Ready, set, go ! [PV Elliane]
RSS
RSS

Partagez
 

 Ready, set, go ! [PV Elliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Mercenaire
Messages : 39
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir:
Age du personnage:
Métier:
Logan A. Lewis
Logan A. Lewis
Admin | Mercenaire
MessageSujet: Ready, set, go ! [PV Elliane]   Ready, set, go ! [PV Elliane] Icon_minitimeDim 17 Aoû - 21:14

Accroupi au pied d’une machine ronronnante, Logan Alvin Lewis semble presque briller d’une aura de satisfaction personnelle intense. Il faut dire que jusque-là, la mission s’est déroulée sans accroc. Il est entré dans le bâtiment sans un seul problème – en passant par la porte – et a réussi à se faufiler au second sous-sol sans – trop – user de la force. En même temps, les employés de bureau qui se traînent pour la plupart par ici ne doivent pas vraiment s’attendre à ce qu’on vienne les infiltrer en fin de journée et en fin de semaine comme ça. L’entreprise en question est pourtant une petite nouvelle dynamique dans son secteur, ce qui est mal vu par plusieurs personnes dont le client de monsieur Lewis. La solution trouvée par l’employeur aux poches bien garnies – oooh que oui, la récompense va mettre du beurre dans les épinards ça c’est sûr – est simple : tuer le patron de la boîte. C’est comme ça qu’on fait les choses à Heka – quand on ne réfléchit pas beaucoup – et négocier pour racheter la boîte n’est pas une option. Le mercenaire a passé ces derniers jours à étudier en long en large et en travers l’entreprise et le bâtiment de deux étages – plus un sous-sol – qui l’abrite. Force a été de constater que le brave monsieur à sa tête ne se sent pas particulièrement menacé, étant donné le peu de sécurité du bâtiment. Quel dommage pour lui, être un génie dans le domaine ne suffit pas. Pas ici, en tout cas.
Par mesure de sécurité pour lui-même, Logan a quand même décidé d’aller faire un tour dans la salle qui contient, en plus de quelques machines dont l’usage lui échappe complètement, les armoires électriques. Il vient de réussir à en ouvrir une à main nue en tordant la serrure qui dépassait. Autant dire qu’elle ne devait déjà plus vraiment tenir d’elle-même, mais le mâle est particulièrement fier de lui. Le voilà maintenant face à tout un tas de fils et de fusibles divers et, contrairement à ce qu’ils montrent dans les films, il n’y a pas juste deux fils dont un gros et rouge à couper. Il n’a aucune fichue idée de comment sélectionner ce qu’il veut mettre hors service. D’autant plus que cela peut très bien déclencher une alarme ou, pour ce qu’il en sait, fermer une porte qu’il aurait préférée ouverte.
Mais bon. Il aimerait beaucoup plonger le bâtiment dans le noir. Il y a quatre – même cinq, maintenant – étages à remonter sans se faire choper. Dans une petite compagnie où tout le monde connait tout le monde. Il aurait peut-être dû passer par l’infiltration plus classique, se faire passer pour un employé de ménage ou quelque chose du genre. Là, il a juste l’air d’un type louche habillé en noir avec une cagoule remontée sur le visage parce qu’il hait ces choses, mais s’il ne veut pas être reconnu, il n’y a pas grand-chose d’autre pour cacher son identité. Un masque, très peu pour lui. Au moins, avec sa cagoule, il fait peur. Quand il la met, quand il y a des gens. Pas dans l’immédiat, donc.

Son attention est entièrement sur le panneau électrique qu’il fixe. A la limite, déclencher une alarme lui plairait bien. Ce n’est pas que la mission manque d’action, mais presque. Et puis, observer les employés s’enfuir à toutes jambes en hurlant, c’est toujours très drôle. Pourquoi est-ce qu’il y a autant de fils ? Tous branchés dans des endroits différents avec de petites étiquettes attachées pour indiquer ce que le fil commande, probablement. Sauf que c’est plein d’abréviations parce que les étiquettes sont très petites et Logan n’a pas de formation d’électricien et n’en veut de toute façon pas. Il arracherait bien tout d’un coup. Il pourrait repartir, aussi, mais il a tellement bien ouvert ce truc… Il y en a une deuxième un peu plus loin, plus petite. « Asr », ascenseur peut-être ? Le mercenaire soupire. Et puis, sans crier gare – personne ne l’entendrait de toute façon – il se décide à arracher tous les fils. Il les débranche tous, sans exception. Et la pièce plonge alors dans le noir complet, si ce n’est pour une lumière rouge qui s’allume seule dans le noir au-dessus de la porte par laquelle il est entré. Pas un son.
Cool. Dommage pour ceux qui étaient dans l’ascenseur à ce moment-là.
Comme c’est un garçon bien équipé, il sort de la sacoche accrochée à sa taille une petite lampe torche, qu’il pointe vers sa droite, à la recherche de la seconde armoire qu’il avait vue plus tôt. Elle s’ouvre sans plus de difficultés que la première, ce qui permet à Nuts de rayonner un peu plus. Dedans se trouve ce qui ressemble fort à un disjoncteur. Truc qui ne servira donc plus à rien puisque tout est coupé. A moins qu’il n’ait sauté dans le processus précédent. Logan ne sait pas trop et, finalement, s’en fiche bien. Il se relève rapidement et fonce tout droit vers les escaliers de service, qui, bien heureusement pour lui, ont occupent à chaque étage une pièce séparée du reste. Il éteint bien sûr sa lampe une fois sorti du sous-sol, la lumière fournie par les fenêtres étant bien suffisante pour ne pas se payer une marche.
L’homme enchaîne les marches jusqu’au dernier étage. C’est bien connu, les dirigeants sont toujours au dernier étage. Même sans étudier les plans, il l’aurait su. Peut-être que sa cible n’est pas dans son bureau, mais peut-être qu’elle y est. Autant aller vérifier.
Il pousse la porte des escaliers et s’engouffre dans le couloir, rapidement, en scannant tous les noms sur les portes jusqu’à trouver celui qui l’intéresse. Ni une, ni deux, il entre dedans comme si l’endroit lui appartenait et sans frapper, bien évidemment.
Surprise. Le patron est bien là. Mais pas que.

- Dis-moi que tu t’es perdue, Elliane. Je te raccompagnerai avec joie jusqu’à la sortie. Et gratuitement, en plus.

Il ne cherche pas à masquer la lassitude dans sa voix, bien que la fin de sa tirade soit plus moqueuse.

_________________
Ready, set, go ! [PV Elliane] 1395092063-signa-17

Merci à Sysy pour la signature et l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Akhtai
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Localisation : ça t'intéresse, peut-être... ?
Humeur : Placide. Mais ça risque de changer, si tu approches.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Renard argenté/Contrôle du sang
Age du personnage: 27 ans
Métier: Espionne pour le compte d'Akhtai
Elliane Winterheart
Elliane Winterheart
Modo | Akhtai
MessageSujet: Re: Ready, set, go ! [PV Elliane]   Ready, set, go ! [PV Elliane] Icon_minitimeMar 30 Sep - 17:46

Quand on y réfléchissait bien, le métier d'espion avait son lot d'avantages. Elle n'était pas obligée de se coltiner des coéquipiers durant les missions - sauf cas exceptionnel, comme la dernière fois avec Elliot - et ne devait de comptes qu'aux hautes instances, principalement Sieg. Or ces gens étaient souvent trop occupés pour se soucier d'elle lorsqu'elle n'avait pas un rapport à leur rendre, donc lui fichaient la paix. Bon dans le cas du général c'était un peu particulier, après tout il était son père adoptif et elle jouait souvent le rôle de sa secrétaire. Mais l'un de ses avantages favoris, c'était que ce métier n'était pas si répétitif. Ne serait-ce que parce qu'elle était souvent sur le terrain.
Au QG de l'Akhtai, notre auburn voyait souvent des gens passer toutes leurs journées à faire les mêmes choses, en restant assis pendant des heures sur la même chaise que les jours précédents. Ce genre de monotonie la faisait grimacer : quel ennui ce devait être, n'en avaient-ils pas marre, au bout d'un moment ? A leur place, elle deviendrait folle. D'ailleurs ils devaient quand même s'ennuyer, puisqu'ils passaient pas mal de temps à parler. Résultat, bon nombre de rumeurs plus ou moins fondées circulaient. Travaillant dans un secteur ou l'information était principale la jeune femme en connaissait la plupart, et toutes la rendaient heureuse de ne pas toujours faire les mêmes choses. L'ennui d'un quotidien répétitif pouvait provoquer bien des dégâts.

Elle, en revanche, avait des occasions de varier les plaisirs. Bon certes certaines choses ne changeaient jamais, Elliane avait par exemple ses petits rituels et habitudes professionnels (sa recherche maniaque du moindre brin d'information avant chaque départ sur le terrain pour ne citer que ça). Cependant, ces invariables n'étaient ni nombreux, ni bien prenants. De plus, s'il était vrai qu'elle se faisait plus souvent passer pour une innocente secrétaire qu'autre chose (c'était un métier qu'elle maîtrisait à force et qui était proche à la fois de la direction et des employés, que demander de plus), il arrivait qu'elle se retrouve à postuler pour des postes assez loufoques.
Un peu comme ce jour-là. Vêtue d'un pantalon smoking noir et d'un blazer assorti ouverte sur une chemise blanche, la jeune Winterheart s'était fièrement présentée devant un bâtiment de taille moyenne. Une épée battait sa cuisse gauche au rythme de ses pas fermes et, à l'exception de sa frange ainsi que des deux mèches encadrant constamment son visage, ses cheveux étaient attachés en queue de cheval à mi-hauteur. Certaines des personnes qu'elle avait croisées en venant lui avaient jeté un regard curieux, en se demandant ce qu'une demoiselle faisait dans une tenue aussi masculine, et elle devait bien admettre ne pas s'habiller ainsi tous les jours. Elle ne portait pas de vêtements pastels ou flashys, certes, mais se montrait tout de même plus féminine en général.

Cependant, la noble de sang n'avait pas le choix. Cet accoutrement faisait partie intégrante de sa mission. Et si elle ressemblait à un garde du corps c'était tant mieux, car c'était justement le poste pour lequel elle allait postuler. En effet, le président de la compagnie qu'on l'avait chargée d'infiltrer semblait commencer à se méfier des mesures que certains pourraient prendre pour l'éliminer de la circulation... Ou plutôt, selon ses renseignements, il s'était laissé convaincre par ses proches, qui eux avaient conscience des risques qu'il prenait. Parce que lui, sinon, il habitait à Lalaland : presque aucun garde, et aucun ne lui était spécialement assigné. Autant dire que cela revenait à commettre une tentative de suicide sur Heka, surtout dans un secteur aussi concurrentiel et fermé que celui dans lequel le jeune blanc-bec s'était lancé.
Enfin blanc-bec, pas tant que ça, quand on voyait à quel point sa petite affaire commençait en trombe. Il devait être un homme d'affaires sacrément doué, pour parvenir à de tels chiffres en un temps record. À moins qu'il n'ait pris quelques risques en s'aidant d'une aide peu recommandable ? C'était tout à fait possible. Même si au bout du compte, s'associer avec les mauvaises personnes attirait souvent plus d'ennuis qu'autre chose, nombreux étaient les entrepreneurs qui prenaient ce risque en espérant que leurs affaires en bénéficieraient.

Oh ça fonctionnait, oui, mais de manière temporaire. Au bout d'un certain temps, soit les affaires ne fonctionnaient pas mais ces sombres partenaires venaient nous demander des comptes malgré tout, soit nous réussissions mais les chances que notre association ne fichent tout en l'air étaient hautes.
Ce qui lui faisait penser cela ? Le fait que l'Akhtai veille au grain, principalement. Voyez donc : l'entreprise qui était aujourd'hui sa cible avait à peine commencé à se bâtir sa renommée que, déjà, ils envoyaient quelqu'un pour s'assurer que les mauvaises rumeurs circulant sur son compte n'étaient pas fondées. Ou au contraire qu'elles l'étaient, auquel cas il faudrait rapporter des preuves.
Elliane avait donc tout d'abord eu un premier rendez-vous avec l'une des hautes gradées de la société et le chef de la sécurité, durant lequel elle avait su mettre efficacement à contribution ses longues heures d'exercice avec Siegfried et la rigueur qu'il lui avait enseignée. Cette entretien passée haut la main elle en avait avait décroché un autre, cette fois-ci avec le patron en personne. C'était justement à ce second test que l'agente double se rendait, sans grande crainte car elle savait qu'il n'y avait aucun autre candidat.
Tout se passa normalement au début, son futur employeur temporaire n'avait pas l'air de se douter de quoi que ce soit et semblait même intéressé.

Mais au bout de quelques minutes, ils furent interrompus par une soudaine coupure de courant. La lumière n'était pas allumée dans la pièce, mais le fait que tous les appareils électroniques ne cessent de fonctionner d'un coup surprit le directeur, qui essaya tout de suite d'utiliser des moyens différents pour joindre sa secrétaire et ainsi être mis au courant de ce qu'il se passait. La jeune femme, quant à elle, conservait son calme tout en réfléchissant. Il était probable qu'ils aient un intrus, auquel cas celui-ci risquait de venir leur rendre une petite visite. Son hypothèse fut confirmée peu de temps après, quand la porte du bureau s'ouvrit brusquement pour laisser apparaître un jeune homme. Elle fit immédiatement volte-face, sans s'attendre à tomber sur une connaissance.
Bon sang, pourquoi fallait-il qu'il débarque pile à ce moment et se montre familier avec elle ? Non seulement sa couverture était compromise, mais en plus l'autre risquait de se faire des films. Et puis, les concurrents étaient si pressés que ça de se débarrasser du petit nouveau trop prometteur, pour envoyer un mercenaire aussi rapidement ? Bah, quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas laisser Logan l'éliminer maintenant. Pas tant qu'elle n'aurait pas accompli sa mission, or celle-ci ne faisait que commencer. Alors sans hésiter, notre rouquine dégaina son épée en fixant Logan.

« Vous devez me confondre avec quelqu'un d'autre. Quoi qu'il en soit, vous me voyez obligée de vous demander de quitter les lieux. » Elle s'adressa ensuite à la cible du mercenaire par-dessus son épaule, n'étant pas assez idiote pour quitter son vis à vis des yeux un seul instant. « Je vais le retenir, profitez-en pour vous enfuir. »

Le patron, terrorisé, ne se fit pas prier pour suivre son conseil ; il se précipita vers une porte permettant à son bureau de communiquer avec la pièce contiguë, de laquelle il pouvait rejoindre le couloir et donc la rampe de secours extérieure.
Dès qu'il eut changé de pièce, Elliane ne se détendit que très peu et ne rangea pas son arme ; on ne savait jamais comment les gens allaient réagir, Logan pourrait très mal prendre son intervention. En revanche, elle ne se retint pas pour prendre la parole.

« Bonjour, Logan. Désolée, mais je ne peux pas te laisser lui faire du mal ; ma mission est d'enquêter sur cette entreprise. Laisses-moi le temps de l'accomplir, après tu pourras faire comme bon te semble. Je te faciliterai même la tâche, si c'est ce que tu veux. Qu'en dis-tu ? »

Oui, car non seulement elle comptait bien quitter son poste sans prévenir le moment venu donc laisser le directeur sans garde rapprochée un moment, mais en plus elle pouvait très bien mettre un peu de laxatif dans la machine à café et les verres d'eau la veille de son départ. Elliane espérait que tout allait être aussi simple, mais cela dépendait aussi de l'humeur de Logan et de la sévérité de son patron.

_________________
"Tu vis à Lalaland..." Merci à mama Nothy pour la superbe signa ! ♥️
Dc de Sywen Edenhyde. Couleur : darkcoral
Ready, set, go ! [PV Elliane] Signa_Elli

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ready, set, go ! [PV Elliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» No Monsanto in Haiti
» Amanda E. Nolan || Ready ? Open your eyes ...
» Aslinn E. Callahan ♣ Ready, set, go.
» Where are you Damon! I'm ready! # Damon & Noa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: La'an-
Ready, set, go ! [PV Elliane] 1406414697-part