Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !
RSS
RSS

Partagez
 

 Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !   Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! Icon_minitimeDim 11 Mai - 13:00

Le soleil venait d'illuminer la petite échoppe d'un petit commerçant anciennement connu comme capitaine des chevaliers de Blaoria, Luchi Falgar. Il était commerçant mais aussi aventurier et surtout... Un grand alcoolique. Il aimait l'aventure. Il aimait cela à un point qu'il n'ouvrait sa boutique de bonbons que lorsque qu'il était en manque d'argent et que les casinos ne lui réussissaient pas. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Il avait récolté et mit de côté suffisamment d'argent pour repartir quelques temps à l'aventure. Enfin ça, c'était son excuse habituelle qu'il sortait aux personnes qui venaient le voir pour lui demander pourquoi il fermait son commerce pendant une durée indéterminée. Mais ce jour-ci, il partait pour Carda pour aller jouer dans les nombreux casinos qui trônaient cette ville fourrée au milieu d'un désert et pour goûter l'alcool qui coulait à flot là-bas.

Installant le panneau « Close » sur la porte d'entrée. Il retourna dans sa chambre, prit les affaires qu'il avait préparé la veille et s'en alla ensuite dans la cuisine où il se saisit d'un gros sac de provisions. Il y avait mit assez de vivres pour un aller-retour Blaoria-Carda, Carda-Blaoria. Puis, se saisissant d'une bourse remplie de pièces et l'attachant à sa ceinture sur le côté, bien cachée derrière sa cape, il ouvrit la porte de derrière. Celle-ci lui permettait de sortir sur une autre rue moins occupée par la foule sans se faire voir, ainsi il partit sans se retourner.

Après quelques jours de marche où il fut obligé – pour une question de rapidité et d'épuisement des vivres plus lentes – d'aller tout droit en évitant les détours l'obligeant à traverser la rivière à l'Ouest du lac Nanhka, longer celui-ci pour enfin se retrouver dans le désert qui entoure Carda. Il fallut une journée complète pour Luchi afin qu'il traverse la moitié de ce lieu pour se retrouver nez-à-nez, face à la ville du plaisir ( surnom que donne certains érudits à cette ville ).

Sans perdre de temps, notre bon vieil alcoolique s'empressa de s'engouffrer dans la première taverne-auberge visible à l'entrée de l'agglomération. On peut dire qu'il avait bien choisit son moment pour aller picoler. Car avec la fête des fleurs, les prix étaient en chute libre pour que tout le monde puisse en profiter. Au plus grand bonheur de Luchi qui bien sûr, voulait absolument goûter toutes les boissons alcoolisées que l'on pourrait trouver ici.

Plusieurs heures se sont écoulées depuis son arrivée à Carda qu'il en était déjà à la visite d'une troisième taverne. Il avait goûté et savouré ( un peu trop rapidement si vous voulez mon avis ) toutes les différentes boissons qu'il put trouver dans les deux auberges précédentes. Il avait ainsi battu plusieurs poivrots inexpérimentés qui s'étaient lancés le défi totalement fou de le suivre et de ne rouler sous la table qu'après lui. Mais bon, c'était juste mission impossible. A l'heure qu'il était, ils devaient certainement être sur leur lit d’hôpital, en plein coma éthylique.

Encore plus tard, après s'être fait au total cinq tavernes différentes, il commençait à tituber dangereusement. Il ne se rendait pas totalement compte de ce qu'il faisait. D'ailleurs, il venait d'apercevoir une vieille voiture garée sur un trottoir. Elle devait être là depuis des décennies. Celle-ci était sauvagement rouillée et cabossée de part et d'autre. Sûrement suite à l'alcool ingurgité, Luchi se plaça au volant, il y avait les clés sur le tableau de bord. Il s'en saisit alors et fit tourné le vieux moteur de la voiture desséchée. Il l'a conduisit n'importe où, il ne savait même plus s'il était encore à Carda. Mais à un moment, la voiture s'arrêta net devant un immense portail fait de métal précieux. Il essaya de la redémarrer mais rien n'y fait. Elle venait probablement de rendre l'âme. Descendant du véhicule que l'on pouvait surnommé de poubelle sur roues, il vit deux gardes armés s'approcher de lui.

-Vous êtes devant la demeure du Duc de Carda, James Ruthel. Veuillez repartir immédiatement ou nous vous chasserons de force.

N'ayant aucun endroit où passé la nuit, il venait d'avoir une idée. Si ses souvenirs étaient bons, James Ruthel était un Lohendra, un Lohendra qui était ami avec son ancien général, Alistair Lormëne. Alors il mit son plan à exécution... Il pouffa de rire.

-Pouvez-vous nous expliquer la cause de ce fou rire ?

Regardant les deux tristes gardes, et commençant à voir double, il leurs répondit :

-Très simple, James est mon plus vieil ami, je suis aussi la plus vieille connaissance d'Alistair que vous devez aussi connaître. Vous savez, le général des chevaliers ? Eh bien figurez-vous que James m'avait demandé de passer chez lui pour lui dire bonjour, que l'on se revoit et bla bla bla, bla bla bla. Vous comprenez ? Il m'a aussi dit que si vous ne m'ouvriez pas cette grille, il vous renverrait sans aucunes hésitations. Alors ?

Les gardes hésitèrent un moment. Puis, le majordome personnel de James sortit de la porte principale de l'édifice pour venir à la rencontre de Luchi.

-Voyons voir si ce que dit Monsieur depuis tout à l'heure est vrai.

Il se saisit alors du téléphone entreposé dans une petite cabine de luxe placée juste après le portail. Luchi, soupirant un coup faisant sentir son haleine fortement alcoolisée aux gardes, attendit. Il ne se rendait même pas compte de la situation dans laquelle il venait de se mettre. Si le majordome découvrait la vérité, Luchi serait certainement jeter aux cachots, ou pire...
Revenir en haut Aller en bas
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
James Ruthel
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !   Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! Icon_minitimeMer 25 Juin - 12:58

-Oui…non…attend. Mais…rooh puisque que je te dis que…OUI CE SERA FAIT !

Le chef de la section Wakanda venait de raccrocher violemment l’un des téléphones de son bureau. Lloyd venait de réclamer un dossier à James concernant le passage d’un Wakanda au statut de Kwanita alors que ce fameux dossier n’était jamais parvenu jusqu’à son bureau ce qui était bizarre. Bizarre car ses seconds étaient d’une rigueur irréprochable. Il aurait été impensable que l’un deux est oublié de lui remettre un dossier comme celui-là concernant une famille noble assez proche du pouvoir. James venait de se resservir un café quand on toqua à sa porte. Décidemment entre les coups de téléphone, la paperasse et les visiteurs le conseiller se demandait quand cette journée allait se terminer. C’est donc d’une voix dénouée de tout enthousiasme qu’il lâcha l’allocution habituel devant être prononcée dans une telle situation.

-Entrez.

La personne venait d’entrer et le café présent dans la bouche du duc venait d’être raccroché. James ne connaissait pas personnellement le type qui venait d’entrer mais sa tenue trahissait son appartenance à la famille royale. Un homme de Shin c’était jamais bon signe tout ça.

-Sir Ruthel, je vous apporte une missive de sa Majesté en personne. Cela concerne les activités de votre duché et….

Et voilà, c’était toujours la même chose avec les hommes de main du roi. Ils se pointaient dans son bureau pour parler de Carda et de toute les activités concernant la ville du désert. Parler de son duché n’était pas un problème en soit mais les envoyés du roi s’exprimait souvent de manière chiante. A croire qu’ils étaient tous formés chez la famille Worth. Enfin bref, le jeune homme fit son office et s’en retourna lécher les bottes du plus haut des nobles après avoir remis la missive royale. James soupira de lassitude en saisissant l’enveloppe fraichement déposé. Il l’ouvrit ensuite avant de la déplier et de s’adosser complètement sur son fauteuil. En la parcourant des yeux son visage devint livide. Le roi n’avait pas vraiment l’air satisfait de l’administration de la ville du désert. Il fallait que le duc se rende là-bas dans les plus brefs délais et qu’il lui fasse un compte rendu dès son retour à la capitale. Shin n’était certes pas un roi qui possédait tous les pouvoirs mais il était la dernière personne à avoir en face de soi quand le boulot n’était pas fait et que l’intérêt de son peuple était menacé. James n’avait pas revu le roi depuis quelque temps alors se retrouver en face de lui ne lui plaisait pas vraiment surtout qu’il ne participait presque jamais aux soirées mondaines organisé par les nobles les plus influents. Notre duc s’était en quelque sorte écarté de la noblesse pour pouvoir agir comme il le souhaitait ce qui avait des avantages et des inconvénients comme le montrait bien cette missive. Il ouvrit le premier tiroir de son bureau pour en extraire deux pistolets d’excellence. Il prit ses totems en mains et ne put retenir le sourire qui se dessina sur son visage. James adorait la sensation qui parcourait son corps à chaque contact avec son totem. Il aimait la magie et le pouvoir que lui accordait son statue, être au-dessus des autres : il aimait être lui. Il comptait bien rester le haut noble qu’il était, et pour se faire, il allait accepter la requête du roi dès à présent. Ruthel ouvrit alors le deuxième tiroir de son bureau pour en sortir une mallette. Malette qui allait servir à transporter les dossiers les plus importants concernant les affaires en cours. Oui James emportait du travail avec lui. S’il devait en effet se rendre à Carda pour l’administration de la ville rien ne l’empêchait d’emporter du travail de Lohendra pour ne pas trop encombrer ses seconds. Oui ça lui arrivait de penser à quelqu’un d’autre que lui-même. Mais ces derniers temps il s’était absenté de nombreuses fois pour X raisons alors il se devait de ne pas trop abuser non plus. Il était le chef de la section alors il se devait de montrer l’exemple même si ça ne lui arrivait pas souvent. Une fois les dossiers ranger dans leurs contenant le noble de releva en fourrant ses pistolets dans les poches de son manteau rouge sang. Il saisit ensuite son épée sertie de rubis qu’il passa à sa ceinture. Sortir armée était l’une des nombreuses habitudes qu’il avait prise. Il ne pouvait se permettre de mourir car après tout il était l’un des quatre conseillers à la tête du pays.

Il quitta son bureau, mallette en main, pour se rendre dans la cour de Lohendra où l’attendait l’une de ses nombreuses voitures. C’était un 4X4 noir des plus couteux avec toutes les options disponible bien évidemment. Il entra dans le véhicule et posa la mallette sur le siège passager. La voiture démarra ensuite et ce n’est qu’une fois la ville quitté qu’il se rendit compte qu’il avait oublié de retrouver le dossier de Lloyd. Alors qu’il écoutait la musique à fond après une bonne heure de route il reçut un appel. Il décrocha en appuyant sur l’un des nombreux boutons du 4X4 et la voix de son majordome se fit entendre dans toute la voiture. Apparemment l’une des connaissances de James et d’Alistair attendait devant la grille de son château. Seul bémol il ne se souvenait pas qu’il ait un vieil ami en commun avec Alistair. Cette affaire était pour le moins étrange mais il n’allait pas tarder à arriver de toute façon.

-Je suis actuellement en route pour affaire. Laissez le attendre dans le salon je serais là d’ici une heure. Ne le laissez pas accéder aux autres pièces je veux le recevoir en personne à mon arrivé.

Il raccrocha avant de se mettre à réfléchir quelques secondes. La majordome n’avait même pas cité le nom de son soit disant « ami ». Peut-être une vielle connaissance de sa jeunesse qui sait ? En tout cas il y avait de faibles chance qu’il ait mentit. Qui voudrait se mettre le duc de Carda à dos de toute façon ?

Il commençait à se faire tard quand le noble aperçut enfin la ville du désert. Le 4X4 déambula dans les rues de la ville avant d’arriver face à son portail et… une épave ?! Que faisait ce déchet face à SON château ? Il n’allait pas tarder à obtenir toute les réponses à ses interrogations…

_________________
Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! 425155SignaJames3

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !   Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! Icon_minitimeMar 1 Juil - 8:17

   Luchi était tellement ivre qu'il ne sentait même plus l'odeur de sa propre haleine. Il voyait trouble mais arrivait à marcher et à entendre les voix autour de lui. Avec ses compétences datant du temps où il était chevalier, il avait apprit à se diriger en s'aidant juste du bruit qu'il pouvait percevoir. Pourtant, malgré ses qualités, il ne comprenait toujours pas le pétrin dans lequel il venait de se mettre. D'après les rumeurs et d'après le peu qu'il en savait sur James, il paraissait que ce Lohendra était l'un des plus occupés derrière sa paperasse et donc l'un des Lohendra les moins libres possible. De plus, des rumeurs circulaient sur sa cruauté envers les personnes qui le dérangeaient. Se mettre une telle personnalité à dos n'était pas bon pour Luchi, mais lui ne pensait qu'à s'allonger et dormir. Il avait faim aussi. Mais ça, il le gardait pour lui...

- D'accord. Entendu. Il sera là dans une heure. Entendu. A tout à l'heure et bon retour d'avance.

   Luchi comprit les derniers mots du majordome et entendit le combiné se raccrocher de là où il venait.

- Le maître des lieux sera présent d'ici une heure. Il vient pour affaire mais viendra vous voir en premier. Pour l'instant, suivez-moi à l'intérieur je vous prie.

- Ah  bah tu vois qu'il me connaît ton vieux !

- Mon vieux ? Pff... Quelle vulgarité. Comment le maître peut-il connaître une tel personnage ?


   Luchi et son nouveau copain avançaient jusqu'à la porte intérieure de la demeure après avoir franchi le portail. Les chemins de graviers étaient entourés d'arbres. Les pelouses séparées par ces chemins étaient vertes, propres, tondues et magnifiques. D'ailleurs, Luchi avait cru voir un pommier au milieu d'une pelouse. Marchant ainsi sur l'herbe verte, il se rendit compte que ce n'était qu'un arbre tout aussi banal que les autres. Le majordome, lui, eut une réaction toute autre.

- La pelouse !! Ne marchez pas sur la pelouse !

   S'enlevant de la pelouse, le majordome commençait à devenir fou.

- Regardez ! Regardez dans quel était vous l'avez mise ! Regardez ! Maintenant on voit vos empreinte de pas ! Vous savez combien de temps il va falloir pour enlever ça ?! Au moins deux jours ! Et le maître rentre dans une heure ! Il va vouloir des explications ! Rentrez à l'intérieur et ne touchez surtout à rien !!

  Obéissant, Luchi trouva l'homme habillé en noir moins drôle qu'il ne le pensait. A l'intérieur, tout était fait avec luxe. Le plancher couvert de beaux tapis. Les murs recouvert des tapisseries les plus chères de la région. Les meubles fabriqués en acajou et autres bois précieux. Le plafond haut d'au moins quatre mètres recouvert d’œuvre de peinture et laissant pendre des lustres haut de gamme. Luchi n'avait jamais vu tel endroit auparavant. Suivant le majordome qui tournait à gauche. Luchi se retrouva au beau milieu d'une pièce qui ressemblait au salon. Ou plutôt à une sorte de salle d'attente. Les canapés s'y trouvant étaient très luxueux pourtant le majordome lui fit signe de s'y poser. Prenant ses aises, Luchi demanda si le majordome avait quelque chose à boire. Grimaçant discrètement, le majordome appela un domestique qui amena rapidement deux bières fraîches. Ouvrant la première qui venait à ses mains, il commença à la boire avec la descente habituelle avec laquelle il buvait les alcools légers. Intrigué par l'homme de main de James Ruthel, Luchi prit la parole.

- Tu veux pas la dernière ?

- Non, non merci. Je ne bois pas, pas pendant mon service.

   Le regardant donc détourné la tête, Luchi sourit et lui dit : « Mais si ! Allez, buvez ! » tout en lui laissant une bouteille de verre emplie de bière qui plana au-dessus des tapis du sol.

- Les tapis !

   Dans un réflexe que même le majordome ne s'imaginait pas possible de pouvoir faire, il récupéra la bière de justesse.

- Si vous insistez... Juste une alors.

  Luchi le regarda descendre la bière aussi bien que si c'était lui qui l'avait bu. Il devait n'avoir pas bu depuis plusieurs heures. Cependant, l’attitude du majordome changea brusquement. Il n'avait pas l'air de très bien tenir l'alcool.

- Yo ! Vivement que l'maître arrive qu'on rigole un peu !

  Luchi pouffa de rire devant cette attitude lorsqu'il entendit soudainement la porte principale s'ouvrir.

- Ah, nous avons de la visite je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !   Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pierre Léger patron du Sud traverse l'Etang de Miragoane à dos d'homme
» Mokhy barbe de fer, ingenieur et alcoolique. [resolu]
» les bugnes comme chez le patissier
» Bienvenue chez nous
» Retour de chez le gynécologue. (pv Elodie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Carda-
Un alcoolique sachant squatter chez le patron est un bon squatteur ! 1406414697-part