Il ne faut pas suivre les inconnus... même s'ils ont à manger ?
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Il ne faut pas suivre les inconnus... même s'ils ont à manger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Messages : 28
Date d'inscription : 07/11/2014

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Epée / Générer de la peur
Age du personnage: 17 ans
Métier:
avatar
Nathanael Starling
Citoyen
MessageSujet: Il ne faut pas suivre les inconnus... même s'ils ont à manger ?   Jeu 4 Déc - 18:52

Nael ne savait pas ce qu'il faisait ici. Ou plutôt, qu'est-ce qui lui était passé par la tête pour venir ici. Quelque chose devait clocher dans sa cervelle, et pas que dans la sienne s'il en croyait l'énergumène qui le suivait depuis quelques minutes en essayant d'attirer son attention. Qu'est-ce qu'il lui voulait au juste ; il le draguait ou quoi ? En plus il lui proposait d'aller manger un morceau.

.... Manger ?

Bon, revenons au commencement afin d'expliquer le pourquoi du comment de cette scène et, surtout, pour laisser du suspens avant de savoir si Nathanael va céder à l'appel du ventre ou non - les paris sont ouverts. Bref, cela faisait quelques temps déjà que l'île était en alerte, tout le monde parlant de l'étrange portail qui avait été trouvé et qui les reliait à un autre endroit plutôt étrange. C'est plutôt cette rumeur qu'il trouvait étrange, il avait du mal à croire que deux lieux puissent être ainsi relié par un portail. Certes, la magie existait, les totems en étant la preuve, mais là c'était un peu gros tout de même... Pourtant, si tant de monde en parlait, c'était que ce devait être vrai.

Le jeune homme ne s'intéressait pas vraiment à tout cela, mais ce qu'il en avait entendu dire l'intriguait. Dena était bien moins sinistre qu'Heka, que ce soit le paysage ou la personnalité de ses habitants. Un endroit beau et paisible, c'était pas un peu trop utopique ça ? De toute façon, pour lui, n'importe où valait mieux que chez lui. Sauf sa cuisine ; sa cuisine était le meilleur endroit au monde, mais passons. Il était partit en début d'après-midi de chez lui, fuyant plus qu'autre chose le domaine familiale - et surtout, ceux qui s'y trouvaient - et avait décidé de se rendre à ce fameux portail. Il avait du temps à perdre, alors autant aller voir l'endroit de ses propres yeux.

C'est ainsi qu'après avoir suivi les modalité lui permettant de traverser le portail, il s'était retrouvé dans cet endroit qu'il ne connaissait pas, complètement différent de chez lui et ce, sans même avoir songé à la probabilité de s'y perdre. Le résultat y était : il était perdu. Oui, c'était un boulet, n'empêche que l'accabler de reproche ne changerait rien à sa situation. Au moins, il avait retenu que l'on avait pas le droit d'avoir son totem avec soi en ville, du coup il avait prit soin de rester en dehors de celles-ci. Bon, même s'il aurait voulu s'y rendre, il n'avait aucune idée d'où était la ville la plus proche, de toute façon...

« Oh, joli cœur, serais-tu perdu ? »

Interpellé, Nael s'était retourné vers le son de la voix, pour se retrouver nez à nez avec un homme a l'aspect sinistre, mais dont la personnalité semblait plutôt se rapprocher de l'excentricité. Et puis... il l'avait appelé comment ? Joli cœur ? C'était joli un cœur ? Oui, parce qu'à Heka, on était pas vraiment habituer à recevoir des surnoms affectueux et mignons... Et quand ça arrivait, on se méfiait, parce qu'il y avait de grandes chances que ce soit ironique.

Qu'importe, il lui avait jeté un regard où se mêlait incompréhension et arrogance et l'avait snobé pour reprendre sa route sans lui répondre. Peine perdue. L'autre le suivait et semblait décidé à l'aider à trouver son chemin. Non mais, c'était quoi son problème à ce type ? Il était obstiné !

Enfin, on en revenait donc à la situation initiale, celle où le monsieur tenter à présent de l'attirer avec l'appel du ventre. Le jeune homme ayant un estomac particulièrement réceptif à ce genre de chose. Alors, qui avait parié sur la réussite de l'homme étrange ? Bingo, vous êtes les gagnants ! Vous avez gagnez... un chocolat, bravo !

« ...C'est loin d'ici ?

- Non, j'habite tout près, tu es le bienvenue mon ange ! »

Décidément, il y tenait à ses surnoms bizarres... Surtout qu'on ne pouvait pas vraiment dire de lui qu'il est un ange, ce serait même plutôt le contraire. Bon, du moment qu'il se calmait sur les mots affectueux, Nathanael acceptait de lui faire l'honneur de sa compagnie - dans l'intérêt d'être nourri seulement, fallait espérer autre chose de lui, non mais. Certes, des rumeurs disaient que les personnes dont les enfants devaient se méfier le plus étaient ceux qui leur proposaient des sucreries, mais il avait décidé de dédaigner ces fameuses rumeurs. Il n'était plus un enfant de toute façon ! Et puis, ici, les gens étaient gentils, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakanda
Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2014
avatar
L. Edwina Phantom
Wakanda
MessageSujet: Re: Il ne faut pas suivre les inconnus... même s'ils ont à manger ?   Mar 23 Déc - 11:26

La vie est un long fleuve d’ennuie qui se cumule un peu trop quand même. Jouant avec son œuf dans son assiette avec un air complètement ennuyé. Aujourd’hui pas de cour pour la demoiselle, car faut bien qu’il y est une grève dans le coin. Au début c’était génial, mais maintenant la petite ne sait pas quoi faire. Soupirant un long moment, se plonger dans les révisions ? Nan. Passer son temps devant la télé, elle va grossir ! Trop compliqué de s’occuper  en  gardant une certaine classe.

Regardant son portable, dans l’espoir de trouver un ami, après tout peut être qu’un miracle qui s’appelle amitié va avoir lieu ? Aller plutôt voir ailleurs, tous ses pseudos amis semblent occupé eux. Jetant son téléphone sur son lit et roulant en serrant son oreiller, la demoiselle finit par s’étaler sur son lieu de sommeil. Mais, le plafond lui non plus ne va pas donner de réponse super trop bien…c’est un plafond.

Son père rit de passer devant sa chambre et la voir à chaque fois dans une position différente et complètement improbable aussi. Après tout les jambes en l’air sur le mur et la tête qui balance au bord du lit, on peut dire que c’est vraiment l’ennuie qui la tourmente quand même.

« Pourquoi tu n’irais pas me chercher quelques courses ? »

La demoiselle cligne des yeux et se relève rapidement de sa position absurde. Ce n’est pas une mauvaise idée ! Prenant une liste qu’il écrit à la va-vite, la demoiselle part en courant pour ne pas perdre de temps pour enfin aller dehors !

Bon ce n’est pas non plus des longues heures qui l’attendent. La demoiselle avance tranquillement avec ses sacs au bras, le dernier ingrédient et toujours le plus long à aller chercher vu que c’est au naturel qu’il faut aller. Mettant tout dans son panier, direction la plaine à vélo ! Au moins, elle fait du sport la petite Edwina. Bon, heureusement qu’il ne pleut pas quand même, ça serait vraiment pas de chance quand même. Arrivant dans la plaine. Avec la petite brise et les cui-cui des oiseaux, plus nature tu meurs. Bien sûr, ce n’est pas le lieu où on fait un paquet de rencontrer, enfin c’était son hypothèse jusqu'à croiser deux mecs bien en contraste.

Stoppant deux secondes sont vélos, car bon leur rouler dessus ne serait pas super agréable, ni pour elle aussi, avec sa chance elle va finir sur le cul. Non mais, la tête du mec noir est grave flippante, on dirait un gros pervers en manque… Frissonnant à l’idée, la demoiselle regarde partout, se demandant sérieusement si elle ne devrait pas faire comme ci elle n’a rien vu. Bien que bon, le pauvre mec blanc semble bien dans la galère il est entrain de suivre un mec bien louche quand même. Ouais mais ce n’est pas ses affaires n’empêche ! Ouais, mais elle pourrait l’avoir sur la conscience n’empêche… Raaah c’est bien le moment de paniquer pour pas grand-chose ! Approchant en pédalant tranquillement, avec un air de non sauveuse.

« Les mecs vous prenez toutes la place sur la route. »

Quel technique d’approche, Edwina tu es le must de la gentillesse ! Non mais vraiment, donnons-lui une médaille pour tant de propos très gentils. Non, mais de plus prés le mec en noir fait grave peur. Avalant un peu sa salive quand même, la demoiselle se demande ce qu’elle fait la maintenant… Faut partir en fait, laissons se mec partir dans le enfer voilà. Nan, quand même ça ne se fait pas du tout !  Euh….que faire ?

« Tu fais grave flipper toi….comment tu peux trainer avec un mec pareil mec. »

Langage très développé je vous le jure ! Bien que le tout noir ne semble pas d’humeur, vu qu’il lui fait signe de partir comme ci elle dérange ! La présence de la petite GRANDE Edwina ne dérange jamais ! Enfin…euh peut être que si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il ne faut pas suivre les inconnus... même s'ils ont à manger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti instabilité: Obama devrait-il suivre les traces de Bush et Roosevelt?
» Suivre ses origines
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Alentours :: Plaine-