Bony LysDilh'l
RSS
RSS

Partagez
 

 Bony LysDilh'l

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyenne
Messages : 150
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Là où vous voulez qu'elle soit.
Humeur : Dans l'attente... Prisonnière de ses émotions.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Araignée / Les larmes de liens
Age du personnage: Elle a passé 37 années à survivre...
Métier: Domestique à votre service.
Bony LysDilh'l
Bony LysDilh'l
Citoyenne
MessageSujet: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 21:32

LysDilh'l
Bony

Si tu me parles de tourment, d’espérance désabusée, j’irai te cueillir, seulement, des roses pleines de rosée.


Bony LysDilh'l 894667KuuteiKaikoToshAva1
Feat: Yuna Hanamiya | Kuutei Kaiko Toshi

Fiche d'identité

Nom : Elle a hérité pour nom celui de LysDilh’l. Un nom d’une longue lignée de domestique lier jusqu‘à récemment à une seule lignée d'employeur, les Thyswold. Ce qui risque de changer avec notre personnage.
Prénom : Bony, voilà comment ces parents ont décidé de nommé leur enfant. Un prénom qui lui correspond assez bien si vous voulez mon avis.
Age : A première vu peut-être pas autant qu‘elle ne l'est vraiment car la demoiselle en question à déjà vécu pendant près de 37 années.
Lieu de naissance : Aussi profondément que cela puisse être ancré en elle, sa famille est depuis quelques générations établie dans la ville de Salinca.
Groupe : Cela fait maintenant bien des années qu’elle est devenu une kwanita parmi tant d’autre au milieu des citoyens qui composent la terre d’Heka.
Orientation : Je crois que l’on peut facilement dire qu’elle est attirée par la gent masculine.
Totem : L’araignée, être à la fois fragile et fort… Un totem en accord avec ce qu’elle est. | Elle a reconnu son totem pour la première fois lors de sa septième année de vie en ce monde.
Pouvoir lié au totem :
Les larmes de liens…:
 


Caractère

Le jour est épris de la nuit, le printemps amoureux de l‘hiver, la vie tombée amoureuse de la mort -
Et toi, et toi, tu m‘aimes !



Bony LysDilh'l 800731iconwyuris2

Qui peut-elle bien être ?
Cette domestique n’est peut-être pas la personne la plus parfaite qui vous servira, mais ce qui peut être sûr, c’est que si c’est elle qui vous choisi comme maitre, elle vous servira loyalement. Et elle a besoin d’être au service de quelqu’un, cela lui permet de continuer à avancer sans se laisser submerger par ce qu’elle renferme en son fond intérieur.
Elle est donc, loin de changer de veste qu’importe si quelqu’un l’achète, la torture pour découvrir vos secrets,  rien ne viendra d’elle. Qu’importe que vous soyez le pire ou le meilleur, sa loyauté est sans égale. Cependant, il y a un revers à cette fidélité et si vous vous avisez de vous servir d’elle pour ensuite la laisser tomber, vous ne vous en sortirez pas sans blessures. Alors si vous pensez un jour à la trahir, pensez à vérifier qu’elle soit morte. Car laissez lui une échappatoire et elle en profitera pour vous retourner votre trahison, cela qu‘importe le temps que ça prendra.

Rancunière ?
Vous croyez vraiment qu’une personne à l’apparence aussi fragile n’en serait pas capable ? Alors là vous vous trompez. Même si elle doit y mettre toute sa vie, elle n’oubliera jamais la moindre trahison à son encontre. Le temps n’effacera jamais vos actes à son égard. Et tous les moyens pour arriver à ses fins sont acceptables, car après tout, elle n’a plus rien à perdre depuis que tout ce qui faisait son univers lui a été volé.

N’est-ce pas difficile à croire ?
C’est vrai. Si vous faites sa connaissance, il y a de forte chance que cette facette sombre de sa personnalité ne soit pas visible. Car après tout en temps que servante, elle se doit de savoir se retenir. Bony se montre donc agréable en apparence comme conditionner par son propre rôle et d’un côté, il faut mieux qu’elle se concentre là-dessus sinon, sa rage la consumerait trop rapidement.
Elle peut donc paraitre très facilement fragile, et sans défense, au point de se demander comment elle a réussi à survivre dans ce monde qu’est Heka. Cependant quand on y réfléchit correctement on pourrait se dire qu’elle choisi juste les bonnes personnes à servir ce qui lui permet d’obtenir une certaine sécurité. Ce qui pourrait avoir une part de vérité, tout en étant une idée fausse. Tout dépendra de votre point de vu et de votre façon d’appréhender les gens qui vous entourent.

Mais derrière sa colère n’y a-t-il pas un autre sentiment qui la guide ?
Effectivement, pour être colère, rage et vengeance, c’est qu’un jour, elle a été passion et désir. Malheureusement sa passion est dévorante et il y a peu de chance qu’elle s’y replonge. Où plutôt, elle ne veut plus s’y plonger. Son amour est entier et sans demi-mesure. Elle est possessive, jalouse et peut défier l’univers pour celui qu’elle aime. Et même si en temps normal, elle respecte Kel‘Chin, il n‘a aucun droit de se mettre en travers de ses sentiments si elle jette son dévolu sur l‘être aimé. Ceci est loin d’être un mensonge, même si en même temps, elle écoutera l’être aimé et acceptera ses décisions temps que cela ne signifie pas qu’il pourrait s’éloigner d’elle à jamais. Cela fait sans doute d’elle quelqu’un de légèrement manipulable, particulièrement de la personne qu‘elle choisit. Et aujourd’hui à cause de cette faiblesse de sa part, elle pense qu’elle aurait mieux fait de l’enfermer à jamais. Qu’elle aurait du le garder prisonnier et qu’ainsi il serait toujours à ses côtés. Légèrement extrême comme solution vous me direz, mais que voulez-vous, elle est ainsi.
C’est pourquoi actuellement son cœur est verrouillé. Car après tout, si elle se laisse aller aux élans du cœur, elle deviendra à nouveau malléable au désir de celui qui l’enflamme et il pourrait lui faire abandonner sa vengeance. Cela malgré ce qui s‘est déjà passé. Ce qu’elle ne veut définitivement pas laisser tomber. Une vengeance nait de la passion, n’est pas une vengeance comme les autres, elle doit être apaisé. Ou tout du moins être expliqué ? Car après tout, elle ne comprend toujours pas qu’il soit vivant et que leur lien est disparu… Mais aura-t-elle droit à une réponse ou n’aura-t-elle d’autre choix que de mettre un terme à sa vie, ainsi que celle de sa dulcinée avant que des mots ne soient échangés entre eux ?

En dehors de tout ça, qu’y a-t-il d’autre à dire à son sujet ?
Hum… Disons, qu’il faut mieux garder un œil sur elle. Elle est facilement aveuglée par ses sentiments qu’ils soient positifs ou négatif même si ça ne saute pas aux yeux du premier coup. Mais cela la pousse parfois à ne pas être consciente du danger réelle des choses qui l’entourent. Malgré cela, elle semble avoir plus de chance que la moyenne pour avoir survécu jusqu’à ce jour avec cette apparence et ce caractère domestique.

Une/Des habitudes ou  manies particulières ?
Elle pleure tous les jours, qu’elle soit triste ou non, elle pleure pour remplir une gourde pleine de ses larmes. Si ça ce n’est pas une manie. Car même si elle ne fait pas usage de ses larmes, il est toujours plus prudent, rassurant d’avoir une certaine quantité d’avance.
En dehors de ça, elle se cale toujours sur le planning de celui qu’elle sert pour organiser sa journée.

Des préférences ?
Si on parle de fleur, c’est le lys qui à la première place. Si on parle d’un objet fétiche qui jamais ne la quitte, c’est la broche qu’elle porte dans ses cheveux et même lorsqu’elle ne la porte pas, elle la garde sur elle ou près d‘elle. Sa couleur préféré ? Un rouge aux nuances orangé.

Et quand est-il de la peur ?
Elle n’a pas une peur particulière forte actuellement si ce n’est celle de posséder à nouveau et de tout perdre. Elle ne sait si elle survivrait à cela encore une fois. Vivre est bien plus effrayant que la mort qui attend tout être vivant.

Un détail encore. Quelle est sa relation vis-à-vis de son don ?
Et bien, elle l’aime tout autant qu’elle le déteste. Il n’est pas très utile en soit et personne ne boirait volontairement de ses larmes sans croire qu’elle l’empoisonne. Et glisser dans un plat, une autre boisson, ça n’aurait aucun effet. Donc au final, elle n’est qu’un spectateur sans défense dans ce monde de brute. Et son pouvoir peut aussi être la cause de sa mort, ce qui n’est pas enviable quand on sait qu’on ne peut pas non plus survivre sans lui.
Grâce à lui, elle aurait quand même put devenir une sorte d’espionne ou informatrice, mais ce n’est vraiment pas ce qui lui correspondrait. Elle préfère continuer comme elle l’a toujours fait et être au service de quelqu’un.

Etc…





Physique

Tu m’aimes - or te voilà saisie par les ombres atroces et affreuses, déjà, ma fleur, tu te flétris,
Et ton âme est exsangue.



Bony LysDilh'l 800731iconwyuris2
Quel corps présente-t-elle à nos yeux ?
Tout dépend des yeux… Mais nous n’allons pas nous étaler sur un sujet bien trop complexe pour le peu que vous savez pour l’instant d’elle. Contentons-nous de son corps actuel, de celui qu’elle a aux regards du plus grand nombre.
Jeune femme en pleine maturité, son corps pâle apparait comme fin et élancé, on pourrait même utiliser le terme fragile si on se laissait à discourir sur le sujet. Ce qui parait logique quand on sait qu’elle vient de perdre la personne qui lui était le plus cher… Cependant, quant on l’ignore, on pourrait croire qu’elle a manqué plus d’un repas. La briser semblerait si facile à un bon nombre de personne la jugeant que sur son physique et pourtant, elle est encore là présente parmi nous.
Les formes féminines, qu’elle arbore, sont bien présentes sur son corps, tout en restant discrète. La finesse de sa taille, donnant l’illusion de formes bien plus avantageuses qu’elle n’en a réellement. Alors ne vous y méprenez pas, elle est loin de la beauté toute en rondeur et ceux qui les aiment pourrait être déçu par ce qu’elle a à offrir. Elle possède juste ce qu’il faut sans plus et sans gêne pour sa liberté de mouvement. Ce qui la rend en quelque sorte légère…

Tout en suivant, on pourrait peut-être avoir connaissance de sa taille et de son poids ?
J’y viens. Notre jeune femme que voilà n’est pas la plus grande, ni la plus petite qui croisera votre route. Elle est dans la moyenne féminine de notre époque. Enfin, si l’on puis dire… Elle fait donc une taille avoisinant le mètre soixante-sept pour un poids qui restera sous silence jusqu’à ce que vous la poussiez sur une balance ou que par un concours de circonstance vous veniez à la porter et à l’estimer de par votre propre force et expérience de ces demoiselles. Même si d’un regard on peut voir qu’elle doit être légèrement en dessous du poids qu’une personne de son gabarit devrait faire.

Sachant tout cela d’elle, elle a sans doute opté pour un style particulier..?
Difficile à dire concrètement. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que je ne suis pas elle. Mais essayons de décrire vers quoi se portent ses goûts.
Bony a tendance à être attiré par les couleurs chaudes allant de l’or au rouge sombre. Des touches de noirs, verts sombre et blanc ne la gêne pas quand elles ne sont pas dominante et ne serve qu’à relever ou souligner un peu plus le reste de sa tenue.
Elle apprécie généralement les vêtements souples qui ne gênent pas ses mouvements tout en gardant une certaine élégance simple et naturelle. Sa taille est généralement soulignée, serré contrastant avec le reste qui l’est un peu moins. Ses hauts sont souvent plus complexe, travaillé que ses bas…
Images à votre disposition:
 
De plus, comme elle est au service d’un autre, elle porte l’uniforme qu’on lui impose pendant ses heures de travail. Ce qui lui convient parfaitement comme cela, elle ne risque pas d’abîmer ses propres vêtements, surtout si comme elle, on a peu de possession.

Maintenant qu’on a fait le tour de son corps, ne serait-il pas temps de passer à son visage ?
La question est légitime, alors remontons le long de ce corps pour voir ce qu’elle a à offrir de ce côté-là. Son visage dans l’ensemble suit le reste et garde cette douceur et cette finesse de trait qui lui donne son air fragile. Sa bouche est discrète, peu coloré et pourtant présente, essayant bien souvent de sourire, alors que parfois on la sentirait pourtant au bord des larmes. C’est si étrange de voir la chaleur de son sourire se mêler à des yeux comme les siens. Des yeux profonds, sombres, qui semblent à la fois tant renfermer et qui, à la fois sont si vide. Malheureusement, c’est son lot… Ses yeux ont bien du mal à sourire comme ses lèvres depuis qu’elle a tout perdu.
Suite à ces informations, on pourrait croire bien des choses sur la ligne rouge qui marque le dessous de ses yeux. Une ligne qui n’a rien à voir avec du maquillage et qui n’est pas que le reflet de sa tristesse. Car oui, elle est triste et les pleures peuvent facilement lui venir aux yeux sans qu‘elle ne puisse aussi bien les contrôler qu‘avant… Mais même avant cela, elle possédait ce tracé, ses larmes étant lier à son don.
Elle pleure donc, assez souvent et parfois sans raison apparente (sauf pour elle), de ce fait seules ces marques persistent. On pourrait croire que cela la défigure ou l’enlaidit, mais je dirais plus que cela ajoute davantage de sens à sa fragilité apparente.

Quand à ses cheveux..?
Et bien oui, c’est une fille, donc ses cheveux ont leur importance dans l’apparence qu’elle renvoie… Et pourtant… Certains diraient probablement qu’elle ne les a pas assez long, que plus de longueur lui donnerais davantage de féminité. Personnellement, je ne pense pas que sa coupe courte lui enlève quoi que ce soit, bien au contraire, elle souligne ainsi avec bien plus de force son long cou fin et pâle.
De plus ce genre de coupe est bien plus facile à entretenir que n’importe quelle autre, plus longe et complexe. En un rien de temps elle peut la mettre en forme et un coup de vent ne fera pas peur à une telle chevelure qui n’y verra pratiquement que du feu. De plus la finesse et la souplesse de son cheveux lui évite d’avoir trop facilement des nœuds. Avec eux, il faut juste penser au coup de peigne du matin, sinon quel éclaté après le réveil !
Leur couleur… Hum… Disons que cela se rapproche d’un roux aux reflet rosées qui est tout ce qu’il y a de plus naturel chez la jeune femme, cela je peux vous le garantir.
Ajouter à cela, je peux dire qu’elle n’a pas à les attacher, mais qu’elle possède un bijou ou plutôt une broche à cheveux qu’elle semble beaucoup aimer et dont elle ne se séparera pas si facilement. Cela ajoute une touche supplémentaire à sa tenue en peu de temps et d’effort.

Reste-t-il d’autres informations à découvrir sur son corps ? Des marques ou autres, qui sait ?
Rien de bien significatif, son corps n’a fait que vivre sa vie… Ses mains sont peut-être la partie qui rassemble le plus de marques. Dévoilant qu’elle fait un travail manuel. Alors oui, elle a quelques traces de coupures et autres, mais ce n’est vraiment pas ce qui pourrait pousser à attirer notre attention sur sa personne. Pas de tatouage, pas de marque de naissance et pratiquement pas de grain de beauté…
Le seul fait significatif et récent qu’il y a à remarquer est sans le moindre doute les quelques traces de brûlures qui persistent sur son corps suite à son évasion lors d‘un incendie. On retrouvera donc sous ses vêtement deux trois brûlure au niveau de ses bras et de ses jambes, rien de très important, mais la cicatrisation complète de telle blessure est lente. La brûlure la plus importance se trouvant au niveau de son dos… Mais même si cela a abimé son corps, elle n’en a que faire tant que cela ne la gêne pas dans sa résolution.

Un dernier mot à ajouter pour conclure ?
Non, le tour a été fait, pour en voir plus et apprécié ce corps, il ne tient qu’à vous de vous en approcher encore plus près que je ne l’ai fait jusqu’à présent. Sinon, ce qui a été dit est plus que suffisant pour la juger avec votre propre regard.




Histoire

Ne t’approche pas, contente-toi d’aimer les joyeux papillons, qu’on voit danser dans le soleil -
Ne t’approche pas, fuis le malheur !


 
Il est à moi…
Bony LysDilh'l 800731iconwyuris2

Il était une fois, un homme qui depuis longtemps avait porté son dévolu sur une jeune femme. Il déclara ce sentiment, se confessant et demandant sa main. Malheureusement pour lui, cette dernière ne semblait pas touchée autant qu’il l’aurait souhaité par sa confession. Lui répondant que le temps n’était pas encore venu pour elle. Que Kel’Chin ne lui avait pas encore donné la permission d’accéder à une telle demande.

Rejeté, il n’en était pas moins épris de la demoiselle. Et même s’il continuait sa cours auprès de la dame, il n’en restait pas moins triste dans son fond intérieur. Cependant, la fierté, le statut, tout ce qui avait fait qu’il était lui, ne lui permettait pas de montrer cette faiblesse qui était née en lui. Et prétextant un surplus de travail, il lui arrivait régulièrement de se cloitrer dans ses appartements demandant à ses domestiques de ne pas venir le déranger.

Enfin presque tout les domestiques. Une seule avait la possibilité de venir le voir. Une seule pouvait le voir telle qu’il était dans un moment de trouble. Elle était la seule à qui il se confiait, même s’il n’avait pas ce sentiment, croyant qu’il se confiait bien plus à sa bien-aimé Lirza qu’à une de ses servantes…


Comment une telle chose pouvait être possible ? C’est une question que l’on est en droit de se poser et pour la connaitre, il faut juste avoir conscience du don coulant au travers des larmes d’une servante du nom de Bony. Oui, le personnage principale de cette histoire, n’est ni la religieuse Lirza, la désiré, ni un noble de l’Akhtai du nom de Kald Thyswold qui aurai, à cette époque, facilement vendu son âme pour cette dame Lirza. Ici, il est question de celle qui se trouva entre eux, une simple servante dont la famille à toujours été au service des Thyswold et ce depuis plusieurs générations maintenant.

Au tout début, rien ne semblait lier cette servante à son maitre plus que tout autre domestique. Elle avait juste eu le privilège de le servir depuis plus longtemps que beaucoup d’autre. Lui ayant offert un réconfort certain peu après la mort de sa mère qui avait poussait le jeune homme à la prendre comme domestique personnel. Elle était donc celle qui préparait ses vêtements, lui apporter ses collations, gouter sa nourriture (au cas où elle serait empoisonné) et tout ce qu’il pouvait lui demander. Une servante dévouée comme il en existait peu dans ce monde. Si vous lui demandez, il ne saurait vous dire exactement pourquoi il a autant de confiance en une personne avec un rang aussi faible que celui de cette demoiselle pourtant quand on connait leur histoire, il n’est pas si difficile de le comprendre…

Bony LysDilh'l 585768iconwyurib2

Franchissant le seuil de sa demeure, sans mot dire, il fut évident à ses domestiques qu’il passerait la soirée enfermé dans sa chambre. Mais pour le confirmer le majordome de la maisonnée s’adressa au jeune maitre.

« - Aurions-nous le plaisir de votre présence au diner de ce soir ? Votre père devrait être présent et votre compagnie lui ferait plaisir. »

Sans arrêter sa marche vers ses quartiers, ni un regard à l‘homme qui lui parlait tout en le suivant, il s’exprima finalement.

« - J’ai à faire et je doute qu’il se montre. Ma compagnie n’étant pas celle qu’il préfère. Demandez juste à Bony de passer un peu plus tard pour m’apporter mon repas. »

« - Bien monsieur. »

Bien qu’il voulait s’isoler, ne parler à personne, et encore moins manger, il ne pouvait pas montrer sa détresse face à un autre rejet de sa dame. Il devait paraitre indifférent au sentiment qui faisait rage en lui et qui ne lui laisser aucun moment de paix depuis qu’il avait commencé à courir derrière cette religieuse au cœur si froid à son égard.

La soirée avançant, Bony fit enfin son apparition dans cette histoire, apportant avec elle un plateau pour son maitre. Frappant à la porte de la chambre du jeune Thyswold pour annoncer sa présence, elle ne tarda pas à l’ouvrit pour découvrit celui qu’elle sert, plongé dans ce qui pourrait ressemblait à un océan de paperasse. C’était un peu comme s’il essayait de se noyer dans son travail comme à chaque fois qu’il revenait d’une de ses visites auprès de sa dame.
Refermant la porte derrière elle, il ne montra aucun signe face à la présence de la jeune femme, un peu comme si elle avait toujours fait parti du décor et qu’elle n’avait aucune importance dans ce monde qui est le sien. Pourtant, alors qu’elle finissait de poser la nourriture préparée pour ce dernier, il se leva pour se diriger vers elle. La surprenant quelque peu par son approche silencieuse lorsqu’il se mit soudainement à lui adresser la parole.

« - Es-ce que ton don marche aussi avec les personnes vivantes ? »

Se retournant pour lui faire face sans pour autant lever les yeux vers son visage comme toute domestique qui respecte celui qu’elle sert, elle retourna sa question.

« - De quoi parlez-vous monsieur ? »

Il ne connaissait pas la nature particulière du pouvoir de notre jeune femme. Mais il savait une chose.

« - Ne joue pas les innocentes, je me rappelle du jour où ma mère est morte et du fait que tu m’as permis de la voir une dernière fois. »

Elle baissa encore plus la tête, ses yeux dirigeait vers le sol, elle s’en souvenait…

A cette époque, le jeune maitre avait une douzaine d’année et elle une quinzaine. Sa mère avait été découverte le matin, morte, sans doute assassiné, même si ceci resta entre les murs de la demeure et ne s’ébruita pas. Car après tout, les domestiques avaient bien trop peur de leur maitre pour détourné la version qu’il donna sur la mort de sa femme. Une mort que bon nombre croyait de son fait, mais personne n’osera jamais le dire, ni en parler, même entre eux. Mais passons ceci est l’histoire de Kald et non celle de Bony. Qui elle, inquiète pour le jeune enfant qu’il était à ce moment et qui semblait introuvable depuis leur retour de la cérémonie funéraire, ne put s’empêcher de partir à sa recherche. Malgré que le maitre lui ai dit de le laisser tranquille qu’il devait dépasser cette épreuve seul comme un homme. Oui, des mots dur pour un père… Toutefois cela n’arrêta pas la jeune domestique qui s’était déjà attaché à son jeune maitre.
Un jeune maitre qu’elle ne m’y pas bien longtemps à trouver et cela grâce au lien qui la lier à son patron et qu’elle est seule à voir. Il s’était caché au fond de la serre, le lieu de prédilection de sa défunte mère. Se retournant brusquement lorsqu’il entendit la présence proche de la demoiselle, il essaya de cacher sa tristesse et de se montrer fort. Mais il ne pouvait pas cacher à une pleurnicheuse comme elle un fait aussi évident qu’une envie de pleurer. Continuant de s’approcher, il essaya de la chasser.

« - Veuillez me laisser tranquille, je n’ai pas demandé à être déranger. »

« - Si c‘est votre désir, mon jeune maitre, je veux bien vous laisser tranquille. Mais cela veut-il dire que vous ne voulez pas du cadeau que je peux vous offrir. »

« - Un cadeau ? Quel cadeau ? »

« - Votre mère. Je peux vous offrir une dernière entrevu avec elle. »

« - Ma mère est morte c’est impossible. Ne racontez pas n’importe quoi. »

« - Cela semble peut-être impossible, mais cela ne tient qu’à vous de le désirer et je pourrais faire de ce rêve une réalité. »

Cela lui paraissait impossible pourtant, une part de lui voulait y croire comme tout enfant qu’il était.

« - Bien, je t’accord un essai. Enfin si cela n’implique pas ma mort. Car dans ce cas, je me verrais obligé de demander ta tête. »

« - Je suis à votre service, votre vie à bien trop d’importance pour que j’exige une telle extrémité. Non, je ne vous demanderai que de boire ce que je vais vous servir. »

« - Ce n’est pas du poison ? »

« - Je vous l’ai dit, votre vie n’est pas en jeu. Je boirais même avant vous si cela peu vous rassurer. »

« - Qu’il en soit ainsi, alors. »

Sortant une gourde de ses vêtements, elle versa un peu du liquide dans le creux de sa main avant de la boire et de lui montrer qu’il ne risquait rien. Puis, après un moment durant lequel la plupart des poisons aurait put agir, elle lui sourit et lui demanda de creuser ses main pour accueillir l’eau qu’elle lui offrait. Il est vrai qu’elle aurait put lui faire boire directement à la gourde, le seul problème c’est qu’ainsi, elle n’aurait put juger la quantité ingurgité. Un détail très important si elle voulait qu’il puisse voir sa mère.
Il but ce qu’elle lui offrait tout en pensant à sa mère car après tout, il suivait la folie de cette fille, juste pour celle qui lui a donné la vie. Ne la quittant pas du regard dans un premier temps. Il se dit qu’il avait finalement juste but de l’eau et se sentait quelque peu ridicule. Se sentant un peu stupide d’avoir accepter le jeu d’une servante, il s’apprêta à la congédier quand soudain, il se rendit compte que la domestique avait disparu et qu’à sa place, se trouvait sa mère. Balbutiant quelque peu, il ne savait trop quoi dire sur l’instant.

« - M… Mère… Que… Que faites-vous là ? N’êtes… N’êtes-vous pas morte ? »

« - Je suis morte, tu ne peux douter de ce fait mon fils, mais si tu fais une telle tête, il me sera difficile de reposer tranquillement. »

Bien sûr, ce n’était pas sa mère qui parler, mais Bony, qui pour l’instant semblait aux yeux du jeune garçon être sa mère disparu.

« - Mère. Est-ce vrai que c’est père qui vous à tuer ? Dites le moi et je vous vengerais. »

Posant un doigt sur les lèvres de l’enfant, elle lui imposa le silence.

« - Il n’est pas temps pour toi de connaitre la vérité, alors reste mon fils, grandit et forge toi. Surpasse ton père. Et lorsque tu seras suffisamment grand la vérité te sera révéler, jusque là deviens un homme mon fils. »

« - Oui mère, je ferais comme vous me le demandez. Mais avant d’en arrivé là… Puis-je vous faire une demande égoïste. »

« - Bien sûr. »

« - Puis-je me reposer sur vos cuisses, une dernière fois ? »

« - Oui, viens. »

Se rapprochant, il s’allongeant pour venir poser sa tête sur les cuisses de celle qui croyait être sa mère. Ressentant une chaleur humaine alors qu’il aurait cru toucher un être froid comme la mort. Mais non, c’était chaud, c’était doux… Il finit par sombrer dans un sommeil profond pour se réveiller quelques heures plus tard dans son lit, seul. Et pourtant, aussi étrange que cela lui paru, il ne se sentait plus aussi triste qu’il l’avait été.
N’en parlant à personne, il garda cette rencontre comme un précieux secret jusqu’à ce jour…


« - Je n’ai pas un tel pouvoir vous vous trompez. »

« - Tu sais bien que tu ne peux me mentir, relève la tête et redit moi que ce n’est pas en ton pouvoir de me permettre de voir un être chère. »

Plus fidèle que n’importe quelle servante, cela il en avait bien conscience après toutes ses années à ses côtés. Il savait que même son père ne pourrait pas l’avoir. Alors, prenant fermement son menton entre ses doigts, il la força à le regarder droit dans les yeux. Ainsi, elle ne lui mentirait pas.

« - Parle. Dis-moi si tu peux me permettre de voir dame Lirza. »

« - Je peux le faire si c’est-ce que vous désirez, mais je dois vous avertir que vous pourriez le regretter. Alors… voulez-vous toujours que je le fasse. »

« - Oui, je veux la voir, même si je dois sacrifier des vies pour cela. »

Cela était blessant à entendre pour la domestique comme si l’amour qu’il portait à cette femme était bien plus important que le lien de servitude qu’ils avaient.

« - Bien, mais il va falloir que vous me lâchiez. »

« - Hum… »

Il la lâcha.

« - Es-ce que je vais devoir boire la même eau que la dernière fois ? »

Libérer, elle se tourna vers la petite table qu’elle lui avait préparé pour approcher un verre avant de sortir sa gourde et de la vider entièrement dedans.

« - Je ne pense pas qu’elle aura le même goût que la première fois, mais si vous désirez voir votre dame, il va vous falloir boire tout le contenu de ce verre d’une traite. »

« - Et tu me confirmes que je pourrais la voir. »

« - Si elle est celle pour qui vous vous languissez… Oui. »

« - Comment ?... »

« - Vous savez bien que ce n’est pas le genre de détails que vous pouvez me cacher. »

« - C’est vrai. Donne. »

Prenant le verre, il le porta à ses lèvres et engloutie son contenu en quelques secondes.

« - Tu peux me laisser maintenant, j’aimerais être seul avec elle. »

« - Bien monsieur. »

S’étant détourner de la servante, il s’approcha d’une fenêtre, attendant l’arrivé de sa bien-aimé. Un être qu’il ne tarda pas à reconnaitre au travers d’un reflet. Se retournant, il la vit, là en face de lui. Non, ce ne pouvait pas être un rêve Lirza était là, elle était venu à lui. Son cœur s’emballa. La femme qu’il désirait été dans ses appartements le regardant sans mots dires.

« - Vous êtes bien silencieuse pour une invité. Que me vaut votre visite ? »

Il jouait l’indifférant, mais son être entier bouillonné.

« - N’est-ce pas vous qui m’avait demandé ? Si ce n’est pas le cas, je vais prendre congé. »

Bony qui jouait cette femme, n’était pas à l’aise dans ce rôle et préférer prendre la fuite. Seulement tout ne dépendait pas d’elle, mais de son employeur et de ce qu’il pourrait faire face à celle qui le hante depuis quelque temps déjà. S’éloignant pour rejoindre la porte de la chambre, elle fut vite rattrapée par Kald qui posa une main sur la porte pour la bloquer.

« - C’est vrai. Veuillez m’excuser, cela m’était sorti de l’esprit. Je dois avoir trop de travail en ce moment. Pouvez-vous vous retourner que je puise contempler votre visage ? »

Comment réagirait cette dame ? Elle ne la connaissait pas assez pour pouvoir répondre à cette question. De plus, elle était légèrement troubler par la passion qui semblait se dégager de son maitre à ce moment précis. Prenant une bouffée d’air, elle choisit de lui obéir car après tout, elle était née pour servir et il était difficile d’aller à l’encontre de celui qu’elle avait choisi. Et pourtant, au lieu de choisir le silence après s‘être retourné faisant dos au mur et se retrouvant face à lui, elle lui répondit.

« - N’avez pas déjà vu mon visage aujourd’hui ? Cela ne vous suffit donc pas. Si c’est là votre seule raison, je ne vois pas ce que j’ai à faire ici. »

« - Intéressant. »

Elle baissa les yeux que pouvait-il y avoir d’intéressant. Elle ne devait pas jouer correctement le rôle de cette femme, cela devenait évident. Il faut avouer aussi qu’elle n’avait pas pour habitude de lui parler de la sorte, c’était déroutant.

« - Vous semblez si vulnérable par rapport à d’habitude. Est-ce parce que nous sommes seuls dans mes appartements ? »

Levant son autre main, celle qui n’était pas contre la porte, il la glissa le long de sa joue. C’était la première fois qu’elle ressentait autant de douceur venant de lui, elle était troublée et cela se lisait sur son visage.

« - Je… Je ne vous permets pas cette familiarité. »

« - C’est étrange car il semblerait que c’est exactement ce que vous attendez de moi. Mais si vous le désiré, je n’irais pas plus loin à condition que vous me permettiez de m’endormir dans vos bras. »

Etrangement soulagé, elle ressenti aussi un peu de tristesse. Partager entre ses vrais sentiments et le fait qu’à ses yeux, elle n’était pas elle, c’était le chaos en son cœur, pourtant, elle sut ne rien montrer.

« - Si c’est votre seule demande et qu’après j’ai votre promesse que vous me laisserez partir. J’accepte. »

Comme seule réponse, il lui sourit avant de l’entraîner vers son lit. Où il put commençait à reprendre espoir pour cette femme qui le rejetez lui demandant d’être patient sans savoir si au final se serait lui ou un autre prétendant que Kel’Chin choisirait pour elle.
S’endormant apaisait, il se réveilla pourtant seul le lendemain matin, tout en espérant pouvoir croire à ce qu’il avait commencé à vivre la veille au soir. Faisant appeler Bony, cette dernière lui apporta ses vêtements. Et alors qu’il se changeait, il l’interrogea sur son don car après tout, la femme qui avait été avec lui avant qu’il s’endorme été aussi semblable que différente de celle qu’il connaissait. Que pouvait-elle lui répondre ? Que c’était normale car il s’agissait d’elle et non de sa véritable bien-aimée. Non, non, impossible, elle ne pourrait jamais lui dire la vérité de peur de le perdre pour toujours. Alors, elle essaya de faire passer cela pour une représentation inconsciente de son propre esprit. Elle était plus malléable que la vraie car il voulait qu’il en soit ainsi. C’était bien évidement un mensonge, mais c’était tous ce qu’elle trouva pour éviter de lui dire la vérité et sauver sa place à ses côtés.

Ceci fut donc la première utilisation que son maitre fit de ses dons. La première, mais non, la dernière. Car par la suite, il la demanda bien souvent. Et même si au début, ce n’était que des rencontres innocente, il finit un moment où submerger pas ses émotions, elle se laissa happer par ceux de son maitre qui fini par la posséder entièrement. Elle l’avait laissé l’avoir. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû car au final une roturière tel qu’elle ne finirait jamais par être aimé. Elle n’était que la doublure de Lirza la véritable femme qu’il aimait. Pourtant plus il possédait son corps plus elle le voulait pour elle seule. Il était à elle. Elle voulait le croire, malgré qu’il n’en ait aucune conscience et qu’il était persuadé d’avoir affaire à un rêve, un désir inconscient qu’elle, Bony, avait le pouvoir de matérialisé.

Cette relation factice dura près de trois ans avant qu’il ne reçoive une lettre de la religieuse qu’il courtiser, tout en couchant avec une autre. Une lettre qui disait qu’elle avait à lui parler qu’une réponse de leur dieu lui était parvenu et qu’elle était prête à lui donner sa réponse. Il avait du mal à y croire, mais enfin… Oui, enfin, il aurait la réponse à sa demande. Bony étant dans la confidence de cette relation, ressentit la peur de le perdre car si elle l’acceptait, elle ne l’aurait plus pour elle seule, il ne la toucherait plus car elle n’était qu’un rêve en comparaison de la vrai Lirza.

Le cœur battant, elle attendit le retour de cette entrevue avec une certaine inquiétude. Pourtant lorsqu’il fut de retour, il ne dit rien. Et elle ne saurait dire s’il était heureux ou triste. Il portait son masque même fasse à elle, ce qui était étrange. Ce qui avait put se passer la tiraillé…
Lui apportant sa collation du soir, elle s’apprêtait à le laisser tranquille quand il l’interpella avant qu‘elle ne sorte.

« - Bony, peux-tu, me laisser ton verre ce soir aussi. »

« - Vous êtes sûr que c’est une bonne idée monsieur ? »

« - Ne discutes pas mes ordres. »

« - Bien, monsieur. »

Se rapprochant du plateau qu’elle avait posé à ses côtés, elle y versa le contenu de sa gourde.

« - Sur ce je vous laisse. »

Elle passa le pas de la porte. Il but ses larmes et elle vit la couleur de leur lien changer. Si elle franchissait à nouveau cette porte, il la prendrait pour Lirza. Devait-elle aller vers lui ou non ? Elle était hésitante depuis son retour, sa façon d’agir avait été si étrange vis-à-vis d’elle. Malheureusement, elle n’eut guère le choix, car alors qu’elle s’interrogeait adossé à la porte de la chambre de son maitre, cette dernière s’ouvrir la faisant tomber contre son buste. L’entraînant avec lui, il l’a fit franchir la porte pour ensuite la refermer derrière elle et l‘enserrer dans ses bras pour ensuite glisser avec elle et se retrouver assis sur le sol de ses quartiers.

« - Ma Lirza, pourquoi es-tu si différente de la réalité ? Ta personnalité… Ton corps… »

La déshabillant, il suivait les courbes de son corps du bout de ses doigts tout en continuant à parler.

« - Sais-tu que la Lirza de ce monde à accepter ma demande. J’ai eu la permission de gouter ses lèvres de toucher ce corps que j’ai temps désiré. C’était une sensation très étrange… Elle est telle que je l’imaginais et pourtant elle n’est pas toi, elle n’est pas celle que tu es, celle qui est sensée être née de mon esprit et de mon désir. Peux-tu m’expliquer ? J’ai beau y réfléchir sous tous les angles, tu n’es pas une représentation de la Lirza que j’ai en tête et pourtant tu es là, désirable. Autant, si ce n’est plus que celle qui accepte enfin de s’offrir à moi. Alors dis-moi. Es-tu une illusion, un mirage ? Je te touche, je sens ta chaleur pourtant je doute… Resteras-tu à mes côtés si un jour, la véritable toi venait à être entièrement à moi, ou disparaitras-tu ? »

A moitié nu, les mains de Kald glissant sur son corps, elle ne pouvait pas faire comme si elle était insensible à se touché qui l’avait possédé à de nombreuse reprise. Et alors qu’elle se contenait, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir un visage rouge, mais la colère qu’elle ressentait face à ce qu’il lui disait lui permettait de garder un esprit clair.

« - Es-tu un enfant ? Ton but n’était-il pas de là posséder. Alors qu’attends-tu ? »

Le sentant proche de lui répondre, elle posa un doigt sur sa bouche.

« - Mais saches que si tu la choisis… Je t’emporterais avec moi.
Tu as joué avec le feu en voulant la posséder à travers mon corps. Ressens-tu le regret de ton geste ? Tu m’appartiens maintenant, si tu veux l’avoir, il va falloir me tuer ici et maintenant pendant que tu éprouves encore des sentiments pour moi. Sinon, je ferais tout pour briser votre relation, même si cela signifie défier Kel’Chin qui semble vouloir te voir avec elle plutôt que moi. »


Tout en disant ses mots, elle avait prit ses mains et les avait porté à son cou. S’il voulait la tuer, c’était maintenant. Car s’il la trahissait, après l’avoir fait succomber à ses charmes, elle savait qu’elle serait capable du pire, même envers l’homme qu’elle aimait au point de s’être toujours caché la vérité.

Il éclata de rire, un rire franc et directe avant de s’avancer et de l’embrasser avec une passion des plus troublante.

« - Je te veux ici et maintenant, me laisseras-tu faire ? »

« - Oui. »

Elle ne savait si cela signifier la fin, mais elle était bien incapable de lui dire non. Elle lui appartenait jusqu’à ce qu’il la trahisse. Pour cela elle en était certaine.

Leur ébat achevé, elle s’apprêta à quitter la chambre comme à chaque fois, seulement, il l’avait attaché. De la panique s’éveilla en elle. Non, s’il se réveillait, il la découvrirait, il saurait qu’elle l’avait trompé, leur lien serait brisé. Elle avait accepté de n’être aimé que comme un substitut, mais s’il ouvrait les yeux et la voyait à la place de sa bien-aimée, il la haïrait et la tuerait. Si c’était le cas, elle aurait préféré mourir en étant aimé plutôt que haï. Il fallait qu’elle se détache. Forçant tant et si bien sur les liens, elle finit par se libérer, malgré cela, elle était marqué, ses poignets fragiles n’avait put rester sans trace et les liens avait gravé sa peau fragile. Il ne fallait pas y penser, elle arriverait à lui cacher.

Au matin, son amante avait encore disparut. N’était-elle vraiment qu’illusion au finale ? Pourtant, il se rapprocha des liens, des gouttes de sang. Une illusion ne pouvait pas saigner. Sa belle de nuit était humaine, il n’avait plus qu’à la retrouver avant qu’elle ne guérisse. On tapa à la porte, ce qui le rappela à la réalité.

« - Entrez. »

Bony franchit la porte lui apportant son petit déjeuner. Ses gestes étaient moins assurés qu’à l’ordinaire, mais elle essaya de le cacher.

« - Avez-vous des préférences pour votre tenue du jour ? »

« - Non, fais-ton choix. »

« - Bien, monsieur. »

« - Attends. »

S’étant incliné, elle s’apprêtait à retourner à ses tâches lorsqu’il l’attrapa par le poignet, la retenant dans son départ. Elle esquissa une grimace qu’elle cacha tant bien que mal.

« - Es-ce que tu peux me faire boire ton breuvage ? Je veux lui parler. »

« - Je tiens à m’excuser, mais c’est impossible monsieur. Si vous voulez la revoir, il vous faudra attendre ce soir. Maintenant si vous voulez bien me lâcher que je retourne travailler. »

« - Qu’as-tu Bony ? »

« - Rien monsieur. »

Il l’attrapa avec plus de fermeté et elle ne put lui cacher plus longtemps sa douleur qu’il lu sur son visage.

« - Que t’ai-il arrivé ? »

« - Ce n’est rien, je me suis juste brûler en préparant le déjeuner de ce matin. »

« - Montre-moi. »

« - Je vous remercie de votre inquiétude, mais vous n’avez vraiment pas à vous préoccuper de moi. »

« - Depuis quand contredis tu mes ordres. Montre-moi, c’est la dernière fois que je le demande en douceur. »

Ne pouvant rien dire maintenant qu’il en avait décidé ainsi, elle se résolu à lui montrer ce qu’il voulait voir. Dévoilant sous ses manches des bandages à ses deux poignets. Des bandages qu’il vient défaire lui-même de plus en plus impatient de confirmer ce qu’il présentait.

« - Tu… Comment ? Pourquoi ? »

« - C’est vous qui me l’avez demandé. Je vous avez prévu, vous le regretterez. »

« - M’as-tu trompé tout ce temps ? »

« - Je ne vous ai jamais trompé, il n’y a que vous qui vous trompiez. Je connais mes sentiments à votre égard depuis bien longtemps. Et même en sachant que je ne peux prétendre à un retour de votre part, je me suis laissé emporter dans le rôle que vous m’avez donné. Alors sachez qu’aucun de mes propos n’était détourné qu’importe ce que vous avez vu en moi. Je préfère encore mourir de vos mains plutôt que de nier ce que j’ai vécu durant ces dernières années à vos côtés. »

« - Laisse-moi. »

Il était troublé… Pendant les jours qui suivirent, elle continua son travail à ses côtés, mais lui ne dit aucun mot. Il la laissait faire, tout en l’observant. Il avait été trompé pourtant, il ne pouvait oublier toute leur conversation et ce que sa présence avait apporté.
Ce ne fut qu’une vingtaine de jour plus tard alors que la véritable Lirza qu’il avait tant désiré venait de rentrer d’une visite à domicile qu’il agrippa à nouveau le bras de sa servante alors qu’elle était en train de lui servir un rafraichissement. Surprise, elle versa la moitié du liquide sur la table. Elle aurait put parler, mais elle ne savait quoi dire après tant de jour silencieux entre eux.

« - As-tu toujours mal ? »

Il releva ses manches dévoilant des poignets guérir, mais qui gardaient pourtant encore une légère trace d’une blessure passé.

« - Vous n’avez pas à vous inquiétez pour moi. Vous l’avez choisi, alors faites plus attention à elle où je pourrais attenter à sa vie sans problème à sa prochaine visite. »

« - Je… Puis-je te poser une question ? »

« - Vous êtes mon maitre, vous pouvez demander ce que vous voulez. »

« - Ce n’est pas en tant que maitre que je t’interroge, mais en tant qu’amant. M’as-tu toujours dit la vérité sur tes sentiments ? Serais-tu vraiment prête à tout défier pour m’avoir ? »

« - Ne vous ai-je pas déjà répondu. Vous êtes à moi et je suis à vous.
Maintenant si vous voulez bien que j’aille chercher de quoi nettoyer tout ça. »


L’attirant à lui pour la forcer à s‘assoir sur ses cuisses, il vint déposer son front sur son épaule.

« - Je t’accepte. »

« - … »

Son cœur manqua un battement, avait-elle bien entendu ce qu’il venait de dire ? Non, il ne pouvait pas, c’était impossible, il devait se jouer d’elle. Et pourtant…

« - Donne-moi quelques jours et je trouverais bien une manière pour que tu n’es pas à défier Kel’Chin pour m’avoir. »

Pour Bony la réponse été simple, il suffisait de mettre fin au jour de la religieuse. Malheureusement, elle ne pouvait pas évoquer cette possibilité, pas à Kald qui avait nourrir des sentiments envers cette femme depuis plusieurs années. Il ne pouvait pas la détester par encore, pas dans ces conditions. De plus cette solution n’était peut-être pas la plus judicieuse, surtout quand on sait de quoi leur divinité est capable. Elle pourrait prendre cet acte comme une rébellion à son égard et au final, ils ne pourraient jamais être ensemble. Bony devait donc lui accorder ce temps et lui faire confiance…

Bony LysDilh'l 585768iconwyurib2

Quelques jours plus tard…
Endormi dans sa chambre de bonne, elle avait de plus en plus de mal à respirer, elle suffoquait, toussait à tel point qu’elle se réveilla. De la fumée envahissait son petit espace, son esprit à moitié endormi essayant de mettre une logique à ce qui devait se passer. De la fumée, du mal à respirer… Le manoir prenait-il feu ? Elle se leva d’un bond, ce qui fut un peu brusque et elle du se rassoir sur le bord de son lit. Elle se sentait faible, sans doute à cause de la fumée qu’elle avait déjà respirer. Cependant, elle ne pouvait rester ici, elle devait rejoindre son maitre. Sortant de sa chambre, elle longea les murs pour l’aider à avancer jusqu’à sa destination.

Mais… Non. Ou était-il ? Il n’était pas dans ses quartiers. Était-il sortie sans venir à elle ? L’avait-il trompé ? Elle regarda autour d’elle à la recherche du fils qui les lier, mais rien, elle n’arrivait pas à retrouver leur lien. Comment cela pouvait-il être possible ? Même s’il était mort, un lien aussi fort qu’était le leur persisterait quelques temps avant de disparaitre complètement. Le lien était encore là avant qu’elle ne s’endorme. C’était impossible, tout simplement impossible. Elle était face à une situation inconnu et sur le point d’y laisser la vie, car s’il n’était plus là à quoi pouvait encore tenir sa vie. Elle n’en voulait pas sans lui.

Perdue, elle avança au cœur de la pièce prête à mourir quand soudain, son regard fut attiré par l’extérieur. Elle s’approcha de la fenêtre, observant la foule qui se formait en bas. Les domestiques, le père de Kald, les voisins et… non, elle devait divaguer. Il était là lui aussi, vivant. Comment cela pouvait-il être possible ? Il regardait la demeure brûler sans montrer le moindre désir de la rechercher. L’avait-il abandonné ? C’était illogique. Mais ce n’était rien à côté du fait qu’à ses côtés se tenait sa rival Lirza. Il l’avait trahi, c’était finalement elle qu’il avait choisi. Trahi, blessé, une colère sourde naquit en elle. Une colère qui la poussait à vivre…

Sortant de la pièce, elle essaya de quitté ce brasier. Ce ne fut pas une chose facile et elle en garde quelques brûlures, mais elle réussit à s’échapper, à survivre. Fuyant, titubant dans les rues de la ville, elle s’accrocha à la vie de toutes ses forces, de toute sa rage.

Personne de son ancienne vie sait qu’elle a survécu. Elle devait d’abord retrouver ses forces avant de revenir et se venger de cette homme qui a osez lui lâcher la main alors qu’elle lui a tout donné. Bony est consciente que ce ne sera pas facile, mais elle ne trouvera jamais la paix si elle laisse filer un acte aussi impardonnable. Qu’importe si par la suite on la tue en plein place public pour faire d’elle un exemple. Elle a encore une tâche à accomplir en ce monde.

Et donc, l’histoire actuelle de cette domestique commence dans d’autres lieux quelques mois après ce tragique événement.

Quoi ? Vous n’avez pas suffisamment d’information sur son passé ? Sa famille ? Son Totem ?
Si vous êtes si curieux pourquoi ne pas venir à elle et le lui demander vous-même.

Spoiler:
 



Behind the screen


Bony LysDilh'l 771366Minilienb
Pseudo : Bony, tout simplement…
Age : Hum… A me demander directement et personnellement si vous voulez le savoir.
Sexe : F.
Ville/Pays : En France, dans le sud-ouest.
Présence : Normalement, je passe au moins une fois par jour, sauf exception dans mon emploi du temps.
Comment avez vous connu le forum ? Tops-sites, enfin je crois, ça remonte à loin maintenant.
Code du règlement : ~VALIDE PAR PRINCE ALI♥~
On vous offre un truc à boire ? Tout dépend de ce que vous avez en réserve...
Un petit mot pour la fin ?
Euh… Je m‘excuse par avance, mais vous ne me verrez jamais sur la chatbox. J’ai une aversion complète pour cette bestiole de discussion. Désolé… J’espère que cela ne vous fera pas croire que je suis froide et antisociale, même si je dois l’être légèrement sur les bords pour refuser d’y aller. Mais ça ne m’empêche pas d’apprécier le forum et l’ambiance qui semble s’y dégager. Sinon m’y serais-je inscrite ? J’ai hâte de découvrir ce forum de l’intérieur.
Ah ! Et si je suis à côté de la plaque pour tout ce que j’ai écrit, il ne faut pas hésiter à me le dire car ça fait quelque temps que je n’ai pas rp. Je suis peut-être un peu rouillé.




_________________
Bony LysDilh'l 435498KuuteiKaikoToshifull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwanita
Messages : 258
Date d'inscription : 30/07/2013
Localisation : Sous un ciel d'étoiles~

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Livre | Matérialisation de Personnages
Age du personnage: 26 Printemps
Métier: Voyageur en quête de savoir~
Tengaar Himmel
Tengaar Himmel
Kwanita
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 21:41

"Très intéressant tout cela. Je pense pouvoir tirer quelque chose de son pouvoir"
Un bloc note à la main, Tengaar (ou plutôt le joueur derrière) notait toute informations intéressantes sur la nouvelle arrivante...

Bienvenue sur le forum~
Oui, j'ai un bon rythme de lecture. Donc rien que pour être le premier, l'age m’intéresse o/
Bienvenue parmis nous sinon~
Connaissant mon personnage, il vas être fortement intéressé par le personnage et ses larmes ; et serait parfaitement capable de les boire (avec accord de Bony) pour en voir les effets sur son propre corps.
Donc si tu cherche un compagnon d'écriture, je me propose déjà~

_________________
Tenny écrit en Royalblue
Bony LysDilh'l Tengaa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
Messages : 825
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Hibou | Illusionniste
Age du personnage: 123 ans
Métier: Membre du Conseil
Alistair Lormëne
Alistair Lormëne
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 22:08

Bienvenuuuue =D Bon, j'ai déjà lu la fiche d'identité et la partie IRL (le plus court quoi *sort*) Je me chargerai du reste demain normalement o/
Concernant le pouvoir je sens qu'on va devoir discuter peut-être un peu, mais je salue l'imagination, c'est vraiment très intéressant ! Bon, j'ai rien lu d'autre parce qu'il est tard et que voilà, mais ça m'a l'air bien intéressant tout ça '^'
T'as pas à t'excuser pour la CB, de nombreuses personnes ne viennent pas dessus, on en fait pas un drame =)
Bref, j'aimerai dire bonne chance pour ta validation, mais comme c'est moi qui vais m'en charger... je peux rien dire T_T


EDIT= Oui, eh bien en fait on tombe d'accord sur le pouvoir entre fonda, donc j'ai rien à dire finalement =)

_________________
Le prince Ali s'exprime en lightsalmon
Bony LysDilh'l 1420843199-10-1
Merci à ma fifille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
Andrew Winston
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 22:14

BIENVENUUUUE ♥ Et donc c'est Ali qui s'occupera de ta fiche demain, on a effectivement discuté du pouvoir. Belle invention en tout cas. Quant à ce que tu dis en partie hors rp, y'a pas de mal xD. Enfin, je ne crois pas que beaucoup de gens considèrent les anti-cb comme des gens froids. Ce serait assez mal avisé ! Sur ce, j'espère que le forum te plaira et que tu prendras plaisir à rp ici =).

_________________
Merci à Nono pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 541
Date d'inscription : 24/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Corbeau/la chance-malchance
Age du personnage: 23ans
Métier:
Nate A. Komaeda
Nate A. Komaeda
Citoyen
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 22:15

Bienvenue sur le forum !
Ta fiche perso... Me dit quelque chose. Si je te dis Rivi, ça te dit un truc?
On sait jamais é.é
Amuse toi bien ici !

_________________
Wouiii:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/
Apprenti érudit
Messages : 258
Date d'inscription : 02/05/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Les colliers de perles/ feu
Age du personnage: 22 ans
Métier:
Angel Radwod
Angel Radwod
Apprenti érudit
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeDim 18 Aoû - 22:19

Perso j'ai pas la foi de lire les fiches, mais j'ai lu le pouvoir et je le trouve vraiment bien trouvé. o/
La cb c'est le bien mais y'a absolument aucun soucis à ne pas y aller ! xD

Alors après tout ceci, bienvenue et amuse toi bien sur le forum. Tu verra, on est des bisounours. *baff* ♥

_________________
Bony LysDilh'l 363343Angy2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 150
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Là où vous voulez qu'elle soit.
Humeur : Dans l'attente... Prisonnière de ses émotions.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Araignée / Les larmes de liens
Age du personnage: Elle a passé 37 années à survivre...
Métier: Domestique à votre service.
Bony LysDilh'l
Bony LysDilh'l
Citoyenne
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeLun 19 Aoû - 5:06

Merci pour cet acceuil chaleureux.
Je repire. Je suis contente que mon pouvoir soit passé, merci, merci
* Dans un exces d'émotions, saute au cou de tous ceux qui ont complimenté son don. *

Tengaar => Je te réponds par mp
Corvus => Désolé, ça ne me dit rien, ça ne doit pas être moi.

_________________
Bony LysDilh'l 435498KuuteiKaikoToshifull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Messages : 155
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Husky / Passe-Muraille
Age du personnage: 26 ans
Métier: Dealer~
Silver Moonlight
Silver Moonlight
Citoyen
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeLun 19 Aoû - 5:30

-fixe la fiche-... C'est long. Hier soir j'étais trop fatiguée pour lire, pas à cette heure que je vais le faire. xD

Quoiqu'il en soit bienvenue et bonne chance pour ta validation ! "Un peu rouillé" hein êe -pan-

_________________
Bony LysDilh'l 906416SignaSilver7
Merci papa Sywen pour la sign ♥️

Parce qu'avant j'étais petit et mignon ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
Messages : 624
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Là où j'ai envie d'être~ ... Enfin ça, c'est quand je ne suis pas au bureau ou en mission. -sors-
Humeur : à faire du parapente ! ♫

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Phénix / Absorption de la chaleur ambiante
Age du personnage: 29 ans
Métier: Chef du service des renseignements de la section Wakanda
Sywen Edenhyde
Sywen Edenhyde
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeLun 19 Aoû - 6:25

Bienvenue, bienvenue !
Bon ben je vais rien dire d'original hein : ton pouvoir est original, hâte de voir ce qu'il donne en rp owo
la cb n'est pas une obligation, va XD
Et j'aime bien la tête de ton perso ** on va monter un clan des cheveux roses -vlan-
Sinon à part ça, bonne chance pour ta validation ! =D (à croire que le rp c'est comme le vélo, ça s'oublie pas -sors-)
j'espère que tu te plairas ici <3

_________________
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !"
MERCI NOTHY POUR LE KIT ♥️
Dcs : Elliane Winterheart, Mérida Faithlin. Couleur : steelblue
Bony LysDilh'l Signa_Sywen

Spoiler:
 


Section Wakanda powa ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
Messages : 825
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Hibou | Illusionniste
Age du personnage: 123 ans
Métier: Membre du Conseil
Alistair Lormëne
Alistair Lormëne
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeLun 19 Aoû - 14:42

Bon eh bien voilà j'ai tout lu o/ Première remarque : J'adore ! L'histoire se lit sans problème, et à part un léger problème de grammaire sur le passé (lier à la place de liait), c'est vraiment sympathique à lire. J'aime beaucoup le personnage de Bony, même si elle me semble encore très douce pour une femme d'Heka. Néanmoins, puisque tu l'as toi-même précisé sur ta fiche, je laisse passer ça. Bref, le caractère me va, ainsi que le physique. Je suis peut-être un peu pointilleuse, mais je pensais que tu allais insister un peu plus sur la découverte de son totem (après tout, c'est un jour assez spécial). Enfin bref, tu es libre de laisser comme ça si tu le souhaites et puisque c'est une habitante d'Heka, je peux comprendre qu'elle se fiche un peu des circonstances de découverte de son totem.

Voilà ! Au final rien à dire pour un gros pavé. J'ai beaucoup apprécié lire ta fiche et tu es VALIDEE ♥ o/
Il faut que tu ailles faire recenser ton pouvoir, ton avatar et ton totem. Tu peux ensuite commencer le rp, faire une fiche de lien et un sujet pour lister tes rp =)

EDIT = Je laisse ouvert pour une journée encore avant de déplacer pour les messages de bienvenue etc.

_________________
Le prince Ali s'exprime en lightsalmon
Bony LysDilh'l 1420843199-10-1
Merci à ma fifille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyenne
Messages : 150
Date d'inscription : 18/08/2013
Localisation : Là où vous voulez qu'elle soit.
Humeur : Dans l'attente... Prisonnière de ses émotions.

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Araignée / Les larmes de liens
Age du personnage: Elle a passé 37 années à survivre...
Métier: Domestique à votre service.
Bony LysDilh'l
Bony LysDilh'l
Citoyenne
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitimeLun 19 Aoû - 19:14

Merci, merci ! (pour l’accueil de ceux que je n'avais pas encore remercié et la validation)
Euh... Désolé, j'ai bâclé la relecture au moment de poster.
Pour ce qui est des points que tu as souligné, j'avoue que c'est juste, Bony est plus douce que la moyenne sur Heka, mais ça avait un côté amusant et on peut expliquer cela par l'environnement qui l'a vu grandir, elle n'est pas souvent sortie hors des murs de la demeure Thyswold, elle était en quelque sort la protégé du fils ou de n'importe qui d'autre dans son enfance. Donc en dehors des récent événement, on peut dire qu'elle a vécu peu de situation critique qui aurait put d'avantage l'assombrir...
En ce qui concerne la rencontre avec son totem, disons qu'après avoir écrit ce que j'avais déjà écrit, hum... J'ai commencé à réfléchir à l'intégrer dans l'histoire quand je me suis dit que ça serait une histoire à raconter le jour où elle révélerait à quelqu'un la vrai nature de son don, chose qu'elle n'a toujours pas faite. Oui, elle est méfiante de ce côté là.
Je ne sais pas si c'est très clair, mais bon, j'aime m'expliquer et si cela avait été nécessaire, j'aurais put rajouté la scène du totem.

Mais bon, voilà...

Encore merci, je file vers la suite...

_________________
Bony LysDilh'l 435498KuuteiKaikoToshifull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bony LysDilh'l   Bony LysDilh'l Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Bony LysDilh'l

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Présentations ♫ :: Présentations validées :: Citoyens-
Bony LysDilh'l 1406414697-part