensées et heureusement que le petit oiseau était en train de lui tire une mèche de cheveux comme pour lui demander de rentrer le plus rapidement possible. Histoire de le calmer un petit peu, Corvus déchira encore un morceau de son sandwich, de pain plus précisément, il le donna à l’oiseau qui vient définitivement se poser sur son épaule pour manger son petit bout. Ah, à croire que la nourriture que faisait notre homme était plus là à nourrir les autres, les animaux que lui-même…

Alors que les deux compères à la tête noire étaient en train de marcher dans les rues, un drôle d’homme arriva soudainement une mine complètement crevée et se demandant s’il n’allait pas se casser la gueule au moindre pas que le type faisait. Peut-être était-ce une façon de marcher spécifique à cet endroit ? Non, certainement pas où les habitants descendaient encore plus dans l’estime du corbeau. Se grattant un peu le front pour essayer de comprendre le pourquoi du comment, la réponse arriva plutôt rapidement quand Silver précisa qu’il était là pour le petit produit qu’il vendait. Arquant un sourcille en continuant de regarder la scène qui se déroulait devant ses yeux, l’accro sortit rapidement de l’argent en tremblant que le vendeur compta avant de déballer des sachets de sa dite poudre blanche. Continuant de regarder le tout, l’homme commença directement à ouvrir le petit paquet avant de venir en mettre dans son nez et repartir comme il était venu d’un air beaucoup plus heureux, mais toujours d’une sorte où il allait se casser la gueule au moindre pas devant lui. Ouais bon, si les consommateurs finissaient dans cet état, ce n’était pas vraiment l’envie de Corvus… Une question lui brula donc les lèvres.

«  Quel effet produit ton affaire ? Je n’ai pas vraiment, pas du tout même, envie de finir dans le même état que ce type. »

Maintenant, c’était savoir si on allait lui dire la vérité ou pas à notre bonhomme car même si Corvus était du genre assez naïf, ce n’était pas le plus con non plus faisant passer la sécurité avant toute chose bien qu’un petit peu trop parfois il faut bien l’avouer ! Continuant de poser ses yeux d’ors sur l’homme, ceux-ci descendirent légèrement quand il vit le chien venir lui renifler les chaussures. Était-il encore en train de chercher de la nourriture ou est-ce que l’odeur de notre homme ne lui convenait-elle pas ? Ne disant pas un seul mot à ce sujet, son attention se fit plutôt aspirée par Silver qui venait de lui demander d’où il venait plus précisément. Bon, après tout il ne ressemblait absolument pas à quelqu’un de la garde alors pourquoi se retenir ? Même si l’homme voulait lui rendre visite, bonne chance pour le retrouver sans avoir de nom de famille et dans une ville aussi grande !

« Ce n’est pas du tout dans le pays que tu connais, mais plutôt celui d’à côté. C’est effectivement très différent d’ici. Moins oppressant si je devais mettre une ambiance qui les diffère bien. »

Bon voilà, niveau question sur notre homme, cela devait bien suffire non ? Peut-être que le corbeau avait le droit d’avoir quelque réponse à ses interrogations maintenant ? Remettant simplement ses mains dans ses poches, il finit par sortir quelque phrase.

«  Est-ce que l’ambiance est toujours aussi froide par ici ? Ca me change beaucoup de ma ville natale. A croire que personne n’est.. Ne serait-ce que joyeux. »

Eh bah ouais mon Corvus, tu aurais peut-être été plus à ta place dans cette partie du monde ! Enfin, on ne va pas s’en plaindre, tu es né dans un endroit plus charitable qu’ici… ! Well…

_________________
Wouiii:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitimeMer 22 Jan - 15:01

L’argent, notre homme ne voit que par cette chose, en fait, à croire que ses parents avaient prévu le coup en lui donnant un tel prénom tiens, pour une fois qu’ils avaient fait un bon choix, mettant sa naissance de côté bien sûr. A se demander comment de tels ratés avaient pût mettre quelqu’un comme lui au monde. Car bon, même si on met de côté son côté assez sûr de lui voir égocentrique, il faut l’avouer, Silver n’est pas un homme désagréable à regarder et loin d’être bête. S’il l’avait été il n’aurait pas sût se débrouiller tout seul alors qu’il avait quitté la demeure familiale avec presque rien. Mais bon, il n’était pas des plus à plaindre, on va dire que dans cette ville il était loin d’être le seul qui venait des quartiers les plus miséreux et mal fréquentés. Ici, c’est soit tu pars plus que bien, soit en étant roulé dans de la merde. Etait-ce comme cela partout ? Il n’en avait pas la moindre idée, et franchement il s’en fichait bien en fait, ce n’était pas ça le plus important, mais de savoir comment il gérait sa propre vie, celle de autres on s’en fiche, la charité ce n’est pas son truc, sauf lorsque c’est lui qui peut recevoir quelque chose gratuitement. Il était d’ailleurs certain qu’il pouvait arracher de l’argent à ce brun, il y arriverait peu importe les moyens. Il avait perdu son temps avec lui, autant qu’il soit également gagnant dans l’histoire. Au moins, le brun était intrigué ? En même temps il n’avait même pas l’air de connaitre la drogue, surtout qu’il y en a de toute sorte, ça peut se fumer, s’injecter, ou juste renifler. Il y a de tout, même si la poudre était généralement le plus simple à déplacer discrètement sur lui, mais il lui arrivait d’envoyer de toute façon des clients voir des gars travaillant pour lui pour lui fournir de la quantité plus grande ou bien de la meilleur qualité. Eh oui, il n’est pas fou il ne va pas tout faire tout seul au risque d’attirer un peu trop les regards sur lui. Sans compter que certain drogués avaient pour manie d’être un peu trop virulent pour demander leur part, une arme sur soit n’était jamais de trop dans cette ville.

Fumant tranquillement son cigare, se donnant un peu l’allure de chef de mafia ou bien d’homme d’affaire très important ainsi, il regarda de haut en bas l’étranger. Parce que oui, en plus il avoua ne pas être de ce pays. Mais alors là, il ne voyait pas du tout d’où il voulait parler, mais ça une nouvelle fois le brun s’en fiche totalement. Avec un sourire en coin, il remit son cigare en bouche pour se rapprocher de lui, le regardant légèrement de haut puisqu’il était un peu plus grand que lui.

- T’es pas d’ici hein ? Tu crois que ça ferait quoi si je te présentais aux autorités ? J’ai vaguement entendu parler d’un pays découvert récemment. Il ricana et lui souffla alors de la fumer à la figure avant de se détourner. Je plaisante, ta provenance je m’en fiche.

Chacun sa vie hein ? Du moment qu’on ne vient pas faire chier la sienne, c’est tout ce qu’il compte pour lui. Il a souvent dit, que la fin du monde pourrait être demain, si lui arrivait à vivre comme bon l’entendait, il s’en moquerait bien ! Tant que son très mince entourage n’était pas touché tout allait bien. Mais bon, il n’était pas question de fin du monde, mais plutôt de lui refourguer un peu de sa marchandise. Bien qu’il n’était visiblement pas le genre de type à qui on ne fait pas confiance rien qu’en le regardant, il faut bien compter sur uniquement ses paroles pour le convaincre. Laissant sa cendre tomber par terre, il reprit alors.

- Ce que je vends, permet aux gens de se sentir « bien », détendu. On va dire que ça chasse les problèmes dans ta petite tête. Tant que tu n’abuses, pas tu ne finis pas comme lui. Mais tu seras accro mon cher.. pensa-t-il. T’en fais ce que tu veux, tu consomme, tu revends, t’offres en cadeau d’anniversaire, qu’importe. Je daignerais te conduire quelque part pour le pauvre touriste que tu es si tu m’achètes quelque chose.

En gros, tu fais ce que tu veux de ce que t’as acheté, je m’en fiche bien que tu consommes ou non. De toute façon, le brun n’était pas du coin, il  y avait donc peu de chance qu’il devienne un client fidèle. Sortant un sachet, bien plus petit que pour le client venu plus tôt, il le posa alors dans la main de Corvus, ne lui laissant pas le choix pour le coup, quitte à ce que ça l’intrigue d’avoir ça entre les mains tiens ! Son chien quant à lui c’était collé contre les jambes du client du moment, derrière lui, donnant alors l’impression qu’il était pris entre deux feu… Finalement, la remarque, ou plutôt question du brun le fit littéralement rire. L’ambiance ici ? Pourtant, avait-il l’air malheureux lui ? Cela avait toujours été ainsi dans le coin, il ne voyait pas pourquoi il serait soudainement surprit de la vie dans le coin. Surtout qu’il estimait avoir presque ce qu’il faut pour bien vivre… Il remit ses lunettes noires en place en lâchant.

- Quoi j’ai l’air malheureux ? J’ai une femme et des enfants c’est ce qui m’importe, il me faut juste l’argent qui va avec pour m’occuper d’eux. La situation n’a jamais été pire ou mieux que ça.


Ben quoi c’était logique non ? En plus il avait pût placer le fait qu’il avait une femme à nourrir chose vrai, même si on ne dira rien sur la non-existence des enfants hein ? On va dire que ce n’est qu’une question de temps et surtout d’argent, mais ça, pas besoin de le savoir. Surtout que s’il ne voulait pas se retrouver complètement perdu en ville, avec un peu de chance, sans argent.~ Il avait tout intérêt à faire ce qu’il voulait, Silver savait se montrait encore aimable avec ceux qui cèdent facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]   Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Kahl [capitale] :: Centre-ville-
Tient un pigeon ? Ah non, bon on fera avec le corbeau hein. [pv : Corvus] 1406414697-part