Attention, prêtre méchant.
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Attention, prêtre méchant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Attention, prêtre méchant.    Lun 19 Aoû - 17:31

[HRP=Voilà voilà, en espérant que ça t'aille !]

Le silence règne presque en maître dans l'immense église de Kahl. Presque, parce qu'il y a un presque. La personne près de moi s'exprime devant une grande assemblée. Et moi, je suis à côté et je me contente d'imiter les gestes des autres prêtres à mes côtés. Ah, je suis bien content de ne pas devoir animer les messes à l'oral. Non pas que cela me gêne de m'exprimer à l'oral, bien au contraire. C'est juste qu'à raison de deux heures de célébration, c'en devient lassant. J'aime bien la religion, car c'est un peu elle qui m'a permit de devenir celui que je suis aujourd'hui, mais parfois, je dois avouer que c'est barbant. Et puis, dans mon petit cercle d'"amis", il n'y a pas de femme. Et ça, ça suffit à faire mon bonheur le plus entier.

Enfin, toute cette mascarade est bientôt terminée. Mon totem commence à se lasser lui aussi de tout ça. Il vient dans mes jambes cachées par la longue robe de messe en se frayant un passage parmi les autres totem de prêtres. Je le sens qui s'enroule autour de mon pied et serre. Ce python aura ma mort un jour. Mais moi, la souffrance, c'est un peu mon train train quotidien alors ça me fait juste doucement rire. Au pire m'en sortirai-je avec quelques marques. La peau du serpent me donne une drôle d'impression, mais j'essaye de ne pas m'en formaliser jusqu'à ce que tout soit terminé. Ce qui ne tarde pas. Bientôt la salle se lève pour une dernière prière. Un dernier salut et puis c'est la fin. L'étau se desserre de ma jambe et me donne envie de le gratter.

Les autres prêtres se détendent alors enfin et ça me permet de souffler un peu. J'inspire et me penche sur l'animal en lui caressant la tête. Il me répond en sortant sa langue fourchue et je lui souris, comme à mon habitude. Ah, cette messe m'a donné des tournis. Je m'étire tranquillement avant de quitter à mon tour l'église tout en retirant ma longue robe en la déposant sur mon épaule droite. Mon sourire radieux s'affiche aussitôt sur mon visage. Je ne me sens à l'aise qu'en souriant, c'est ainsi.

Et puis, par la suite, des gens commencent à me parler mais moi je les ignore. Depuis que j'ai rejoint les extrémistes, on ne me présente déjà plus de dames pour assurer ma quelconque descendance. Les religieux peuvent être assez riches, et c'est pourquoi ils sont côtoyés au même titre que les nobles. Mais les extrémistes font voeu d'abstinence. Résultat, je suis tranquille et ces femmes ne m'approchent plus. Enfin bref, mon totem tâche de se frayer un passage à travers la foule sans se faire écraser. C'est vrai qu'avec un serpent de quatre bons mètres de long, ce n'est pas facile tous les jours, et encore il est le plus petit représentant de son espèce. Mais comme il n'est pas haut, il est accepté un peu partout. Pratique.

En sortant, ma longue robe blanche sur le dos assez voyante et explicite, j'observe alors soudainement un monsieur étrange. Hérétique. Avec ses lunettes, il a vraiment l'air d'un hérétique. Oui, je repère ces hommes d'un simple coup d’œil. C'est un don de naissance. ne cherchez pas plus loin. Mon sourire toujours affiché en façade, je m'approche de lui et me campe sur mes deux jambes, le serpent s'enroulant progressivement autour de moi.

-Dis-moi, jeune garçon, je vois à tes yeux que tu as quelque chose à te reprocher.

Et paf, Jhalis dans sa grande classe. Clair et net, il a le mérite de faire connaître ses intentions sans faire de détour. Ça ne m'empêche pas d'être extrêmement bavard et de discuter pendant plusieurs heures sans me lasser d'un sujet. Enfin bref, cet homme m'a l'air louche, et j'ai surtout jeté mon dévolu sur lui parce que je n'aime pas être seul. Un peu paradoxal comme personnage, je sais.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Jeu 22 Aoû - 17:37

Pourquoi tant d’agitation aujourd’hui ? Voilà ce que se posait notre homme comme question ce matin en voyant un bon nombre de personne se rendre à l’église. Ce bâtiment ne l’intéressait pas vraiment, le seul avantage du coin c’est qu’il avait la capacité d’attirer les gens comme des moustiques autours d’une lumière. Allez donc savoir pourquoi tient. Notre homme ne comprenait de toute façon pas vraiment cette attirance pour la religion, comme on dit, tant qu’on ne venait pas l’emmerder avec ça, tout le monde pouvait croire en qui il voulait. Il avait bien sûr déjà entendu parler de cette histoire de Démon, ou de Dieu. Enfin allez comprendre quelque chose vous. Mais ce n’était pas dans la pitoyable famille dont il venait qu’il allait se mettre à croire en n’importe quelle intervention divine. Il n’avait pas attendu sur l’aide de quelque chose ou de quelqu’un pour le sortir là-bas, le mieux est de croire en soit même ! Pas trop mauvaise philosophie non ? Ben jusqu’à maintenant cela ne semblait pas déranger grand monde sa façon de penser. De toute façon les gens ici étaient tous plus tarés les uns que les autres, alors si on commençait à faire attention à tout le monde, il y avait de quoi devenir fou. Soupirant, il ne comptait pas vraiment changer le programme de sa journée, c’est-à-dire allé à son fameux rendez-vous pour empocher l’argent qu’il lui devait. Il aurait en échange toute la marchandise qu’il a payée. Eh, pas fou le gars, comme s’il allait donner à l’avance de sa précieuse marchandise au risque de se faire rouler. Vu le quartier, il faut être le pire des idiots pour croire en la bonté des gens par ici. Il n’était de toute façon pas mieux loti lui-même. Se préparant à sortir, il accompagna comme souvent sa demoiselle à son lieux de travail. C’est fou mais dans ce genre de moment notre homme paraissait presque très bien éduqué voir galant avec la gente féminine. Ce qui n’était pas vraiment le cas, du moins pas avec les autres. Homme ou femme c’est pareil.

Une fois-ceci fait, lui et son fidèle animal se rendirent à l’église, du moins pas à l’intérieur, pas fou non plus. Mais autours. Profitant ainsi que la cérémonie n’était pas terminé pour être moins envahit par toute la populace d’idiot qui perdent leur temps là-bas. L’argent en poche, le tour est joué. Il n’avait plus qu’à attendre qu’une bande de pigeon ayant l’air assez idiot passe par ici pour laisser son animal jouer la comédie pour amadouer les plus bêtes d’entre eux. Parfois, ça marche, d’autres fois non. Mine de rien le Husky réussit tout de même à se gagner un repas gratuit, et une petite bourse dérobé pendant qu’il attirait les regards ailleurs. Il n’y avait pas à dire, ce chien était très intelligent et Silver ne regrettait certainement pas de l’avoir ramené chez lui. Et puis il plaisait bien à Kyrielle alors que demander de plus.. ? Voyant des gens commençant à sortir de la cérémonie tout juste terminé, il se mit de côté, ne voulant pas avoir affaire à eux. Trop de gens… Les mains dans les poches, il s’apprêtait à sortir de quoi fumer un peu. Son animal couché à ses pieds quand une voix l’interpella. Bien qu’il ne s’était bien sûr pas reconnu dans un premier temps vu l’interpellation du type. Posant son regard améthyste sur lui, le brun se demanda ce que ce religieux lui voulait. Il n’avait pas besoin de lui. L’ignorer serait selon lui la solution la plus rapide mais bon, avec ces gens-là faut se méfier. Ils ont la sale manie de voir ce qu’ils veulent comme ils veulent tout ça à cause d’un Dieu quelconque. Alors qu’il s’approchait de lui affirmant qu’il savait qu’il avait quelque chose à se reprocher, Silver haussa les sourcils. Non pas vraiment. Il était pas du genre très honnête mais il y avait bien pire dans le quartier et ne possédaient pas des attentions les plus mauvaises qui soit. Disons que seul le résultat compte chez lui. Bref, ne bougeant pas d’un pouce, gardant ses mains dans les poches il lui répondit d’un ton calme et neutre, bien qu’une certaine pointe d’amusement puisse se faire sentir.

- Vous ne devez pas voir grand-chose dans mon regard vu que je porte des lunettes alors.

En même temps, c’était tellement tentant de répondre ça. Et puis il n’avait pas tort franchement non.. ? Haussant les épaules, il se décida tout de même à fumer. Qu’il aille voir ailleurs ce prêtre ou ce je ne sais quoi. D’autres personnes seraient ravies de se confesser. Trop facile de se dire qu’on est bon juste en avouant le mal qu’on a fait. Lui en tout cas n’estimait pas avoir quelque chose à se reprocher.

- Vous pouvez passer votre chemin. Bonne journée à vous.


La fin de la phrase était appuyée d’un léger sourire. Pas vraiment sympathique, mais disons qu’il avait plus ou moins exprimé le fait qu’il ne voulait pas être dérangé, surtout par un homme d’église. Même si étrangement il était sûr d’être tombé sur un drôle de spécimen. Il s’appuya à nouveau correctement contre le mur derrière lui.

[Si jamais je ne vais pas assez loin n'hésite pas à me le dire ! ... Tient, notre premier Rp ensemble si on ne compte pas le groupe /out/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Ven 6 Sep - 14:42

[HRp=bon je suis repassé en "il", j'ai perdu l'habitude de la première personne xD et désolé du temps de retard et du post court T_T]

Désormais bien avancé, le prêtre jaugeait de toute sa grandeur -d'esprit, il était sans dire- le personnage face à lui. Pour sûr, sa remarque n'avait pas été particulièrement prenante ni même logique. Mais il n'y avait pas besoin de logique lorsqu'on s'appelait Jhalis et qui plus est lorsqu'on exerçait aussi parfaitement son métier. Jeter son dévolu sur un personnage lambda était aussi naturel que de respirer l'air de Kahl. Mais Kahl était une capitale forte polluée. Qu'importe. Là n'était pas le sujet, et loin de lui l'idée d'aller se plaindre de la pollution au grand manitou de Heka. Il risquerai sa vie trop inutilement. Et puis, tant que personne ne mourrait officiellement de cette pollution, il n'y avait aucune raison de s'en faire ni même de s'en inquiéter d'une quelconque mesure.

Ses yeux émeraude concentrés sur le nouveau personnage aux lunettes teintés, il observait les mouvements de cette nouvelle rencontre. Il paraissait détendu. Peut-être trop détendu pour une sortie d'église. En fait, il était même fort à parier qu'il n'ait pas assisté à cette cérémonie. Si Jhalis n'allait pas lui en tenir rigueur ? Absolument pas. La base de l'hérésie se situait sur l'absence totale de volonté à l'idée de participer à ce rassemblement. Moralité, cet homme était un hérétique. Le prêtre n'avait guère besoin de renseignements supplémentaires. Sans doute lui faudrait-il claquer des doigts pour le mettre en prison. Ou peut-être pas. Après tout, il n'était pas spécialement gradé. Il devait fournir les preuves par lui-même, par ses propres moyens. Il savait que cet homme était dans le tort, comme certainement un bon trois quart des personnes sur Heka. À vrai dire, ça l'arrangeait. Au moins, il avait moins de chance de tomber sur un innocent. Quoique personne n'était totalement en capacité de démontrer son innocence. Il y avait forcément un fait qui par le passé nous a rendu coupable.

- Vous ne devez pas voir grand-chose dans mon regard vu que je porte des lunettes alors.

Le regard vert remonta lentement jusqu'aux yeux, ou plutôt jusqu'aux lunettes de son vis-à-vis. Ça oui, Jhalis devait même bien avouer qu'il aimait beaucoup le style vestimentaire du bonhomme. ses lunettes le rendait mystérieux, et le prêtre aimait beaucoup le mystère. Son sourire plaqué sur son visage comme s'il avait été dessiné, le métisse se tut. Parce qu'il n'avait rien à dire ? Non, certainement pas. En l'espace de quelques secondes, une dizaine de sujets de discussion lui était venu en tête. Mais bon, la plupart d'entre eux s'éloignait totalement du sujet principal. Sa chasse semblait de bien courte durée. Il n'affectionnait pas spécialement son nouvel acolyte, surtout avec le ton employé par ce dernier, mais d'un côté, il lui semblait presque sympathique. Un sacré paradoxe. Pour toute réponse, il tâcha de garder le silence et d'acquiescer. Il n'allait pas nier ce fait.

- Vous pouvez passer votre chemin. Bonne journée à vous.

Et ceci prononcé avec une drôle de voix. un ton indéchiffrable. Un petit sourire pour signifier la pure politesse. Alors comme ça, sa présence était une gêne ? Elle devait l'être. Le prêtre fut alors tiraillé entre deux extrêmes. S'offusquer de cette phrase pourtant bénigne ou bien paraître un peu plus ouvert. La réponse sonna comme une évidence. Il n'avait pas une réputation de grand niais pour rien. Son sourire laissait paraître pour beaucoup cette sensation. Et malgré tout, il n'en restait pas moins aussi fou que les habitants de ce monde. Sans s'attarder sur davantage de détails, le métisse observa l'homme se poser contre un mur. Clopint-clopant jusqu'à sa cible journalière, il afficha de nouveau ce sourire radieux pour lequel il avait parfois bien du mal à retirer.

-Je ne voulais pas paraître impoli voyons. Tiens, commençons par les présentations. Je suis Jhalis, et toi ?

Il tendit sa main, avenant, tandis que le long python derrière lui fixait de ses yeux effrayants la suite de cette discussion. Non, Jhalis n'avait pas l'intention de presser les choses. Il avait absolument tout son temps, et la prochaine cérémonie n'était pas avant ce soir. Il aurait tout le temps de passer une agréable journée en compagnie de son ami de fortune. Amusé, ses yeux se plissèrent, ajoutant encore davantage de piment à son sourire enjoué.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Lun 16 Sep - 12:57

En voilà une bien étrange rencontre. Jusqu’alors jamais Silver n’avait eu l’occasion de parler avec un membre de l’église. Quel qu’il soit d’ailleurs. Pour être franc vu que la religion ne l’intéressait pas du tout, il se fichait tout autant de ces gens qui sont des humains comme les autres. La seule différence est que ces derniers avaient souvent plus de droit et de pouvoir que les trois-quarts de la population de cette misérable ville. Il faut bien un haut de l’échelle et un bas non ? Notre homme ne savait pas trop dans quoi se situer, s’en sortant certainement pas si mal que ça vu le milieu où il se trouvait mais il n’en restait pas moins qu’un civil qui vend de la drogue pour gagner sa vie. Il suffisait dans le fond de voir l’état de son appartement, petit et sombre. C’était limite un luxe de pouvoir dire avoir une chambre séparée du reste de l’appartement. Mais il arrivait tout de même à se payer ce qu’il voulait pour lui, sa femme ou encore son chien. La propreté de ce dernier laissait tout de même pensé qu’il prenait soin de son animal et que ce dernier n’était pas le pouilleux d’un clochard si je puis me permettre. En parlant de chien, ce dernier collé aux jambes de son maître semblait se montrer très méfiant avec l’homme d’église. Ah tel maître tel chien, pour le coup cela collait plutôt bien, à croire qu’il était né pour être avec lui. Ou bien est-ce juste le fait de le fréquenté et d’avoir été dressé par cet homme depuis qu’il était chiot qui l’avait rendu ainsi tout simplement. En tout cas lorsque le prêtre changea de registre de conversation, laissant apparemment et peut-être pour le moment tomber cette histoire qu’il avait des choses à se rapprocher. Il lui tendit la main pour se présenter. Donnant son prénom et l’invitant à faire de même ? Pour le coup faut l’avouer, notre homme était suspicieux. Lui qui est souvent très confiant en lui-même et sur ce qu’il devait faire, il ne savait jamais comment appréhender ce genre d’homme. Ce n’était de toute façon pas lui qui allait perturber son quotidien. Regardant l’heure brièvement, il fût tout de même déçu que sa journée soit interrompue comme ça. Tant pis il se rattraperait un autre jour.

Le cigare en bouche, l’homme remonta d’une main sa paire de lunette sur les yeux. Des fois qu’elle tomberait un peu trop et laisserait voir une infime partie de son regard. Non dans le fond il n’avait rien à cacher, c’était ainsi et puis c’est tout. Ce qui l’empêcha un bref instant de tendre la main, se fût le regard du python près de son interlocuteur. Le regard de ce dernier était fort désagréable, bien que cela soit un peu propre à cette espèce d’avoir le regard perçant. Nul doute, c’était bien son totem. Du moins il ne voyait pas trop pourquoi il se baladerait avec ce genre de chose quoi. Le Husky ne tarda d’ailleurs pas à montrer son mécontentement devant la présence de cet animal. Laissant échapper un léger grondement entre ses crocs fermés. Tapotant doucement la tête de son fidèle compagnon, ce dernier se calma immédiatement sans qu’un seul mot ne soit dit de la part de son maître. Bon, il faut être poli non vu qu’il ne semblait pas vouloir partir faire autre chose ? Il devait sacrément s’ennuyer, en même temps, il était le premier à dire que la religion est inutile est ennuyante. Mais ça, il se garderait bien de le dire devant un de ces types…

- Silver.

Lâcha-t-il tout simplement, tendant enfin sa main pour le saluer en bonne et due forme.  Eh bien quoi ? C’est bien son prénom qu’il voulait non ? Il l’avait, pas besoin de faire une phrase de trente kilomètre  pour se présenter. En revanche, savoir pourquoi il tenait à lui faire causette l’intéressait bien plus. Préférant être fixé ou non, pour savoir s’il lui cherchait des ennuis quelconque, vu qu’il semblait être un bien drôle de spécimen à sa manière. Ou s’il était simplement venu discuter ? Allez savoir, Silver n’a jamais dit que tous les hommes d’églises sont des gens à éviter à tous prix, il est certain que certaines personnes pourraient étrangement s’entendre avec son caractère qui est un caractère de merde il faut le dire. Ramenant sa main vers lui pour retirer son cigare d’entre ses lèvres pour souffler un coup. Il la descendit ensuite dans sa poche.

- Je peux vous aider ? Demanda-t-il sur un ton toujours aussi neutre avant de parler à nouveau. Vous fumez ?

Un sourire en coin fit son apparition sur ses lèvres. Trop poli ne lui allait pas, il fallait bien évidement que son naturel revienne et qu’un sourire en coin apparaisse. Un cigare dans sa main, il le présenta plus ou moins au prêtre. Qu’il le prenne si ça lui chante. Bien qu’il doute franchement qu’il lui réponde oui. Pourquoi poser cette question ? Notre homme n’est-il pas un original à sa façon ? C’était néanmoins un signe qu’il était un peu plus enclin à la discussion, bien qu’il semble mettre en avant une certaine méfiance à son égard. En même temps un type avec un tel serpent excusez du peu mais ça ne met pas du tout en confiance… Hm ? Silver n’est pas mieux à lui seul ? Oh, ne dit-on pas trop bon trop con ? Autant ne pas avoir l’air trop con alors…

[N'hésite pas à me dire si je ne ne te laisse pas assez d'ouverture ;;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Ven 27 Sep - 21:21

Drôle de personnage. Oh ça oui. Le monde était entouré par une faune étonnante. Chaque personne était aussi différente que l'autre. Certains poussés aux extrêmes tandis que d'autres se trouvaient plus diffus, mais au final, tout le monde parvenait à se différencier du lot, de part sa timidité ou son assurance. Enfin, la timidité n'existait pas trop par ici. C'était se faire manger tout cru dans un monde de déjanté. Oh, Jhalis ne le niait pas. Heka était un gros foutoir régit par une seule grande entité suffisamment forte pour encaisser tout le malheur du monde. Ou presque. Disons que le Roi triait habilement ses données, gardant les éléments clés et supprimant les autres. Ah, l'économie royale était un fait de société, et si tout le monde en était conscient, personne n'osait vraiment le contester. C'était se risquer à faire face à la religion, au gouvernement et puis à l'armée. C'était sans conteste faire face à une mort quasi certaine.

De toute manière, le prêtre n'avait pas ce genre de problème. Pour avoir eu l'immense honneur de rencontrer le Roi, il pouvait dire qu'il n'avait strictement rien à lui vouloir. Après tout, s'il était aujourd'hui aussi haut placé, c'était grâce à ce dernier. S'il était prêtre et protégé de toute attitude néfaste, c'était aussi grâce à lui. Sans doute lui devait-il beaucoup de choses, et sans doute devrait-il un jour payer pour tous ces services rendus. Oh ça non, Jhalis ne l'oubliait pas. Le troc était monnaie courante, et le montant s'élevait parfois à des sommes faramineuses. Lorsqu'on était presque sauvé de la mort, on était prêt à, un jour, devoir sacrifier cette vie allongée pour la personne qui l'a permis. Ça ne dérangeait pas notre homme d'église. Il était prêt à tout. Même à faire face à la mort. Rejoindre Kel'Chin ou bien le néant absolu, ça n'avait strictement aucun intérêt.

Toujours est-il qu'à moitié plongé dans ses pensées, le jeune homme face à lui se décida enfin à s'exprimer. Oh, voix assez grave. Bon point. Jhalis aimait les gens à la voix assez grave. Entre ténor et baryton. Un juste milieu. Certes, il avait déjà entendu sa voix quelques secondes auparavant, mais cet unique mot -son prénom à priori- résonnait encore dans ses oreilles. Silver. Quelle en était l'origine ? Il ne se souvenait pas avoir entendu de pareilles sonorités. En vérité, Jhalis portait un grand intérêt à la géographie de ce monde. Ayant beaucoup voyagé, il était avant tout u grand adepte de la capitale et de ses environs. Il ne s'aventurait que rarement en dehors des villes, en raison des nombreux monstres. Il n'était pas rare de tomber sur l'un d'entre eux, d'ailleurs. Cependant, le prêtre connaissait Kahl et Whalis comme sa poche, et s'était à de nombreuses reprise rendu à Salinca. La seule ville qui restait vraiment un grand mystère pour lui était La'an. Il n'appréciait pas les sonorités de cette ville, de son pont aux morts si funeste. Non, il n'était pas un adepte. Qu'on laisse la mort au fond des cimetières plutôt qu'accrochés sur des ponts. Il trouvait cela de très mauvais goût. À côté de cela, la capitale était un havre de paix avec ses nombreuses églises et ses personnages dans les rues, ses couleurs grises et ces hauts lampadaires aux projections parfois étonnantes.

Par la suite, après s'être longuement posé la question sur les origines de ce nom, Jhalis se décida enfin à s'intéresser à une autre partie des paroles du jeune homme. S'il pouvait l'aider ? Oh non, à part perdre du temps, il ne pouvait pas l'aider. Cet homme n'avait pas l'air très fin vis-à-vis de la religion, et il eut été totalement hors de propos de lui proposer de l'aider pour chasser les hérétiques. Et puis, de toute façon, Jhalis était plus efficace tout seul qu'accompagné. Un comble pour cet homme qui détestait la solitude, vraiment. Il inspira, délaissant un instant le sourire qui ornait son visage et baissa son regard sur le chien face à lui. Jhalis... n'appréciait pas trop les animaux à poil. Chiens, chats, souris, cochon d'Inde et toutes ces bestioles lui donnait parfois des frissons. Il ne les détestait pas, pouvait sans aucun problème passer à leur côté sans être pris d'une frénésie d'en tuer un ou deux, mais jamais il ne se risquerai à en prendre un chez lui, si ce n'est ces souris servant de repas au grand python. Ce python avait un appétit du diable, vraiment. Au final, le prêtre ne se sentait vraiment à l'aise qu'avec les reptiles et les animaux aquatiques en tout genre. Sans doute était-ce dû à sa ville de naissance, bien qu'il n'y ai pas passé toute sa tendre enfance ni même plus tard. Bref, tout ça pour dire que le grognement du chien ne l'affecta guère plus que de mesure. Le python continuait à fixer l'opposant d'un air de défi propre à cette espèce, tandis que son propriétaire répondit enfin.

-Oh, je viens simplement discuter. Passer le temps avant mes prochaines obligations. Mais dis-moi, que fais-tu dans la vie ?

C'était tout à fait logique de lui demander ce genre de choses. Après tout, l'autre homme savait qu'il était religieux -et en vérité, Jhalis se fichait pas mal de s'exposer ainsi- alors la moindre des choses était de rendre l'affaire équitable. Comme dit précédemment, ici, tout se passait par l'intermédiaire du troc. Décliner une identité en parlant d'une autre, voilà ce que devaient faire la majorité des gens. Enfin, tout ceci n'était que pure supposition. Dans l'immédiat, le prêtre n'état même pas sûr que l'homme daigne lui répondre. Alors, il prit les devant et enchaîna presque lorsqu'on lui proposa un cigare :

-Ah ! Attends ne dis rien, laisse-moi deviner. Homme d'affaire ? Vu comme tu te balades, c'est plutôt le style que tu dégages. Riche propriétaire ? Non plus. Hum, peut-être que tu es un espion, et dans ce cas-là, je ne devrais pas poser la question... -il fit mine de réfléchir- À moins que je ne me sois complètement trompé d'interlocuteur et que tu sois de ceux qui traficotent au marché noir ?

Hum, tout était plausible. L'homme était plutôt bien habillé, assez sombre. Le parfait agent secret. Quoique, d'un autre côté il était assez repérable en tant que tel, ce qui au final devait bien signifier qu'il n'en était pas un. mais après tout, peut-être était-ce l'idée qu'il voulait donner de lui afin qu'on pense le contraire de ce qu'il est et... Ça suffit. Ça ne servait strictement à rien de se triturer les méninges pour une simple affaire de vêtement. Quoi de plus inutile ?
Toujours est-il qu'en saisissant le cigare proposé, Jhalis fendit son visage d'un sourire amusé et porta la cigarette à ses lèvres. S'il fumait ? Non, absolument pas. On pouvait même dire qu'en fait, il n'avait jamais fumé. Mais bon, c'était proposé avec une telle gentillesse. Voyons, il ne pouvait refuser cette si belle proposition.

-J'ai une tête de fumeur ? Non, je ne fume pas. Mais pourquoi ne pas essayer.

Malheureusement il n'avait pas de feu sur lui, ce qui limitait grandement la fonction principale d'un cigare. En tout cas, sa langue en prenait déjà un coup en ayant simplement la cigarette dans la bouche. C'est que le monsieur était très sensible...

[HRP=Pas de problème, désolé du temps de réponse, y'a fallu me remotiver et pour ça, changement de kit ! xD En espérant que ça aille >w<]

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Dim 6 Oct - 16:48

Très sincèrement, si on lui demandait ce que pensait Silver de ce drôle d’homme d’Eglise qu’il venait de croiser, il ne saurait pas trop quoi répondre. Un homme d’église, techniquement, rien que ça c’est incompatible avec notre Dealer, puisque ce dernier croit certainement en tout sauf en Dieu. Qu’il soit bon ou mauvais d’ailleurs. Et ça, personne n’allait pouvoir le faire changer d’avis sur son point, venant d’un milieu très pauvre et y vivant encore au quotidien même s’il arrive très bien à s’en sortir avec ses ventes ou même ses quelques vols, il n’était pas non plus des plus à plaindre. Mais cette situation, il ne le devait qu’à lui-même. Et pas parce qu’il est allé à l’Eglise tous les jours pour demander de l’aide ou encore pardon. Encore une chose qu’il n’apprécie pas vraiment dans la religion, trouvant cette dernière bien fausse avec ses bonnes paroles. Si la vie se réglerait si facilement, peut-être n’aurait-il pas eu besoin de tomber dans le monde de la drogue pour la vendre aux autres pour gagner sa vie et sortir de sa situation initiale. Mais aussi le fait qu’on puisse se faire pardonner parce qu’on avoue ce qu’on a fait de mal à l’Eglise. Mais bien sûr. En tout cas, Silver était un voleur quand il s’y mettait, il ne le cachait pas vraiment, mais il n’allait pas non plus le crier sur tous les toits. Ce serait idiot, mais en plus ce n’était même pas sa pratique première. D’ailleurs en parlant de ce qu’il faisait dans la vie, l’homme qui c’était présenté sous le nom de Jhalis, avait affirmé ne vouloir que discuter avec lui. Vraiment… ? Mais lui avait demandé ce qu’il faisait dans la vie. Hm voyons. Dire le premier métier qui lui passait par la tête serait certainement le prendre pour un idiot. Enfin, il fallait après savoir si c’était le genre d’homme à ne voir que par la religion et à refuser tout ce qui est mal, ou bien s’il s’en fichait. Encore fallait-il qu’il arrive à le déterminer…

Il n’eut d’ailleurs même pas l’occasion de lui répondre en fait. En effet, à peine la question avait-elle été posée, que l’homme se décida à tenter de le deviner tout seul comme un grand. Eh bien, chacun sa façon de jouer. Rentrant de toute façon dans son jeu, le brun resta tranquillement à le regarder énumérer quelques métiers, se basant sur son physique pour le deviner. Lorsqu’il parla d’homme d’affaire, Silver haussa les sourcils. Oui bon, il faisait plutôt bien habillé comme les employés de bureau, même s’il avait la sale manie de mal attacher sa cravate et de ne jamais fermer sa chemise jusqu’au bout, mais pour faire ce genre de métier fallait pas faire un minimum d’étude ? Oh… Le dealer avait comme beaucoup d’enfant de son quartier à cette époque très vite arrêté les cours pour se pencher sur des choses plus intéressantes. Comme par exemple comment gagner de l’argent hm ? Vint ensuite riche propriétaire, ah si seulement c’était vrai… Suivit d’espion, jusqu’à arriver à trafiquant dans la marché noir. Hm moui, c’était certainement ce qui se rapprochait le plus de ce qu’il faisait, vu que la drogue n’est pas vraiment quelque chose qu’on trouve dans le premier magasin du quartier. C’est certainement le côté un peu interdit de la drogue qui doit la rendre si intéressante aux yeux des clients. Il faut avouer, le voir chercher ainsi ce qu’il pouvait bien faire dans la vie, cela ne pût que faire sourire le brun. Il fallait le dire, c’était un bien drôle de type et sortait un peu de la norme pour un homme d’église, il en avait croisé d’autres dans sa vie bien plus ennuyant. Un sourire fit son apparition sur son visage, léger mais tout de même visible. Pas sympathique, mais pas non plus mauvais. Pour ne pas dire qu’un léger ricanement s’échappa de ses lèvres fermées. C’est sa façon à lui de rire que voulez-vous. Il daigna tout de même répondre, bien qu’à la base garder le silence était son choix premier là-dessus.

- On va dire que je gagne ma vie comme je peux dans ce bas monde. Vous y êtes presque.~


On va dire qu’il y avait plus clair comme réponse, mais il faut avouer que ce Jhalis lui semblait un peu spécial dans son genre. Peut-être qu’avec un peu de chance il n’irait pas lui dire de devoir se faire pardonner pour ses immondes pêchers oh mon dieu… Mais que voulez-vous, Silver préférais toujours rester mystérieux, et préférais en plus dans le cas présent savoir quel genre de type il était avant de parler. Comme on dit, on tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. D’ailleurs à sa grande surprise, il avait accepté son invitation pour le cigare bien qu’affirmant n’avoir jamais fumé. Eh bien, cela allait lui faire une drôle de première fois. Mais soit, s’il le voulait. Une fois le cigare en bouche, il glissa alors sa main dans sa poche pour sortir son briquet et lui allumer le sien. Le rangeant dans la foulé pour prendre une bouffé du sien, il reprit alors la parole.

- Prenez donc garde de ne pas vous étouffer avec ça. C’est plutôt fort pour quelqu’un qui n’a jamais fumé de sa vie.

Pour être franc, lui en avait l’habitude et s’en fichait bien. Mais il refusait que sa cher petite copine ne touche à ses choses. Exactement, fait ce que je dis mais pas ce que je fais, c’est tout à fait lui. Le regardant voir comment il se débrouillait avec son cigare le pauvre, notre homme pas vraiment bavard, sauf quand il s’agit de vouloir vendre à quelqu’un mais ce n’était pas le cas, décida subitement de reprendre la parole. Bon… Il ne voulait vraiment que discuter ou bien il voulait lui tourner autours pour le ramener de force à l’église pour tenter de lui faire croire à quelque chose d’inutile selon lui ?

- Journée ennuyante ? Non, mais j’avoue ne pas vraiment être le genre de personne qu’on vient voir juste pour discuter de la pluie et du beau temps. Mais tu sembles avoir la langue bien pendu, ça me change.

Ah… Il était soudainement passé au tutoiement. Il faut dire qu’il n’avait pas vraiment pour habitude d’employer des formes plus polie, sauf pour passer inaperçus et éviter des ennuis inutiles et la pertes de temps qui va avec pour les régler…

[ça m'allait très bien ! Comme d'habitude pour moi, soucis ou autre Mp/Skype/texto comme tu veux uu /pan/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Dim 20 Oct - 20:15

La vie des gens pouvait se trouver bien plus intéressante qu'elle n'y paraissait. Pour Jhalis, il était possible de connaître la vie d'un homme en le regardant objectivement. Et en fait, le plus dur, c'était de rester objectif. Constamment, les gens tombaient dans les a priori. En observant tel ou tel habit, on se sentait obligé de faire une remarque dessus. Parce que ça nous plaît, ou qu'au contraire la personne n'en est que plus débile. La subjectivité suivait partout. On était libre de penser que la religion était objective, mais en vérité ce n'était pas le cas. L'objectivité, c'était un peu une loi qui s'appliquait sans faire de différences entre les personnes. Quelque part, le prêtre trouvait ça idiot. Mais la subjectivité pouvait pousser à de mauvaises choses aussi. Au premier regard, le métisse s'était approché de ce dénommé Silver parce qu'il lui paraissait louche. L'on pourrait penser qu'il s'agit d'instinct, mais après tout, cela n'est-il pas géré par la subjectivité que l'on perçoit de ce monde. Ah, parfois Jhalis se demandait pourquoi il ne s'était pas fait professeur de philosophie. Il n'avait probablement pas la patience pour enseigner. Il n'aimait d'ailleurs pas particulièrement enseigner. En revanche, apprendre ne le dérangeait pas le moins du monde.

Bref, en tout curieux qu'il était, Jhalis s'était mis en tête de deviner le métier du jeune homme. Des lunettes noires, des vêtements relativement bien tenus et classes. Il donnait une certaine allure. Le chien à ses côtés faisait un peu tâche en fin de compte. Il ne trouvait pas les chiens mignons ou effrayants. Non, il trouvait juste ça profondément bête. Alors voilà, dans l'esprit du prêtre la présence du canidé rabaissait son maître. Mais bon, visiblement on ne choisissait pas son totem, et ce dernier devait l'être. Jhalis ne se plaignait pas de son totem. Lui, pour le coup, suffisait à sa simple présence à glacer quelques cœurs. Ce n'était pas un cobra certes, il n'avait pas non plus de venin ni de crocs acérés. Mais quelque part, l'étouffement sied mieux au jeune prêtre. C'était plus lent, et l'on avait le temps de voir la victime prononcer des râles d'agonie.

C'est en s'attachant fortement à sa tâche qu'il finit cependant par tomber dans une folie assez constructive. Un agent secret ? Le roi devait posséder des mouchards un peu partout dans Kahl, et même dans n'importe quelle ville. Peut-être même y'avait-il des troupes externes et mobiles. Un frisson s'était même emparé du métisse lorsqu'il avait pensé ce qu'il devait au roi. Et si quelqu'un était venu le chercher ? Et si le roi avait à lui demander de risquer sa vie ? Il ne craignait rien, non il ne craignait ni la mort ni la torture, pourtant il trouvait ça trop tôt. Toujours trop tôt. Pourtant, s'était lui qui s'était dirigé vers le curieux personnage, et non l'inverse. Ce qui rompait ses frayeurs d'un coup sec. Alors, il s'était davantage orienté vers le marché noir. Il avait un look à être riche, et pourtant il ne dégageait pas une allure noble. Pas du tout même, sans paraître vexant. Il marchait avec assurance certes, semblait légèrement flemmard mais c'était un peu pareil pour tout le monde. Lorsqu'on ne montrait pas une certaine assurance, on finissait serviteur ou piétiné par les enfants. C'était la loi du plus fort, avec le roi en son sommet. La seule entité intouchable en somme. Bref, Silver n'avait pas d'allure noble, et ça coupait là aussi court à ses pensées de rentiers ou autre. Restait le marché noir... on gagnait relativement bien... Hm.

Plongé dans ses pensées, le prêtre releva la tête lorsque Silver se mit à ricaner assez étrangement. L'espace d'un instant, il crut que l'homme était ventriloque ou que c'était son chien qui avait éternué. Mais non, il avait réellement amusé le jeune homme. Oh, c'était le début du bonheur et le déliement des langues. La langue du reptile s'agita frénétiquement, répondant à la faible excitation qui était née chez son maître. Gagner sa vie comme il le pouvait. C'était une réponse bien vague. De plus, d'après lui, il s'approchait de la vérité. Allons bon, jouait-il réellement ce jeu dangereux avec un prêtre ? Certes, le religieux était réduit au silence si l'homme le lui demandait. Mais étant en pause, on pouvait dire que ceci était hors du cadre de travail. Une simple discussion, n'est-ce pas ? Le métisse décida de s'y intéresser et un sourire encore plus chaleureux s'afficha sur ses lèvres. Tout son visage indiquait une certaine gentillesse. Tout ou presque. Ses yeux émeraude étaient aussi glacés que son python.

-Presque ? Oh, mais donne-moi donc un maigre indice au moins !

C'est après ceci que Jhalis accepta la cigarette banalement tendue. Il la fit tourner entre ses doigts fins et inspira. Il ignorait la raison qui l'avait poussé à accepter ça. Il savait pertinemment qu'il ne tiendrait pas une seconde à fumer ça. Il ignorait même si son règlement de religieux extrémiste le lui autorisait. Mais il s'en fichait pas mal à vrai dire. Son existence était futile, alors il ne risquait pas grand chose. Au pire, il se ferait maltraiter à son plus bonheur. Alors bon. Silver sortit alors un briquet et lui alluma le cigare pendant qu'il trônait dans la bouche du religieux. Il le prévint quelques secondes plus tard, mais c'était déjà... trop tard. En inspirant aussi légèrement qu'il put, le religieux eut le temps d'attraper le cigare pour l'extirper rapidement de ses lèvres. Son autre main se bloqua devant son visage tandis qu'il crachait pratiquement ses tripes. La violence de la toux à frapper son torse. Ah oui, c'était fort. Surtout lorsqu'on n'avait jamais fumé. Tout à fait. Il le savait. Mais bon, il pouvait au moins dire qu'il avait essayé. L'effet avait été ce qu'il devait être, et puis c'est tout. Inspirant profondément, le serpent le fixait dorénavant. Il se mit à rire en l'observant le dévisager. Tout en rendant son dû à l'homme louche, il sourit :

-Je pense que ce n'est vraiment pas pour moi. Merci de m'avoir fait essayé.

Il ignorait si l'homme allait pouvoir faire usage du cigare allumé, mais au moins il le lui rendait. C'était déjà ça. Il aurait tout aussi pu le lui écraser par terre sans vergogne. Mais Jhalis n'était pas de cette espèce. Voyez-vous, lui était un homme civilisé. Ou pas. Seul lui importait son amusement personnel. Et pour le coup, plutôt que de jeter cette cigarette à terre, il préférait voir comment l'homme réagirait. À moins d'enfourner les deux cigares dans sa bouche, il n'y avait plus de grande utilité.

Par la suite, ce fut à Silver de poursuivre l'échange. Une journée ennuyeuse ? Oh, il aurait été très mal avisé de répondre positivement à cette question. Chez les extrémistes, il fallait se montrer fidèle à la religion. Ne pas déroger à une seules des règles dictées par Kel'Chin. Et la messe en faisait partie intégrante. Alors journée ennuyeuse ? Non, parfaitement habituelle. Calme et aussi tranquille que d'habitude. Peut-être voulait-il changer cette monotonie ? Oui, voilà la réponse qu'il était en mesure de lui fournir. La meilleure qui soit. Il ajouta que Jhalis avait la langue bien pendue. Ah ça, il n'allait pas mentir, il était d'accord avec lui. Mais c'était aussi sa force, avec sa bonne humeur. Inspirant profondément, il répondit d'un air à la limite de l'ironie :

-Oh, mais c'est une journée tout à fait banale. Aussi calme que la mer en plein été. Et j'occupe mon temps libre de la façon que je trouve la plus enrichissante, en parlant. Mon objectif est donc de te faire parler, y vois-tu un inconvénient ?

Non, non, il n'y voyait aucun inconvénient. Sinon pourquoi restait-il dans le coin ? D'ailleurs, oui, attendait-il quelque chose ? S'il était un trafiquant du marché noir, il y avait meilleur endroit pour truander. Mais après tout, ne disait-on pas qu'il fallait être proche de ses amis, mais encore plus proche de ses ennemis ? Après tout, récemment, un gros trafiquant avait été démasqué à cent mètres de l'Akhtai. Évidemment, cette affaire n'avait pas été ébruitée afin d'éviter de tâcher l'efficacité de l'armée. Mais chez les religieux, et principalement chez les extrémistes, il était facile de se tenir au courant de tout et n'importe quoi. En revanche, ces secrets devaient être jalousement gardés. Réduits au silence, en quelque sorte.

Qu'importe, à se demander pourquoi l'homme restait ainsi sur la place, Jhalis vint à penser à quelque chose. Quelque chose de grandiose, qui allait sensiblement changer le cours de son existence. Oui, sans doute. Pourquoi ne pas inviter cet homme à boire un verre ? Voyons, Jhalis ne le pensait pas ivrogne. Il ne semblait pas non plus être né de la dernière pluie. Une simple discussion entre amis n'était pas une mauvaise idée, si ? Au mieux pourrait-il en apprendre davantage sur lui. Cela plut au prêtre, qui s'anima d'une nouvelle chaleur. Si Silver devait attendre quelqu'un, qu'il le fasse au chaud et en bonne compagnie. Sans attendre, il se proposa.

-Et j'ajouterai qu'à te voir, je n'ai pas tant l'air de te déranger. Ce qui m'amène à te proposer un verre. Il y a une bonne brasserie derrière l'église.

Enfin, c'était d'après les hommes d'église du coin. Bien qu'étant rattaché à l'église principale de Kahl, Jhalis ne buvait pas une goutte d'alcool. Par là même, il ignorait s'il tenait bien ou non. Par là même, il tenait le propos de la « bonne brasserie » via ses collègues, autorisés à consommer ces liqueurs montant à la tête. Bien sûr, Jhalis avait déjà goutté il y a longtemps, avant de rentrer dans l'ordre. Mais ça ne l'avait jamais réellement passionné. Il proposait juste un bon verre au bonhomme. Il sourit et attendit la réponse.

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Mer 30 Oct - 18:15

Bon. Face à un prêtre que faut-il faire ? Bien souvent tenir sa langue au risque de passer pour quelqu’un méritait de recevoir la bonne parole pour être remis dans le droit chemin. Du moins, pour des gens comme Silver c’était souvent le mieux à faire. Bien qu’au fond notre homme n’était pas non plus un bougre de la pire espèce. Il n’était pas un tueur, ni même le genre de type à frapper tout le temps par pur plaisir, même si cela peut lui arriver… Et disons qu’il était avec une femme et restait avec cette dernière sans faire d’erreur de ce côté-là si vous voyez ce que je veux dire. Mais voilà, c’est un arnaqueur, vendeur de drogue, voir même voleur lorsque cela lui prenait. Mais le pire était certainement qu’au final il était en train de jouer aux devinettes avec Jhalis, ce dernier tentant de deviner ce que faisait le brun dans la vie. Allons, n’avait-il pas la tête à l’emploi ? Eh bien presque, puisque le marché noir vint tout de même sur le tapis. Allons, il ne vendait pas n’importe quoi non plus, il avait sa propre spécialité, c’était ce qui lui avait permis de se sortir de ce mauvais pas d’ailleurs. En même temps quand on né dans la banlieue par ici, il ne faut pas s’attendre à une vie de palais. A moins de sombrer dans l’alcool, on finit dans la violence ou la dépression pour les plus faibles. Au final Dealer ce n’est pas si mal non.. ? Lui réclamant finalement un indice pour arriver à deviner son métier, l’homme se contenta de tirer une bouffée de fumée de son cigare en gardant le silence. Ne désirant pas parler de suite, sachant que ce type en face de lui semblait avoir la langue bien pendu. En temps, son animal de compagnie qui était également son totem bougea. Emettant un léger couinement comme pour indiquer à son maître qu’il comptait bouger, il s’éloigna alors d’un pas plutôt rapidement pour aller se faufiler dans la foule qui était tout de même présente autours de l’église. Le laissant faire comme bon lui semble, l’homme ne bougea pas d’un pouce.

Bon. Finalement le cigare qu’il avait offert au prête ne fût pas bien utilisé, à peine l’avait-il mis en bouche allumé que le voilà en train de cracher ses poumons. Eh oui, fumer c’est jamais bien quand on commence. Surtout par quelque chose d’aussi fort que les cigares que notre homme prend habituellement. Pour être franc le voir fumer le cigare jusqu’au bout l’aurait même surprit au final. Reprenant alors son bien qui était inutilisable, du moins pour quelqu’un qui avait déjà son propre cigare entre ses lèvres, il se contenta de l’écraser contre le mur derrière lui pour l’éteindre et le lâcher. Que pouvait-il en faire de toute façon ? Il n’était pas du genre à donner quelque chose au premier venu et le fumer n’était pas dans son optique vu qu’il le faisait déjà. Rapportant sa main maintenant libre à ses lèvres pour retirer le cigare et prendre la parole, il se décida enfin à parler.

- Je vends quelque chose qui a pour particularité de rendre les gens accros. Pratique pour avoir des clients fidèles.

Ben quoi ? Parce qu’il devait avoir peur de ce prêtre et rien dire ou mentir ? Il se méfiait de ces types là, mais on va dire qu’il préférait assumer plutôt que mentir. Eventuellement dire une vérité pas totale pourquoi pas, mais se faire passer pour le bon marchand de fleur du coin non merci. De toute façon, on ne le croirait pas alors. Si ce type avait décidé de le ramener à l’église c’était dès le début et pas à cause des paroles qu’il aurait dit. D’ailleurs, il lui affirma que la journée était comme d’habitude, qu’il avait juste pour objectif de le faire parler. Ah oui ? Lui faire parler de quoi ? Qu’avait-il donc tant besoin de savoir chez lui alors qu’ils étaient inconnus l’un à l’autre. A moins que cela ne soit une curiosité mal placé, ou encore un moyen de passer le temps. D’ailleurs à l’entendre parler ainsi, cela donnait surtout l’impression que ces journées n’étaient pas bien intéressantes. Après tout, qui a dit que la religion l’était ? Ce n’était en tout cas pas Silver qui allait le dire, reste à savoir si ce prêtre pensait la même chose. Ne répondant une nouvelle fois pas immédiatement, le brun démontrait une nouvelle fois sa grande capacité à ne pas être un grand bavard quand il le voulait, surtout quand le sujet tournait autour de lui-même en fait.

Un aboiement attira son attention. Détournant un bref instant la tête, son Husky fit de nouveau son apparition entre la foule pour le rejoindre, ayant visiblement entre ses crocs une petite bourse. Pas extrêmement grande, mais disons qu’il devait bien y avoir quelques pièces là-dedans. Sacré Wolfy… Affichant un sourire en coin pour prouver sa satisfaction, bien qu’il était un peu plus amusé par le comportement de son animal, se pencha alors pour prendre ce que l’animal tenait. Eh bien, il savait comment s’occuper celui-là, allez savoir qui est la pauvre victime de ce petit vol, mais ce serait bien ridicule de dire que c’est un chien le voleur. A moins qu’il n’ait bêtement trouvé ceci par terre… Recevant une invitation à boire un verre, il resta un instant à regarder son animal sans dire mot. Bon. Il y allait ? Et pourquoi pas. Il n’allait pas le fuir non plus, ce n’était pas son genre, c’est à lui de partir et pas l’inverse. Haussant les épaules, il indiqua à son animal de rentrer à la maison, lui affirmant qu’elle serait là pour le faire rentrer. Le elle représente bien sûr sa femme qui devait être rentrée. Se tournant alors vers son compagnon du moment il regarda l’endroit que le prêtre semblait nommer comme « bonne brasserie ». Reprenant la parole de sa voix grave et neutre.

- Les prêtres connaissent ce genre d’endroit ? Pourquoi pas, c’est un coin classique, l’alcool n’y est pas mauvais. Ben oui, il y était déjà allé.. Et puis. Je voudrais savoir en quoi tu voudrais me faire parler, si c’est une pause d’interroger les inconnus dans la rue, que doit être le reste de ta journée.

Sous-entendu ennuyante à mourir. Avec un peu de chance il allait tomber sur un pauvre type qui allait lui faire la moral en disant que la religion c’est ci et ça. Qu’importe. Les mains dans les poches, reprenant son cigare il prit la direction indiqué, connaissant de toute façon le coin, se doutant qu’il en ferait de même. Du monde à l’intérieur, mais largement assez de place pour mettre deux personnes à une même table. Allait-il prendre de l’alcool d’ailleurs ? Ce n’est pas interdit pour eux ce genre de chose ? Oh il allait bien voir ce qu’il allait prendre. Il se priverait pas d’une petite bière pour sa part, pas qu’il en consomme souvent, mais de temps en temps pour certaines occasions pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Sam 16 Nov - 17:40

Cette histoire l'intéressait. Le travail. Après tout, à part son métier de prêtre, il n'y connaissait pas grand chose. Tout au plus sa connaissance s'arrêtait-elle aux différents ordres de l'Akhtai, mais guère davantage. De plus, plus un homme cherchait à lui cacher quelque chose, plus Jhalis cherchait à en prendre connaissance. Tout sourire, il endormait petit à petit les défenses des autres et devenait cruellement efficace pour la recherche d'information. Peut-être était-ce pour cette raison que le roi lui avait permis de devenir prêtre. Il était tenu au secret professionnel lors des confessionnal, certes. Mais s'il jugeait la faute trop importante, il pouvait en informer ses supérieurs. Beaucoup de fidèles lui faisaient confiance, et si on leur annonçait aujourd'hui même que la plupart des arrestations sont dues à Jhalis, ce dernier perdrait une grande crédibilité, lui qui ressemblait à un petit ange au sourire charmant.

Qu'importe, il s'amusa bientôt à jouer aux devinettes. Son camarade Silver semblait plutôt conciliant, mais pas trop non plus. L'excitation du jeu monta bien vite à la tête du métisse, qui voulut en savoir toujours plus. Il étira davantage son sourire et mit ses mains dans son dos en se penchant légèrement, comme s'il allait faire une proposition. Pourtant, il témoigna simplement son besoin d'obtenir ne serait-ce qu'un maigre indice. Il était persuadé que l'homme finirait par donner une idée claire de son travail. S'il pouvait chasser une vermine de plus dans ce bas monde, il le ferait. Par vengeance pour ce qu'il a vécu ? Non, Jhalis ne revenait pas sur son passé, il s'était juste auto proclamé juge. Non pas pour Kel'Chin, mais cela restait une bonne justification. Sous la juridiction de Kel'Chin, il pouvait tout faire, alors mine de rien, même s'il avait perdu foi en l'humanité, il trouvait leurs inventions plutôt utiles pour assouvir ses propres objectifs. Cependant, il lui fallait garder ces idées pour lui-même, sans quoi il aurait tôt fait de passer sous le fil de l'épée, ou banni je ne sais où en l'échange d'une grosse somme d'argent.

Bref, de toute manière Silver répondit peu de temps après, sortant notre extrémiste de ses pensées sordides. Il releva le regard, qui s'était un peu centré sur son serpent, et avait perdu de la même sorte toute émotion. Jhalis était un peu comme ça. Lorsqu'il fixait son serpent trop longtemps, perdu dans ses pensées, il ne pouvait s'empêcher de ne représenter plus aucun sentiment. Il devenait vide, ce qu'il aurait dû être après toutes ces années de souffrance. Au lieu de ça, il s'était forgé une personnalité à partir de rien. Elle était presque totalement superficielle, en cela le prêtre pouvait se trouver impitoyable. Mais bon, il n'était pas le seul sur Heka, et heureusement pour lui. La folie régnait partout, à sa manière. À se demander comment le monde faisait pour tourner, avec des habitants pareils.

Pour s'intéresser à présent au contenu du message du bonhomme à lunettes, on pouvait dire qu'il ajoutait un certain mystère sur sa profession. Mais il en avait dit suffisamment. Rendre accro ? Il n'y avait pas trente six milles réponses. Jhalis tiqua de nouveau sur son marché noir. Un marchand de drogue, très probablement. Le prêtre n'était pas spécialiste des drogues, mais certains des membres de l'Akhtai fricotaient pas mal avec ce milieu. Tout le monde était pourri jusqu'à la moelle. Malgré tout, cet homme, Silver, ne s'était pas étendu sur la question et l'avait même pratiquement éludé en premier lieu. Il n'était donc pas intimement liés à quelques hautes sphères du gouvernement. Il y avait un bon parti à tirer là-dedans. Il ne lui restait plus qu'à s'exprimer clairement et succinctement. Pourtant, dans un premier temps, Jhalis se contenta de hocher la tête, faisant mine de réfléchir à la question sans y trouver une quelconque réponse. Quel comédien il faisait.

-Effectivement, tu as dû te forger une certaine réputation auprès de tes clients. Tu dois être célèbre dans ton milieu. Cependant, j'avoue que je ne suis plus spécialiste dès que cela sort du domaine ecclésiastique. Tu excuseras mon ignorance.

Il y avait quelques détails à connaître avant de passer à l'attaque. En premier lieu, si cet homme était connu. Si c'était le cas, Jhalis ne pourrait pas exercer une pression trop forte, au risque d'avoir des répercutions des clients en question. Il fallait que cet homme possède un marché suffisant mais pas trop conséquent, de manière à ce que son éventuelle baisse d'activité ne parvienne pas jusqu'aux oreilles de ces clients. Ce que Jhalis avait en tête très exactement ? C'était un piège savamment construit, et il n'attendait qu'un moment d’inattention pour le mettre à exécution. Le métisse aimait jouer avec le feu, c'était son passe-temps favori. Et là, il s'amusait, même s'il ne le montrait pas.

Par la suite, ils en vinrent à parler de leurs journées. Jhalis ne devait pas raconter n'importe quoi. Même si ce n'était pas le cas, il avait constamment l'impression d'être épié. Alors, il avait décrit cette journée de "banale". Sans désagrément, sans surprise. Et c'était justement le cas. D'ici à dire qu'il s'ennuyait, il n'y avait qu'un pas. Doucement, gentiment, il proposa à son interlocuteur d'aller boire un petit verre. Oh, pas pour lui, mais il pouvait au moins espérer recevoir quelques informations si l'homme ne tenait pas l'alcool. Pourtant, lorsqu'il entendit la réponse de Silver, son sourire s'affaissa légèrement. Visiblement, notre homme était un habitué de ce genre de bars. Et ça, finalement, ça ne jouait pas en la faveur de notre prêtre, qui ne se sentait jamais vraiment à l'aise dans ces endroits de beuverie. Les hommes bourrés, il s'en fichait. Les femmes en revanche, c'était une tout autre histoire. Elles devenaient diaboliques une fois saoules. Il espérait ne pas en croiser. Silver ajouta une phrase quelque peu déplaisante qui ne manqua pas de faire tiquer Jhalis. Il répondit du tac au tac :

-Interroger est instructif. Et il peut faire gagner gros.
*Et tu le découvriras bien assez tôt*

Un sourire carnassier s'afficha sur son visage, tandis qu'il ressassait ses précédentes pensées. Oh oui, s'il l'ignorait pour le moment, on pouvait dire que connaître la vie d'une personne pouvait apporter des informations non négligeables. Et rapporter une belle somme derrière. Comment ? D'une façon très simple, la pression. Silver le découvrirai bien assez tôt. Enfin, si Jhalis ne se concentrait pas sur autre chose de plus intéressant, bien sûr. Sa robe de prêtre toujours sur l'épaule, il rejoignit sa compagnie vers le bar.

Bien vite, ils parvinrent à l'endroit indiqué. Jhalis poussa la porte le premier et quelques personnes se retournèrent. Le prêtre remarqua la présence de trois femmes. L'une assise près du bar, les deux autres en train de discuter avec deux autres hommes. Bien, il n'avait pas à s'approcher d'elles. Sans demander son reste, il s'assit au plus loin d'elles et proposa gentiment à Silver de s'asseoir à son tour. L'immense python, quand à lui, occupa un des canapés à proximité sans aucune gêne, délogeant un autre totem s'apparentant à un gros rat abominable. Dans un couinement, il partit rejoindre son maître. Ce maître lança un regard noir au python, et ce fut au tour de Jhalis de fusiller l'homme du regard. Ce petit théâtre dura une dizaine de secondes, puis le métisse recentra son regard sur Silver, avant de lui dire :

-Alors, tu prends quoi ?

Le prêtre, lui, opterait plutôt pour une simple limonade ou grenadine. À voir selon son humeur.

[HRP=Mon personnage a l'air trop méchant en fait. Bref, j'espère que ça te va]

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Jeu 21 Nov - 17:31

Vous savez quoi ? Silver aime bien perdre son temps lorsqu’il en a envie, sauf que parfois il n’a pas trop le choix. En l’occurrence avoir affaires aux hommes d’églises ce n’étaient jamais son truc. Parfois cela pouvait bien se passer il faut l’avouer, il y a même de ces hommes capables d’être sympathiques à ses yeux certainement. Mais actuellement disons que notre homme avait un peu de mal. Pour une seule raison. Mis à part qu’il travaillait pour l’église et son identité, il ne savait rien de lui. Bon d’accord, lui non plus ne savait pas grand-chose au sujet du brun, mais il faut dire qu’il y avait bien plus de risque de dévoiler qu’on travaille pour le marché noir en tant que dealer que de dire qu’on est un fervent croyant de Dieu ou autre truc  du genre. C’est à se demander dans quel monde vivent ces gens-là, il n’arrivait du moins pas à comprendre comment on pouvait tomber dans la croyance comme ça. Après c’est une question de personnalité voir même d’enfance. Certains sont depuis l’enfance bercé par des parents qui ne cesse de répéter que Dieu tout puissant-ci ou Dieu tout puissant ça, alors forcément on y croit et on ne comprend pas que d’autre ne font pas de même. Il faut vraiment de tout pour faire un monde mais c’est un peu trop. Car même si cette phrase peut s’appliquer dans tous les sens, tu es un trafiquant de drogue tu es un vilain. Et pourtant, si vous saviez les clients qui étaient capable de supplier un pauvre et vilain trafiquant pour espérer en avoir de la bonne qualité dans les meilleurs prix. Silver n’était pas non plus le plus réputé dans son domaine, il y en a bien au-dessus de lui. Mais il n’avait pas être à plaindre et puis, vu qu’il était parti de rien, comme on dit la réputation vient avec le temps. Si sa popularité et son commerce continuait ainsi son petit bout de chemin, il était clair que le jour où il aurait un ou des enfants avec sa petite brune, notre homme n’hésiterait pas à lui apprendre le métier pour qu’il puisse reprendre le flambeau plus tard. Il partirait dans des meilleures conditions que lui, surtout si son commerce augmente, tout passe par le bouche à oreille. Mais nous ne sommes pas encore à tout ça, revenons plutôt à ce prêtre bien bavard.

Après avoir affirmé qu’il n’y connaissait rien dans ce qu’il disait, faisant au passage une petite éloge en disant qu’il serait certainement connu dans son milieu. Des trucs du genre quoi. Hm. Moui. Silver préféra garder le silence là-dessus. Prenant la direction du bar qu’il avait proposé plus tôt. On peut beaucoup gagner en interrogeant hein… C’est constructif. Certainement que oui… Mais observer les gens permet aussi de faire de belles choses, pas besoin de tous le temps parlé. Il ne répliqua cependant pas. Notre non-bavard de service cherché des yeux une place dans l’endroit qu’il connaissait plutôt bien sans pour autant passer sa vie ici, ce n’est pas un accro à l’alcool non plus. Finalement l’homme lui désigna une table à l’opposé de l’attroupement de femme pour plus ou moins accueillir toute gente masculine non accompagné de femme. Bon, il s’en fichait bien d’elles il en avait déjà une mais… Le prêtre était-il puceau ? Bon la réponse en elle-même le brun s’en fiche totalement, il pouvait bien faire ce qu’il voulait, mais il n’y a pas d’histoire de s’abstenir des trucs du genre ? Pour être franc il n’en savait rien, mais techniquement un homme normal n’est pas censé rester indifférent aux charmes d’une belle femme. A moins qu’il soit vraiment coincé ou totalement amoureux d’une autre chose à ne pas exclure. Et très franchement, l’homme n’avait plus envie de débattre sur sa propre vie, puisque le prêtre semblait du genre a beaucoup aimé questionner les autres. Disant que c’était un plaisir en quelque chose, sauf qu’en face il faut quelqu’un qui aime raconter sa vie. Un Dealer se protège et ne raconte pas sa vie à tout le monde justement… Le suivant parmi la foule présente, il vit une femme qui vu sa tenue n’était pas là pour boire un verre mais était employée pour stationner ici. Lorsqu’elle vit le brun tourner la tête vers elle, oui c’est un peu dur de voir son regard avec ses lunettes qu’il n’enlevait que rarement. Un large sourire s’afficha, oui plutôt beau garçon qui s’intéresse à elle hein ? Sauf que non. Du moins la façon dont il mit sa main gantée sur ses lèvres qui s’approchaient trop de lui ne voulait pas vraiment dire qu’il était intéressé par quelque chose. Sortant quelques billets pour les lui tendre, il pointa discrètement l’homme qui l’accompagnait pour lui glisser quelques mots.

- C’est du type là-bas. Il n’a certainement pas l’habitude des femmes alors il m’envoie. Tu peux faire venir tes copines avec toi elles seront payés aussi…~ N’hésitez pas à insister c’est un timide.

Affichant un sourire en coin rien qu’à ses paroles, la femme eut un sourire et se mordit la lèvre en voyant le dit homme en train de s’installer. Bien sûr tout ce qu’il veut le beau garçon ! Allant chercher une autre demoiselle qu’elle connaissait pour l’affaire, le brun rattrapa rapidement le prêtre l’air détendu. Ce qu’il allait prendre ? Une bonne bière qu’elle question ! Il se demandait d’ailleurs si le prêtre allait en faire de même. C’est un peu idiot de venir dans un bar pour prendre un jus de fruit ou autre bêtise du genre il faut le dire. Du moins, c’est du point de  vu de notre dealer. S’installant à sa table en face de lui, son regard se posa brièvement sur le serpent qu’il n’aimait pas tellement. Pas tellement l’animal en lui-même qu’il n’aime pas, mais disons qu’il avait l’impression qu’il correspondait à son propriétaire. Levant la main pour interpeller un serveur il parla sur son ton grave et confiant.

- Pour moi ce sera une bière, la même que d’habitude. Posant son regard sur le prêtre. Ne me dit pas que tu ne vas pas prendre de l’alcool. Si ? C’est vraiment interdit ?

Son sourire s’élargit, il trouvait ça terriblement ridicule… Ah d’ailleurs en parlant d’interdit, voilà que la bonne femme de tout à l’heure revint avec son ami blonde. Tu vois, on t’apporte pour tous les gouts mon cher. De sa démarche professionnel, du moins vu le métier qu’elle doit exercer, elle ne tarda pas à se coller à l’homme en face de lui. Tandis que leurs boissons respectives furent rapidement posées sur la table. Prenant la sienne, il s’accouda sur le dossier de son siège pour le regarder à travers ses lunettes avec son sourire en coin, dégustant sa boisson. Voyons s’il avait toujours envie  de poser beaucoup de question le prêtre. Avec un peu de chance il serait trop déconcentré par cette gente féminine qui le colle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Ven 22 Nov - 20:32

Pourquoi s'était-il lancé dans une aventure pareille ? Qui sait, l'ennui peut-être. Il ne le dirait certainement jamais assez, mais notre prêtre adoré passait le plus clair de son temps à discuter de tut et n'importe quoi. En fait, il n'y avait que lors des cérémonies qu'il devait la fermer un peu. Mais en vérité, il en devenait tout à coup plus effrayant. C'est comme si à travers ce mutisme se dévoilait une partie de son être qu'il ne montrait jamais en temps normal. Un regard aussi eprçant et meurtrier qu'un serpent s'apprêtant à bondir sur sa proie. Oh, Jhalis était un prédateur, comme la majorité des habitants de Heka. Ah, le prêtre trouvait ce monde totalement à côté de la plaque. Mais c'était une bonne chose, car il pouvait rentrer dans un moule déformé sans plus de problèmes. Les détraqués se cotoyaient sans soucis. Ainsi allait la vie. Parfois, de personnes se faisaient arrêter comme ça, en plein milieu d'une rue. Pour une raison bénigne sans doute. Un meurtre. Un viol. Chacune de nos actions pouvaient être soumises au jugement royal ou divin. Et puis, il y avait les dessous de table. Des méfaits graves passés sous silence. Après tout, tant que cela n'effleurait pas les oreilles du roi, tout allait pour le mieux. l'Akhtai était bâtie sur des fondaisons bien légères. Qu'importe, de par son droit d'exercer en tant que prêtre, Jhalis ne -devait- craignait que l'autorité divine. Et celle-ci, elle était profondément ancrée dans le coeur et les êtres d'Heka. C'était la seule entité capable de catalyser les habitants et de les mettre face à leurs propres problèmes.

En tout cas, bien loin de penser de la sorte à l'instant, Jhalis suivait simplement son partenaire du jour dans une brasserie non loin de l'église. Sa présence même montrait un certain décalage par rapport à ce que d'honnêtes -ou presque- citoyens pouvaient penser des religieux. Certes, même si notre prêtre se dirigeait vers ce joyeux bâtiment, il en demeurait pourtant conscient de sa position. Il n'était pas rare de croiser d'autres hommes d'église en son sein, mais pour le coup, il n'y avait personne d'autre que des hommes à moitié bourrés et quelques femmes. Ah, le métisse les avait précisément évité à l'instant même où il avait posé son pied dans la grande auberge. Il ne baissait pas son regard. Ça non. Il gardait une certaine fierté. Cependant, il n'accordait aucune espèce d'importance aux femmes positionnées au fond du bar. C'était appeler la clientèle, et il s'en passerait volontiers.

Quoiqu'il en soit, en s'asseyant finalement à un coin, il fut bientôt rejoint par Silver. Sans se faire remarquer, son regard dériva vers ce dernier. Qu'était-il parti faire ? C'était pourtant lui le premier à avoir pénétré dans le bâtiment. Sans froncer les sourcils, Jhalis afficha un joyeux sourire. Mieux fallait-il se montrer le plus ouvert possible, même si son cerveau ne cessait de cogiter intérieurement et se montrait assez borné sur ses premières impressions. Jhalis trouva subitement son serpent bien éloigné de lui. Trop loin pour faire fuir quiconque s'approcherait trop de lui. Ce n'était pas une bonne chose. Posant un regard sur son python, le prêtre ne tarda pas à pousser un soupir. L'albinos avait les yeux fermés et semblait en conquête d'un profond sommeil. Le réveiller aurait été faire face à une torture physique. Enfin, Jhalis était assez grand pour se débrouiller tout seul, et par ses propres moyens. Il recentra alors son regard sur Silver, qui lui posa une question. Qui, en vérité, se moquait ouvertement du métisse. Non sans répondant, le prêtre offrit un sourire charmant et posa ses coudes sur la table, croisa ses mains en appui pour son menton et répliqua avec calme.

-Je suis un prêtre. Ce genre de boissons qui obstrue les sens n'est pas à mon goût. Je prendrais pour ma part un thé à la menthe.

Oui, il avait changé d'avis. Il s'était d'abord concentré sur une grenadine, mais finalement ses choix s'étaient orientés vers un thé. Il ne faisait pas spécialement froid à l'extérieur, mais Jhalis aimait les boissons chaudes. Qu'importe, tout ceci n'était qu'une pure mascarade pour en arriver à un autre sujet. Un autre sujet beaucoup plus important qu'une question de goûts. Le prêtre scruta alors autour de lui, puis ouvrit la bouche pour s'exprimer, lorsqu'un subite frisson lui parcourut le dos. Si direct que Jhalis sut que quelque chose se préparait. Son sixième sens le lui disait, et son python ouvrit les yeux à ce même moment. Bon, il ne tarda guère à les refermer, effrayant le totem rat d'une personne une nouvelle fois. Cette vision fit sourire le métisse, qui reprit confiance après un brusque doute. Mais cela ne dura guère longtemps, lorsqu'il vit s'approcher une dame, ou plutôt deux. Le métisse ne rêvait pas. Elles fonçaient réellement sur lui. Mais que diable avait-il fait à Kel'Chin pour être déconcentré en plein milieu d'une enquête. Attends, peut-être était-ce de la faute de Silver.

La femme prit ses aises. Un peu trop ses aises d'ailleurs. Rester calme, inspirer, expirer. Il fallait rester décent tout de même. Il avait une réputation à tenir et maintenir derrière lui. Mais cette dame le collait vraiment trop. Elle et sa copine répugnaient notre métisse, qui ne put s'empêcher de se mordre la lèvre. Qu'elles prennent cela pour de la timidité si ça les arrangeait, tout ce que désirait Jhalis était qu'elles lui foutent la paix. Il s'écarta, mais chaque demi-centimètre rapprochait la dame d'un peu plus près. Alors, il se mit à rougir. Non pas de gêne, mais bien de rage. Ça ne tenait qu'à lui de les démembrer sans aucune pitié. Mais il devait se contrôler. Paradoxalement, il ne voulait pas avoir affaire à elle. L'une d'entre elle commença à faire la discussion et bientôt le prêtre fut entouré de deux charmantes créatures. Il se pétrifia sur place, en proie à la folie. C'est à ce moment que son python se décida enfin à ouvrir les yeux. Jhalis ne le voyait pas, mais il sentait très nettement le lien avec son totem. Il allait l'utiliser. Il baissa la tête, muet et ferma les yeux, posant ses poings serrés sur ses jambes jointes. Il n'utilisait son pouvoir que très rarement, et pour cause il n'en avait que très peu l'utilité. Son pouvoir de persuasion était basé sur la perfidité et la peur. Il obtenait ce qu'il voulait en faisant ressurgir quelques peurs dans les yeux de ses adversaires. Suffisamment pour obtenir gain de cause. Mais c'était parfois un peu aléatoire. Bref.

Il inspira d'un seul coup et la liaison avec son totem fut instantanée. Il dirigea un regard totalement neutre vers l'une des femmes, accaparant toute son attention. Il n'aimait pas regarder une femme. Il n'aimait pas leurs allures, leurs faciès, leurs traits fins. Il détestait tout en elles. Plus elle cherchaient à se faire belles, et moins Jhalis les appréciait. De sa langue de vipère, le prêtre changea du tout au tout, et aggripa le menton de la femme, hésitant à y planter ses ongles jusqu'à ce que le sang ne se mette à couler. C'était une drôle de phobie, me direz-vous. Plutôt une haine profonde qui ressurgissait.

-Bien, charmante demoiselle, déguerpissez maintenant.

Néanmoins, le prêtre, alors que l'intéressée quittait finalement les lieux, fut bien vite interrompu par la main de la blonde qu'il avait pour lors totalement oublié. Elle posa presque aussitôt sa main sur la joue du prêtre pour attirer son visage à elle et l'embrassa très légèrement. Oh, juste assez pour faire exploser le pauvre métisse qui avait décidément eu sa dose d'horreur pour la journée. Il se leva alors brusquement, renversant malencontreusement le thé sur les jambes nues de la belle blonde. Tant pis pour elle, Jhalis n'y accordait aucun intérêt. Il se pencha suffisamment sur la table pour empoigner le col de Silver et lança avec un sourire aux lèvres.

-C'est amusant, n'est-ce pas ? J'ai cru un instant que tu étais à la source de tout ça. Mais je dois me tromper, non ? Ce n'est pas très réglementaire de pousser un prêtre dans ses retranchements.

Il avait trouvé son point faible, c'était une très mauvaise chose. Il va falloir gérer le stress accumulé maintenant. De toute façon, Silver devait bien le sentir. Jhalis était totalement effrayé. Il tremblait véritablement, et son python menaçait absolument tout le monde du regard. Bon ce n'était pas vraiment un gros changement par rapport à d'habitude pour le totem en question, mais pour Jhalis c'était une première en public. Il s'était totalement ridiculisé. Et cet homme allait le lui payer.

[HRP=J'espère que ça te va =)]

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Mer 4 Déc - 19:14

Parce que c’est mauvais la boisson qui obstrue les sens ? Vraiment ? Il suffit de savoir tenir un minimum l’alcool et de ne pas en abuser pour pouvoir en profiter. Non pas qu’il passait son temps à boire, loin de lui ce genre d’idée, mais disons que de temps en temps ça ne fait pas de mal. Et puis on ne va pas se mentir, quand il terminait avec sa femme dans les toilettes juste parce qu’ils avaient un peu but et avaient des montés de chaleur dirons-nous, cela n’avait rien de bien désagréable. C’est pas comme s’ils n’avaient pas conscience de ce qu’ils faisaient, encore une fois ils n’étaient ni l’un ni l’autre du genre à boire beaucoup. Hein ? Comment ça je dérive du sujet principale, c’est-à-dire ce prêtre collant et un peu trop curieux au gout de notre brun. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait tenté d’attirer son attention ailleurs en envoyant des femmes ni vu ni connu lui tourner autours. Ce n’est pas comme si c’était un laideron non plus, il n’y avait pas besoin de faire des discours et de sortir une somme astronomique. Toujours est-il que maintenant que notre homme avait sa boisson il pût voir un spectacle aussi intéressant qu’étrange, il faut l’avouer. Les deux demoiselles ne tardèrent pas à l’approcher, l’empêchant de pouvoir consommer sa boisson tranquillement. Mais en plus il semblait un peu, pour ne pas dire beaucoup, tendu par la présence des deux nouveaux venus, qui ne se gênaient pas vraiment pour prendre leurs aises avec lui. En même temps on va dire qu’elles avaient l’habitude hein ? Allons, si c’est sa première fois il ne faut pas en faire toute une histoire. Se fût certainement les premières paroles qui vinrent à l’esprit que notre homme, se disant qu’en tant que prêtre il ne devait pas avoir l’habitude ou quelque chose de ce genre. Mais non, c’était totalement autre chose. Tranquillement appuyé sur le dosser de sa chaise en dégustant sa bière tranquillement il en vint à se demander si le vœu de chasteté avait réellement quelque chose à voir avec son attitude.

En fait, s’il devait mieux décrire la situation, il dirait certainement que Jhalis lui donnait vaguement l’impression d’avoir plus des femmes en elle-même, plutôt que de craindre de ne pas assurer au lit. Haussant les sourcils, le jeune homme se demandait s’il devait en déduire qu’il en avait réellement peur ? Si jamais il ne désirait pas d’elle il est facile de repousser une femme, notre brun avait un peu tendance à le faire, puisqu’hélas certainement aux gouts de certaines il était déjà pris. La chose qui lui permit de se dire que la réaction de l’homme était tout sauf naturel, même pour un puceau, puisqu’il se mit à donner un ordre assez peu sympathique. Le pire était certainement le manque de réaction de la femme face à cela, elle aurait pût insister, afficher au moins un air surpris sur cette réaction. Mais non rien, elle est juste partie sans dire le moindre mot. D’accord, il n’avait pas trop compris ce qui venait de se passer exactement, mais il était certain que cet homme était incapable de garder son calme en présence de femme. Puisque la deuxième n’eut visiblement pas le droit à un ordre glacial et se contenta de recevoir le thé encore chaud de l’homme tandis que ce dernier se relevait pour apporter son attention sur notre homme. Le tenant par le col, il l’accusait d’être derrière tout ça, ou du moins d’y avoir songé, mais que cela ne devait pas être le cas hm ? En gros c’est une accusation. Il pourrait facilement plaider coupable, bien que son but initial n’était pas de le voir brûler la jambe d’une pauvre femme parce qu’il en avait peur. Car oui, la peur pouvait se lire dans ses yeux. Souriant en coin devant une telle réaction, il se contenta calmement de poser son verre pour ensuite lui prendre le poignet et le faire lâcher. Un peu de tenu voyons, nous sommes en public monsieur le  prêtre.

- Moi ? Ne vas donc pas m’accuser parce que tu as une belle gueule qui attire les femmes dans les bars. En plus, il y a bien des manières de repousser une femme sans pour autant lui brûler la jambe avec de l’eau chaude.

Se relevant, il tandis sa main à la demoiselle qui se plaignait de la douleur. Bien que de toute façon elle n’ait rien, l’eau n’était pas non plus à une température énorme, quoi. Mais bon, il y a peu de femmes fortes selon lui. Rapprochant la femme de lui, il s’arrangea pour la planter ni vu ni connu en face de lui. Avoir peur des femmes c’est possible ? Il ne pouvait même pas en avoir une bien à lui.

- Excusez-le mademoiselle il est prêtre c’est certainement pour cela qu’il ne veut pas de vous. Allez serrez-vous la main, je suis sûr que vous allez à l’église régulièrement, il vous pardonnera certainement.

La lâchant pour faire quelques pas sur le côté, il y avait visiblement bon nombres de personnes dans le bar qui s’étaient un peu arrêté de faire ce qu’ils faisaient à cause du hurlement soudain de la femme qui se prenait l’eau. C’est parfait, cela fait d’autant plus de personne qui écoutait les paroles de notre homme. Il n’en avait rien à faire de lui, la seule chose qu’il voulait c’était pouvoir partir et rentrer chez lui sans avoir un type qui lui pose diverses questions sur son commerce et vouloir lui mettre de bâtons dans les roues si l’envie lui disait. Une fois loin de lui il n’avait que peu de chance de le revoir non ?

- Jhalis je suis sûr que tu peux lui pardonner toute personne bienveillantes mérite le pardon, quel qu’il soit, non ?

Il faut dire que dans l’histoire, cette pauvre femme n’avait rien demandé. Elle était là parce qu’il y avait de l’argent à se faire, elle vendait son corps pour les même raisons, la vie n’est pas simple pour tout le monde, cela ne fait pas d’elle quelqu’un mauvais. Il suffit de la voir tremblante en regarder le prêtre d’un regard suppliant, s’en voulant visiblement d’avoir ennuyé un homme d’église. Tant de monde pour voir tout ça… Regardant sa montre à son poignet il haussa les sourcils, tient, mais c’est qu’il manquerait l’heure où il avait promis à la sienne de femme de rentrer pour passer du temps en sa compagnie.

[Comme d'hab si ça ne va pas o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Prêtre
Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Python réticulé albinos | Pouvoir de persuasion
Age du personnage: 52 ans
Métier: Prêtre extremiste
avatar
Jhalis Sheł'Thàn
Admin | Prêtre
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Mar 4 Fév - 15:50

Surtout, se retenir d'étriper tout ce monde sur place. Ce n'était pas chose facile lorsque l'on se prénommait Jhalis et que l'on détestait les femmes. Ah, si ces personnes n'existaient pas, le monde irait bien mieux. Il savait que cet homme était derrière tout ça. Il cherchait à lui mettre des bâtons dans les roues. Oh, il se souviendrait de ce nom. Il y avait anguille sous roche, il en était persuadé. Il y avait un beau trafic à trouver là-dessous, Jhalis pouvait le parier. Et l'argent de cette trouvaille lui reviendrait de droit. C'était un beau pari sur l'avenir. Même si notre métisse n'était pas fortement intéressé par l'argent, en revanche il ne le refusait pas par charité. Les hommes d'églises étaient tous corrompus à des degrés plus ou moins importants. Jhalis prenait davantage de plaisir à voir des vies s'effondrer qu'à en récolter les avantages. C'était un sadique et un masochiste. Quoiqu'il en soit, la situation actuelle ne tournait pas à son avantage. Loin de là même. Il était parvenu à se débarrasser d'une de ces demoiselles , mais l'autre l'avait prise par surprise et le prêtre avait éclaté en mille morceaux.

Ah, à présent que pouvait-il faire ? Son instinct avait répondu pour lui et il s'était subitement levé en empoignant le col du bonhomme. Évidemment, toute cette agitation avait attiré le regard, en plus du cri de douleur de la dame. Allons bon, un peu de thé chaud. Il y avait pire. Les femmes étaient tellement sensibles. Il les détestait.Ses yeux lançant des éclairs à son interlocuteur, il ne put s'empêcher de trembler de tout son être. Il n'était pas peureux au point de ne pas bouger. Non, il cherchait constamment à se sortir des situations et après, il réalisait. Cette façon de faire lui avait sauvé la vie de nombreuses fois. Et lui en avait pourrit d'autres, comme actuellement. Silver, qui semblait beaucoup plus relaxé, posa tranquillement son verre et prit le poignet du prêtre afin qu'il le lâche. Le métisse n'opposa aucune résistance et posa ses mains à plat sur la table pour contrebalancer avec son corps penché en avant. Allons bon, il avait une belle gueule. Même si c'était le cas, le blanc n'était pas mal non plus. Faire réagir deux femmes totalement insensibles au charme de notre homme au cheveux noirs était soit flatteur, soit totalement superficiel. Et Jhalis penchait pour la seconde hypothèse. Tout cela sonnait faux à son oreille. Comme une création de dernière minute. Cependant, il n'osa répliquer, de peur d'avoir la voix chevrotante. La liaison entre son totem était encore palpable, et s'il le voulait, il pouvait encore user de cette dernière deux ou trois fois. Il hésita sur le fait de l'utiliser sur notre homme et de lui soutirer toutes les informations ici-même. Mais c'était trop facile. Beaucoup trop facile. Silver était bien trop serein. Il voulait voir son visage se décomposer au fur et à mesure. Oh non, il ne le lâcherai pas. Sa satisfaction n'était pas prête d'être assouvie.

L'homme se leva alors, ayant pour but de relever Jhalis de sa précédent position. Sans vraiment montrer de signe agressif, ses yeux trahissaient pourtant une profonde haine. Il avait conscience d'avoir plusieurs paires d'yeux posées sur lui. Mais après tout, qu'allaient donc faire les autres ? S'attaquer à un prêtre, c'était un peu s'attaquer à l'Akhtai et plus précisément au roi. C'était la seule entité qu'il ne fallait pas avoir à dos. Mais certaines personnes semblaient l'ignorer. Se tournant alors de trois quart vers Silver et dans une demi-mesure de la demoiselle en pleurs, Jhalis se contenta d'analyser la situation. Les paroles de l'homme aux cheveux noirs lui passait par-dessus la tête. Tout semblait vide. On aurait dit une mascarade sans but. À moins que si... à moins que c'était ça, son but ? Être tranquille, chercher à dégoûter le prêtre au maximum pour avoir la paix. Oh ça il l'avait compris. Et ça marchait à l'évidence plutôt bien. Mais n'y avait-il pas autre chose derrière ? Jhalis plissa les yeux. Il devait probablement pousser la réflexion trop loin, comme à son habitude. Il savait jouer les rigolos, mais était aussi d'une ténacité sans faille. Finalement, un silence s'installa. Jhalis recentra son regard sur cette demoiselle plus petite que lui d'une bonne dizaine de centimètres. Qu'elle implore donc le pardon de Kel'Chin, tiens. Ne pouvant refréner un accès de moquerie, le prêtre émit un léger rire sarcastique et enchaîna :

-Parce que  tu crois que ma robe est là pour faire joli ? Ça ne se voit pas assez que je suis prêtre, hm ?

Néanmoins, cette petite pique n'allait pas résoudre son problème. Se serrer la main ? Et puis quoi encore ? De nouveau, la liaison se fit plus forte avec son totem. Ah, et dire qu'il allait l'utiliser une deuxième fois en moins de dix minutes. Lutter contre la gente féminine n'était pas de tout repos. Il ferma ses yeux un instant et fut parcourut d'un léger frisson. Lorsqu'il les rouvrit il les orienta directement sur la demoiselle. Il ne fallait pas qu'il dévie son regard pendant l'ordre, sinon cela pouvait absolument tout gâcher et annuler l'effet.

-On oubliera la poignée de main. Vous n'avez plus qu'à aller rejoindre votre camarade.

Pourquoi utilisait-il ce pouvoir alors qu'il pouvait obtenir les mêmes résultats sans en user ? Parce qu'il ne voulait pas de réponse. Il ne voulait ni d'affirmation ni de négation. Aucun mot ne devait sortir de leurs bouches. Elles devaient simplement faire ce qu'il leur ordonnait, un peu c'est tout. Il ne leur parlait pas de lui-même, jamais même, alors elles devaient faire de même avec lui. Et comme il se doutait que ce genre de chose n'était pas possible, il usait des méthodes à sa manière. Tout comme l'autre charmante dame, celle-ci ne répondit rien et s'en alla. Voilà, à présent  il était libre de ses mouvements. Mais tout cela commençait à sérieusement lui taper sur le système. Et à défaut de pouvoir fermer le bar instantanément, il préférait le quitter dès à présent. Il s'était fait prendre une fois, mais il n'y aurait pas de seconde chance. L'immense python comprit les pensées de son maître, et après un dernier regard carnassier pour le totem rat au sol, il leva la tête et laissa tomber son corps sur le sol jusqu'à slalomer lentement jusqu'aux jambes de son possesseur. Ce dernier  avait d'ailleurs déjà atteint le bar. Il déposa lentement l'argent du thé gâché et se dirigea à pas pressés vers la porte. Il se saisit de la poignée, laissa passer un léger courant d'air frais et dirigea un regard vers son sujet du jour.

-Silver, tu n'as pas fini d'entendre parler de moi, j'en fais une affaire personnelle.

Et sur ces mots, il passa le pas de la porte et la referma derrière lui sans violence aucune.

[HRP=Well je sais pas, j'ai trouvé que ça faisait bien de finir comme ça. Si tu as encore des idées tant mieux =D Sinon ben... on peut en refaire un autre x) Comme tu veux !]

_________________
DC caractériel d'Alistair Lormëne s'exprimant en #00D037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
avatar
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    Ven 4 Avr - 11:17

Silver avait l'art et la manière de s'attirer des ennuies ? Certainement que oui, ça il ne pouvait réellement le nier. En même temps, vu le nombre de gens tordu au mètres carré ici, il est un peu difficile de faire sa vie tranquillement comme si de rien était en fait. Pour ne pas dire qu'il fallait parfois prendre des risques pour espérer s'en sortir. En tant que dealer, il était particulièrement bien placé pour parler, visiblement ce prêtre semblait tout aussi tordu que le reste de la population voir même plus à son goût. La seule différence notable en fait entre cet homme et le reste qu'il avait pût côtoyer, c'est qu'il a du pouvoir lui. Chose qu'il faut avouer est tout de même fortement ennuyante... Il se serait volontiers passé d'un gars capable de lui apporter des ennuies juste par caprice. Il semblerait que le brun allait devoir chercher à s'entourer d'avantage pour pouvoir protéger son commerce et son gagne pain. Dit comme ça, Silver passe en fait pour un vrai enfant de cœur qui se retrouve accusé de quelque chose qui n'a pas commis. Bon, rien n' avait été dit. Mais rien à faire, ce prêtre posait trop de questions, il ne pouvait pas juste demander s'il est gentil, s'il ne bat pas sa femme, s'il est fidèle ou autres bêtises du genre ? Remarque, c'était à son goût pas plus mal qu'il ignore le fait qu'il ait une femme... Ce serait une poids supplémentaire sur ses épaules, savoir qu'il pourrait la menacer... Pas question. Après tout, il n'est pas le seul à avoir un commerce illégal, on vit comme on peut ici, on ne pouvait lui reprocher de s'être débrouiller pour monter vers le sommet tout seul et gagner son propre argent pour avoir un style de vie plutôt correct il faut le dire, il était loin d'en être réduit à faire la manche dehors pour tenter de gagner sa vie et à dormir sous une planche ou une tôle quand il pleut. Mais la question est. Comment tenter de se débarrasser ni vu ni connu d'un prêtre qui a en sa possession il faut le dire, un Totem plutôt effrayant...

Eh bien, à la base c'était un stratagème plutôt simple, basé sur le fait que c'est un homme, donc qui dit homme, à moins d'être attiré par les autres hommes ou alors dans son propre cas ne désirer qu'une seule femme. Il aurait pût lui détourner l'attention pour s’éclipser. Il n'aurait qu'à éviter l'église à l'avenir, du moins de s'en approcher pendant un bout de temps pour éviter de le croiser voilà tout. Il n'allait pas tenir la chandelle d'un prêtre en débauche. Mais non. Au contraire, il n'avait fait qu'attiser la colère de l'homme, comme s'il avait peur de la femme... ? Allons. Il y a des peurs parfaitement ridicules, mais là il faut avouer que notre brun ne voyait pas trop l'intérêt de celle-ci. Ni même comment il en était arrivé là. On pourrait presque sourire à tenter d'imaginer un mini Jhalis totalement traumatiser à cause d'une vilaine madame... Tentant de faire semblant de rattraper le coup en jouant de la naïveté et de la peur de la fille pour pousser le prêtre à s'afficher en public. Au final l'homme arrivera certainement à ce qu'il veut, s'en débarrasser. Ne voulant certainement pas attirer plus longtemps l'attention sur lui de la sorte. Au final, cela devait être une bien belle humiliation de sa part. Dire que pour une fois ce n'était pas le but initial... En le voyant se débarrasser de la bonne femme en s'arrangeant pour ne pas la toucher, Silver afficha alors un sourire en coin, un très léger ricanement en sortit, comique oui. Il y avait de quoi en rire. Il s'était fait un ennemis mais qu'importe, il faut avouer qu'il avait mit le doigt sur quelque chose d'assez marrant chez lui en fait...

S'écartant légèrement lorsque Jhalis se précipita en gros vers la sortit, se retrouvant un peu mêlé à la foule qui regardait sa pauvre femme effrayée d'avoir ennuyé un prêtre. Une menace vola à son égard avant de disparaître dehors. Un lourd silence se fit pendant quelque instant dans le bar avant que tout reprenne comme si rien ne c'était passé. Silver soupira, il avait certainement touché le gros lot pour se mettre quelqu'un à dos aujourd'hui. Il souffla.

- Eh bien eh bien, je ferais comme toujours la prochaine fois. Ne pas m'approcher de ces lieux soit disant béni par Dieu...

Comme quoi, la religion ne sert pas vraiment à grand chose selon lui. La personne aura intérêt à se lever de bonne heure pour tenter de convertir notre homme. C'est certainement considéré comme un sacrilège, ou il serait vu comme un fou certainement, mais au moins il n'était pas seul à penser la même chose chez lui. Ils n'avaient pas besoin de ça pour vivre ou être heureux sur le fond. Mais il était évident qu'il allait devoir se débrouiller pour se trouver du soutient pour éviter toute vague de la part de cet homme. Car étrangement, il ne doutait pas un seul instant qu'il serait du genre très rancunier... Bon ! C'est l'heure de rentrer ! Qu'a-t-elle prévu à manger pour ce soir?~

[Je n'aime pas finir un Rp trop à la va-vite comme ça, le pauvre ne dort pas au bar /sbaf/ c'est inutile mais j'ai conclut le Rp o/]

_________________

Merci papa Sywen pour la sign ♥️

Parce qu'avant j'étais petit et mignon ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Attention, prêtre méchant.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Attention, prêtre méchant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attention chien méchant... [PV: Karas ♫][Rang B ]
» Attention chien méchant [libre]
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Kahl [capitale] :: Eglise-