Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]
RSS
RSS

Partagez
 

 Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]   Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel] Icon_minitimeSam 5 Oct - 12:49





Retrouvailles avec le petit voleur
- Vers d'autres horizons (2) -


Avant : here~

La soirée pointait le bout de son nez quant enfin Owen et Accel arrivèrent aux quartiers résidentiels. Ils s’étaient faits un passage à travers la foule abondante des rues marchandes. Cela ne fut pas évident, notamment pour le petit Accel qui, du haut de son mètre soixante, peinait à se faire remarquer du monde. Les gens le bousculaient sans le voir et l’empêchaient de convenablement suivre le militaire, de sorte qu’il finit par prendre la main de ce dernier. Owen en fut brièvement surpris, mais ne s’en occupa pas davantage et poursuivit sa route avec le plus jeune agrippé à sa main.

Fort heureusement pour eux, les quartiers résidentiels étaient beaucoup plus calmes et, de fait, bien moins bondés. Il n’y avait que quelques passants sur les trottoirs ou dans leurs voitures ; des travailleurs qui rentraient tout bonnement chez eux. Vivant ici depuis son plus jeune âge, le militaire en salua quelques-uns. Il aimait particulièrement cette tranquillité. En effet, il avait une certaine horreur pour les lieux trop remplis, pour la simple et bonne raison qu’il n’aimait pas être collé par des tas d’inconnus – ce qui était assez légitime, finalement.

S’arrêtant devant une grande maison, le plus âgé se libéra de la main de son cadet et attrapa ses clefs tout en s’approchant de l’entrée. Il ouvrit la porte et y entra tranquillement, tandis que sa mouette s’envolât rejoindre un coin d’une pièce voisine. Il ne s’en préoccupa pas le moins du monde : ce maudit oiseau pouvait bien faire ce que bon lui semblât, du moment qu’il ne foutait pas le bordel – ce qui arrivait, en fait, assez régulièrement… –. Invitant naturellement le vagabond à le suivre à l’intérieur de la demeure, et refermant la porte derrière lui, Owen ôta ses souliers à l’entrée, puis grimpa les escaliers à proximité.

« - Enlève tes chaussures et suis-moi à l’étage. »

Bien qu’il s’agît d’un ordre, le peroxydé ne pressa pas le petit, conscient de sa possible curiosité. Il n’était, après tout, jamais venu chez lui auparavant. Peut-être allait-il s’intéresser aux tableaux ? Ou bien, et plus probablement, allait-il se perdre d’admiration face à la vision maritime qu’offrait la baie vitrée du salon ? Tout était possible et Owen ne lui en tenait pas rigueur. C’était naturel de vouloir prendre son temps, dans ce genre de moment et encore plus à son âge… mais il pouvait tout aussi bien le faire après sa douche.

Dans le doute où Accel préfèrerait prendre son temps au rez-de-chaussée, le militaire lui prépara la salle de bain. Il lui sortit du linge, mais aussi un change – il lui restait quelques vêtements de sa jeunesse –. Enfin, lorsque le vagabond le rejoignit, il lui expliqua deux-trois petites choses sur le fonctionnement de la douche, juste au cas où – il ne tenait vraiment pas à retrouver sa salle de bain inondée. Cela fait, il quitta la pièce.

« - Oh et mets tes vêtements dans le couloir une fois que tu seras déshabillé. J’irai les mettre à laver pendant que tu te doucheras, précisa-t-il avant d’enfin refermer la porte et laisser le plus petit dans l’intimité. »

Une fois la porte close, Owen ne s’attarda pas davantage devant et fila jusqu’à sa chambre. Le temps qu’Accel ôtât ses vêtements, il avait lui-même le temps de se changer. Ainsi arrivé dans son cocon le plus intime, le militaire se désarma et se déshabilla, troquant son uniforme contre une tenue plus décontractée. Que c’était bon d’être chez soi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]   Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel] Icon_minitimeDim 13 Oct - 18:53

"Retrouvailles avec le petit voleur~ [PV: Owen]"
► Sweet Home  ◄



Regardant le soleil qui déclinait pour laisser sa consœur la Lune prendre le règne sur les cieux, Accel avançait en suivant de très près le soldat. Sa main était toujours dans la sienne et il en était vraiment content d'avoir osé faire ce pas. Maintenant au moins personne ne le bousculait. Puis à force de marcher, il vu le paysage changer pour devenir beaucoup plus ''propre'' même les gens semblaient être tout autre. Ils avaient vraiment l'air d'être tous aussi important les uns que les autres. Le jeune garçon se sentait pas vraiment à sa place, lui qui était vraiment sale et pas si bien élevé qu'eux. Sentant leurs regards sur lui, il c'était inconsciemment rapproché de son protecteur du moment. Le voyant les saluer, il hésita avant de faire la même chose.

Quand le soldat finit par s'arrêter, il en fit de même. Il détailla la maison face à lui avec des grands yeux... s'il s'attendait à voir une si grande bâtisse... enfin certes c'était un soldat mais, il devait vraiment bien gagner sa vie.

*La vache moi aussi je veux faire Soldat de l'empire … *

Sentant un air frais passer sur sa main qui était précédemment tenue par Owen, il la plaça dans la poche de son pantalon. Le voyant entrer à l'intérieur de sa maison, Accel se hâta de le rejoindre sans perdre une seconde. En tenant la poignée de la porte, il donna un dernier coup d'oeil dans la rue où quelques passants semblaient discuter entre eux. Dès qu'un regard se posa sur lui, il ferma rapidement la porte avec le cœur qui battait à toute allure. Il lâcha un soupir avant de se tourner pour regarder à nouveau le soldat. C'est à ce moment-là qu'il remarqua la présence de la mouette qui s'envolait pour aller ailleurs, à croire qu'elle ne voulait pas de présence perturbante. Il reporta son attention à Owen qui lui demanda de faire quelque chose.

« Oui d'accord, lui dit le jeune Accel »

Il posa ses fesses à terre, commençant à défaire ses lacets puis retira ses chaussures. Il se redressa sur ses deux jambes, en pénétrant dans l'antre de son ''pire''-ennemi. Curieux comme jamais -et surtout comme l'enfant qu'il était- il n'attendit pas vraiment d'indication ou autre de l'homme. Il laissa ses mains toucher chaque meubles du bout de leurs doigts, alors que ses yeux ne lâchaient pas les nombreux tableaux qui ornaient les murs.

« Ouah c'est vraiment beau... »

Continuant à avancer, il finit par atterrir devant une très grande baie vitrée où l'on pouvait voir une vue tout à fait magnifique. N'osant pas salir les carreaux, il ne s'en approcha pas trop, il préféra regarder un peu éloigné. L'eau au loin faisait ses allers-et-venus quotidiens, Accel en avait des étoiles dans les yeux. C'était le genre de paysage qu'il adorerait voir tout les jours au petit matin ou le soir alors que la lune se refléterait dedans... Ah il s'habituerait facilement à ce genre de vie. Remarquant que derrière lui il y avait du mouvement, il se décida de laisser tomber cette si belle vue pour aller rejoindre son hôte. Il grimpa à sa suite les escaliers mais, n'osa pas plus s'aventurer. Il aurait voulu courir de partout, ouvrir toutes les pièces mais, il se l'interdisait intérieurement. Il avala les dires du Soldat avant qu'il lui montre la salle de bain. Il le regarda partir la pièce avant de lui demander de déposer ses vêtements dans le couloir pour qu'il puisse les laver. Accel était vraiment touché et tout excité de cette annonce.

Une fois qu'Owen quitta la pièce et qu'ainsi le petit se retrouva seul. Il commença à retirer tout ses vêtements uns à uns, voyant enfin l'étendu de désastre. Il tira une belle tête puis ouvrit tout doucement la salle de bain -nu comme un ver- pour y laisser sa tête dépasser. Ne voyant aucuns signes de personne dans les environs, il se déplaça tel un ninja pour y déposer ses affaires avant de repartir dans la salle de bain en courant et rigolant. Il mit en route l'eau, passant sa main dessous pour mesurer la température, faisant ainsi frissonner son corps.

« Mon dieu ça doit faire des mois que je n'avais pas pris une douche chaude, annonça t-il en lâchant un soupir d'extase. »

Voyant que la température était supportable, il se mit dessous pour laisser l'eau s'écouler sur son corps. Après s'être nettoyer comme il faut, de partout dans les moindres recoins. Aussi frais qu'un gardon il attrapa une serviette pour se sécher le corps et ébouriffer ses cheveux avec. Heureux comme jamais, il enfila les affaires qu'il lui avait préparé. Ils étaient pile à sa taille, qu'elle bonheur. Quelques secondes après, il ouvrit la porte et alla dans le couloir, toujours avec une serviette à moitié sur ses cheveux. Au contact de l'air frais des autres pièces, il frissonna de la tête aux pieds puis se mit à la recherche de son sauveur-ennemi. Il voyagea dans un peu toute la maison pour finir par s'arrêter devant une pièce où se trouvait cette personne. Il n'osa pas vraiment entrer alors il resta devant la porte. Avec sa petite tête de garçon gêné qui avait quelque chose à dire, avec ses mains qui se tortillait dans tout les sens.

« Je... vous remercie vraiment pour tout ça, je suis vraiment heureux, lui dit-il avec un grand sourire colgate alors que ses jours devenaient rouges. »

Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]   Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel] Icon_minitimeLun 28 Oct - 11:52





Retrouvailles avec le petit voleur
- Sinon, tu vis où ? -


Quelques minutes après avoir quitté Accel, Owen, depuis sa chambre, l’entendit s’affaisser dans la salle de bain. Il hésita par ailleurs un instant à lui faire une sympathique frayeur lorsqu’il sortît brièvement pour poser ses vêtements sales dans le couloir, mais se retint : il lui en avait suffisamment fait baver pour aujourd’hui – bien qu’il l’eût cherché ! De son côté, le militaire se changea, troquant son uniforme pour une tenue diablement plus décontractée. Et bien qu’elle parût simple – ce qu’elle était finalement –, Owen ne la choisit pas au hasard. En effet, il veilla à prendre un habit le couvrant suffisamment pour ne rien laisser voir des cicatrices disséminées sur son corps. L’idée que le plus jeune ne les voit et le questionne à leur sujet ne l’enchantait guère, bien qu’il puisse aisément les faire passer pour des blessures de guerre. Cela avait le don de parasiter son esprit de mauvais souvenirs. De très mauvais souvenirs. Ainsi, le décoloré préférait les cacher du regard d’autrui, avec un intime espoir de ne jamais les revoir lui-même.

Son changement vestimentaire fait, le militaire sortit de sa chambre et attrapa un sac dans lequel il entassa les vêtements souillés jonchant dans le couloir. Il descendit ensuite au rez-de-chaussée pour rejoindre la buanderie, soit une petite pièce à proximité des escaliers et voisine à la cuisine.

En chemin, il entendit sa maudite bestiole piailler et se résolut à lui accorder quelques minutes d’attention. Il se détourna donc de sa trajectoire initiale et entra dans le salon à baie-vitrée. Dans un coin, sa mouette s’agitait comme si elle avait le feu au cul et beuglait comme un chien de garde face à un voleur. Owen s’en agaça rapidement et se retint de lui jeter toutes sortes d’objets à la figure, préférant s’en approcher pour voir ce qu’elle avait : plus de graines.
Le militaire soupira longuement en se massant les tempes, puis attrapa le petit bol qu’il allât remplir du mets tant désiré. Cela fait, le calme retomba instantanément dans la bâtisse et provoqua une intense plénitude au décoloré. Mais celui-ci ne s’attarda pas pour autant dans la pièce et reprit sa trajectoire initiale, à savoir la buanderie. C’était un endroit carrelé et clair, composé de meubles blancs et décoré de quelques plantes. S’y trouvait aussi une porte-fenêtre, laquelle donnait accès à un balcon offrant une vue sur l’océan.

Owen s’avança tranquillement dans la pièce et commença à trier habilement les vêtements d’Accel, afin de ne pas faire de mélanges de couleurs. Cela fait, il en mit une partie dans la machine, puis l’enclencha ; elle ne durerait pas plus d’un quart d’heure en raison de sa quantité restreinte. En attendant, le militaire opta pour rejoindre le salon à la recherche d’un livre, dans l’une de ses bibliothèques. Cela lui prit un certain temps, mais enfin il le trouva. En l’ouvrant toutefois à une page au hasard et particulièrement marquée, il tomba sur une très vieille photo de famille. De lointains souvenirs ressurgirent immédiatement, comme des fantômes du passé partiellement libérés de leur prison.

Une alarme retentit soudain, tirant tout aussi rapidement Owen de ses songes. Il se fit violence et referma bien vite le livre, avant de rejoindre à nouveau la buanderie d’où provenait l’alarme – laquelle indiquait la fin de la machine. Le peroxydé attrapa les vêtements propres et humides, puis les mit dans le sèche-linge. Il actionna ensuite une seconde machine avec le reste des habits souillés du petit voleur. Il en avait encore pour une quinzaine de minutes à attendre… Prenant une profonde inspiration, il rouvrit son livre à la page précédente et réobserva la vieille photo. Il était surpris de la voir, car il pensait l’avoir brûlé, comme toutes les autres. C’était très étrange, pour lui, de revoir ces visages après tout ce temps…

« - Je... vous remercie vraiment pour tout ça, je suis vraiment heureux. »

La voix fluette de ton interlocuteur eut l’effet d’un électrochoc et ramena bien vite le militaire – qui ne l’avait pas entendu – dans la réalité. Il se tourna derechef dans un mouvement vif tout en refermant la livre entre ses mains et constata avec soulagement qu’Accel était encore à la porte de la buanderie, probablement trop timide pour oser y entrer. Ainsi, et fort heureusement, il n’avait pas vu la photo.

Face à lui, le petit jeune se tenait donc, les mains s’entortillant dans tous les sens. Il lui accordait un large sourire, accompagné d’une mine gênée, les joues empourprées. En somme, il ressemblait à une minette – mais Owen n’en ferait aucun commentaire !

« - Hm, y’a pas de quoi, préféra-t-il répondre. T’étais vraiment trop crad’ pour que je te laisse partir comme ça. D’ailleurs, vue l’état et l’odeur de tes vêtements, j’ai l’impression qu’ils n’ont pas été lavés depuis des lustres. Je me trompe ? »

C’était davantage une question rhétorique, puisque l’état et l’odeur des vêtements laissaient parfaitement comprendre que oui, effectivement, cela faisait même très longtemps qu’ils n’avaient pas été lavés. Owen se doutait donc de la réponse, mais laissa tout de même le temps à l’enfant de répondre s’il le souhaitait.

Après un moment, il reprit :

« - Gamin, je peux savoir où tu vis exactement ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]   Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jud [ Voleur ]
» Quelle joie que celle des retrouvailles ! /Rose/
» Les retrouvailles virtuelles (ft. Nyshaa)
» Créa avec un petit japonais (chanteur ou acteur je sais pas
» Un petit voleur (pv Kaguya Senji)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Rps abandonnés-
Retrouvailles avec le petit voleur [feat. Accel] 1406414697-part