Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]
RSS
RSS

Partagez
 

 Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMer 11 Sep - 13:37

"Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]"
► Sweet Cakes  ◄



« Mais attrapez le vous dis-je !!!! »

Un homme hurlait à plein poumons avec un rouleau à pâtisserie à bout de bras. Pourquoi hurlait-il ? Simple... Un jeune homme talentueux dans ce qu'il entreprenait en était la cause. Il venait de passer tel un fantôme devant son étalage fraîchement mit à disposition pour les gens et c'était amusé à faire balader ses doigts sur les gâteaux. Cela avait été plus fort que lui... cette odeur enivrante qui lui était monté jusqu'à ses narines, cette chaleur qu'ils dégageaient pour signifier qu'ils sortaient tout juste du four. Aaaaah …. Qui ne pourrait résister à voler ces petites choses ? Pas lui en tout cas. Ne pouvant pas être repéré grâce à sa petite taille, il en profita pour en attraper quelques uns qu'il mit directement dans son sac.

« Héhé c'est trop facile, dit-il avec un large sourire sur les lèvres. »

Sans qu'il s'y attende, quelque chose de dur le tapota sur l'épaule, il sursauta légèrement en tombant -le postérieur face au sol. Ses yeux océan montèrent doucement du sol, à des chaussures très ...grandes... des jambes à l'allure très fortes... un torse très robuste et ...une tête très très en colère. Il avala difficilement sa salive, manquant de s'étouffer avec. Il rigola mais, ce n'était pas un qu'on lâche quand on pue le bonheur, non c'était celui d'une personne qui ne savait plus du tout où se mettre. Il évalua la situation, il allait devoir courir avec un tel homme face à lui il ne pouvait pas simplement faire les yeux doux. Il fallait donc opter pour la survie et en un mot la fuite. Sous le toussotement de l'homme, Accel se redressa en se dépoussiérant le pantalon pour lui faire face. Euh.... Il mesurait combien ce mec ?! C'était un géant des cavernes !!! Inspirant un grand coup d'air pour se gonfler les poumons au maximum, il … partit en courant la queue entre les jambes -enfin s'il en avait eu une-. Heureusement pour lui, l'énorme masse qui lui courait après était très désavantagé face à l'effort de la jeunesse. Après avoir prit assez d'écart entre lui et son poursuivant, il sauta dans une ruelle aussi profonde qu'elle pouvait être pour se mettre dans un coin sombre.

Une de ses mains en poche serrait fortement l'amulette qu'elle contenait. Il allait devoir s'en servir mais, il ne pouvait pas rester invisible très longtemps alors il fallait attendre le moment propice. Par nervosité, il monta la capuche de sa veste sur sa tête, faisant tomber en avant sur ses épaules les deux longues oreilles qui lui donnait cet air de petit lapin blanc. En entendant des bruits de pas très rapide et surtout lourd, il se mit en position accroupi derrière une caisse, la tête légèrement penché sur le côté pour qu'il puisse voir si c'était sa ''cible''. Reconnaissant assez facilement cette horrible masse musculaire, il n'attendit pas plus longtemps et utilisa le pouvoir de son totem via le talisman. Les ombres commencèrent à monter sur ses chaussures jusqu'à sa tête pour le rendre totalement invisible. Il se mit à suivre du regard l'homme sans bouger, si jamais il osait s'agiter sa couverture allait tomber à l'eau et il deviendrait aussi visible que de l'eau à bord d'un bateau. L'homme était maintenant juste devant lui... Il respirait tout doucement pour ne pas être sentit, se collant le plus qu'il le pouvait au mur... Il aurait tant aimé pouvoir se faire aspirer par se dit mur, cela aurait été beaucoup plus facile.

Après quelques secondes, l'homme ne trouvant rien pesta en s'en allant. Accel se sentit défaillir, il souffla tout l'air qu'il pouvait avoir alors qu'il se retrouvait à nouveau les fesses sur le bitume. Il se sentait tellement soulagé que sa tête se mit à tourner dans tout les sens. Il fallait qu'il s'en remette... Certes cela faisait maintenant un bon moment qu'il volait mais, c'était toujours aussi éprouvant. Et cette sensation de se dire que si la personne t'attrape, il pourrait te torturer jusqu'à ce que mort s'en suive... C'était vraiment horrible pour le mental ! Enfin bref ! C'était pour la bonne cause cette fois encore! Il sortit de son sac une des pâtisseries et croqua dedans avec son petit visage d'enfant conquis par le goût sucré.

« Faudrait que j'en laisse pour Elie, dit il en pensant à son caméléon, je me demande si ça peut en manger ... »



Dernière édition par Accel Sith le Mer 11 Sep - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMer 11 Sep - 21:20





Retrouvailles avec le petit voleur
- Les joies de la sarbacane -


C’était une journée ordinaire pour Owen. Comme chaque jour, il recevait ses fonctions et les remplissait sans broncher, avec justesse. Aujourd’hui, il avait pour mission de patrouiller la ville, de la surveiller et de régler les conflits pouvant s’opérer. Rien de bien original, ni de bien compliqué, mais cela lui convenait parfaitement. Le chevalier n’était pas de ceux qui attendaient impatiemment d’importantes missions – même s’il les affectionnait tout de même, comme tout le monde, car elles permettaient toujours d’exploiter ses compétences à fond. Il se contentait de ce qu’on lui affectait et se réjouissait constamment de les mener à bien : il aimait l’ordre et la justice. Et c’était dans cet état de satisfaction qu’il abordait sa journée de rondes. Et comme si le temps s’harmonisait avec son humeur, le jeune homme avait le droit à un radieux soleil et une brise agréable. Différents parfums remplissaient à tour de rôle ses narines : le sel marin, les fleurs, les épices… ainsi que cette délicieuse odeur de pains…

« - Mais attrapez le vous dis-je !!!! »

Immédiatement extirpé de sa tranquillité, Owen observa d’un œil attentif sa droite, soit la direction d’où provenait le hurlement. Sous ses yeux s’étendaient une ruelle menant à une rue commerçante bien connue des habitants de Blaoria. Soudain, un gamin passa à toute allure dans son champ de vision, poursuivit par un imposant boulanger armé d’un rouleau à pâtisserie. Le chevalier haussa les sourcils face à cette scène, immobile. Puis il sourit en coin, le regard animé d’un intérêt soudain. Le spectacle auquel il venait d’assister n’était pas une nouveauté, bien au contraire… et cela présageait toujours beaucoup de distraction au chevalier.

« - Oh, je vois qu’il a récidivé, commença-t-il avant d’élargir son énigmatique sourire. Je suppose que ça ne me laisse pas vraiment le choix ! »

Aussitôt, le chevalier sauta et s’élança dans les airs. Grâce à sa capacité lui permettant de voler pendant un court instant, il atteignit sans difficulté les toits et se mit en chasse. Sa proie : un jeune voleur avec lequel il était très familier.

Alternant sauts, course et vol, Owen parvint sans mal à rattraper le boulanger et son pickpocket sans se faire remarquer. Suivant leur rythme, il les observa et ria intérieurement de la situation : les beuglements incessants, plaintifs et vains du commerçant étaient pathétiquement drôles et la différence de corpulence entre les deux personnages était caricaturale – pas étonnant que le plus petit soit parti la queue entre les jambes !

Ce dernier d’ailleurs plus vif que son poursuivant réussit à imposer une certaine distance entre eux et bifurqua dans une sombre ruelle où il se planqua. Le sourire au coin des lèvres, Owen s’arrêta sur l’un des toits à proximité. Il s’accroupit, les bras nonchalamment appuyés sur ses cuisses et le regarda patiemment faire. Plus bas, le boulanger arriva à son tour dans la ruelle, le souffle court, et tenta vainement de repérer le voleur ; celui-ci venait de disparaître dans l’ombre sous le regard amusé d’Owen. Excédé, le commerçant s’en alla en vociférant divers propos, tandis que le petit jeune réapparaissait, l’air épuisé et le derrière lourdement posé sur le sol.

« - Pas facile d’être un chenapan hein, ria intérieurement le chevalier. »

Loin de se soucier de la fatigue du dit chenapan – qui s’attela rapidement à déguster un de ses mets précédemment volés –, le décoloré préféra lui concocter une sympathique petite surprise. Après tout, il fallait bien que quelqu’un le félicite d’avoir commis un énième méfait et ce, sous son nez. De fait, Owen sortit de sa poche un objet discret qu’il affectionnait particulièrement et avait toujours sur lui. En général, il l’utilisait contre sa maudite mouette lui servant de totem, lorsque cette dernière lui tapait sur le système et qu’il ne pouvait l’atteindre… mais de temps en temps, il aimait bien en user contre quelques humains ; cela avait le don de les faire réagir avec excès, au plus grand plaisir d’Owen !

Chargeant l’objet, qui n’était autre qu’une sarbacane, et la portant à ses lèvres après avoir profondément inspiré, le chevalier expira sans crier gare dans le petit tube dirigé en plein sur la tête du gamin. Ce dernier stoppa net sa dégustation, réjouissant instantanément son assaillant. Sa capuche claire, qui lui protégeait l’arrière du crâne, se trouva alors peinte d’une tâche rubiconde. Face à un tel tableau, le chevalier étendit un sourire carnassier. Il aimait bien ce gamin et, comme le disait le proverbe « qui aime bien, châtie bien », il adorait – entre autre – lui tomber dessus dans ses moments de méfaits !

« - Bonjour, petit Accel, chantonna-t-il pour le saluer. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMer 11 Sep - 22:57

"Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]"
► Take this!  ◄



Accel était dans ce genre de moment que les gens pourraient appelé de parfait. Ce qu'il détenait entre ses mains en était la raison. Un petit gâteau tout bonnement exquis, il le savourait d'une petite bouchée pleine d'envie. Le sucre, la douceur, tout se mélangeait dans son palais qui en demandait toujours plus. Il allait le rassasié quand un petit choc sur la tête le fit sursauter de manière à ce -qu'on ne sait comment- son gâteau s'écrasa sur son visage. Il lui fallut quelques instants pour que l'information de ce qui venait de se produire ne monte jusqu'à son cerveau, qui avait l'air de jouer à cache-cache. En levant son bras il laissa sa manche glisser et s'essuya légèrement la face pour au moins se permettre de voir ce qui c'était passé. Une fois ses deux yeux clair libéré de l'emprise des morceaux de pâtisseries, il regarda autour de lui... Il avait bien entendu quelque chose mais, il ne voyait pas d'où cela pouvait venir. Il cligna plusieurs fois des yeux en continuant sa recherche, jusqu'à ce qu'il se dise qu'il devrait peut être levé la tête... Mais qui pourrait être là-haut ?

Sa question eut très vite sa réponse alors que son regard tomba sur ...cet homme. Il l'avait déjà croisé et ces fois-là n'avaient jamais été des moments très ...calme. Il lâcha un soupir tellement profond et désespéré que ça fendrait le cœur à n'importe qui. Il tapota machinalement l'endroit où il avait reçu le choc et y sentit quelque chose d'humide. Il dé-zippa sa veste pour la retirer, la posant sur ses genoux il commença à regarder ce qui l'avait touché. Et là ce fut le drame.

« C-c-c-c-comment avez vous osez ?! Demanda t-il ou plutôt hurla t-il. »

Son regard de jeune enfant innocent vira en un très colérique en direction de cet homme infâme, ravageur de veste ! Il tira la tête, gonflant une de ses joues d'air alors que les larmes semblaient lui monter aux yeux. Ce n'était peut-être qu'une tâche mais, il n'avait pas les moyens de laver sa veste alors... il espérait simplement que l'eau qu'il avait à proximité de chez lui suffirait. Il serra son objet préféré entre ses mains alors qu'il se redressait sur ses fines jambes. Il pointa du doigt son ''pire ennemi du moment'', avec le visage rouge de couleur.

« Je vais faire comment pour enlever cette tâche moi ...hein ? Je vous la ferais bien ravaler votre truc là ! »

Les larmes n'étaient plus une option, elle commencèrent à descendre sur ses joues rondes dû à son jeune âge. Il les essuya d'un revers de manche de son polo sale, il ne devait pas se montrer faible face à quelqu'un comme lui ! Bon...comment il avait fait pour être là-haut ? Par contre ça, ce n'était pas du ressort d'Accel de grimper au mur ou de se téléporter … Il s'approcha du mur, le touchant du bout des doigts puis de sa paume. En sentant les briques froides, tout son corps se mit à frémir. Il calcula...enfin c'était un bien grand mot, il évalua plutôt la distance qui les reliait. Eh bien, il se sentait misérablement petit... comme ci c'était lui la fourmis. Il est vrai que cette sensation pour lui n'était pas nouvelle. Dieu sait que sa taille est ridiculement petite et que tout le monde est plus grand que lui... même les petites vieux ! Il tapota ses doigts sur la cloison fraîche en tirant la tête puis se recula de manière à mieux le voir. Il chopa dans son sac, une des nombreuses pâtisseries qu'il avait dérobé puis il se mit en position. Quelle position ? (toutes les positions /PAN/) Il se mit comme se mettrait un lanceur de balle sauf qu'au lieu d'avoir un morceau de caoutchouc dur, là il avait un gâteau tout crémeux, sucré à souhait.

De toutes ses petites forces, il l'envoya assez haut pour qu'il tou....rate sa cible. Il se mit à pester en tapant des pieds sur le sol alors qu'il secouait ses bras dans tout les sens.

« M'énerve ! M'énerve ! »

Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeJeu 12 Sep - 11:18





Retrouvailles avec le petit voleur
- Minute papillon : n'oublie pas l'addition -


Owen affichait un large sourire carnassier, foncièrement amusé par la situation. Sous ses yeux, plus bas, le fameux Accel déprimait. Il ressemblait à une diva en pleine tragédie. Tout d’abord accablé de remarquer la présence du chevalier, il avait ensuite affiché une mine d’exubérante surprise en admirant sa veste tâchée par les soins de son ainé. Pour ce dernier, admirer cette frimousse en plein état d’hystérie était purement et simplement jouissif ! Son visage passait par toutes les couleurs et toutes les expressions, alternant colère et déprime. Il ressemblait à un enfant en train de bouder, et bon sang que cela plaisait à Owen.

Si le décoloré s’en prenait aussi régulièrement au gamin, c’était bel et bien parce qu’il adorait ses réactions. Il était impulsif et particulièrement expressif. Pour le commun des mortels, Accel était un petit être adorable, d’apparence angélique et auquel on ne pouvait tout simplement pas résister. C’était un fait, et c’était aussi pour cela que le peroxydé le provoquait : ses états étaient d’autant plus divertissants ! Et puis, le chevalier n’était pas dupe. Il savait très bien que le voleur était un grand garçon. Il allait s’en remettre, de cette tâche sur sa veste et de ce gâteau perdu : c’était loin d’être un véritable drame !

« - Oh ça va, ne te plains pas, j’ai été plutôt sympa, commença-t-il en haussant les épaules depuis son perchoir. J’ai franchement hésité entre la peinture et les excréments de mouette, mais je me suis dit que j’allais être gentil avec toi. Tu devrais plutôt m’être reconnaissant ! »

Ce fut tout juste s’il se retint de ricaner. En effet, le charmant homme avait eu la fabuleuse idée d’envoyer sa mouette à l’attaque, mais avait finalement opté pour le jet de peinture à la sarbacane, pour la simple et bonne raison que la chiure de mouette n’aurait pas été suffisamment visible sur la veste du petit voleur. Il fallait une couleur vive, en disharmonie avec la clarté du vêtement ! Et aussi quelque chose de plus coriace à faire disparaître. Sinon, ce n’était pas drôle. Telle une marque indélébile, Owen voulait que ce charmant enfant se souvienne de cet instant… Ah, il n’y avait pas à dire : il l’aimait bien, ce petit voleur.

« - Et ne t’inquiètes pas. Je suis persuadé qu’après quelques heures d’acharnement, la tâche s’en ira, précisa-t-il, son sourire narquois toujours étendu. »

Soudain, l’enfant versa quelques larmes qu’il se pressa d’essuyer. Il jouait les durs… c’était tellement mignon ! Et encore plus amusant pour le chevalier blanc. Ce dernier regarda le plus jeune s’approcher du mur, le tâtant et cherchant probablement un moyen de l’escalader. Il devait lui en vouloir au point de souhaiter le frapper – c’en était même certain, et c’était tout à fait normal.

Owen se contenta de le regarder faire sans rien dire, le sourire toujours pendu au coin des lèvres. Soudain, il le remarqua s’éloigner et empoigner l’une des pâtisseries entassées dans son sac. Le décoloré écarquilla les yeux en l’observant tandis qu’il se mettait en position…

« - Je rêve. Il ne va quand même pas… ? s’interrogea-t-il intérieurement. »

Et non, il ne rêvait pas. Et oui, il le fit.

Tel un baseballeur professionnel, le jeune voleur lança de toutes ses – maigres – forces le gâteau dans les airs. Owen comprit rapidement qu’il était la cible de ce tir, mais ne put décidément pas s’empêcher d’éclater de rire en constatant la dérive de la balle improvisée.

« - Quel talent petit ! Mais pour éviter les pertes, il ne vaudrait mieux pas retenter. Surtout si tu veux partager ta prise avec Elie. »

Il n’avait aucune idée de qui pouvait être Elie. Peut-être une copine ? Ou bien un copain, puisque c’était un prénom mixte. Ou alors un animal… Après tout, l’enfant était un vagabond : il pouvait s’être familiarisé avec un animal. Mais là n’était pas la question. Le fait était que le chevalier avait simplement entendu ce prénom, quelques minutes plus tôt, de la bouche d’Accel.

Ce dernier pestant par ailleurs à tout-va en tapant du pied et secouant les bras, Owen en profita et descendit enfin de son perchoir. Il s’avança tout en s’étirant brièvement, puis se posta derrière le gamin. Là, il recapta son attention en empoignant son épaule d’une main puissante, lui intimant ainsi qu’il ne pourrait pas s’échapper. Il se pencha ensuite en avant et approcha son visage de son oreille. Un dangereux sourire orna ses lèvres alors qu’il l’interpellait d’une voix autoritaire :

« - Bon, c’est pas le tout d’être très heureux de me revoir, mais comment comptes-tu t’en sortir cette fois-ci ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeDim 15 Sep - 16:07

"Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]"
► Un coup de maladresse  ◄



Etant un peu trop énervé, il n'avait pas du tout tenu compte de l'homme qui venait de descendre du mur sans aucuns grands soucis. Il se calma instantanément quand il sentit un poids sur son épaule. Pendant une fraction de seconde il aurait cru reconnaître le poids de son amie caméléon mais... la poigne devenait plus puissante en se refermant sur son épaule et là il comprit que ça ne pouvait être elle. Mais alors, qui pourrait approcher sans qu'il s'en aperçoive et de manière si rapide... ah bah oui. Il alla pour tourner la tête sur le côté alors qu'il entendit une voix bien masculine venir lui chuchoter quelque chose. A l'entente de se qu'il lui avait annoncer, le corps du petit Accel fut parcourut de nombreux frissons d'horreur. Est-ce qu'il allait le torturer ? Lui faire payer ce qu'il venait de voler ? Ah ...non il pouvait pas, il savait très bien que le jeune vagabond n'avait pas un sous, sinon il n'y aurait pas volé.

Cette fois-ci, il en profita pour tourner sa tête en direction de cet homme si grand -il dû lever un peu la tête- et commença à se demander comment il allait pouvoir s'en sortir. Il commença à imaginer des plans dans sa tête mais rien ne semblait venir. Il est vrai qu'il avait toujours eu du mal à faire fonctionner son cerveau, ce n'était pas vraiment encourageant pour une telle situation. Il commençait vraiment à avoir peur de la suite. Le problème en plus était qu'il n'y avait plus trop d'ombres dans cette ruelle ou les seuls endroits, il l'attraperait bien rapidement pour l'empêcher de s'en aller. Et puis, il fallait penser à cette poigne qui le maintenait sur place, sans avoir de chances de s'échapper. Bon qui ne tente rien n'a rien ! Il allait faire comme d'habitude : l'improvisation.

« Je ne suis en rien heureux de vous revoir ! J'aurais même préféré ne jamais vous revoir ! Vous êtes trop méchant avec moi, criait t-il en croisant les bras sur son torse bombé, et je n'ai rien fais de mal ...enfin peut être mais c'était une question de vie ou de mort !!! »

Bah d'un côté il n'avait pas tord, il devait manger pour vivre. Est-ce qu'il allait lui en vouloir pour ça ? Est-ce qu'il allait lui empêcher de voler à nouveau ? Eh bien le problème s'il faisait ça c'est qu'il aurait sa mort sur la conscience ! Même s'il était méchant avec lui, il était sûr qu'il ne voudrait pas la mort d'un si jeune enfant, qui a encore tellement de choses à vivre. Il bougea son épaule rapidement jusqu'à ce qu'il puisse se libérer de son emprise. Mais, il y était aller de manière un peu trop violente. Il venait de perdre l'équilibre. Sautillant de pied sur pied, il finit par se pencher dangereusement en avant et finir... dans les cartons qui longeaient les murs de cette ruelle.

Ce n'était vraiment pas sa journée... sans bouger. Restant ainsi, le corps dans les déchets, la tête dans il-ne-savait-quel-horreur, il méditait. Il n'aurait pas du sortir aujourd'hui ...vraiment. Il aurait du ignorer son ventre qui hurlait famine, il aurait du faire comme-ci Elie ne l'avait jamais réveiller avec son coup de langue dans les oreilles.

« J'en ai marre …, disait-il en lâchant à nouveau un soupir très long. »

Il se décida enfin à se relever pour se mettre sur les genoux toujours dos au soldat. Il s'essuya le visage qui dégoulinait de choses dégoûtantes mélangé avec ses larmes. Il renifla un bon coup pour essayer de se calmer puis il se retourna pour voir l'homme. Il baissa la tête avec un air réellement attristé …

« Bon je m'excuse pour ce que j'ai fais ... »

Il savait très bien que ça ne servait à rien de se rebeller contre lui... il était plus grand, plus fort et surtout plus malin. Il ne faisait pas le poids face à lui ! Il devait finir par s'en rendre compte à un moment ou un autre, et il fallut que se soit dans un tel moment.

Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeDim 15 Sep - 17:39





Retrouvailles avec le petit voleur
- Echange de bons procédés -


Owen observa le petit voleur face à lui. Ce dernier venait de se vautrer dans des déchets après s’être libéré de sa poigne. Loin d’être glorieux, cela ajoutait toutefois du pathétique au personnage et le chevalier devait bien avouer que, sur ce coup, il prenait presque Accel en pitié. Il le trouvait attendrissant à galérer de la sorte. Mais bien qu’il salue sa prouesse, volontaire ou non, à attendrir les cœurs avec une telle aisance, Owen n’était pas prêt à le laisser filer. Certes, s’excuser était une bonne chose, mais cela ne suffisait pas.

Lâchant un bref soupire, le décoloré se pencha et attrapa le sac du plus jeune. Ce dernier connaissait la procédure. Ainsi, il n’avait pas son mot à dire tandis que le chevalier fouillait sans gêne dans ses affaires.

« - Trois gâteaux… compta-t-il. Tu en as donc volé cinq. Ça fait une petite somme quand même. »

En fait, cela n’était pas grand-chose pour les gens ordinaires, avec un travail ou bien des parents pour payer. Mais dans le cas d’Accel, c’était bel et bien une petite somme, puisqu’il n’avait ni travail, ni personne pour lui offrir quoi que ce soit : il n’avait purement et simplement pas un sous, et Owen ne l’ignorait pas. A l’instar de certains – rares – autres voleurs, s’il volait, c’était par nécessité. Là-dessus, le décoloré ne pouvait rien lui reprocher : c’était une chose naturelle que de survivre… mais d’un autre côté, il existait bien des manières pour rembourser ses dettes et ainsi éviter d’être en infraction…

« - Bon, tu viens-moi, déclara Owen le plus naturellement du monde. »

Sur ces mots et sans crier gars, le jeune homme attrapa le plus jeune et l’installa tel un sac à patate sur son épaule, l’autre main portant toujours le sac rempli de pâtisseries. Puis tranquillement, sans se préoccuper des manifestations du petit voleur, il quitta la ruelle et rejoignit les rues commerçantes principales. De là, il chercha l’imposant boulanger ayant pourchassé la frêle créature qu’il trimballait. La recherche ne fut fort heureusement pas longue. Un peu plus loin, à côté de sa boutique, le brave homme se plaignait auprès de ses amis commerçants, allant jusqu’à injurieux ces « maudits chevaliers pas même foutus de faire leur boulot en sécurisant la ville ».

Piqué à vif, une aura noire enveloppa soudaine Owen tandis qu’il s’approchait du boulanger. Il arriva discrètement, sans se faire repérer – ayant au préalable ordonné à Accel de se taire en le pinçant allègrement – et attendit patiemment qu’on le remarque. Les autres commerçants informèrent le boulanger du nouvel arrivant posté dans son dos. Se tournant, le brave homme pâlit en remarquant l’uniforme du chevalier, puis se confondit en excuse. Cela eut l’effet d’accentuer la mauvaise humeur d’Owen, mais ce dernier se contint.

Soudain, le colosse remarqua la charge installée sur les épaules du décoloré et changea radicalement de sujet.

« - C’est ce gamin ! hurla-t-il en le pointant du doigt. C’est lui, le voleur de gâteaux ! Cet avorton m’a dévalisé mon étalage !
- Pour cinq gâteaux, je trouve votre étalage soudainement ridicule, sourit machiavéliquement le chevalier.
- Cinq ? Comment ça cinq ?! Mais il m’en a volé bien plus !
- Ça j’en doute. Il n’est pas suffisamment malin pour cacher ce qu’il vole. Vous avez très sûrement dû vous faire voler par d’autres personnes. Après tout, quelle idée de partir en hurlant tout en laissant son commerce grand ouvert. »

Owen sourit toujours diaboliquement, heureux de pouvoir rendre la monnaie de sa pièce à cet ingrat qui, de son côté, pâlit et manqua de se liquéfier sur place.

« - Quoi qu’il en soit, ce gamin est prêt à se faire pardonner en vous assistant pour le reste de la journée. Ce service vaudra largement les pâtisseries perdues. Qu’en dites-vous ? »

L’homme changea d’expression. Il fronça les sourcils et grimaça légèrement, ne sachant quoi répondre à une telle proposition. Valait-elle le coup ? Deux mains de plus n’étaient jamais de trop, surtout si elles étaient gratuites ! D’un autre côté, il s’agissait des mains d’un voleur, d’un petit garnement errant dans les rues…

« - Et qu’est-ce qui m’assure qu’il fera bien ce que je lui demande, hein ?
- Moi-même, quelle question, rétorqua Owen, comme s’il s’agissait d’une évidence. Je vais rester et veiller à ce qu’il fasse bien son travail. »

Le boulanger dévisagea son homologue un long instant. C’était bien la première fois qu’on lui faisait une telle proposition. C’était assez surprenant ; il ignorait totalement qu’un chevalier pouvait être de la sorte « réquisitionné ».

Quoi qu’il en fût, c’était une bonne chose ! Grâce à cela, le commerçant ne craignait plus les méfaits d’Accel. Bien au contraire, il était soudainement ravi d’avoir une nouvelle main-d’œuvre pour la journée ! Enfin, en espérant que le petit sache un minimum s’y prendre…

« - C’est d’accord, mais uniquement pour cette fois !
- Naturellement, rétorqua le décoloré, tout sourire. »

Sur ces mots, le boulanger retourna dans sa boutique d’une démarche qui se voulait fière, mais qui apparaissait fichtrement ridicule. De son côté, Owen laissa enfin descendre le petit voleur de son épaule, sans toutefois lui rendre son sac. Un large sourire carnassier ornant ses lèvres, il donna une tape musclée dans le dos du plus jeune pour l’inviter à suivre son employeur temporaire.

« - Aller, au boulot mon petit. Tu me remercieras en fin de journée ! »



Dernière édition par Owen Hugeford le Sam 5 Oct - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMer 18 Sep - 13:44

"Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]"
► Un coup de maladresse  ◄



Eh eh ! D'où prenait-il son sac sans même demander la permission ? On ne prend pas les affaires d'autrui comme ça ! Mais, malgré ses hurlements intérieur, Accel n'allait rien dire, il ne voulait pas se prendre un coup ou n'importe quoi de la part du soldat. Il l'écouta en faisant sa moue habituelle du grand boudeur tout en ayant les bras croisés.

Il n'avait pas vraiment eu le temps de comprendre la suite des choses, qu'il se retrouva la tête à l'envers. Clignant plusieurs fois des yeux, il analysa ce qui venait de se produire. Il voyait un dos qu'il connaissait assez bien maintenant et en levant le regard, il voyait un sol... des jambes, des pieds. Eeeeeh !!!! Il venait de comprendre, le soldat l'avait embarqué comme un gros sac sur son épaule. Mais pourquoi ? Connaissant le caractère d'Accel, c'était évident qu'il ne se laisserait pas faire. Alors il se débattit dans tout les sens, en criant qu'il le lâche et en demandant de manière assez bruyante ce qu'il allait faire de lui.

*Tsh ! Saleté de soldat …. *

Comprenant qu'il n'allait pas lui répondre de si tôt et encore moins le lâcher. Le jeune voleur se laissa totalement faire, se laissant pendre dans le vide. Quand il sentait le sang lui monter à la tête, il se redressait en s'appuyant sur le dos et l'épaule de l'homme. De ses yeux clairs, il fixait chaque personnes devant qui il passait. Ils les regardaient tous bizarrement...normal, ce n'était pas le genre de scène habituelle qu'on pouvait voir. Puis au fur et à mesure qu'ils avançaient, Accel cru reconnaître l'endroit. En faisant son contorsionniste, il pu se tourner de manière à regarder derrière lui -ou devant Owen- et là...il le vu ! Ce grand homme à qui il avait volé les gâteaux ! Ah non ! Alors comme ça il allait le livrer à son prochain tueur ? Son corps allait se remettre à bouger dans tout les sens quand il sentit un pincement. Il compris immédiatement que ça signifiait qu'il devait être sage comme une image. Alors il s'y exécuta à contre cœur...

En entendant la voix du gros boulanger, Accel se raidit immédiatement priant pour sa survie. Mais...les phrases que sortit par la suite le soldat surprirent le voleur qui se sentit...envahit de... chaleur ? Il venait de prendre sa défense non ? N'étant sûr de rien, il préféra passer outre leur dialogue et se préoccupa de la suite des événements pour lui. Il hochait de la tête à chacune de leurs phrases jusqu'à …

*Comment ça aider ce gros lourdaud ?! Je veux pas me faire pardonner j'ai rien fais !!! ...ah si*

Bon le vieux n'avait pas tord, comment croire sur parole un voleur comme lui ? Quand bien même il savait qu'il avait tout fait pour perdre la confiance des gens, dans un certains sens cela avait vraiment blessé Accel. Avant personnes n'auraient doutés de lui de cette sorte, il l'avait cherché et maintenant il en prenait les conséquences. En écoutant Owen se porter garant de lui, il ne se sentit pas vraiment très à l'aise. Il les laissa accepter leur marché et attendit que le soldat le laisse enfin toucher le sol. Il tapota du bout de son pied sur le sol comme pour être sur qu'il allait bien réussir à tenir debout cette fois. Il lança un regard rapidement vers le soldat avant de se mettre à suivre le boulanger, sans ajouter un seul mot. Il ne savait pas vraiment s'il allait le remercier comme il l'avait dit mais, pour le moment il devait s’acquitter de cette tâche.

Il entra d'un pas hésitant dans la boutique avant de se cogner contre quelque chose d'imposant. Se frottant le nez en levant les yeux, il aperçu le boulanger. Il baissa la tête honteux, ne sachant plus trop où se mettre. Contre toute attente, il vit devant lui un rouleau à pâtisserie.

« Prend-le, sans ça tu ne pourras pas m'aider, avait dit calmement le boulanger. »
« M-merci Monsieur »

Attrapant le rouleau de ses fines mains, il suivit l'homme jusqu'à une table qui était légèrement trop haute pour lui. Il lui posa un tabouret pour qu'il puisse se mettre dessus et ainsi atteindre le lieu de travail. Il lui posa une pâte devant lui et il lui demanda pour le moment de juste les écraser avec le rouleau et les agrandir. Même si Accel était un enfant né avec deux pieds gauches et deux mains droites, il donna son maximum pour éviter de faire des erreurs.

Au fur et à mesure que les minutes passèrent pour devenir des heures, le jeune vagabond avait eu d'autres tâches, comme nettoyer ou encore décorer les pâtisseries. Il commençait vraiment à y prendre goût et s'amusait vraiment. Il y eut même un petit incident qui les avait fait tout les deux rires pendant un moment, Accel avait encore une fois trébuché et avait bousculer l'étendoir où était entreposé leur dure labeur et finissant au sol, plus rien n'était mangeable. Le boulanger c'était énervé et lui avait envoyé de la pâte et de la farine en pleine troche. Rendant les cheveux bleutés du jeune totalement blanc. En voyant le voyant ainsi, le plus âgé n'avait pas pu retenir ses rires et c'était ainsi moqué de lui pendant plusieurs minutes.

Le couché du soleil arrivant, cela marquait la fin de la journée. Accel remercia le boulanger et s'excusa à nouveau de ce qu'il avait fait.

« La prochaine fois, au lieu de me voler vient mettre la main à la pâte et tu pourras repartir avec certains, annonça l'homme avec un léger sourire cacher. »

Le vagabond était énormément touché mais, essaya de le cacher en se donnant des petites tapes sur les joues. Non il n'allait pas pleurer cette fois encore !!!! Il se courba en avant et rejoignit le soldat, toujours pleins de farines sur lui et avec un nouveau sac remplit de pleins de bonnes choses que l'homme lui avait offert -car impossible de les vendre-. Il joignit ses mains ensemble dans son dos, alors qu'il jouait de son pied sur le sol, horriblement gêné.

« Merci pour ...ça, lui dit-il en ayant les joues toutes rouges, tenez pour vous. »

Il lui tendit un petit gâteau qui était loin d'être aussi beau que celui du boulanger mais, celui là était le premier qu'il avait fait du début à la fin sans aide.

Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMar 24 Sep - 15:06





Retrouvailles avec le petit voleur
- Après l'effort, le réconfort -


Owen suivit l’enfant du regard tandis qu’il pénétrait dans la boulangerie, puis emboîta son pas sans se faire remarquer. Il l’observa s’activer à la tâche dans l’atelier, depuis la boutique, sous le regard du patron. Visiblement, le vagabond semblait accepter son travail sans broncher – il n’était pas prêt à lui poser un quelconque problème d’ici la fin de la journée ! De fait, le chevalier préféra se retirer de la boutique et se poser tranquillement sur son toit. De là, il avait une vue imprenable sur la place et les rues marchantes : si quoi que ce fût arrivait, il pourrait intervenir sans aucun problème… de même si Accel posait un quelconque problème.

Les heures s’écoulèrent et la journée se passa calmement. De temps à autre, Owen entendait de l’agitation en provenance de l’atelier, mais rien n’était bien alarmant – Accel commettait simplement quelques erreurs ou maladresses. Le chevalier était d’ailleurs très satisfait du comportement du plus jeune ; son idée n’était pas mauvaise et il se félicitait qu’elle fonctionnât aussi bien. Le petit n’était pas un mauvais bougre.

Enfin, le soleil se coucha, couvrant de ses rayons orangés le ciel. La journée s’achevait et les premiers employés quittèrent leur lieu de travail. Le décoloré sauta quant à lui de son perchoir et attendit patiemment à l’extérieur de la boulangerie. Le vagabond était encore dans l’échoppe, en train de s’excuser de son méfait auprès du colosse. Celui-ci l’invita à l’aider de nouveau plutôt que de voler, un air sympathique difficilement caché. L’enfant le salua alors vivement, puis s’éclipsa pour rejoindre le chevalier, visiblement sensible à la gentillesse du boulanger. Face à Owen, Accel adopta une attitude curieuse propre aux petites filles un peu… bref.

« - Merci pour ...ça, lui dit-il en ayant les joues toutes rouges, tenez pour vous. »

Les bras tendus vers le jeune homme, l’enfant lui présenta au creux de ses mains un gâteau difforme et disgracieux, aux décorations diablement asymétriques… Un travail un peu bourru, en somme, ou tout du moins fait par un débutant – très probablement Accel. Owen fixa longuement la pâtisserie, l’air impassiblement malgré un sourcil arqué. Il se demandait véritablement comment le vagabond avait pu se débrouiller… lui-même n’avait pas le souvenir d’avoir autant peiné pour ses premières pâtisseries – enfin, il n’était pas tant une référence en raison de ses facilités.

Enfin, le chevalier remonta ses yeux rubiconds et dévisagea son vis-à-vis tout en affichant un large sourire au coin des lèvres.

« - J’espère que ta reconnaissance ne reflète pas ton gâteau. Auquel cas, je me sentirais vexé. »

Anticipant naturellement la réaction du plus jeune, le décoloré attrapa le gâteau et en continua l’examen visuel, commentant çà et là les défauts qu’il lui trouvât. Finalement, il le porta à ses lèvres et en prit une bouchée. Il se tut et adopta un air songeur, sans pour autant afficher une quelconque expression.

« - Mmh, ça va, je te pardonne, finit-il pas dire une fois la pâtisserie engloutie. L’intérieur était meilleur. »

Il se tut à nouveau. Il observa du coin de l’œil le gamin lui faisant face et constata que ses vêtements étaient encore plus sales qu’auparavant. En plus des tâches d’ordures – et celle qu’il lui eût faite –, ses habits étaient couverts de farines et, çà et là, de pâte.

Vivement, le chevalier posa une main costaude sur les cheveux du vagabond. Aussitôt, et comme il s’en doutait, un nuage de farine se forma autour. A cette constatation, Owen sourit de plus belle et activa sa main dans la chevelure, l’ébouriffant sans gêne et faisant valser la poudre blanche. C’était très amusant.

« - Dit donc petit, je te trouve bien sale ! Mais bon, je ne peux pas t’en blâmer, car on se salie toujours pendant un effort. Et comme après un effort, il y a toujours un réconfort, je t’autorise à utiliser ma douche et ma machine pour laver tes vêtements. »

Sur ces mots, le décoloré ôta sa main des cheveux de son vis-à-vis. Il essuya sa main blanchie contre l’autre pour en ôter la farine et commença à s’en aller, comme si de rien n’était.

« - Suis-moi. »

Il lui lança un coup d’œil rapide pour appuyer sa demande, mais ne s’arrêta pas pour autant. Il ne chercha pas non plus à vérifier si le plus jeune le suivait ; il était bien assez grand pour faire ses propres choix. Ainsi, s’il se méfiait ou ne voulait simplement pas le suivre, il pouvait bien s’en aller. Cela n’allait pas davantage affecter le chevalier. Ce n’était qu’une proposition, une sorte de récompense pour ses efforts, ni plus ni moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeMer 2 Oct - 13:58

"Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]"
► De la bonté un peu trop choquante  ◄



Tout sourire, Accel regardait le soldat qui avait en main son tout premier gâteau. Il en était fier, vraiment, il ne le cachait pas. Du coup à la phrase de son vis-à-vis sur l’état de sa pâtisserie, le blessa. Il baissa la tête pour regarder le sol, sentant les larmes monter à nouveaux à ses yeux. Vraiment lui qui s’était donné du mal, qui s’excusait à sa manière et surtout le remerciait pour tout ça… il aurait pu faire preuve pour une fois de délicatesse. Sa lèvre inférieur remontée sur l’autre, il renifla quelques peut avant de lui tirer la langue comme tout réponse. Si la forme de son gâteau ne lui plaisait pas, eh bah il n’avait qu’à le jeter et puis c’est tout !!! Il allait s’apprêter à le récupérer quand il le vi le porter à ses lèvres pour en prendre un morceau. Là Accel resta sans bouger, une main tendue vers lui, il déglutit quelques instants attendant patiemment qu’il se décide à lui dire son avis. Voyant ses lèvres s’ouvrirent à nouveau, il ferma à moitié les yeux prêt à en prendre plein la tête sur l’horrible goût qu’il devait avoir. Enfin ça c’est qu’il croyait… contre toute attente il lui affirma qu’il était bon comparé à son apparence physique.
Le jeune vagabond ne pu s’empêcher de rougir de joie. De sa manche, il se frotta le visage de manière à se mettre encore plus de saleté de partout. Pour lui ce genre de détail était courant étant donné qu’il vivait dans une maison abandonnée, la poussière, les cadavres de petits animaux et tout autre truc bien dégoutant était sa tasse de thé. Enfin après tout ce temps, il se rendit enfin compte vraiment de son état actuel.

* Urg ! mais je pue en plus c’est une horreur ! pensa t-il en grimaçant.*

Puis là, un poids se posa sur le haut de sa tête, surpris, il fit un bond en l’air assez énorme. Il avait même fermé les yeux, prêt à prendre un coup ou tout autre chose. Mais sentant la main s’activer sur ses cheveux pour les secouer, il ouvrit ses yeux bleus pour regarder le soldat assez ‘’choqué‘’. C’était un acte bien trop sympathique qu’il venait d’avoir à son encontre … qu’est-ce que ça pouvait cacher ? Lui préparait-il une punition bien pire ? Arg ! Accel se mit à imaginer mille et une choses, de la torture mentale quand il tiqua qu’il lui parlait. Paniquer qu’il se rende compte qu’il ne l’avait pas écouter, il arrêta de penser et se concentra sur lui. Ah, il avait lui aussi vu à quel point il était dans un piteux état ? Ca veut dire qu’il devait vraiment être dans un état lamentable… il aimerait bien être face à miroir pour pouvoir se fixer en cet instant. Il ne pouvait voir que ses bras, son torse et le bas de son corps, cela suffisait quand même bien à montrer l’horreur.

* Ouah ! Il est gentil ! … mais le suivre jusqu’à chez lui est-ce vraiment une bonne idée ? maman serait pas contente si elle me voyait oui mais non ! J’ai dis que je devais changer et surtout ne plus l’écouter sinon à quoi ça m’aurait servit de partir ?!*

Avec ses pensées en tête, il regarda le soldat décidé comme jamais et se mit derrière lui. Il n’avait pas prit de douche depuis tellement longtemps qu’il en bavait d’avance, c’était le genre de confort auquel il rêvait jour et nuit. Donc quand bien même cet homme était un ‘’ennemi dangereux mais gentil‘’, il se disait qu’il allait passer outre tout ça assez rapidement. Puis il lui proposait même sa machine à laver ! Le pur bonheur ! S’il aurait su que la situation jouerait tant en sa faveur, il aurait emporté ses autres vêtements pour en profiter un peu ! Mais pour le moment ce qui comptait le plus était qu’il allait être sûr de pouvoir rattraper la tâche sur sa veste que MONSIEUR le méchant avait fait avec sa satané sarbacane !

Ne connaissant pas la route, il se resta un peu en retrait derrière Owen pour le suivre facilement. Et à cause de ça, plus de sa petite taille, les gens ne faisaient pas vraiment attention à lui et le bousculaient dans tout les sens. Il avait envie de leur hurler dessus mais, il savait bien que tout ça ne rimerait à rien … personne ne serait d’où viendrait cette petite voix. A force de marcher et en ayant marre de faire la bateau sur l’eau, il hésita avant d’attraper la main du Soldat. Il se doutait bien que celui-ci allait l’envoyer valser ailleurs mais, il se décida de prendre son courage à deux mains avant d’ouvrir la bouche :

« Je m’excuse maissinon les gens ne font pas attention à moi et je … , dit il hésitant le regard détourné. »

C’était surtout dans ce genre de moment, qu’il faisait réellement ses seize ans, qu’il faisait réellement l’enfant qu’il était. Il mit son autre main libre dans la poche de sa veste, sans lâcher le fabuleux sol des yeux. Ses pieds se trainant alors que ses joues rouges se gonflaient. Le pire étant que depuis qu’il avait attraper la main d’Owen, les gens ne le bousculaient plus, ils le voyaient tous.

Revenir en haut Aller en bas
Chevalier
Messages : 59
Date d'inscription : 07/09/2013
Owen Hugeford
Owen Hugeford
Chevalier
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitimeSam 5 Oct - 12:48





Retrouvailles avec le petit voleur
- Vers d'autres horizons (1) -


Les rues marchandes étaient bondées à cette heure-ci. Les gens rentraient chez eux sans vraiment regarder devant eux. Ils connaissaient le chemin par cœur et cela était tellement habituel qu’ils parvenaient, sans lever les yeux, à ne pas se bousculer. Tout du moins, c’est ce que constatait Owen en regardant face à lui. Mais dans son cas, il avait une certaine chance : le fait d’être Chevalier. Tout le monde connaissait l’uniforme militaire et personne, ô grand jamais, ne leur rentrait dedans. Ils étaient l’élite, la sécurité même de la ville. Personne ne s’en prenait volontairement à eux – sauf cas à part –. La populace avait même tendance – de manière générale – à les respecter, de sorte qu’elle se décalait pour les laisser passer. Et dans le cas présent, en raison de la foule abondante, c’était un peu comme avoir une haie d’honneur.

Soudain, Owen revint de ses songes en sentant une main prendre la sienne. Surpris, il porta son regard sur le côté et y vit Accel. Celui-ci l’avait finalement suivit.

« - Je m’excuse mais… sinon les gens ne font pas attention à moi et je…, dit-il hésitant le regard détourné. »

Il s’expliqua à moitié, sans oser le regarder, très visiblement mal à l’aise ou quelque chose de ce genre. Owen continua de la regarder, amusé bien que légèrement étonné par la tournure des évènements. Il ne s’en préoccupa toutefois pas davantage et, après quelques secondes d’immobilité et de silence, reprit sa route dans la foule, sans repousser le vagabond. Il le tira même pour le réveiller et qu’il le suive sans le perdre – bien qu’il lui tînt la main et que les gens s’écartassent, il y avait toujours moyen de se faire entraîner par la masse les entourant.

Après quelques minutes à bifurquer et traverser diverses rues et routes, les deux garçons atteignirent enfin les quartiers résidentiels…


Suite : here~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]   Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre avec le diable~ [PV: Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « J’ai fait un pacte avec le diable. »
» Pacte avec le diable [Uriel]
» Avec le Diable au Clair de Lune [Pv Harley]
» J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]
» Mon diable danse avec ses démons et la sarabande est loin d'être terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Rps abandonnés-
Rencontre avec le diable~ [PV: Owen] 1406414697-part