Time's up [pv Jhalis]
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Time's up [pv Jhalis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Religieux
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2014
avatar
Kalian Geronimo
Religieux
MessageSujet: Time's up [pv Jhalis]   Dim 23 Nov - 12:48

Kalian partant du principe qu'il était prêtre, sûrement pas le seul, il se baladait dans le temple, un endroit parfait pour lui, son écharpe rouge sur ses épaules cachant son sourire trop blasé. Il regarde les gens dans les environs, les autres de sa profession sont tellement plus concernés que lui. Il prenait des leçon pour pouvoir jouer encore mieux son rôle, car la personnalité du jeune était morte en même temps que son amie. Il alla s'installer sur un banc avec le recueil de prière dans la main. Il grognait un peu. Il passait une main dans ses cheveux sombre, ses habits sombres jurant avec l'étoffe rouge qu'il aimait tant porter autour du coup, c'était qu'un morceau de tissus, ma sa couleur vive lui rappelait le sang dont il avait été victime. Elle était là pour rappeler au jeune homme son incapacité à agir rapidement, son dé n'indiquant que les chiffres sur ces faces. Il ouvrait son ouvrage, il se mit à réciter doucement les sacrements, avant que lassé par tous ces mots, il referma l'ouvrage et se mit à observer le ciel bleu. Le soleil venant par moment lui faire plisser les yeux. Il resta un moment comme cela jusqu'à ce qu'un cri vienne trancher la tranquillité des lieux. Il n'y faisais pas attention, tout ce qui comptait, c'était qu'il devait jouer son rôle. Il roula des yeux. Il se leva et s'étira doucement étouffant un bâillement, c'est que rester immobile l'avait fatigué. Il se gratta le crâne en voyant la peau couleur hâlée et les cheveux blanc. Il l'avait déjà vu quelques fois au détour d'un couloir, il haussa les épaules doucement avant de reprendre sa procession. Il avait d'autres choses à faire que de se frotter à ce type qui lui disait que vaguement un truc. Il sauta sur ses pieds et tentait de s'éloigner de la voix de cet homme, il lui cassait les oreilles, mais que pouvait-il faire sauf continuer sa vie pépère. Rien ? Il enfonçait son nez dans l'écharpe rouge. Il soupira, bon si les gens ont décider de le mettre dans sa route, soit. Il s'avança vers lui, l'air totalement blasé. Il le regarda, un homme pas mal, il voyait bien dragonnier dans une faction d'un de ses jeux favori, le combattant idéal à mettre en première ligne, pas prêtre. Comme quoi, il jugeait très mal. Il roula les yeux.

-Calme-toi, pas besoin de t'exciter du bulbe pour pas grand chose. Il y a une solution à ton souci. Allez tu dérange les autres dans leurs prières.

Bien sûr, lui le faisait pour la forme. Il ne faisait pas pour avoir bon conscience, juste car c'était son rôle, celui qu'il endossait chaque jour, faisait taire le véritable lui. Il jouait, pour lui, il était un plateau de jeu géant. Chaque action était pensée pour que la partie se finisse en sa faveur. Il sourit un peu.

-Un petit thé ne te ferait pas de mal. Je me présente Kalian Geronimo, mais tu ne dois pas t'en préoccuper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Dim 23 Nov - 17:16

Râler ? Ça pour sûr Jhalis savait le faire. Il avait beau être de nature très joviale, il ne se cachait pas pour s'exprimer quand quelque chose n'allait pas. les supérieurs ? Bien sûr qu'il les craignait. Mais honnêtement, lorsqu'on était un grand masochiste dans l'âme, que craignait-on réellement ? De mourir ? Sans doute. Mais pas d'être torturé. De plus, en tant que prêtre, le métisse ne risquait pas beaucoup la torture. Alors, parce qu'il devait se rendre à La'an - dernièrement, on l'expédiait trop dans ce coin-là - Jhalis ne put s'empêcher de râler. Parce que d'une part il ne voulait pas s'y rendre. Parce qu'il y avait eu une recrudescence de prêtres féminins là-bas ces derniers temps, et qu'il n'avait rien à faire avec elles. Parce que pour se rendre là-bas, il devait encore réserver une chambre dans les auberges. Qu'il y aurait potentiellement des fidèles qui lui collerait aux basques. Parce qu'il ne pourrait pas se rendre dans son petit nid douillet d'appartement. Alors pour sûr, le religieux n'était pas content. Voilà pour les explications.

Maintenant, venons-en aux explication de cette matinée presque après-midi. Ça avait débuté d'un rien, comme toujours. Une petite dispute. Pourquoi ? Ah parce, que Jhalis avait renversé un bol d'eau chaude sur une femme prêtre qui lui avait fait du rentre dedans. Au diable son physique avantageux, il n'avait rien demandé de tel ! La nature avait mal fait les choses, et ça n'allait pas en s'arrangeant. Jhalis faisait attention à sa ligne, parce qu'il était avant tout un religieux capable de se défendre et d'aller au combat si la situation le nécessitait. Il n'était certes pas comme un de ces gardes, gagnait plus sa vie pour commencer. Mais il n'avait pas eu le même passé que ces autres personnes. Alors forcément, il était très bien entraîné. Et s'il le voulait, il pourrait avoir la volonté de tout faire tomber. Il était ainsi. Sans réfléchir donc, il avait renversé ce thé, cette soupe, qu'importe, cette chose chaude pour que la demoiselle daigne s'éloigner de lui de force. et ça avait fonctionné. Sauf qu'il n'avait pas prévu les représailles.

Ça s'était passé lorsqu'il marchait dans les couloirs, tranquillement. Un homme, religieux, était venu l'aborder, réclamant des excuses pour la jeune femme de l'autre fois. C'était clairement du passé pour Jhalis, mais visiblement pas pour lui. râlant doucement au départ, faisant mine d'accepter, le religieux avait insisté, marchant sur les talons du métisse. Et là, il avait explosé, lui qui gardait en général son calme en public. Parce qu'il fallait le dire, il y avait un peu de monde. Des gens assis, des gens debout, des gens qui marchaient et d'autres qui se reposaient. Ce temple était pourtant un lieu calme, même si le monde ne manquait pas. Jhalis empoigna alors le col du religieux, lui faisant alors clairement comprendre qu'il fallait qu'il se calme sans quoi il en viendrait aux mains et jura. Qu'on lui foute la paix. Mais voilà qu'un autre débarquait déjà d'on ne sait où pur calmer la situation. Et le pire du pire ? C'est lui qu'on accusait de semer le trouble. Non mais vraiment. VRAIMENT. Relâchant le col du prêtre, Jhalis souleva un sourcil, un peu vexé malgré tout. Oser le déclarer initiateur de ceci. C'était à s'en rendre fou. Le prêtre agressé lui fit des remontrances faciales, mais n'en dit pas plus et déguerpit rapidement. Bon au moins, il avait disparu. C'était une chose. Se tournant vers le nouveau venu aux cheveux noirs, il le dévisagea de long en large. Allons bon, et lui, qu'allait-il lui dire ? Reporter ça aux supérieurs ? À ses habits, il n'était pas un très haut gradé. Du même niveau que lui quoi. À moins qu'il s'amusait à jouer le non gradé pour prendre les gens sur le fait. C'était une bonne technique. Bref. Le métisse se gratta la tête et soupira :

-Je suppose que je dois te remercier.

S'il voulait le remercier ? Jhalis remerciait les gens à qui voulait. D'ici à ce qu'il pense tout ce qu'il disait, il y avait un grand pas à franchir. Doucement, il écouta les paroles de ce dernier. Lui proposer un thé ? C'était une requête vraiment étrange. Ça le fit légèrement pouffer. Il se voyait mal prendre le thé et parler comme un petit vieux. Quel âge avait cet homme ? Après tout, avec les potions, on pouvait aisément se faire passer pour plus jeune qu'on ne l'était. C'était clairement de la triche, mais Jhalis ne crachait pas dessus, même s'il n'en avait pas vraiment besoin pour l'instant. Il entendit l'homme déclarer son nom. Un nom compliqué, mais il n'avait clairement pas son mot à dire dessus. Enfin bref, Kalian avait visiblement l'air soit très lunatique, soit terriblement blasé. Manquait-il de compagnie pour proposer un thé à un homme qui en agressait un autre sous son nez ? il fallait croire. Heka était décidément un drôle de pays.

-Jhalis Sheł'Thàn. Enchanté.

Deux drôles de messieurs rassemblés au même endroit. Le métisse tendit la main pour saluer dans une poignée de main le nouveau venu. Vraiment, c'était une drôle de rencontre. Tellement étrange qu'elle ne dérangeait même pas Jhalis. Finalement, peut-être que sa journée se profilerait un peu mieux qu'elle n'avait pourtant débuté.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Religieux
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2014
avatar
Kalian Geronimo
Religieux
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Ven 28 Nov - 19:37

Kalian regarda doucement le gars devant lui, il eut une grimace désagréable sur son visage. Il mit son écharpe sur le nez. Le gars aux cheveux blancs le remerciait pour son intervention. Il se gratta le coup. Il avait vu le type qui le regardait de haut en bas. Il lâcha un soupir. Il n'aimait pas qu'on le regarde comme cela, il haussa les épaule, qu'avait à faire de tout. Ce qui pouvait faire ou dire cela n'avait aucune incidence. Il entendit l'autre pouffer discrètement, il soulevait un sourcil. Il voyait bien que son intervention avait surpris le jeune homme. Il ferme les yeux quelques secondes. Il se présentait, son nom était complique, il n'allait pas le retenir, tout façon, il pouvait facilement s'en passer. Il lui serrait sa main doucement, il faisait par pure politesse. Après tout il était là pour calmer cet homme, il faisait beaucoup pour avoir un peu de silence, bien que pour cela, il devait se socialiser. Il lâcha un léger soupir à nouveau. . C'était une rencontre cocasse, comme il n'en avait pas vécu, même lorsqu'il rencontrer son amie, c'était moins surprenant que cette rencontre. Il le regardait, il n'allait pas se mettre la rate au court bouillon. Il se gratta le crâne.

-Enchanté, tu veux pas aller ailleurs, histoire qu'on reste pas planté comme des glands dans cette zone occupée, faut laisser les pions se déplacer à leur prochain objectif, ce qui libérerai le terrain pour accéder au domaine suivant. Après si vous voulez pas prendre le thé, on pourrai simplement échanger des idées, c'est ce que font les gens, enfin je pense.

Kalian était le plus paumé dans cette histoire, après tout aller vers les gens n'était pas des habitudes, quand bien même que son rôle de clerc l'obligeait à rencontrer le peuple et réciter par cœur ses mots lu et relu. Il était là son jeu l'amusait presque plus, il le faisait car cela le mettait à l'abri de ses gens qui le poursuivait après tout ils avait tué sa seule amie. Supprimant ce qui rendait Kalian plus humain. Il posait ses yeux sur le garçon. Il semblait bien agité que lui l'était. Il roulait des yeux et lâcha un autre soupir, il n'allait pas s'ennuyer avec ce garçon et tant mieux dans un sens. Tout cella l'ennuyait profondément. Il s'étirait un peu en baillant, il était bien mou comparé à ce garçon. Qu'est-ce que ces deux garçons avait en commun à part le boulot, pas grand chose au fait. Il le regardait.

-Je dois te paraître bien étrange, je m'excuse, je m'exprime avec le langage que je connais, après, cela fait un moment que je n'ai pas parlé normalement.

Kalian tentait un geste de respect envers ce jeune homme, il s'y prenait un peu mal, après tout, il avait un peu quitter son jeu du bon prête dès qu'il avait serrer la main du jeune garçon. Il remettait ses mains dans ses poches doucement. Il regarda le ciel d'un air blasé avant de retourner sur l'observation de quelqu'un d'exciter, il n'avait pas vu cela depuis un moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Dim 7 Déc - 21:19

Regard à droite, puis à gauche. Personne. En tout cas personne pour potentiellement accompagner cet homme au drôle de langage. Était-il seul ? S'ennuyait-il dans ses bouquins ? Fort probable, tout dépendait du type d'homme qui pouvait se trouver face à lui. Après tout, à Heka, on rencontrait tous les caractères possibles et inimaginables, pas forcément sympathiques d'ailleurs. Mais bon, un religieux se devait de faire bonne figure devant ses collègues, et encore plus devant les fidèles... techniquement. Sa dernière intervention auprès d'une de ces filles de la basse rue lui laissait un goût amer sur le palais. S'il l'avait pu, il l'aurait tué, purement et simplement. Au lieu de ça, il avait préféré la voir s'échapper sans mot dire. Le regard du métisse se durcit un instant avant de se recentrer sur le personnage du jour. Il possédait une longue, très longue écharpe rouge. À voir comme il était emmitouflé dedans, on aurait pu croire qu'il faisait un froid de canard à l'extérieur. Certes, il ne faisait pas forcément très chaud, mais Jhalis, par pur exemple, n'était pas habillé pour la saison froide. Clairement pas.

Qu'importe, en visualisant cet étrange personnage, sans se gêner au passage pour le dévisager de haut en bas, il ne fut pas sûr de bien interpréter ses paroles. Du thé ? C'était bien la première fois qu'on lui proposait du thé, et encore plus de la part d'un prêtre masculin. En ça, un petit sourire naquit sur la commissure droite de ses lèvres. Quel homme amusant. Sans doute pouvait-il trouver dans ce personnage quelque chose de plus distrayant qu'un simple voyage à La'an et son temple bien trop riche. Ah, il n'aimait clairement pas cette ville, mais ses supérieurs s'efforçaient de lui faire passer le plus de temps là-bas, sans même lui laisser le temps de rentrer à la capitale, quelle plaie. D'ailleurs, en se retournant un peu, il se fit une remarque qui ne lui était jusque là pas montée au cerveau. Où diable s'était engouffré son totem ? S'il espérait jouer à cache-cache, il se fourrait la queue dans la bouche. Peut-être avait-il oublié son maître pour le profit d'une potentielle nourriture telle qu'une souris. Quoique, Jhalis doutait fortement de la présence d'un rat par ici. Rat non domestique ni totem de quelqu'autre personnage. Auquel cas, Jhalis ne prendrait aucune responsabilité si mort il y avait.

Soupirant à peine, il finit par entendre le dénommé Kalian poursuivre sa phrase. Ou plutôt son monologue. Un long monologue dont il ne sortait pas forcément de chose concrète. Une discussion de sourds, entre autre. Ou presque. Il parlait de pions et tout ça. Des trucs qui sonnaient pas forcément aux oreilles du jeune homme. Il ne se considérait pas comme un pion, ni même ne bougeait selon une position initiale. Quelle drôle de façon de penser. Et quelle drôle de manière de parler. À cette écoute, le métisse platiné ne put s'empêcher de rire de bon cœur avant d'ajouter, toujours hilare.

-T'es un cas toi. Prenons le café, le thé, ce qui t'arrange. Tu pourrais bien égayer ma journée.

Et sur ces mots, il tapa dans le dos de son soi-disant nouvel ami. C'était un curieux personnage. Non pas introverti, mais blasé. Simplement, terriblement, complètement et purement blasé. Il en avait croisé un certain nombre dans ce genre de métier, mais celui-là atteignait facilement le top 5. À croire que le métisse était l'un des seuls à trouver encore la force de rire et s'égosiller. Après, peut-être que cet homme était vieux et donc fatigué. Après tout, avec les potions d'aujourd'hui, on pouvait tout faire. Absolument tout. Par la suite, Kalian ajouta qu'il s'excusait d'emprunter un langage pareil, mais que c'était le seul qu'il connaissait. Ah bon ? Comment ça, le seul qu'il connaissait ? Il ne parlait pas en langue étrangère, à ce qu'il sache, et il se faisait parfaitement comprendre. Après, oui, Jhalis comprenait le sens de tout ceci.

-T'as pas dû naître dans les quartiers riches d'Heka.

Parce que oui, c'était somme toute probablement la seule explication qu'il trouvait. Un langage assez familier, ce n'était pas chez les nobles que ça se produisait. Et à vrai dire, le langage soutenu, Jhalis le connaissait quand ça l'arrangeait. Le reste du temps, il préférait prendre les gens à la même hauteur que lui, le type de langage venait avec. Posant les mains sur ses hanches, il regarda de nouveau son environnement. Visiblement, ils semblaient déranger quelques prêtres ou autres venus pour trouver la paix, ou tout du moins le silence. Doucement, le prêtre commença alors à marcher, tranquillement, jusqu'à se trouver face à la porte qui menait dans une autre pièce. Au moins, là, ils ne dérangeraient personne. Il devait y avoir la serre non loin, si sa mémoire était bonne. Jhalis n'avait pas de faible pour les plantes, mais aimait bien cet endroit, un peu sorti de nul part. En poussant l'une des portes y menant, il sentit quelque chose lui effleurer les pieds. Il connaissait par trop cette sensation, et rapidement son doute fut vérifié lorsqu'un long serpent blanc serpenta et devança son maître.

-Bordel, t'étais où toi ? Si j'entends un...
-Où est passé ce serpent de malheur ?! Que l'auteur de ceci se dénonce au nom de la loi ! Vociféra un prêtre.

Jhalis soupira et tira aussitôt sur un pan du vêtement de Kalian pour l'attirer vers la pièce la plus proche, de manière à calmer les choses le plus rapidement possible. Il poussa une porte aléatoirement et se trouva dans une sorte de bureau vide et blanc. La pièce avait au moins le mérite d'être insonore.

-Désolé pour ça, mon serpent a tendance à se nourrir de n'importe quoi. Même des totems des autres. J'espère que le tien n'est pas un animal.

Enfin bon, en fixant son propre totem, Jhalis remarqua qu'il y avait effectivement une petite partie renflée au niveau de son corps. Eh bien, il avait dû faire un sacré sprint avec une truc pareil dans le ventre. En tout cas, il ne bougerait plus avant d'avoir digéré sa proie. Terrible le reptile.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Religieux
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2014
avatar
Kalian Geronimo
Religieux
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Mar 9 Déc - 16:13

Kalian étant du genre à agir en réfléchissant aux conséquences de ses actes avançait dans les couloirs en compagnie de ce gars, il était impressionner par l’énergie qui déployait, lui n'en était pas capable. Il portait cette écharpe rouge, plus pour représenter son passé, puis sa douceur réchauffait un peu le cœur gelé du jeune homme. Il ne fit pas attention à ce qu'on l'analyse, il était normal de jauger ses adversaire en terrain hostile. Il marchait lentement, mais pas trop, se ralentir exprès allait l'épuiser. Il n'avait pas envie de s'endormir sur le chemin, alors, il marchait à son rythme. Il avait entendu son rire, l'agité disait au faux-prêtre qu'il était drôle. Il haussait les épaules avant de continuer sa route avec son visage blasé, mais il ne pouvait s'empêcher d'être un peu stressé par ce qui lui arrive. Il avait entendu que l'homme acceptait son invitation, voilà qui était bien mieux. Il sentit une tape dans son dos, il avait failli tomber, mais il reprenait l'équilibre en un instant. Il se tournait légèrement, le gars aux cheveux blancs disait qu'il n'était pas des quartiers riches.

-En effet, je suis plutôt issus de la sous-couche de la population nommé Paysan. Plein de rêve et de volonté, force de frappe variable.

Kalian avait répondu le pus naturellement du monde, continuant sa marche pour trouver un endroit un peu plus calme que les couloirs. Il se souvenait que la salle commune servant à manger était presque vide à cette heure. Il eut un vague instant, un sourire. Ce n'était pas grand chose, mais sa coquille avait des failles. Bien que notre progression était finie, il sentit le pan de ses vêtement tirer dans une autre direction, il se faisait traîner. Il le suivait plus par obligation que par autre chose. Il posait un regard sur les environs, ils étaient dans un bureau d'un de ses supérieur, il lâchait un soupir. Il écoutait l’explication du gars. Il avait un totem animal qui se nourrissait de tout et de rien. Un dresseur de serpent, personnage dangereux dans une armée, qu'importe le serpent, les pires étant les venimeux. Il posait un regard sur l'homme étrange. Il roulait des yeux.

-Pas ta faute si ton serpent n'en fait qu'à se tête, un animal joue avec l'instinct, si il devait dévaster la cuisine, ce qu'il avait un petit creux et une proie de choix, normal. Tant que je ne suis pas une de ses victimes tout va bien. Donc même si cet endroit est pas à nous, on peut se parler, stratégiquement, on risque rien à rester, par contre sortir est peu indiqué et tant donné que ton animal est recherché, je te conseille de pas sortir avant au moins une bonne heure, sans te retenir. Le temps que la colère du cuisiner retombe et sa force de frappe diminue.

Kalian se posait sur le bureau, ces yeux las fouillaient les environs. Il ne tombait pas sur un nécessaire à thé, juste des bouquins à perte de vue. Il soupirait un peu et passait sa main dans ses cheveux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Lun 12 Jan - 22:13

Parfois, Jhalis se fichait bien de ce que son serpent pouvait bien faire lorsqu'il ne lui collait pas aux basques. Mais plus le temps passait, plus le serpent vieillissait et se faisait aigri et bien plus glouton. Il avait tendance à avaler la première chose qui lui passait sous la gueule, animal ou non. Totem ou non d'un pauvre prêtre. Parfois, le métisse se demandait s'il n'avait pas acquis le pouvoir de persuasion juste pour effacer les méfaits de son totem de l'esprit de ses victimes. En tout cas, il l'utilisait majoritairement pour cela. Néanmoins, même son esprit recherchait inconsciemment la présence de son totem qu'il sentait pourtant proche de lui, pour l'instant, il ne s'y intéressait pas franchement. Non, il était juste perturbé par la façon de parler de son nouvel ami, si l'on pouvait dire. Un drôle de personnage qui ne semblait pas s'exprimer souvent. C'était plutôt amusant, et Jhalis ne manquait guère de montrer sa joie par un franc sourire. Il inspira doucement et demanda s'il venait des bas fonds des classes ? Bien vite, ses doutes furent vérifiés lorsqu'il lui annonça effectivement appartenir à la couche « paysan ». Une nouvelle fois, le blond platiné ne put s'empêcher de rire franchement. La couche paysan ? On ne pouvait pas vraiment dire qu'il annonçait fièrement y appartenir. Décidément, le gouvernement aimait prendre des enfants de personne pour former le rang des religieux. À croire qu'il y avait un sacré manque de bras dans cette formation. Pourtant, Jhalis s'estimait heureux d'y appartenir. Enfin bon, ce dénommé Kalian s'exprimait d'une bien drôle de manière. Plein de rêves et de volonté ? Bof, c'était peut-être le cas des personnes de Kahl, mais à Whalis, il n'y avait pas beaucoup de pauvres avec de la volonté. Ils se demandaient simplement quand surviendraient leurs heures. À Whalis, on était plutôt pessimiste, fataliste.

-Moi aussi, je viens de la basse couche de la populace de Whalis. Les gens n'en ont pas vraiment de rêves là-bas.

Jhalis ne s'exprimait certes pas comme un homme issu de cette classe-là, mais il était passé par un certain nombre de choses qui l'avait forcé à fréquenter une classe beaucoup plus haute. Plus haute qu'il ne l'aurait jamais espérée. Tout ça à cause de sa couleur de peau. Ah, il en avait vécu des choses avant de tomber chez les religieux. Un peu comme tous les gens ici en fait. Kalian avait certainement dû être passé par quelques problèmes, surtout s'il était en plus issu des basses couches. Ou bien il possédait de bons contacts pour espérer rentrer ici. Enfin bon, il ne lui demanderait pas de lui raconter son passé si ce dernier ne l'abordait pas de lui-même. En tant que prêtre, on écoutait beaucoup son prochain parce que c'était un peu une déformation professionnelle, on donnait des conseils mais on s'en fichait un peu ? Et puis, au final, on racontait rarement notre propre vie aux autres, parce qu'on la considérait insignifiante. En tout cas, c'était ce que pensait Jhalis. Doucement, il voulut se diriger vers la serre pour faire finalement détourner le regard à ces autres prêtres au regard insistant. Et c'est alors qu'il sentit quelque chose lui passer dans les pattes. Pas une seconde à attendre, il tira Kalian par un pans de son vêtement et l'entraîna dans une sorte de bureau blanc comme la mort, sûrement celui d'un supérieur absent. Encore heureux que la pièce était vide. Il eut le temps d'entendre vociférer cet homme et fixa tout en soupirant son totem digérer lentement quelque rat ou souris tentant faiblement de se débattre dans son estomac.  

Rapidement, le pauvre homme traîné de force avec lui soupira avant de se lancer dans un long monologue. Lui conseillant de rester ici un certain temps le temps que la colère de l'homme redescende. Bah, il doutait qu'il se pointerai ici, ni même que l'un des prêtres ne lui indique le chemin qu'ont empruntés les deux jeunes hommes, compte tenu de leurs volonté à trouver la paix. Déclencher une bataille ici ne les intéressait pas. Donc bon, de ce côté-là, il tenait compte du silence des autres prêtres. Bref, même si l'homme parvenait à ouvrir et se trouver face à nos deux prêtres, Jhalis aurait tôt fait d'utiliser une énième fois son pouvoir pour rabattre le caquet de ce personnage. C'est tout ce qui comptait. Bah, ils pourraient bien s'occuper entre eux le temps que les choses se calment dehors. Posant les mains sur ses hanches, il continua à fixer son reptile d'un air las. Vraiment, ce glouton ne perdait pas une seconde pour se nourrir, même s'il n'avait pas le ventre vide. Tout de même...

-Bah... Vu ce qu'il a avalé, je ne pense pas qu'il va attaquer quiconque de sitôt. Et puis, j'ai le temps de l'arrêter s'il se décide à t'attaquer. Il n'a pas de dents, c'est un python. S'il se décide à te tuer, ce sera par étouffement. D'ici là, j'ai le temps de le rappeler à l'ordre.

Bon, comme toujours, Jhalis était d'une délicatesse sans nom. Mais bon, il ne mentait pas. La taille et le poids du reptile montrait souvent sa méthode de chasse. Les taïpan et cobra, au final, n'étaient pas d'une taille impressionnante, mais possédaient un venin extrêmement puissant. Voilà tout. Il aurait été mentir de dire que Jhalis ne s'intéressait pas aux ophidiens. Il les trouvait unique à sa façon. Mais bon, il avait conscience que sa passion n'était pas forcément partagée par le commun des mortels, et qu'il passait bien souvent pour un homme morbide.

-À défaut d'avoir une conversation autour d'un thé, parlons autour d'une table. Dis-moi, sans rentrer dans les détails, comment t'es-tu retrouvé chez les religieux ?

Bon, il avait certes dit plus tôt qu'il n'aborderait pas de lui-même cette conversation, mais finalement rien ne lui venait en tête et notre homme était un bavard de nature qui n'hésitait pas à se lancer dans des sujets plus ou moins tabous pour son non plaisir, quitte à se retrouver dans des conflits dont il n'était pas l'instigateur. Il avait plus ou moins l'habitude de ce genre de situation. C'est pour ça qu'il avait posé la question, en précisant ne pas vouloir connaître les détails, de manière à ce que cette simple question ne se transforme pas en séance de psychanalyse. Enfin bon, le personnage face à lui n'avait pas non plus l'air du genre à raconter sa vie au premier venu en s'arrêtant aux moindres détails. Enfin, en chaque homme se cachait une partie immergée. Restait à savoir si Kalian était aussi introverti qu'il voulait le laisser croire.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Religieux
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2014
avatar
Kalian Geronimo
Religieux
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   Mar 3 Mar - 21:06

Kalian regardait l'animal avec un léger intérêt avant le trouver un peu ennuyant, ce n'était qu'un serpent, sa force d'attaque était faible, mais sa ruse élevé. Il fallait qu'il fasse attention à ce qu'il faisait. Rester vigilent, il était faible face à l'état poison, il ne connaissait pas le sort pour se défaire de cette attaque, il n'avait pas lu les bons livres, son niveau était bas. Il n'était pas une pièce importante dans cette partie, il pouvait qu'attendre que la partie soit moins risqué pour sortir de sa plaque et circuler à nouveau dans ce camp allié qui voudrait lui faire réciter une énième fois ses prières. L'homme aussi venait aussi des basses couches, sa force de frappe était donc plus ou moins la même, mais il avait un audace ce que le jeune homme n'avait plus vraiment. Tout s'était envolé par cette sécurité apaisante qu'il avait en suivant la voix que lui avait donné son amie. Il hochait la tête, écoutant simplement l'autre à ses côtés. D'ailleurs, il laissait le silence pesant se faire de plus en plus présent dans la pièce qu'occupait les deux prêtres fuyant. Puis après un moment l'homme à la peau foncée parlait de son animal, son totem, c'est là qu'il était content d'avoir un dé pour symbole, ce qui indiquait son rôle dans sa vraie vie, juste un joueur, sauf qu'il ressentait plus ce plaisir, celui qu'il avait tant aimé toutes ces années. Il pouvait donc tué par étouffement, ce qui encourageait notre homme à se méfier de lui encore plus , il passait une main dans ses poches, il avait que cette fichue bible. Il jouait de mal chance. Puis la curiosité de cet homme en face de lui se réveiller comment était venu à être prêtre.

-Je fuyais des gens, j'ai été au mauvais endroit, au mauvais moment, j'ai demandé asile, du coup, comme je ne pouvait pas faire un pas dehors sans craindre pour ma vie, je suis rentrer dans les ordres. Au moins, j'étais plus ou moins à l'abri. J'y ai trouvé la foi, on va dire, avec tout cela.

Kalian n’approfondissait pas le sujet, il voulait pas en dire plus à ce prêtre, ce dernier semblait du même niveau que lui, mais n'avait pas les mêmes compétences que lui-même. Cela ne le dérangeait pas tant que cela de n'être qu'un pion au final. Toute façon, il finirait par s'amuser, oui, il voulait y croire. Croire que derrière cet épais rideau de ténèbres, il y avait de la lumière tellement éclatante qu'elle fondrait la glace de son cœur. On pouvait toujours espérer. Elle passait un moment à guetter le moindre bruit à l'extérieur, trouvant le bruit des respiration presque gênante pour son entreprise qu'il menait pour s'infiltrer, comme si était assailli par les ennemis dans on propre camps, ce genre de situation, même sur le plateau, était rare. Il fallait souvent faire preuve d'inventivité et de patience. Heureusement, il en avait plein en réserve. Il enroulait autour de son cou son écharpe.

-La vois est libre, je crois qu'on peut aller ailleurs, il cherche le serpent, faut se déplacer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Time's up [pv Jhalis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Time's up [pv Jhalis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: La'an :: Temple-