Je suis le vilain Dealer. Hm ? Comment ça pas crédible ? [pv : Sywen]
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Je suis le vilain Dealer. Hm ? Comment ça pas crédible ? [pv : Sywen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Je suis le vilain Dealer. Hm ? Comment ça pas crédible ? [pv : Sywen]   Ven 3 Oct - 22:14

Voilà dix jours qu'il avait rencontré cette étrange femme. Elle venait d'un autre monde pour dire. Hein ? Non je ne parle pas d'un extraterrestre oh. Juste d'une femme qui venait d'un tout autre pays se trouvant à travers un portail. C'est déjà assez étrange et tordu, pas besoin d'en rajouter non ? Techniquement notre homme en a strictement rien à faire de cet endroit et de ses habitants, faisant partit du genre de personnes très sympathique qui ne pense qu'à sa propre personne, éventuellement à son petit monde on va dire. Ce qui est déjà pas mal en fait. Pourquoi s'occuper de toujours tous le monde ? C'est une pure perte de temps de temps selon lui. Le monde peut s'écrouler, si lui arrive à s'en sortir alors tout va bien. De toute façon, à Héka il était loin d'être le seul à penser comme ça, être trop bon de ce côté-ci cela voulait dire être trop con. Comme quoi, l'expression n'est pas si bête que ça hein. Mais pour le coup, s'il avait décidé de revenir à ce portail c'était pour une bonne raison. Recevoir son salaire. Eh oui, s'il y a bien des choses qui dirigent ce monde ce sont : L'argent, le ventre et le bas-ventre. Question tune, je pense que Silver sait largement se débrouiller pour s'en trouver, le ventre... C'est lié à l'argent alors la question ne se pose pas. Quant au bas-ventre, je vous répondrais bien que cela ne vous regarde pas, mais il a une femme donc de toute façon il est inutile de se poser des questions. Ayant fixé le rendez-vous à midi, notre homme avait dût songer à ne pas se lever trop tard, histoire d'y être à l'heure. C'est que ce foutu portail n'est pas juste à côté hein. Ce qui n'est pas plus mal remarque, cela serait bien trop bordélique d'avoir ça en pleine ville. Sans compter que les deux nations auraient vite fait d'entrer en guerre en fait. Se préparant rapidement, cette fois-ci il ne fût pas le seul à se déplacer. Hm ? Non je ne parle pas de son chien, c'est une évidence que ce dernier le suit partout, c'est son animal mais en prime son totem oh. Non, je parle de sa femme. La dernière fois il avait dût expliquer pourquoi il avait mis autant de temps à rentrer, cette fois elle ne se poserait pas de question. Et puis c'était un jour de repos, ne pouvant le passer comme à son habitude avec son conjoint, elle allait devoir l'accompagner voilà tout. Espérant que Silver avait tout de même sût rendre la somme assez intéressante pour un tel déplacements. Un peu comme le gros client de la dernière fois. Mais ça, je pense qu'on pouvait compter sur lui pour ça, il a le nom pour après tout...~

La prenant par la main, les voilà en train de prendre un moyen de transport pour s'éloigner le plus rapidement de la ville, se faisant alors lâcher un peu plus loin. C'est à dire, une fois qu'il n'y avait plus rien autours d'eux. Hm ? Oui, exactement chérie, c'est dans ce genre de coin paumée qu'on trouve de l'argent. C'est ça le secret de la fortune ahah ! Ou pas... Cependant cette fois-ci il connaissait la route et son animal aussi vu qu'il fût le première à vouloir franchir le portail qui était gardé de l'autre côté. Cette fois le garde ne dormait pas en plus. Il empêcha d'ailleurs l'animal de passer, le faisant alors aboyer après et montrer les crocs. Heureusement son maître ne tarda pas à arriver. Il soupira, affichant alors son habituel air détendu et agaçant. C'était d'autant plus accentué par le fait que cette fois-ci il était accompagnée d'une femme et agissait avec cette dernière de manière à montrer qu'elle est à lui. Comme si on pouvait songer à lui voler pff.

- Olà. Tu te souviens pas de moi vieux ? Tu dormais à mon dernier passage. J'dois voir quelqu'un qui me doit de l'argent c'tout. Si t'as un doute t'as qu'à demander à la bande qui n'ont rien d'autres à faire que de traîner dans un camp dans la neige.

Appuyant ses paroles d'un sourire en coin moqueur, il attendit. De toute façon il ne mentait pas pour le coup alors... Ce fût finalement le bonhomme de la dernière fois qui prenait des notes qui avait dût venir confirmer que c'était bien lui et donc le laisser passer. De là, on les fit un peu attendre à l'abri du temps extérieur le temps que quelques personnes soient chargés de les amener en ville à l'endroit prévu. De toute façon mis à part cette plaine de neige, le jeune homme n'avait absolument rien vu de cet endroit. S'assurant de temps à autre que sa compagne n'ait pas froid, tel un homme trop collant et soucieux, ils commencèrent à faire route vers la dites ville. En silence. Du moins, il ne parla guère avec les gens qu'il ne connaissait pas. Juste Kyrielle, voir Wolfy quand ce dernier s'éloignait trop de lui à son goût. Ce serait bien sa veine de le perdre ici. Une fois en ville, le brun laissa son regard vagabonder. Comme découvrant un tout autre univers. Moui, faut avouer c'est certainement plus propre et beau que ce qu'il avait pût connaître jusqu'à maintenant, mais cet endroit semblait bien calme. Presque trop calme. Même sa douce compagne semblait être perturbée par un tel environnement, comme s'il était impensable que l'être humain soit un minimum plus saint d'esprit que ce qu'ils avaient l'habitude de connaître. Finalement, on les fit attendre dans le centre ville, face au bâtiment principal d'un point de vu administratif. Là. On leur demanda de rester ici, que la concerné viendrait. Soufflant tout en hochant légèrement la tête, ils ne bougèrent plus de là. Avant de finalement s'installer sur un banc par pure flemme, mettant la brune sur ses genoux. Les deux semblaient être partit dans un tout autre monde en fait en cet instant là. Eh bien quoi ? Faut bien s'occuper un peu non ? Ils font ce qu'ils veulent. Sont majeurs et vaccinés. Et pis c'est pas comme s'ils dérangeaient les autres pour le coup. Même pas certain qu'il remarque lorsque Sywen, ou miss cheveux rose, comme vous voulez c'est pareil, arriverait. Ben écoutez. À ses yeux elle est moins intéressante hein, on ne pouvait pas lui reprocher ça quand même... Non ?

_________________

Merci papa Sywen pour la sign ♥

Parce qu'avant j'étais petit et mignon ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
Messages : 624
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Là où j'ai envie d'être~ ... Enfin ça, c'est quand je ne suis pas au bureau ou en mission. -sors-
Humeur : à faire du parapente ! ♫

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Phénix / Absorption de la chaleur ambiante
Age du personnage: 29 ans
Métier: Chef du service des renseignements de la section Wakanda
avatar
Sywen Edenhyde
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
MessageSujet: Re: Je suis le vilain Dealer. Hm ? Comment ça pas crédible ? [pv : Sywen]   Mar 6 Jan - 23:33

La journée commençait bien, pour la jeune Edenhyde. Elle était arrivée au boulot la tête dans le brouillard, tout ça parce que Suzaku – son affilié phénix – avait fait du bruit très tôt le matin, et qu'elle avait eu la merveilleuse idée d'installer l'animal légendaire dans sa chambre. Non pas que dormir dans la même pièce que lui était dérangeant en général, elle avait pris cette habitude. En revanche, il était rarement aussi casse-pieds. Mais l'oiseau de feu n'était pas vraiment habitué aux conditions d'Aesus, ce n'était pas étonnant qu'il s'agite. Elle aurait dû le prévoir, voilà tout ; c'était dans ces moments qu'on voyait qu'elle n'avait changé d'affilié que récemment.
Mais que faisaient-ils à Aesus, alors que Sywen avait déménagé à Blaoria quatre ans auparavant ? En voilà une bonne question, que certains d'entre vous se posent peut-être. Ou alors vous vous en fichez tous, auquel cas je vous invite à sauter la suite de ce paragraphe. Bien ; pour faire court, elle avait rendez-vous. Non ce n'était pas un rendez-vous galant, mais un rendez-vous professionnel ! Et vu le caractère du type qu'elle était censée retrouver, croyez-moi que la demoiselle préférait encore cela. Ils n'avaient parlé qu'une fois et le plus gros de la conversation avait tourné autour d'un achat d'informations, cependant, il avait réussi en ce cours laps de temps à gagner l'étiquette d'homme profondément agaçant et irascible. C'était un casse-pieds, mais dans une catégorie avec laquelle elle ne s'entendait généralement pas.

Après, peut-être n'avait-elle simplement pas eu l'occasion de mieux le connaître, on ne sait jamais quels effets le temps peut avoir sur nos relations. Mais Sywen était sûre et certaine que dans ce cas-ci, ça n'irait jamais au-delà d'une entente cordiale. De toute façon pour commencer par le début, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle se cherchait un petit copain, alors à quoi bon y penser ?
Bref, aujourd'hui, elle allait retrouver une très vague connaissance, un type à l'air louche rencontré pour la première fois dix jours auparavant dans des circonstances assez originales. En effet, ce n'était pas tous les jours qu'un croisait un mec sorti de nul part et paumé, en plein milieu d'une zone de montagne envahie par des chevaliers et des érudits. Et si je vous disais maintenant que notre cheffe de service ne savait pratiquement rien de lui, pas même son métier ? Elle connaissait juste son nom et son totem. Ah et, qu'il fumait. Normalement à ce stade il y a de quoi se demander s'il ne lui avait vraiment pas fait de l'œil pour qu'ils décident de se revoir, cependant comme je vous l'ai déjà dit – si vous suiviez un peu hein –, c'était purement professionnel. Vous vous rappelez – enfin pour ceux qui sont attentifs – lorsque j'ai parlé d'achat d'informations ? Eh bien c'était exactement ce dont il s'agissait : elle avait reçu des renseignements de cet homme, contre une promesse de paiement. Maintenant, l'heure de tenir parole était arrivée.

Bien sûr, Sywen n'avait pas investi dans n'importe quoi non plus. C'était une femme, oui, mais pas assez idiote pour investir l'argent de Lohendra dans un truc inutile. Figurez-vous que ce jeune homme perdu dans la neige n'avait pas débarqué de n'importe où : il avait atterri là en traversant le portail séparant Dena et Heka, pile au moment où le garde le plus proche avait décidé de roupiller (quelle belle première image il avait dû avoir du pays, je vous assure qu'il n'était pas habité par une population de glandeurs). Quand elle l'eut compris, la kwanita aux cheveux roses avait saisi cette opportunité d'en savoir plus sur l'autre continent, qui restait une énigme à part entière pour son côté.
Et voici comment elle se retrouve à Aesus pour des raisons professionnelles. Oui car elle n'allait tout de même pas faire venir son informateur à Blaoria, ça aurait été mieux certes, mais certainement pas pratique. Le pauvre aurait dû se payer tout le trajet entre les montagnes et la capitale, alors que dans la ville la plus proche se trouvait une mairie qui, comme toutes ses semblables, servait aussi de succursale de Lohendra en quelque sorte. Il y avait des ordinateurs équipés des principaux logiciels utilisés au QG, donc elle n'avait eu qu'à rapporter une clé ainsi que quelques dossiers papiers. Les principaux inconvénients étaient qu'elle n'avait pas ses collègues et subordonnés à proximité, qu'elle n'avait pas accès aux archives, et que certains accès étaient refusés depuis les ordinateurs de la mairie.

Après, c'était vraiment une situation temporaire : la jeune femme était arrivée deux jours avant la date de son rendez-vous, et allait repartir deux jours plus tard au matin – puisque ce sera un samedi. Heureusement que ce n'était que quatre jours, parce qu'à la base, tout cela n'était pas du tout prévu ; d'ailleurs en fixant la date avec Silver elle avait oublié qu'une réunion devait avoir lieu dans cette période. Résultat elle y avait réchappé, ce qui n'était pas plus mal. En plus cela lui permettait aussi de passer un peu de temps dans sa ville natale qu'elle affectionnait particulièrement, chez son père qui avait été ravi de cette surprise.
M'enfin, revenons-en à nos moutons : la date du rendez-vous était donc arrivée. L'argent était prêt depuis un moment déjà, il patientait bien au chaud dans l'un des tiroirs sécurisés de son bureau provisoire. Ne lui restait plus qu'à attendre, donc, tout en avançant dans son boulot ; sa matinée aurait été relativement calme et sereine si elle n'avait pas eu la tête dans le brouillard, assez pour renverser du café en se cognant contre une table. Une chance que Sywen ne se soit pas tâchée, tiens.

L'après-midi, elle allait déjà mieux. Un miracle lui avait permis de trouver le bouton « on » de son cerveau, et sa vivacité habituelle. C'était de pied ferme qu'elle attendait qu'on vienne toquer à sa porte.
Quand cela se produit enfin, la demoiselle déverrouilla le tiroir contenant l'enveloppe de cash, puis suivit le garde venu la chercher jusqu'à l'accueil. Là elle congédia son escorte, puis rentra dans la salle d'attente prête à affronter Mr. Homme-d'affaires-qui-se-la-joue.... Sans du tout s'attendre à le voir accompagné. Et encore moins d'une jeune femme. Qui s'était assise sur ses genoux. Et avec qui il semblait occupé.
En les voyant se bécoter sur le banc comme s'ils étaient seuls dans le bâtiment, Sywen eut un instant de blocage. En voilà deux qui savaient être pudiques, dites donc ! En plus, elle ne pensait pas du tout que Silver avait une petite amie, dans sa tête il appartenait à ces gens trop difficiles pour finir casés aussi tôt...
Une fois l'instant de choc passer, elle ferma la bouche – sa mâchoire inférieure était légèrement descendue sans qu'elle s'en rende compte –, la denienne se racla la gorge bruyamment pour attirer leur attention, avant d'afficher un sourire digne d'un robot bien que large.

« Je ne vous dérange pas, j'espère ? » Ironie bonjour !
Elle prit ensuite un ton plus sérieux, tout en s'approchant d'eux et en ouvrant l'enveloppe pour regarder le contenu. « Rassurez-vous,  je ne fais que passer pour vous... »

…. Et là, silence radio. Elle n'émettait plus rien, et s'était même figée sur place.
Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'entre quelques billets, se trouvaient des bouts de papier blancs – qui, on le devinait, avaient été coupés de manière à passer pour du liquide ? Un air soudainement contrarié sur le visage, Sywen se pinça la lèvre inférieure avant de relever le visage vers Silver. Encore heureux qu'elle ait eu cet étrange réflexe de regarder le contenu de l'enveloppe avant de la lui donner, sinon, ça ne l'aurait pas fait. Il aurait pu croire qu'elle avait tenté de l'arnaquer, or c'était bien l'une des dernières choses dont elle souhaitait être accusée, avec le meurtre.

« Désolée, mais on a un imprévu. » Dit-elle tout en s'approchant de lui pour lui remettre l'enveloppe, car il avait tout de même le droit de constater les faits. « Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais y'a forcément moyen de le découvrir. Je te donne ma parole que tu ne repartiras pas sans ton argent. Après tu peux soit attendre ici que je te l'apporte, soit m'accompagner. »

On la voyait rarement aussi sérieuse et conciliante à la fois. Mais en même temps, son but actuellement était d'arranger la situation le plus efficacement possible ; la situation ne lui plaisait vraiment pas, elle avait promis cet argent à Silver, alors le renvoyer chez lui sans était absolument hors de question. Quant à la manière dont ils pourraient découvrir ce qu'il s'était passé, la membre Lohendra avait sa petite idée, mais elle attendait d'avoir la réponse du brun avant de la mettre en application.

_________________
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !"
MERCI NOTHY POUR LE KIT ♥
Dcs : Elliane Winterheart, Mérida Faithlin. Couleur : steelblue


Spoiler:
 


Section Wakanda powa ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je suis le vilain Dealer. Hm ? Comment ça pas crédible ? [pv : Sywen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis folle. Et toi?
» Je te promets l'enfer et le paradis. [Sucre][olé][temps actuel: F.l.u.f.f.y.]
» Je suis un vilain dragon, agrou agrou !
» JE SUIS UN CORROMPU ET JE CONNAIS MES COLLABORATEURS !
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Aesus :: Centre-ville-