Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)
RSS
RSS

Partagez
 

 Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeLun 8 Déc - 18:33

Le ciel se tentait doucement des couleurs orangées et rosées tandis que le soleil se baissait au loin à l'horizon. Je venais de me débarrasser de son armure d'or. Enfilant distraitement mon t-shirt ample et mon pantalon large, je poussa un soupir. Mes pieds nus glissaient sur le sol en brique du couloir qui menait sur la terrasse. Je fis signe à un de mes domestiques de m'apporter ma collation habituelle sur la table extérieure. Les lattes d'or de mes poignets tintèrent, comme pour officialiser l'ordre que je venais de donner. Je poussa distraitement la porte qui menait sur la large plate forme de planches en bois que mes serviteurs passaient toujours des heures à nettoyer et choyer. L'air un peu frais de l'extérieur m'assaillit, mêlé aux senteurs de l'herbe fraîchement coupée. Je haussa un sourcils, apparemment, ils venait de la couper. Mais qu'importais-je finalement, ce n'était pas une odeur si désagréable après celle de la sueur du sang et de l'acier qui m'avait accompagnée tout au long de la journée. Je passais une main désinvolte dans mes cheveux, les ébouriffant légèrement pour qu'ils retombent, défaisant de ce geste la coupe que j'avais l'habitude de faire le matin pour aller retrouver mes hommes.

Je m'installa tranquillement dans un transat , posé en fin de la terrasse. Les derniers rayon de soleil virent me chatouiller le visage. C'était vraiment le pied que d'être ainsi installé après avoir passé une longue journée à donner des ordres à certains subordonnés, la plupart des nouveaux, des ordres. Car généralement, si je suis obligé de donner plusieurs fois les mêmes ordres à la même personne, elle n'avait rien à faire dans mon équipe. Je sortit une coupe d'or grâce à mon pouvoir et l'accompagna d'une cruche du même métal, afin de verser délicatement le vin hors de prix qui y était. Je me laissa donc aller tout en prenant mon temps pour déguster mon verre.  C'est alors que j'étais si bien installé, à profiter du splendide couché de soleil dans mon jardin que je vis quelque chose bouger. Je me leva, feintant de juste me balader sur ma terrasse.

Estimant la distance avec la silhouette qui venait de franchir le mur d'enceinte de mon jardin, je décida qu'elle devait être à portée de voix. Certes, atteindre une cible à cette distance était d'une facilité et d'un ennui lancinant, mais j'avais envie de jouer. Peut-être était-ce un assassin ou un voleur loué par un rival. Si c'était le cas, j'allais pouvoir me distraire en le torturant longuement pour lui faire dire un nombres incalculables de fois les mêmes choses jusqu'à ce qu'il meurt. Sinon, et bien, je ne voyais pas trop ce qui pourrait et aurait l'audace de se balader dans mon jardin comme ça en tout insouciance. Je leva un poignet, l'or de mon bracelet tinta.Mon Golden Strike s'activa tandis que quatre éclairs dorés jaillirent d'au-dessus de ma tête pour aller se planter en croix autour de la silhouette.

« Plus aucun pas supplémentaire sinon je ne te loupe pas au prochain tir. En mon nom et en ma qualité de capitaine de Kahl, je te somme de te rendre sous peine d'exécution immédiate! »

_________________
couleur : #FF6600


Dernière édition par Enkidu Ereshkigal le Mar 20 Jan - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeJeu 11 Déc - 13:37

Cela faisait bizarre de se sentir comme un lapin prit entre les phares d'une voiture. Et pourtant, c'était ce qui venait d'arriver à Arya alors qu'elle n'avait qu'une idée en tête: visité l'île d'Héka et surtout sa capitale, qui n'était autre que Kahl. Il est vrai que Déna était une magnifique île, faite de surprises et de mystères tous plus intéressant que les autres. Mais qu'en était-il de sa rivale ? Elle n'en savait rien. Alors, en partant en fin d'après-midi, elle avait décidée de partir pour une journée, en espérant que son séjour ne durerait pas longtemps. Il est vrai que ce serait bête pour elle si elle devait rester plus longtemps. On finirait par remarquer son absence et ce ne serait pas super pour elle. De plus, son tigre, qui l'accompagnait partout, serait là pour la protéger si quelque chose devait survenir. Sans compter son pouvoir. La seule chose qu'elle avait négligée, c'était certains hékaniens qui avaient eux aussi un pouvoir spécifique et cet oubli lui avait été fatal alors que la nuit commençait à tomber petit à petit sur l'île. Et à ce moment-là, elle s'était jurer de faire en sorte que cela ne se reproduise plus dans l'avenir. Si elle en avait un..

En effet, alors qu'elle sautait par dessus l'enceinte d'un magnifique manoir, Bandga attendant l'occasion pour également passer, elle s'était alors fait bloquer par des.. éclairs ?! Elle lâcha même un petit cri de surprise alors qu'elle cherchait un moyen de partir mais la voix qui retentit et qui lui parvenait bien la fit changer d'envie. En fait, elle n'avait pas très envie de mourir maintenant alors la seule chose qu'elle put faire, c'est demander à voix basse à son tigre de l'attendre et qu'elle ne serait pas longue. Elle l'entendit alors grogner de frustration, ce qui lui fit lâcher un petit rire même si ce n'était pas trop le moment de le faire. Elle glissa ensuite une main dans ses cheveux bruns tout en soupirant, hésitant à prendre la parole. Puis, finalement, prenant sa plus belle voix de chevalier, elle se mit à parler.

- Je préfère être exécuté qu'être arrêter ! Alors je vous somme de me libérer, sur le champ, pour que l'on puisse discuter entre personne civiliser ! Sinon, je me verrai forcée de mourir sans vous adressez un quelconque mot sur Déna !

Arya venait tout juste d'employer l'argument infaillible qu'elle venait de trouver. Vu que la plupart des personnes de cette île désirait en savoir beaucoup sur son île à elle, il fallait alors leur faire miroiter l'espoir qu'elle pouvait leur en parler même si elle ne dirait rien qui les intéresserait. Il est vrai qu'elle jouait avec sa vie, mais qui ne tente rien n’a rien. Surtout qu'elle avait sûrement du surprendre son interlocuteur, qui ne s'attendait peut être pas à avoir une jeune femme venant de l'autre île sur sa pelouse. Du coup, un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle attendait une quelconque réaction de la voix masculine qui l'avait vue sautée dans sa propriété privée, qui était magnifique, d'ailleurs, quand elle prit le temps de la regarder. Mais ce n'était pas vraiment le moment alors elle attendit, en silence, impatience de savoir ce qu'il allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeJeu 18 Déc - 23:04

Alors que le bourdonnement et l'éclat lumineux doré autours des lances plantées en croix autour de la jeune femme s’évanouissaient, je m'avança tranquillement vers elle à travers la pelouse. L'herbe commençait à s'humidifier sous la rosée tandis que je l'écrasais impitoyablement sous mes pieds. J’aperçus le visage et avant qu'elle ne prenne la voix, je l'avais déjà évaluer d'un œil expert. Il s'agissait d'une femme, assez mignonne de surcroît, mais son attitude trahissait une formation militaire. Bien qu'elle ne semblait en rien dangereuse, je n'étais pas du genre à relâcher ma garde aussi facilement. Je ne suis pas capitaine pour rien, après tout. Si elle s'avérait être un assassin, j'allais devoir réagir assez vite, mais j'avais confiance. Généralement, une fois pris au piège ainsi, ils utilisaient leur pouvoir. Un son agréable monta à mes oreilles. On aurait dit... un rire ? Elle avait plutôt un rire assez doux. Alors qu'elle passa une main dans ses long cheveux bruns, elle commença à parler. Préférer être exécutée que capturée ? Pas un soucis, je pourrais me contenter de viser ses jambes si elle essaye de s'enfuir. Ah, la voila qu'elle me parlait de Déna, une Dénienne, sur ma pelouse ? Quelle délicieuse surprise ! Je sentis déjà mon sang s'échauffer. Il faut dire que chaque visite d'une Dénienne chez moi était généralement le signe d'une soirée inoubliable, peu en importe la raison. Mais je me sentais d'humeur un peu joueuse.  Je croisais donc les bras et la regarda d'un air amusé.

«  Et donc tu penses pouvoir me fournir des informations plus intéressantes que votre cheffe des renseignements Wakanda, cette chère Sywen Edenhyde. Je me souviens encore d'elle, ça avait été un moment fabuleux avec elle, pour la faire parler ! On s'était bien amusé, j'espère qu'elle en est partie avec des souvenirs aussi fabuleux que moi ! Néanmoins, vu que tu viens de me fournir la preuve que tu étais de Déna, ce n'est pas sur Déna que j'aimerais avoir des informations, mais sur vous très chère. Si vous me promettez de ne pas vous enfuir et de rentrer docilement à l'intérieur avec moi... Je consentirais à tendre l'oreille à ce que vous avez à dire, et éventuellement à ne pas ni vous exécuter, ni vous emprisonner. Mais vous vous êtes introduite chez moi sans permission. Et c'est très dangereux, je parie que vous n'aviez aucune idée de chez qui vous rentriez, c'est pour ça que je veux bien me montrer magnanime pour une fois. Je suis plus que curieux de découvrir ce que vous cachez derrière un si joli visage, très chère Dénienne. Peut-être auriez-vous l'aimable obligeance de bien vouloir me donner votre nom complet, en guise de bonne fois. »

Je m'approchais de la cage faite de lances imbriquées. J'en effleurais une qui rentra dans mon golden lock, avant de tendre une main à la jeune dame, la dévorant fugacement des yeux avec un sourire sauvage. Si elle essayait de s'enfuir, je me ferais un plaisir de transpercer ses douces jambes avant de l’immobiliser complètement. Même si ça me ferait un peu mal de devoir abîmer une si jolie personne, je ne pouvais prendre de risque. Mais il y avait un quelque chose chez elle qui attirait mon regard. Je décida donc, si elle n'était pas un assassin et qu'elle ne tentait pas de s'enfuir, de bien la traiter une fois à l'intérieur. J'étais sûr qu'elle pourrait me distraire durant cette soirée monotone. Et un peu de compagnie pour mon repas du soir ne serait sûrement pas de trop ! Mais je décida de ne lui le proposer qu'une fois qu'elle sera bien installée et à l'aise. L'expérience avec Sywen m'encourageait à tenter cette approche plutôt que d'essayer de l'ordonner comme je le ferais avec une Hékienne.

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeSam 20 Déc - 16:06

Arya s'était trompée sur toute la ligne. Ce n'était pas des éclairs mais juste des lances qui avaient été illuminée d'un bel éclat doré. D'ailleurs, cet éclat, elle le retrouvait chez le physique de l'homme qui venait de l'emprisonner en faisant une croix autour d'elle pour pas qu'elle puisse s'échapper, ce qui la perturbait, en un sens. Elle n'avait pas très de passer plusieurs journées, enfermées dans ce splendide manoir qu'elle avait très envie de visiter malgré l'importance de la situation. Mais son regard restait cloué sur son geôlier, comme si il avait directement attiré par lui. A vraie dire.. Elle était tombée sous le charme même si son visage impassible et méfiant n'en montrait rien. Seule elle arrivait à sentir son cœur battre la chamade dans sa poitrine, comme si il avait envie de s'en échapper. Mais ce n'était pas le moment de se dire qu'elle venait tout juste d'avoir le coup de foudre, non. C'était plutôt le moment où elle devait écouter les paroles légèrement envoutantes de l'homme qui se tenait devant elle et qui ne la lâchait pas du regard. En fait, elle n'en savait trop rien. La seule chose qui l'intéressait, était de sortir de cette prison faite de lances car elle ne se sentait pas trop à l'abri d'une dernière qui viendrait l'empaler, même si il se montrait plutôt.. gentil avec elle, ce qui était assez impressionnant venant d'un Hékanien qui possédait une telle demeure. Elle se serait plutôt attendue à ce qu'il la blâme pour avoir posé le pied sur sa pelouse avant de la tuer sans même une once de pitié. Mais.. les habitants d'Heka, surtout les plus puissants, pouvaient-ils se montrer plus clément ? Certainement, puisqu'il lui donnait la preuve.

Cette preuve, était qu'il venait tout juste de faire disparaître l'une des lances pour qu'elle puisse sortir. Elle le trouva galant, lorsqu'il lui tendit la main. Mais elle n'était pas ce genre de femme qui se laissait facilement aller. Alors, elle redressa la tête en prenant un air dédaigneux, comme si elle était une reine et lui un simple servant, avant de passer à côté de lui et de marcher en direction du manoir, passant une main avec élégance dans ses beaux cheveux bruns qu'elle avait laver ce matin même, avant de partir. Ses longues jambes, fines et musclées pouvaient être visible puisqu'elle ne portait une jupe noire qui descendait jusqu'à mi-cuisse, le tout accompagné d'une chemise blanche qui lui collait à la peau sans qu'elle se sente trop serrée. Et elle ne doutait pas un seul instant que cette tenue ferait beaucoup d'effet à l'homme qui était sûrement en train de la dévorer des yeux, alors qu'elle lui tournait le dos, cherchant un quelconque moyen de retrouver son tigre mais elle ne ferait rien car elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle s'enfuyait. Elle se retourna alors brusquement, plantant son regard dans le sien, l'air de le défier. Elle prit alors la parole.

- C'est très gentil de votre part de m'inviter dans ce somptueux manoir et laissez-moi vous dire que je suis quand même plutôt surprise que vous me demandiez des informations sur moi, simple fille Dénienne, plutôt que sur Déna. Auriez-vous une motivation quelconque, me concernant ? Non parce que je trouve que c'est très bien de vouloir vous montrez indulgent mais ma personne ne vaut rien sur Heka, donc je ne comprends pas vraiment. Et vous aurez mon nom que quand je connaîtrai le votre et que vous m'aurez prouver que je ne mourrai pas ici, ni ce soir, ni demain, ni aucun autre jour, est-ce clair ?

Le discours d'Arya était un peu mélangé. Mais, en même temps, elle paniquait un peu à l'idée de se voir transpercer par une lance de l'homme qu'il aurait fait apparaître d'on ne sait où. Et pourtant, son visage gardait toujours une expression neutre et son regard ne révélait que sa curiosité à l’égard de la "gentillesse" dont il faisait preuve envers elle. Et puis, une partie d'elle-même appréhendait la suite des évènements, comme si elle se doutait qu'elle pourrait passer un bon moment. Mais ça, ce n'était pas à elle d'en décider et elle espérait qu'il pensait un peu comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeSam 20 Déc - 23:13

Je ne pouvais m'empêcher de la relooker. Elle n'avait certes pas un corps déplaisant. C'était la moindre des choses qu'on pouvait dire. D'un air amusé, je la regarda passer à coté de moi avec un air un peu hautain. Elle était rigolote. Elle était en position de faiblesse et essayait de paraître noble malgré tout. Je la laissait tranquillement faire et prendre la direction du manoir tandis que d'une main je renvoyais mes lances dans mon golden lock. Je me mis donc à la suivre. Ses habits étaient plutôt agréable à la vue. Une jupe pas trop longue, comme je les aimais, et une chemise blanche qui laissait entrapercevoir ses formes. Voila brusquement que ma chère Dénienne se retournait sans autre forme de procès et plantait ses yeux dans les miens. Je soutins son beau regard vert sans vaciller. Sa petite voix résonna à nouveau elle essayait de paraître à son aise et sure d'elle, mais je pouvait sentir son odeur. Oui, une odeur de panique mêlé à un genre de curiosité j'aurais dit. Alors que je l'étudiais, je portais une oreille à son discours. Et la voila qui reparlait de Déna. Déna n'avait pas plus d'importance que ça à mes yeux. Comment expliquer à des gens qu'avoir déjà une ville à gêrer, de la taille de Kahl, on avait pas trop le temps de penser aux mondes lointains et étrangers ? Mais c'était toute une autre affaire quand leurs habitants arpentaient les rues de ma ville. Je voulais les connaître et savoir ce qui les poussaient à mettre les pieds dans la capitaine d'Héka. Je m'approchais d'elle, de sorte que nos corps se frôlaient presque. Mes yeux plantés dans ses yeux d'émeraude, je leva une main et la passa le long de sa joue avec un sourire amusé.

«  Vous voila bien interrogatrice, pour une personne dans votre cas. Je ne sais pas si je dois punir un tel comportement ou m'en réjouir... Vous dites que votre personne ne vaut rien en Héka, mais j'en ai que faire de ce que pense Héka de vous ou de mes affaires. Ici vous êtes  chez moi, et pour répondre en même temps à votre dernière question, je trouve ça bien plus intéressant d'avoir une demoiselle vivante chez soi plutôt qu'une morte, est-ce que vous comprenez ça ? Je suppose que oui ! Très bien, si vous voulez mon nom, appelez moi Enkidu, ça suffira pour le moment. Et en ce qui concerne mes motivations pour vous... Et bien je ne saurais vous répondre, car elles ne regardent que moi. Mais sachez que chaque chose que vous faites et ferez sera susceptible de les changer !  »

Je la saisis doucement par le menton et l'obligea à tourner le visage sur un coté, puis l'autre. Oui, elle avait un joli visage, j'allais pouvoir m'amuser ce soir, quelque soit la suite des événements. Je la relâcha ensuite et lui fit signe de rejoindre l'intérieur du bâtiment.

«  Pour l'instant, considère toi comme invitée dans ma demeure. Et sache que je ne peux rien te promettre, ni rien te prouver, juste dire une chose. Tant que je te trouverais suffisamment intéressante, tu n'auras rien à craindre entre mes murs. Je propose qu'on aille boire un verre, c'est l'heure de l'apéritif. Après ça nous dégusterons un repas ensemble. Ce sont mes conditions non négociables si tu veux avoir une chance de sortir d'ici vivante. Des questions ma chère simple fille Dénienne? »

Je finis mon discours en la fixant avec un regard curieux, curieux de voir comment elle allait réagir et comment elle allait gérer cette situation. Les Déniennes m'avaient toujours surprises et amusées par les réactions et leurs réponses. Peut-être celle-ci était différente de Sywen, elle le semblait en tout cas. Je ne saurais le dire, quelque chose dans son regard était différent. Même si on pourrait dire que la damoiselle Edenhyde avait été présentée sans autre procès à mon coté le plus violent, celle-ci avait une odeur, une aura un peu plus sauvage. Elle n'en était que d'autant plus intéressante et elle me donnait la même envie de la posséder, de la sentir en mon pouvoir. Mon regard brillait de ce désir dévorant qui m’empare quand je découvre un trésor, tandis que j'attendais la réponse de la jeune femme.

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMer 7 Jan - 14:28

La jeune Arya ne savait plus trop où se mettre quand elle le vit s'approcher d'elle, collant pratiquement son corps au sien. Mais vu qu'elle avait une excellente maîtrise de ses émotions, sa gêne et sa soudaine timidité ne se virent pas, même lorsqu'elle sentit sa main glisser sur l'une de ses joues. Puis il se mit à parler et elle l'écouta sans l'interrompre. Elle avait envie de rire à cause de ses premières paroles. Elle n'avait jamais été punie pendant toute sa vie et elle doutait qu'il le fasse vraiment, mais bon. Comme il le disait un peu plus tard, il préférait l'avoir vivante chez lui. Bonne nouvelle. Au moins, elle ne mourrait pas ce soir, ce qui était une bonne chose. Enfin.. pas vraiment car tout semblait dépendre d'elle et ça, c'était une chose dont elle avait horreur. Il avait des cartes en main et elle n'en avait pas. Ou du moins, quelques unes et elles n'étaient basées que sur le plaisir physique. Sauf qu'elle n'avait pas très envie d'y penser maintenant car elle était dans une position de faiblesse même si elle tentait de se la jouer plus noble et fière qu'elle ne l'était. Mais alors qu'elle allait répondre, elle le sentit prendre son menton pour lui faire tourner la tête, comme si elle n'était qu'une esclave intéressante qu'il voudrait acquérir. Elle lui frappa la main en reculant d'un pas, n'aimant pas trop être considérer comme un objet de convoitise même si c'était souvent le cas. Elle l'écouta alors à nouveau, l'air un peu énervée suite au geste qu'il venait d'effectuer. Puis une fois qu'il eut finit sa tirade, elle prit la parole à son tour.

- Je sais très bien que je ne peux pas négocier avec une personne aussi puissante que vous. Donc oui, allons prendre ce verre avant de nous attabler. Et dire que je n'ai rien manger depuis ce matin.. Mais passons ! A la moindre entourloupe, je m'en vais, d'accord ? Je n'ai pas envie de passer pour une parfaite petite idiote alors que ce n'est pas le cas. Je ne suis pas l'une de ces femmes soumises qui écoutent tout ce que leurs disent leurs maris ou leurs amants, j'espère que c'est assez clair pour vous.

Puis la jeune femme se détourna rapidement avant de reprendre son chemin vers le manoir, sachant très bien que si elle avait été dans une autre situation, elle serait déjà morte aux pieds d'Enkidu. En parlant de ce dernier, elle le trouvait vraiment magnifique. Il était de ces hommes qui avaient une allure puissante et intimidante mais qui étaient tout de même très charismatique. Cela tombait bien, car c'était exactement son genre même si elle ne l'avouerait jamais devant lui. Et puis, cela devait être très intéressant de devenir sa femme. C'est une chose qu'elle aurait aimé tenter si elle ne se sentait pas aussi faible en sa présence et dans l'actuelle situation dans laquelle elle était. Quitte à s'attirer la haine de nombreuses femmes qui devaient l'aimer sans condition, elle se disait que ce serait un bon plan de rester à ses côtés. Mais bon, ce n'était pas le moment. Tout en marchant, elle se remit à parler.

- Ah, et, mon nom est Arya. Ravie de vous connaître.

Une pointe d'ironie avait traversée sa voix lors de sa deuxième phrase. Mais le problème n'était pas là. Elle sentait son regard rivé sur elle, ce qui la faisait frémir imperceptiblement. Un bon point pour lui car rare étaient les hommes qui réussissaient à lui faire de l'effet. Elle se mordilla la lèvre inférieure sans même se retourner, l'attendant près de la porte car elle ne voulait pas être la première à rentrer dans cette imposante demeure. Elle voulait avoir un œil sur lui au lieu que ce soit lui qui ait un œil sur elle. Non loin de là, un grognement se fit entendre, ce qui la détendit. Bandga était là et elle trouverait un moyen de le faire venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMer 7 Jan - 20:08

Voila que la demoiselle avoir un sursaut de fierté quand je l'attrapais par le menton. Elle avait l'air bien fougueuse. Soit , C'est toujours comme ça que je les préfères après tout ! L'avais-je énervée ? On aurait dit que oui, surtout en entendant le ton un peu vibrant de sa voix par la suite. Et en plus, comble du délice, elle ne semblait pas s'apercevoir de ses propres contradictions. Elle venait de concéder qu'elle n'était pas en position de négocier. Ce qui était d'une jolie lucidité de sa part. Et voila qu'elle disait qu'à la moindre entourloupe, elle partirait ? Je souris amusé. Aucune chance qu'elle ne puisse sortir de ma maison sans ma permission. Après tout, n'y veillerais-je pas personnellement ? Et je n'échouais jamais à rattraper les fuyards. C'étaient même des moments délicieux, le fait de voir leurs espoirs de liberté se transformer en désespoir. Le moment le plus savoureux pour les tuer, à mon avis ! Mais bon, oui elle avait été assez clair pour moi, je suppose...

Je l'observais, marchant tranquillement derrière elle. Elle avait une jolie silhouette dans sa tenue actuelle, ça m'aurait presque donner envie de la forcer ici, sans devoir m'ennuyer de détails superflu,  mais ses petits discours m'amusait alors je décidais ne pas le faire. Après tout, pourquoi se presser et ne pas prendre le temps de déguster les choses ? Ce n'est, pas tous les jours que j'avais la visite d'uns intruse, surtout aussi jolie et aux formes si confortables. Et cette douce créature répondait donc au nom d'Arya. Certes, il y avait un peu d'ironie, cette pointe d'envie de faire face sans pouvoir le faire. Amusant. Vraiment. Elle s'arrêta devant la porte. Avait-elle peur de rentrer ? Voulait-elle en profiter pour tenter de s'enfuir ? Qu'importe, la portée de mon pouvoir couvrait sans peine la totalité du terrain, après tout ! Et j'entendis un grognement. À l'oreille je devina qu'il s'agissait d'un félin, de taille plutôt imposante. Sans doute le totem de cette belle demoiselle perdue. J'entrais donc en lui souriant

« Il n'y aura pas d'entourloupe, chère Arya, à moins que tu ne tentes de t'enfuir, bien sur ! Tu voudrais peut-être que je demande à mes serviteurs d'apporter un ou deux petits fours en plus de l'apéritif ? Et je ne te prends pas pour une idiote, loin de là. Si c'était le cas, tu serais sans doute déjà allongée nue au milieu du jardin, tout fraîchement violée avant d'être livrée à la garde de la ville. Qui ne manquerait sans doute pas de s'amuser avec toi. Et donc oui, tu as été assez claire. Et je t'en prie tutoies moi, sinon je vais avoir l'impression que la soirée va être d'une longueur phénoménales. Et tu ne voudrais pas que je m'ennuie , crois moi. »

Finis-je sur un ton un peu mielleux. Je lui tenais ainsi donc la porte , l'invitant à entrer d'un geste du bras, dans le grand salon, tout flamboyant de luxe, avec un lustre d'or et de cristal au plafond et e grands sofas et divans recouvert de velours, tous plus confortables les uns que les autres, répartis autours de tables finement cisaillées dans l'or et l'argent, soutenant leur plaque de marbre rouges sur lesquels étaient déjà préparés les diverses bouteilles pouvant servir à l'apéritif. Mes serviteurs les préparaient toujours toutes à cette heure ci, coïncidence ? Destin ? Qu'importe ! Je me dirigea donc vers un canapé et lui fit signe de me suivre.

«  Viens donc t'installer à coté de moi, ne fais pas ta timide pour le moment. Et ne t'inquiète pas pour le félin dehors. Il ne sera pas attaqué par mes gardes. Et si tu veux qu'il nous rejoigne, on doit bien avoir un quartier ou l'autre de viande dont on pourra le nourrir, c'est à toi de voir ma chère ! »

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeJeu 8 Jan - 14:20

Arya trouvait que cet homme ce foutait clairement de sa petite bouille d'ange mais ce n'était pas grave. Il était beau, ce qui excluait le fait qu'il était quand même assez cru dans ses mots. D'un côté, c'est Héka.. Il fallait qu'elle s'habitue à ce genre de langage au lieu de continuer à croire que les habitants de cette île étaient tous très distingués dans leurs paroles. Enfin, Enkidu pouvait l'être, elle n'avait pas de doute là dessus, vu qu'il était monter assez haut dans la hiérarchie qui régnait, et qui était complètement différente de Déna. Plus les secondes s'écoulaient, plus elle trouvait qu'elle pensait à n'importe quoi. Pourtant, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle était stressée à l'idée de voir ces portes se refermer derrière elle pour l'éternité. Le problème résidait surtout dans le fait qu'elle devait automatiquement s'en remettre à lui, comme si elle avait une laisse attachée autour du cou, ce qui n'était pas vrai, heureusement. Elle détestait la sensation d'être trainée contre son gré. Elle n'était pas née pour faire partie de ces personnes qui rampaient à plat ventre devant les personnes plus puissantes qu'elles, non. Elle était faite pour le pouvoir et la puissance, justement et elle le montrerait à cet homme qui la retenait presque contre son gré. Oui, car une partie d'elle voulait bien rentrer dans ce beau manoir qui était sans doute remplit de richesses toutes plus merveilleuses les unes que les autres, ce qui la tentait. Elle adorait voir l'étalage de puissance d'un homme, cela "l'excitait" presque. En fait, cela lui donnait surtout envie d'en apprendre plus sur lui. Elle s'arma alors de son plus beau sourire tout en pénétrant dans le salon, sans vraiment tenir compte des paroles assez "menaçantes" qu'il venait de prononcer. Elle avait mieux à faire.

Comme, par exemple, baver littéralement devant ce lustre, ces divans, ces tables.. La jeune femme n'arrivait plus à savoir où elle devait poser les yeux tant elle était impressionner par tout ce luxe qui entourait ce salon qui était gigantesque. Elle avait légèrement écarquillé ses beaux yeux vert alors qu'elle avançait lentement, tournant la tête dans tous les sens et marchant même à reculons pour ne pas perdre une miette de tout ce qu'elle voyait. Au moins, elle aurait un beau souvenir avant de rentrer chez elle, ou de mourir ! La mort lui paraissait moins effrayante à partir de ce moment-là. Si cette dernière devait l'accueillir, alors ce serait en s'étant balancer dans la luxure à bras ouvert, avec Enkidu, cet homme si riche et puissant qui lui la faisait frémir de tout son être. Elle faillit trébucher lorsque la voix de celui-ci parvint à ses oreilles. Arracher à sa rêverie et à sa contemplation, elle lui lança un regard noir tandis qu'il lui faisait signe de le rejoindre. Elle s'assit délicatement sur le même canapé que lui, sans pourtant être proche de son corps. Elle passa alors ses bras au dessus de sa tête en s'étirant voluptueusement, tel un chat ayant bien dormit avant de prendre la parole.

- Nom de Dieu, si j'aurai su, je serai directement entrer dans ce manoir au lieu d'hésiter à passer ce mur. Je ne suis vraiment pas déçue, pour le coup.. Cela en valait la peine, même ! Sérieusement je suis impressionnée par tout ce que vous.. tu possèdes. C'est magnifique et c'est un délice pour mes yeux de contempler tout ceci. Et je te remercie de ne pas m'avoir tué, au moins je garderai un très beau souvenir de ma visite à Héka.

Elle se stoppa pendant quelques secondes, cherchant comment aborder le sujet de son totem. D'un côté, elle se disait qu'elle l'impressionnerait sûrement, si il le faisait entrer et qu'il le voyait. Bandga était un animal fait pour les noble et les personnes se trouvant au sommet, alors elle ne doutait pas un seul instant qu'elle prendrait sûrement un peu plus de valeur aux yeux de l'homme qui l'avait invitée dans tout ce luxe. Et cela lui donnerait une bonne raison d'expulser la mort de ses pensées. Puis, alors qu'elle ouvrait la bouche pour parler, elle sentit son ventre se tordre sous la faim. En effet, elle n'avait que manger un petit déjeuner avant de partir à l'aventure. Elle n'avait presque rien trouver d'excellent à se mettre sous la dent pour le midi, de plus, elle avait été trop intéressée par la civilisation qui était à l'opposée de celle de Déna. Elle appuya alors ses mains sur son ventre en rougissant légèrement.

- Pour mon animal, j'aimerai bien que tu le fasses entrer. Par contre, il reste avec moi ! Je n'aime pas être séparée de lui et c'est ma seule condition si tu veux que je reste sage toute la soirée, même si je ne garantie rien de côte-là.. Ah et, je ne veux pas paraitre impatiente mais j'ai.. faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeJeu 8 Jan - 17:44

Et bien voila qui semblait déjà mieux. Il avait suffit qu'elle sourit et j'avais pu capter cet instant dans ma mémoire. Oui elle n'était pas comme les autres ! Je ressentais plein de choses en elle, comme une soif de pouvoir qu'elle n'avait jamais pu combler, pas étonnant vu le monde d'où elle venait, vous me direz. Je pouvais sentir qu'elle n'aimait pas être ainsi en position de faiblesse, elle dégageait comme une aura... comme un fauve qu'on essayerait de mettre en cage. Oui elle avait indéniablement un coté sauvage sous tous ses airs. J'allais me faire une joie de le découvrir bien sur. Ayant pas mal de choses à lui offrir, je me dis que ça allait être une de ses soirées inoubliables.  Mais il y avait autre chose dans son regard quand elle le braquait sur moi, mais je n'arrivais, ou ne voulais pas déterminer ce que c'était. Après tout, j'aurais le temps d'explorer suffisamment sa personnalité durant ce repas. Son air émerveillé devant mon salon me fit sourire doucement. Et le fait qu'elle faillit trébucher en m'entendant l'arracher à sa contemplation. C'était un spectacle plus que réjouissant de la voir savourer ainsi ma décoration. Son regard noir me fit rire, pas méchamment, non, juste qu'il me faisait pensé à celui d'un enfant un peu boudeur à qui ont aurait retirer son jouet. Alors qu'elle s'installa avec une certaine grâce à mes cotés, je la vis s'étirer. Une lueur s'alluma dans mon regard. Mais je m'étais dit de ne pas brûler les étapes et de savourer chaque instant. Son petit discours agrandit mon sourire et je fis sortir des coupes d'or via mon pouvoir et commença à les remplir de vin.

« Pas sûr que mes serviteurs t'auraient laissée entrer. Moi je suis plus que ravi que tu sois passée par là. Et tant mieux si tout cela te plaît. Et dis-toi que ce n'est qu'une pièce dans tout mon manoir. Tu n'as pas vu la plus grande, la salle des bals. Et je suis aussi content de ne pas t'avoir tuer,  ça me permet aussi de régaler ma vue. Et ta visite à Héka ne fait que commencer, j'ai encore tellement plus à te montrer  »

Son petit ventre émit ensuite quelques gargouillis pour lui rappeler sa présence on aurait dit. Je la regardais déposer ses délicates mains sur son ventre, presque jaloux que ce ne soit pas les miennes. Je fis un signe de tête discret à un serviteur qui fonça à la cuisine. Elle reprit la parole et je fis signe à un autre serviteur d'aller chercher l'animal.

«  Je m'excuse, les amuses-bouche auraient déjà eu être là, sans doute que mes servants n'avaient pas prévu ta présence ! Et je suis loin de te demander d'être sage... Par contre, si jamais je décide que le temps d'être sage est un peu passé, il risquera de devoir attendre à la porte de la pièce, si tu vois ce que je veux dire ? »

Finis-je en approchant de manière dangereusement proches mes lèvres des siennes, tout en prenant une de ses mains dans la mienne. Je pouvais sentir son souffle presque sur mes lèvres. Je sentais son odeur. Tout mon corps criait d'envie. Mais ce n'était pas encore le moment, alors au dernier moment, je détourna ma tête et glissa une coupe en or finement ouvragée que j'avais remplie plus tôt dans sa main et la porta doucement à ses lèvres et lui faisant un clin d’œil.

« Goutte donc, c'est une des meilleurs années  de la meilleure cuvée de tout Héka ! Je ne garde que le meilleur de toute façon ! Ah ! Et voila la nourriture qui arrive !   »

À peine ma phrase finie, un essaim de serviteurs bourdonna autour des tables, le temps de remplir celle-ci de divers amuses-bouche, canapés fourrés,toast avec divers garnitures, saumon caviar, foie gras, tout y passait. Je saisit ma coupe et la leva doucement devant moi.

« Je lève mon verre à la magnifique Dénienne que tu es qui vient enchanter ma soirée ! Je t'en prie, sers-toi et mange ce qui te fait plaisir ! À ta santé, Arya !  »

Je portas ma coupe à mes lèvres et dégusta le vin sublime qui y était alors qu'au même moment, un serviteur fit rentrer l'animal de la jolie brune. Une belle bête je l'accordais. Ce tigre semblait presque à sa place dans mon salon. Oui , il allait bien avec la jeune femme, ils formaient un couple de trésors plus qu'intéressant et ,,que je convoitais pour diverses raisons, bien entendu !

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMar 13 Jan - 20:12

La jeune femme aurait pu se croire en plein rêve. Ses yeux allaient et venaient entre les différents objets qui brillaient sous la lumière qui provenait du lustre. D'ailleurs, ce dernier l'intéressait énormément tant il était beau.. En fait, dans ce salon, tout l'était et ça, elle avait du mal à garder pied avec la réalité. Toute cette richesse, tout cet or.. Oui, c'était ce qu'elle avait toujours désiré même si elle ne l'avouerait pas à voix haute. En tout cas, pas tant qu'elle serait dans une meilleure position que celle dans laquelle elle se trouvait actuellement. Elle ne voulait pas qu'Enkidu voit que son mode de vie était tout ce dont elle rêvait, même si elle venait de Déna. De ce côté-là, elle sortait en effet de l'ordinaire. Quel habitant de son île voudrait se retrouver ici, à vivre ainsi ? Personne, à part elle qui avait toujours eu cette envie brûlante de pouvoir et de puissance. Elle le sentait dans son coeur, dans ses veines, dans son sang. Tout son être entier aspirait à habiter ici, loin de la vie trop ennuyante qu'elle avait mené jusqu'à ce jour sur son île natale. Et tout au fond d'elle, une partie d'elle lui disait qu'elle avait bien fait de poser le pied sur l'herbe de cet homme si grand, qu'elle admirait et aimait. En effet, dès que son regard s'était posé sur lui, elle avait complètement "vibré" et avait deviné qu'elle ne pourrait pas repartir sans avoir eu l'honneur d'être dans ses bras au moins une fois. Elle pourrait se contenter juste de ça si le désir d'être possédée ne grandissait pas aussi vite en elle et son petit doigt disait qu'elle n'étais pas la seule à ressentir cette envie..

Elle écoutait sagement ce que lui disait son hôte qui lui disait qu'elle avait encore beaucoup de choses à voir, qu'il lui montrerait. Son rythme cardiaque augmenta alors subitement tandis qu'il se rapprochait brusquement d'elle, ses lèvres se retrouvant à quelques millimètres des siennes. Pourtant, sa subite gêne et sa timidité ne se firent pas voir. Ce ne fut qu'un petit sourire qui apparut au coin de sa bouche alors qu'elle laissait sa main dans la sienne. Elle aurait parié tout son argent dans le fait qu'il voulait tout simplement la toucher à nouveau au lieu de lui mettre une putain de coupe en or dont elle en avait rien à faire. Mais elle se départie pas de son expression amuser, goûtant alors au vin qu'il venait de placer sur ses lèvres. Elle en but donc une gorgée et le trouva tout simplement.. exquis, comme son propriétaire. Tout en se léchant les lèvres à l'aide de sa langue, elle le regarda avec intensité tout en se disant qu'elle aurait bien aimé le goûter lui.. Malheureusement, elle se doutait qu'elle devrait attendre la fin du repas avant de pouvoir espérer qu'il se passe quelque chose de plus intéressant. Elle allait prendre la parole quand elle vit son tigre rentrer dans la pièce. Ce dernier courut sur elle et elle posa rapidement la coupe sur la table avant de se jeter sur Bandga qui ne se gêna pas pour faire de même. Elle enroula ses bras autour de lui, enfouissant son visage dans sa douce fourrure.

- Oh mon chaaaaatoooooon ! Tu m'as manqué, tu le sais ça ? Tu devais te sentir tout seul, dehors.. Ce sont des monstres de te faire entrer que maintenant.. Mais ne t'en fais pas, maintenant, tu es avec moi et tu ne me quittes plus ! Mon petit doudou d'amour..

Il fallait avouer qu'Arya se montrait vraiment gaga avec son totem mais il savait le lui rendre en lui donnant des grandes léchouilles sur les joues, ce qui était surprenant venant d'un si gros félin. De plus, pour une fois, elle osait vraiment montrer sa personnalité, quitte à perdre de la valeur aux yeux de l'homme qui devait peut être la prendre pour une folle. Un rire s'échappa de sa gorge alors qu'elle entendait son tigre ronronner tout en lui donnant des coups de tête affectueux. Elle se sentait tellement mieux en sa présence car elle ne supportait pas être séparé de lui aussi longtemps. Elle voulait qu'il reste près d'elle, sauf quand elle était avec quelqu'un, bien évidemment. En y pensant, elle retrouva soudainement son calme, les joues légèrement rouges de plaisir suite à sa retrouvaille avec Bandga. Elle alla se rasseoir aux côtés d'Enkidu tout en remettant en place une mèche de cheveux. Elle toussota doucement en se saisissant du vin dont elle but une gorgée avant qu'elle ne reprenne la parole pour s'adresser cette fois-ci à lui.

- Excuse mon comportement si.. déplacé.. Mais je l'aime énormément, comme tu as pu le remarquer. Du coup, j'ai un peu ignoré tes derniers mots qui m'étaient adresser.. Alors.. A ta santé !

Elle s'empara d'un toast avec du foie gras, la chose qu'elle aimait le plus parmi les diverses autres garnitures. Elle le glissa délicatement dans sa bouche, prenant son temps pour le savourer. Elle se détendit alors un peu plus, son dos s'enfonçant légèrement dans le dossier du canapé. Elle manquait peut être d'un peu de noblesse, mais elle s'en fichait. Seul l'instant présent comptait et elle aimerait bien croire qu'une relation s'établirait entre elle et l'homme. Elle ne voyait pas pourquoi cela ne marcherait pas, mais alors, pas du tout..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMer 14 Jan - 10:58

Bon sang de bonsoir, cette soirée s'annonçait sous les plus belles couleurs possibles. Le sang me battait dans les tempes alors que j'admirais ma chère Dénienne se lécher les lèvres, emplissant mon imagination de milles et une idées et pensées des plus plaisante ! La scène qui en suivit me fit d'autant plus sourire. Elle sembla tout oublier l'instant d'un moment pour aller cajoler son animal. Le ton même de sa voix sembla avoir changé. Il était plus franc, plus doux, plus chaleureux. Je la regardais l'enlacer avec un certain amusement. Quelle jolie paire il formaient ces deux-là ! Voila que le grande fauve s'amusait à montrer son affection d'un façon assez... baveuse pour la jeune femme. Mon regard s'emplit d'un éclat amusé. Il y avait une telle différence entre les deux personnes qu'elle avait été en moins d'une minute. Plusieurs questions sur elle me traversèrent l'esprit durant ce moment.

Avait-elle encore d'autre cotés que je ne connaissais pas ? Ou peut-être qu'elle même ignorait... Il faut dire que Déna est certes un endroit prospère, mais avec trop de barrière à mon goût pour pouvoir s'épanouir convenablement ! Que cela ne tienne, cette femme allait rester un bon bout de temps avec moi, jusqu'à ce que j'obtienne toutes les réponses aux questions que je me pose sur elle. Et elle le ferait de son plein gré, j'en était presque convaincu, et soulagé. Ce serait vraiment dommage de devoir la briser, alors qu'elle avait un tel potentiel en elle. Je voulais la découvrir en entière. Peut-être avait-elle ce petit éclat de personnalité qui allait trancher avec la plupart des femmes que j'avais courtisées jusqu'ici...

Je la regarda reprendre place à mes cotés, une jolie petite couleur rouge teintant ses joues, la rendant tellement désirable que je dû faire un effort de volonté pour ne pas lui sauter dessus sans autre histoire. Mais ce n'était pas encore le moment, si je brûlais les étapes, ça ne serait pas aussi savoureux, après tout ! Quand elle s'adressa à lui, il fit un petit geste de la main pour lui signifier qu'il ne lui en tenait pas rigueur. Je ne pus m’empêcher d'avoir un sourire encore un peu plus large tandis qu'elle semblait se détendre un peu.

« Je t'en prie voyons, tu n'as pas à t'excuser, j'aurais dû faire rentrer ton compagnon si majestueux plus tôt ! Surtout que tu as l'air un peu moins tendue maintenant...
Je lui jetta un petit regard en coin pour voir comment elle réagissait à la remarque avant de continuer
Il s'appelle comment ? Il lui faut quelque chose à manger ou à boire ? Il est aussi un des invités de mon manoir après tout ! Et toi, tu as des préférences pour ce qui te ferait plaisir à manger ? Ou je te sors la totale ? Avec un défilé de tous les mets les plus délicieux que je conçois servir à quelques rares invités triés sur le volet et que je juge suffisamment intéressant et digne pour pouvoir partager avec moi de telles merveilles ?
 Je tendis une main et attrapa doucement la sienne, retenant avec peine un petit frisson d'excitation sous la douceur de cette dernière
Tu sembles avoir les mains bien douces, pour une femme qui semble avoir des compétences militaires. Sans doute l’entraînement Dénien qui n'est pas semblable au notre. Je me réjouis que cela n'ai pas altérer d'aussi belles mains... Tout en ayant agréablement sculpté un corps qui semble resplendir. Ta présence embellit considérablement la pièce, douce Arya, peut-être pourrais-je te demander de rester quelques temps supplémentaires. Si je puis te le demander, j'aimerais grandement pouvoir continuer à profiter de ta beauté quelques jours si pas quelques semaines si tu as le temps !»

Je finis ma phrase en déposant un baiser sur sa main avant de reprendre mon verre et d'en savourer une autre gorgée. Dieu que j'aurais aimé déposer le baiser ailleurs, mais la patience est la meilleure amie du plaisir, lui permettant de faire monter le désir, de le faire maturer avant de mieux le savourer. Oui, elle avait l'air savoureuse... sous bien des points de vue ! J’attrapai un autre amuse-bouche que je dégusta comme à mon habitude. Je ne me gêna pas d'étudier la jeune femme plus en détails en même temps. Son corps semblait fin et musclé, il devait être tellement agréable d'en parcourir les courbes et d'apprendre à mieux le connaître.

Mes yeux se rivèrent ensuite sur les siens. Je me plongea dans l'immensité du vert de ses yeux, suspendant ainsi le temps dans la contemplation de ce qui semblait être deux joyaux au milieu de ce début de nuit. Oui, elle ferait une splendide compagnie pour la soirée, voir plus. Après tout, ne rayonnait-elle pas dans une pièce dont le luxe semblerait se faner devant une créature qui pourrait avoir l'air sortie d'un autre monde, une fois habillée en conséquence. Je me notifiais qu'il faudrait que je l’emmène voir les couturières, je pourrais avoir une agréable surprise !

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeSam 17 Jan - 21:55

Tout résidait dans le simple fait qu'Arya était différente, et c'est cela qui faisait sa beauté, comme lui avait si souvent répéter sa mère adoptive. Et à présent, elle y croyait vraiment et ferait tout pour s'en servir comme d'un atout, quitte à passer pour une folle pour les habitants de Déna. Mais, dans un sens, elle n'en avait rien à faire de ce qu'ils pouvaient penser. Ils n'étaient pas dans sa tête, ni dans son corps. Elle faisait ce qu'elle voulait, que ça leur plaise ou non. C'était SA vie et elle c'était elle qui décidait du chemin qu'elle désirait prendre même si elle connaissait ce dernier depuis qu'elle avait rencontré Enkidu. Elle savait très exactement de quoi était composé son avenir et il y figurait, ainsi que toutes ces belles richesses qui l'entourait. C'était dans ce monde-ci qu'elle voulait vivre, pas dans l'autre, qui était si ennuyant et où il ne se passait rien. Alors que sur Héka, tout semblait différent et elle aimait ça, la différence. C'était ce qui l'attirait le plus après le pouvoir. Oui car ce dernier, elle l'a toujours désiré. Elle voulait faire partie de ces femmes qui montaient facilement au sommet et savaient se faire respecter d'un simple regard ou d'un geste de la main. Et elle avait trouvé la clé de tout sans avoir à chercher. Cet homme, qui se trouvait à ses côtés et qui semblait intéresser par elle, allait la délivrer de la routine. Mais ce n'était pas seulement pour tout ce qu'il possédait qu'elle voulait être avec lui, non. Elle avait eu aussi le coup de foudre dès que ses yeux vert s'étaient déposés sur les siens. D'ailleurs, quand il la regardait, elle sentait son cœur battre la chamade, comme si il avait envie de s'échapper de sa poitrine pour ainsi lui montrer tout l'amour qu'elle ressentait à son égard. Heureusement, cela n'arriverait pas. Pour l'instant, elle se contentait de maîtriser ses émotions pour ne pas paraître trop "faible".

En revanche, ses joues prirent un peu de rougeur lorsqu'il se mit à la complimenter sur ses mains et en supposant qu'elle pouvait rester ici pendant un certain temps. A ce moment-là, elle aurait aimer lui sauter dessus en lui disant qu'elle resterait à jamais mais elle se retint car ce n'était vraiment pas le bon moment pour le faire. Peut être plus tard, elle oserait lui susurrer à l'oreille qu'elle lui appartiendrait. Pour l'instant, elle devait juste se la jouer fine tout en se montrant aguicheuse, histoire de renforcer l'attrait qu'il avait pour elle. Alors qu'il plaçait son regard dans le sien, elle se rapprocha un peu plus de lui avec un petit sourire amusé sur les lèvres. Elle plaça ces dernières près des siennes, les effleurant très légèrement, le taquinant alors juste un peu. Puis elle se décida de prolonger le petit jeu dans lequel elle s'engageait. Elle fit glisser lentement sa bouche contre sa gorge tout en remontant le long de son cou pour aller la placer contre son oreille où elle murmura d'une voix douce et pleine d'envie.

- C'est avec plaisir que j'accepte de rester ici quelques jours, si cela te permet de profiter de moi.. Et puis, ce n'est pas comme si tu n'avais rien prévu, n'est-ce pas.. ? Ahah.. Je te promets que tu ne verras pratiquement pas le temps passer, mon cher..

La jeune femme mordilla très délicatement le lobe de l'oreille d'Enkidu tout en passant une main un peu baladeuse entre ses jambes. Elle recula ensuite sa tête, lui faisant un petit clin d'oeil. Et d'un seul coup, comme si de rien n'était, elle se replaça correctement dans le canapé en allant prendre un autre toast qu'elle savoura avant de se saisir de sa coupe de vin pour en boire une gorgée. A présent, elle ignorait presque son hôte pour se consacrer à son ventre qui n'avait rien eu depuis le matin. Elle fit glisser une autre main sur la tête de son tigre qui venait tout juste de se poser sur ses genoux et qui le regardait avec de grands yeux tendre et amoureux. Elle sourit un peu plus en secouant délicatement ses cheveux bruns pour essayer de dégager quelques mèches qui s'étaient placées sur son visage et qui la gênaient. Elle lâcha un petit grognement en n'y arrivant pas. Elle finit par abandonner, tournant sa tête vers l'homme pour reprendre la parole d'une voix pratiquement neutre. Sa tactique était simple. Elle voulait se faire désirer pour rendre les minutes qui passaient, plus longues qu'elle ne l'était et elle espérait vraiment y arriver.

- Ce grand félin se prénomme Bandga et je suppose qu'il aimerait bien avoir de la bonne viande.. J'évite de lui donner de la nourriture humaine, pour pas qu'il prenne de mauvaises habitudes. Il est déjà assez gros comme ça.. Hé, je rigole ! dit-elle alors qu'il lui mordillait les doigts pour lui montrer qu'il était vexer par ses paroles. Elle recommença à le caresser tout en reprenant là où elle en était. Donc, un steack cru devrait lui convenir, de n'importe quel animal. Concernant moi.. Je pense que tu peux mettre la total.. à moins que tu m'en juges indigne. Mais je pense sincèrement que je peux mériter de voir et de goûtes tout tes plus délicieux plats..

Arya haussa un sourcil interrogateur alors qu'elle venait de proclamer qu'elle était mieux que la plupart des personnes qu'il fréquentait. Peut être que cela allait lui plaire, peut être que non. Mais cela lui était égal, elle était affamée et ces merveilleux petits toasts n'allaient pas l'aider à la remplir. Elle se mordilla un peu la lèvre inférieure en se demandant si elle n'avait pas trop abusée dans ses paroles.. Elle craignait qu'il ne veuille plus d'elle après ça mais une part d'elle se disait que c'était sûrement ce genre de femme qu'il aimait, ce qui la rassurait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeDim 18 Jan - 20:00

Un sentiment de contentement de soi, de joie et du plaisir d'avoir de la chance dans ce cadeau de la vie qu'était sa rencontre avec la jeune femme. Elle était magnifique avec ses joues un peu rouges. Je ne savais dire si elle le savait ou si elle l'ignorait délibérément, mais elle était mienne. Je l'avais décidé ainsi. Elle m'appartenait déjà. Peu importe comment je m'y prendrais, elle ne quitterait pas ce manoir avant que j'en ai décidé. Elle avait un truc que n'avait pas les femmes que j'avais rencontrées et ou bien engrossées dans le passé. C'était différent cette fois. Était-ce sa démarche féline ? Son petit air de défi ? Son coté un peu joueuse ? Je ne saurais le dire. Je ne pouvais dire qu'une chose ; Elle était unique, et elle serait mienne. Elle dégageait une aura tellement unique. Je fis des efforts, mon regard était presque fiévreux quand elle se pencha sur mon cou. Le presque contact de nos lèvres avait failli me faire perdre le contrôle. Je l'avais rattrapé, de justesse. Elle savait exactement ce qu'elle allumait en moi, je l'aurais juré. Mais si ça l'amuse, et bien je n'allais pas la décevoir tout de suite. C'est tellement plus amusant de tourner autour d'une personne que tu savais qui ne pouvait t'échapper. Je ferma les yeux tandis que sa bouche glissait délicieusement pour remonter jusqu'à mon oreille. Sa voix m'enivrait, faisait gonfler en moi vagues d'envie sur vagues d'envie. Un sourire s’étala sur mon visage. Si elle avait qu'une fraction des idées que j'avais, elle me supplierait de commencer tout de suite.

«  Je suis sûr que ça sera réciproque, le temps passera bien vite, il passe toujours trop vite, surtout en charmante compagnie, bien que je n'en ai eue aucune qui jusqu'ici tenait la mesure..  »

Je retins mon souffle quand elle me mordit le lobe de l'oreille, me contrôlant de justesse pour ne pas frissonner d'anticipation. Je leva un sourcil un peu surpris en sentant sa main s'égarer et constater qu'elle avait toute mon attention, et ce à plusieurs égard. Puis elle s'éloigna avec un clin d’œil. Je dû me retenir de ne pas exploser de rire. Elle avait un petit coté diablesse de par ce geste. Je commençais à me demander si elle était vraiment Dénienne, ou si elle était une exception parmi ceux-ci ? Je la dévorais d'un regard pétillant. Je regardais avec attention la nourriture franchir ses lèvres si tentantes. Elle s'entendait à merveille avec son totem. Un sentiment de puissance tranquille s'échappait d'eux ainsi. Un détail qui avait son importance. Je l'observa se débattre avec une mèche avant d'abandonner pour reporter son attention sur ma personne. Je pris note mentalement de ce qu'elle disait tandis qu'à peine eut-elle finit de parler qu'un serviteur parti avertir la cuisine. C'était le seul qui était resté dans la pièce.  Les sous-entendus de ses dernières phrases me firent rire malgré moi. Oui, c'était peut-être une Dénienne, mais elle avait une façon tellement plus intéressante du monde que celles que j'avais croisées jusqu'ici, mieux encore, elle avait un esprit qui faisait parfois défaut même aux habitants d'Héka. Et elle n'était pas à l'aise en l'exprimant. Elle ne pouvait tromper mon regard inquisiteur. C'était cette audace camouflée,  qui, avec un peu de temps, pourrait faire d'elle une des femmes les plus respectées de ce coté ci du monde. Je m'approchais d'elle, la couvant d'un regard enjôleur.

« Ne t'inquiète pas ainsi, ces paroles seraient déplacées d'où tu viens, mais ici ce n'est pas le cas. Quant à te juger digne... je vais le déterminer...tout.de.sui.te »

Dis-je alors que d'une main sûre, je déboutonna les boutons du bas de sa chemise tout en posant une main plutôt conquérante au dessus de son épaule, pour être en appui sur le canapé, tandis que je m'accroupissais presque sur ses jambes. Je glissais ensuite une main sous les vêtements de la jeune femme et la plaça au niveau de sa poitrine, juste entre ses deux seins, prenant soin de ne faire que les effleurer que le minimum possible. Je mis mon front contre le sien et ferma mes yeux, restant ainsi à écouter battre son cœur sous ma main. La douce chaleur de sa peau contre ma paume était plus qu'agréable. Puis je m'écartais d'elle sans prévenir et me remit debout, me dirigeant vers la table. Je me retourna et lui décocha un de mes plus beaux sourires.

«  Il semblerait que ton cœur te fait honneur et t'a déclaré digne, alors dépêche toi donc de te lever et de me rejoindre, le repas est en train d'être servit ! »

A peine avais-je fini ma phrase que les serviteurs entrèrent avec les plats. J'avais dit cela en sous entendant que je savais que son cœur battait plus vite que ce qu'aurait fait celui d'une personne juste en situation de stress ou de gêne. En tout cas, c'est dans cet optique là que je l'avais dit, mais pas ouvertement. Elle pourrait très bien croire que ce n'était juste par un quelconque intérêt lubrique de ma part de ''tester la marchandise''. Qu'importe, le résultat était là. Elle était dans le canapé, une nuée de serviteurs passait devant elle sans qu'aucun ne lui prête réellement attention, alors qu'elle avait la moitié de sa chemise déboutonnée et laissait percevoir la douce peau de son ventre. Bien sur il y avait là aussi un message caché. ''Tu m'appartiens déjà, regarde, tous mes serviteurs le savent et n'osent même pas te regarder dans une tenue qui t’embarrasserais, de peur de subir mon courroux''. Je préparais donc une chaise en la tirant en arrière et invitais la jeune femme à venir s'y placer. En attendant la table se remplissait de milles et un mets disposés autour de grands chandeliers de cristal aux incrustations de pierres précieuses de toutes les couleurs, arrangées dans des schémas aux couleurs complexe. La lumière que projetait ceux-ci chatoyait ainsi de plusieurs teintes, tâches de lumières dansantes au milieu des plats. Là un assortiment de petites cailles, délicieusement parfumées au miel dont l'odeur s'épanouissait le long de la table. Ici des côtelettes d'agneau accompagnées de pommes caramélisées avec quelques épices savamment éparpillées dessus. Ou encore un grand plat rempli d'un délicieux mélange de poulets et légumes, assaisonné au curry de madras, il n'était pas piquant mais plutôt sucré. Un vrai délice dont avait rapporté un de ses cuisiniers. Bien sûr, sous mes ordres, les plats étaient un peu plus sucrés que ceux que je prenais durant la vie de tout les jours. Mais j'avais l'impression que le petit surplus d'énergie que fournissait le sucre ne serait pas de trop pour la soirée...  Alors qu'elle s'asseyait enfin à table, j'en profitais pour discrètement lui effleurer les fesses avec un sourire coquin avant de lui murmurer à l'oreille, d'une voix sensuelle.

«  J'espère que tu apprécieras tout ce que j'ai à te proposer, ma chère Arya... »

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Messages : 29
Date d'inscription : 27/11/2014
Localisation : Là où on ne me trouvera pas.
Humeur : Mitigée.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Le Tigre/Pouvoir se transformer en Tigre.
Age du personnage: 22 ans
Métier: Chevalier
Arya Friens
Arya Friens
Chevalier
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMar 20 Jan - 14:51

Arya trouvait qu'il faisait de plus en plus chaud dans ce grand salon où étaient étalées milles et une richesses. Et ce n'était pas à cause du chauffage, loin de là. D'ailleurs, est-ce qu'il y avait des radiateurs où ce manoir était chauffé autrement ? Elle n'en savait rien et cela la perturbait un peu de penser à ça alors que les choses se déroulaient de manière intéressante. En fait, c'était très simple. Elle cherchait à diminuer le désir qui prenait possession de chacun de ses membres et qui tentait de lui faire oser certaines choses pour lesquelles elle aurait normalement prit son temps. Si il savait qu'elle aurait aimé se faire prendre tout de suite, elle ne doutait pas un seul instant qu'il l'aurait fait, que ses serviteurs soient là ou non. L'impatience commençait à la rendre un peu haletante, mais ce n'était pas vraiment ça qui la torturait, oh que non. C'était plutôt l'idée qu'elle venait d'avoir pour accélérer les choses sans vraiment montrer qu'elle en avait envie. Le problème était qu'il y avait d'abord le dîner qui était en train d'être préparer en cuisine, ce qui la surprenait un peu car le domestique de tout à l'heure était directement partit prévenir les cuisiniers après sa demande. Mais d'un autre côté, cela lui faisait plaisir. C'est comme si elle habitait déjà ici et qu'elle était mariée à cet homme si puissant qui la faisait frémir d'envie même si elle ne le montrait pas. Tout ce qu'elle faisait, c'était s'amuser à lui tourner autour en sachant très bien qu'il faisait de même et c'était en sois, la preuve qu'elle l'intéressait et il ne lui en fallait pas plus.

Le truc qu'elle avait oublié, c'était que ce serait à son tour de sentir l'autre de la toucher. Quand il se pencha sur elle, elle crut pendant quelques secondes qu'il allait l'embrasser mais ce n'était pas du tout ça. Il se mettait à déboutonner le bas de sa chemise pour pouvoir glisser l'une de ses mains entre ses seins tout en déposant son front contre le sien. Automatiquement, son cœur s'emballa dans sa poitrine alors qu'elle n'osait pas bouger. Sa respiration s'était légèrement accélérée sur le moment, ses doigts s'étant un peu accroché au canapé. Elle déglutit en se retenant de le saisir au niveau de la nuque pour pouvoir l'embrasser avec toute la fougue dont elle serait capable, juste pour lui et pour lui montrer à quel point il lui faisait de l'effet. Mais elle n'en fit rien, se contentant d'attendre qu'il se retire, la rougeur sur ses joues se faisant un peu plus voir que d'ordinaire. Elle qui avait l'habitude de se contrôler, cette fois-ci, c'était un peu compliquer à cause des diverses émotions et sentiments qu'elle éprouvait à cet instant précis. Elle avait même finit par fermer les yeux, ses lèvres entre-ouvertes comme si elle l'invitait à venir les cueillir et à les goûter. Malheureusement pour elle, cette situation se termina trop rapidement et si elle n'avait pas ce contrôle sur sa personne, elle n'aurait pas hésité à lui plonger sa tête dans sa poitrine. Elle fut presque déçue de le voir se retiré mais ses paroles lui firent plaisir et elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire heureux.

- Je te suis volontiers, j'ai hâte de déguster tout ces plats délicieux que je suis en train de voir défilé.. Comme j'aurai aimé avoir cette même nourriture quand j'étais petite, vraiment.. Mais mon père n'était pas du genre à dépenser son argent, quel dommage.. Il en a raté, des choses.

Arya se leva du divan, se dirigeant donc vers la chaise que venait de tirer sans même prendre la peine de remettre correctement sa chemise. Alors qu'elle allait prendre place, elle sentit une main baladeuse sur son derrière, ce qui lui arracha un nouveau sourire mais qui était amusé, cette fois-ci. Elle retint de justesse un frisson d'envie quand il se mit à lui susurrer quelques mots de manière sensuelle à l'oreille. Elle s'empara alors d'un couvert en se demandant si elle devait manger comme d'habitude ou d'une manière différente. Vu qu'elle était sur Héka, en pleine monarchie "cruelle", il fallait peut être qu'elle mange autrement. Mais bon, là n'était pas la question car elle ne prendrait pas beaucoup de chose. Son idée qui lui était venue tout à l'heure continuait toujours à lui trotter dans la tête si bien que lorsqu'elle se mit à manger en prenant un peu de tout, une fois Enkidu installé et servit, elle avait cet air pensif sur le visage qui donnait l'impression qu'elle était complètement ailleurs. En un sens, c'était le cas. Elle se voyait déjà tout faire en espérant que son hôte la suive, sinon, elle se sentirait plutôt honteuse et gênée. Elle ne dit pratiquement rien pendant tout le repas, se contentant de lancer des œillades très éloquentes quand à la suite à son hôte qui devait se demander à quoi elle pensait tout en jouant de temps à autre avec la nourriture. A savoir qu'elle faisait des gestes très sexuels avec ces derniers tout en ayant un petit sourire en coin. Puis, une fois qu'elle eut finit, elle se releva doucement pour aller coller sa joue à la sienne, lui murmurant alors doucement.

- Faisons un jeu.. Il est certes enfantin mais il te plaira à coup sûr, mon cher.. C'est un cache-cache mais je l'ai rendu un peu plus intéressant..

A partir de là, elle prit une attitude très sensuelle alors qu'elle marchait lentement vers une autre pièce, ses hanches bougeant tout doucement. Puis elle se retourna vers Enkidu, lui faisant un grand sourire. Elle fit alors glisser son sous-vêtement le long de ses cuisses avant de le laisser tomber par terre. C'était une jolie dentelle noire mais autant ne pas s'attarder dessus car maintenant, elle n'avait plus rien sous sa petite jupe. Elle fit alors un petit clin d'oeil avant de partir en courant, en quête d'une cachette qui serait facile à trouver pour lui même si elle ne connaissait pas le manoir et ses différents endroits. Après 5 minutes de course, elle finit par débouler dans une immense chambre qui lui plut directement en lui jetant un simple regard. Elle observa alors une grande armoire dans laquelle elle se glissa silencieusement, refermant tout doucement ses portes juste après. Puis elle attendit, le souffle court, en espérant qu'il l'avait suivit dans son jeu, où si il la prenait pour une enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhtai | Capitaine de Kahl
Messages : 35
Date d'inscription : 26/08/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Or/Manipulation d'objets via sa dimension: Stockage => "Golden Lock" et Tir => "Golden Strike"
Age du personnage: CFR age du profil
Métier: Capitaine de Kahl
Enkidu Ereshkigal
Enkidu Ereshkigal
Akhtai | Capitaine de Kahl
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitimeMer 21 Jan - 13:31

Une fois assis, je me relâchais un peu. Piochant dans divers plats, je ne pouvais m'empêcher d'admirer la jolie damoiselle qui me faisait le plaisir de partager mon repas. Je souriais à sa remarque. C'est sûr parfois les parents peuvent être un peu ennuyant. J'avais eu de la chance moi, même si mes parents avaient été durs avec moi, je savais que c'était pour mon bien. Si j'avais mes capacités actuelles,c'était grâce à l’entraînement poussé auquel j'avais été soumis depuis ma naissance. Je lui souris avec une certaine douceur. Son sourire amusé réveilla mes instincts de plus belle. Cette femme était en train de me rendre fou. C'était la première fois que je sentais l'envie de posséder une femme à ce point. Je la dévorais des yeux. Son visage, sa poitrine, son corps fin, élancé et musclé. Son coté terriblement féline. Si je bavais, ce n'était pas à cause du repas, et j'en avais bien conscience. Certes la nourriture avait l'air délicieuse, tout les plats étaient préparés par des chefs qui comptaient parmi les meilleurs de Kahl, tout les produits étaient de qualité supérieure. Mais ce n'était pas ce que je rêvais de goûter. À vrai dire les lèvres de ma jeune invitée étaient les seules choses qui attiraient mon attention tandis que je continuais de manger distraitement. Voila que soudainement, elle s'amusa avec la nourriture entre deux œillades au sens non caché. Je soupirais intérieurement tandis que mon corps se tendait alors qu'elle souriait en léchant et suçotant de manière très suggestive la moindre denrée qu'elle mangeait. J'entendais mon cœur battre à mes oreilles tandis que mon excitation enflait. Je ne pouvais détacher mon regard de ses douces lèvres qui semblaient m’appeler trop longtemps. J'avais envie d'y déposer les miennes, de sentir la chaleur de son corps sur le mieux...

Voila qu'elle se levait. Et elle vint coller sa joue contre la mienne. J'adorais ce contact, dire le contraire serait un mensonge plus qu'éhonté. Je fermais les yeux, profitant de la sensation de sa peau contre la mienne tandis que sa douce voix Un jeu ? Ça faisait une éternité que je n'en avais pas fait... cache-cache, j'en connaissais le principe mais je n'y avait joué.. pourquoi pas après tout ? Et elle disait pouvoir le rendre plus intéressant. Voila qui était assez intriguant ! Je la regardais avec intérêt et amusement, me demandant ce qu'elle avait prévue. Je lui rendis son sourire en me levant avec une lenteur délibérément étudiée. Je la suivis sans lâcher son roulements de hanche presque hypnotique. Tout mon être semblait vouloir se précipiter en avant et enfin pouvoir soulager se besoin qui croissait en moi. Quand elle se retourna vers moi, un coups sourd bourdonna à mes oreilles. Mon cœur s'emballait. Je déglutis douloureusement en la voyant faire glisser sa culotte doucement le long de ses jolies jambes. Mon envie d'elle était telle que ça en était douloureux. La voila qui me fit un clin d’œil avant de disparaître en courant dans les couloir de mon manoir. Décidant de lui laisser un peu d'avance, vu que je connaissais les lieux. Je me baissa et ramassa délicatement son sous-vêtement de dentelle noire. Il était encore chaud et légèrement humide. Tout mon corps était à la limite des tremblements d'excitation. Je portais ce trophée à mon visage et respira un grand coups l'odeur intime qui s'en dégageait. Dieu ce qu'elle sentait bon. Elle avait intérêt à bien se cacher parce que quand je la retrouverais, elle ne pourra pas avoir de repos avant un moment. Je serra ce nouveau trésor entre mes mains et eu un sourire ravi. Je n'aurais pu rêver mieux pour cette soirée ! Je glissa son vêtement dans mon golden lock avec un sourire avant de me mettre en marche. Retrouver sa trace ne devait pas être trop compliquée, vu que le sol était recouvert d'un épais tapis qui avait l'habitude de garder les trace de pas des personnes qui passaient dessus. Mais elle n'avait pas du le remarquer. Ou alors elle l'avait remarqué mais n'en avait pas tenu compte ? Qu'importe. Je suivis donc sa trace jusqu'à ce que je remarque une porte entre ouverte. La porte de ma chambre. Je ne pus réprimer un grand sourire. Elle s'était sérieusement cachée dans ma chambre ? Quelle coïncidence, je n'aurais pu rêver mieux comme endroit ! J'entrais discrètement, poussant silencieusement la porte. J'observais la pièce. Il n'y avait pas trente-six endroits où se cacher ici. J'inspirais un grand coup, calmais mes battements de cœur et tandis l'oreille. J'entendais sa respiration. Je pouvais sentir son excitation à travers. Ce n'était pas très différent de quand j'utilisais ma méditation de combat. Sentir les autres en effaçant sa propre présence. Je m'approchais donc de l'armoire à pas de loup... Et l'ouvrit en grand avec un grand sourire.

Elle était belle et bien cachée là.  Elle semblait tremblante, était-ce dû à l'excitation ? Peu importe, je l'attirais vers moi, la prenant de manière possessive entre mes bras et glissa ma tête dans son cou pour lui murmurer

«  Maintenant que je t'ai trouvée, tu comptes faire quoi ma belle ? Aller te cacher encore en perdant un autre vêtement ? C'est dangereux, tu sais ? Je ne suis pas sûr de te rendre un jour celui que tu as déjà perdu...  »

A peine j’eus fini ma phrase que je ne pu me retenir plus. Je saisis délicatement sa tête entre mes mains et approcha doucement le mienne. Les pulsations sourdes de mon cœur n’emplissait les oreilles. Le désir embrassait chacun de mes sens. Mon corps entier frissonnait déjà de l'acte que je n'avais pas encore achevé. J’approchai encore mon corps du sien, collant mon torse à sa poitrine qui semblait si prometteuse de douceur. Une de mes jambes passa tendrement entre les siennes, se frottant à l'intérieur des siennes, contact qui ne manqua pas d'accélérer mon souffle alors que mes lèvres finissaient de se poser sur les siennes. Le temps sembla se suspendre alors que peu à peu tout mon corps semblait s'éveiller dans un douloureux éveil de sens. Ce ne fut que par après que je me risqua à partir en exploration de cette bouche si délicieuse qui m'avait tant obséder. Tout mon corps tremblait contre le sien. Mes mains se glissèrent fébrilement le long de ses courbes, plaquant doucement son corps sur le mien. C'était un instant qui dépassa de loin tout ce que j'avais imaginer. Une idée germait dans mon esprit... Je l'avais trouvée, celle qui serait digne de partager ma vie...

_________________
couleur : #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)   Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Quelque chose de compliqué à dire mais de facile à ressentir (Lunayä-Toshiro)
» ♫ Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ♫ Jill
» Propriété privée ? Foutaises ! [PV Llyod]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Kahl [capitale] :: Centre-ville :: Manoir Ereshkigal-
Propriété privé, ça te dit quelque chose? (+18) 1406414697-part