Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
avatar
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Sam 13 Juil - 21:32

L'été était la saison préféré de James. Il faisait chaud et les filles laissaient apparaître la plupart des parties de leurs corps. Enfin, vous l'aurez compris facilement, pour un séducteur tel que James Ruthel c'était une saison où il pouvait se relâcher encore plus que d'habitude. Enfin ça...c'était avant.

Nous retrouvons donc notre conseiller avachis sur l'une des multiples pilles de dossiers obstruant son bureau. Je sais, je sais. Vous allez me dire c'est impossible que notre jeune conseiller travail convenablement. Mais comment aurait-il pu en faire autrement ? Les temps étaient dure et Lohendra avait perdu de sa superbe Les quatre conseillers étaient débordés et James ne pouvait en demander plus à ses seconds dont les bureaux n'étaient pas en meilleur forme que le sien à l'heure actuel. Il était là depuis trois jours...Vous imaginez ? Trois jours à son âge ?! Enfermé dans un bureau le dos défoncé et sans même prendre le temps de manger ? Le mécheux se releva pour se resservir une énième tasse de café. Puis, ce dernier s’aperçut qu'elle ne fonctionnait plus.

-Ah là...s'en est trop !

Il attrapa la machine défectueuse d'une main ferme puis ouvrit la fenêtre donnant sur le balcon. Il visa le jardinier et lui envoya l'engin brusquement alors que ce dernier n'avait rien à voir dans cette histoire. Il referma ensuite la fenêtre et s'appuya contre elle pour souffler un peu. Ses yeux se posèrent alors sur un épée à la garde serties de rubis trônant fièrement sur une étagère derrière son fauteuil. L'épée offerte par sa mère l'or de son passage à l'âge adulte. Ça ne le rajeunissait pas tout ça. James se remit donc à marcher jusqu'à son bureau en faisant tomber une partie des dossier sur son passage. Il soupira de lassitude et entrepris de ramasser tout ça. Tassant les dossiers et les rajustant sur son bureau, il mit la main sur une lettre lui étant adressé. En temps normal il l'aurait balancé dans la corbeille car les lettres banales des citoyens qui l'insultaient ne l'intéressait pas plus que ça mais là c'était différent. Le cachet présent sur la lettre était celui de Carda et donc de la ville dont il avait la charge en tant que duc influant de la citée. Il l'ouvrit donc et entreprit de la lire. Quelque secondes passèrent avant que le conseiller ne finissent pas s'exclamer:

-Ah bah putain !
..........................

Nous retrouvons James une journée plus tard installé confortablement dans sa navette personnel. Il portait un grand manteau blanc ainsi qu'un bonnet et une paire de lunette de soleil. Il avait troqué son beau blouson rouge pour celui-là qui lui tiendrait plus chaud car d'après certaine rumeur il faisait froid de l('autre coté du portail et comme vous le savez chaque rumeur prend sa source quelque part dans la réalité. Pour le voyage il s'était armé de deux pistolets et de son épée car elle prenait un peu trop la poussière à son gout...La navette en question venait de s'arrêter et il s’apprêtait à en sortir. Notre conseillé préféré se trouvait devant le portail qui était apparut récemment sur le continent. Il déscendit du véhicule de sa royal démarche dont il avait le secret et commença à donné ses directives aux quelques troupes qu'il venait d'embarquer dans cette aventure.

-L'équipe A protéger le véhicule, équipe B je veux que vous me fassiez un rapport détaillé des personnes étant entré ou sortit de cette chose durant les dernières vingt quatre heures tandis que l'équipe C interrogera les chevaliers sur les événements récent.

Les équipes se mirent donc en place car elles savaient toutes qu'il ne fallait pas contrarier notre conseiller. La raison de sa présence ici ? En fallait-il une ? Non, plus sérieusement James Ruthel était ici pour traverser le portail et retrouver deux érudits n'étant toujours pas revenu de l'autre côté. Vous allez sans doute me dire que James ne se déplaçait pas pour deux pauvres personnages lambda et qu'il avait sans doute une idée derrière la tête. Eh bien enfaîte pas spécialement... C'est juste que s'il les retrouvait les citoyens de Carda n'allait pas se rebeller contre Lohendra en pouvant ainsi compter sur elle et puis comme ça le mécheux échappait à toute cette paperasse car si la situation continuait en ce sens notre conseiller allait vite en faire une overdose. Bref, revenons en à notre histoire.
Un homme robuste, qui devait être le chef de l'escouade en charge de la surveillance du portail, vint à sa rencontre.

-Monsieur Ruthel. C'est un honneur que de vous compter parmis nous.

Le conseiller passa à côté de lui sans lui porter la moindre attention. Il n'était plus qu'à cinq mètres du portail.

-Vous ne comptez pas traverser !

-Pourquoi ? Qui es-tu pour me dire ce que je peux ou doit faire ?

Sa voix s'était élevé plus sèche qu'il ne l'aurait voulu...Il faut dire qu'il n'avait pas beaucoup dormis durant le trajet.

-Mais nous ne pouvons pas vous laissez vous y aventurer seul ! Emmenez au moins des chevaliers avec vous !

James se tourna vers le contingent de guerriers réuni autour du portail en prenant soin de retirer ses lunettes de soleil pour leurs lancer le regard meurtrier dont il avait usé de nombreuses fois.

-Qui pour une balade en territoire hostiles peuplé de démon mangeur de chaire humaine ?

Le silence se fit dans l'assemblé. Personne ne s'étant approché de lui pour traverser le portail, James en conclut qu'il allait partir seul. Enfin ça...c'est ce qu'il croyait. Un jeune blondinet s’approchât et fini par se poster à la droite de notre conseiller. Le duc passa son bras autour le l'épaule de ce dernier et lui souffla à l'oreille:

-Au moins tu vaux mieux que tout ces baltringues réunis.

Le mécheux se tourna vers le portail et ajouta avant de le traverser:

-Tu peux encore changer d'avis tu sais ?

Il traversa.

_________________

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Dim 28 Juil - 21:27

Mon ours commence à prendre de la place. Et du poids. En tout cas, c'est la conclusion à laquelle j'en suis venu ce matin, lorsqu'il m'a sauté dessus alors que j'étais encore au doux pays des songes - expression assez stupide en fait, ce qui est doux, ce sont surtout mes couvertures. Un jour il ne passera plus la porte. Pour autant, je n'ai pas envie de relâcher celui-là et d'en prendre un autre, comme j'ai pu faire avec son prédécesseur. C'est que... Je m'y suis attaché, ouais. Pas très professionnel tout ça, j'en conviens aisément. Cette réflexion m'a poursuivi jusqu'à ce que je me pointe au boulot ce matin. Là, on m'a assigné de garde vers le portail qui vient de s'ouvrir, dans les plaines gelées. Dans les plaines gelées. Je le répète, car ce sont les mots clés. Vu ce qui vit là-bas, j'ai décidé à partir de ce moment-là que l'ours n'est pas trop gros. Qu'en fait, il ne sera jamais trop gros. Quoi ? Il n'y a pas de mal à vouloir un ours géant pour se défendre, c'est cool les ours géants. Même si je n'en ai jamais vu, certes. Ce serait le premier ! Allez, ours, grandit.

Enfin, sur le chemin, dans la navette, les autres ont trouvé l'ours beaucoup trop gros. Pourquoi personne ne dit rien au type qui se balade avec un tigre adulte là-bas ? Comme en plus j'ai dû adopter le seul ours du coin qui semble comprendre le langage humain, l’animal n'a pas aimé les commentaires et est venu se réfugier dans mes jambes. C'était bien quand il était petit, ça. Maintenant, je peux encore le soulever - force brute, qu'on s'en souvienne. Mais si je fais ça, je ne vois plus rien. Mise à part la fourrure brune de la bête. C'est une chance que je ne sois pas allergique aux poils d'ours. Passons donc. Ours dans les pattes, j'ai quand même donné mes instructions ; puisque le commandant n'est pas avec nous je dois donc commander les chevaliers de Blaoria qui viennent garder cette fichue porte. Portail. Je n'ai aucune idée de ce que cela peut bien être. Je ne suis sûr que d'une chose, je n'ai pas envie de voir quoi que ce soit la franchir pour venir ici. Mais je suppose que la paix ne peut jamais être éternelle. Ce serait trop beau.

Je passe le voyage inintéressant sous silence. Sur place, nous rejoignons une autre équipe, avec un lieutenant d'une autre ville. Puisqu'il est présent depuis plus longtemps sur les lieux, je le laisse expliquer, donner les instructions et puis je le prends ensuite à part pour me tenir au courant de tout ce qui a été observé. Cette étape est rapide : rien n'a été observé. C'est une bonne, comme une mauvaise nouvelle. On n'a rien vu sortir, mais on n'a pas non plus vu revenir les gens qui y sont allés. Voilà qui donne envie. Des érudits s'affairent pourtant tout autour du portail, j'en reconnais même quelques uns qui sont connus sur toute l'île. Mais rien ne semble marcher pour le moment. Bon. Le rôle des chevaliers de toute façon est de surveiller que tout se passe bien. Vu où l'on se trouve, je ne serai pas étonné de voir surgir quelque monstre avec plein de poils et surtout de longues dents et de toutes aussi longues griffes. Alors je me concentre et la journée de travail commence.

Un certain temps est déjà passé quand finalement, quelqu'un arrive. Et ce n'est pas un monstre - fort heureusement - mais l'un des membres du Conseil. Bon sang, est-ce qu'il est inconscient ? Je sais qu'ils sont tous supers forts, tout ce que vous voulez. Mais ils sont quatre, chargés de maintenir l'île comme elle est. C'est moche à dire, mais ils ne vivent pas seulement pour eux mais aussi pour chacune des vies humaines qu'abrite cette île. Enfin. L'autre lieutenant va à la rencontre de monsieur Ruthel, ils discutent et je ne me rapproche pas pour entendre, préférant continuer à gérer les chevaliers. De toute façon, l'autre lieutenant pense sûrement comme moi. M. Ruthel devrait retourner à la capitale. En sécurité, loin d'ici.
Sauf que. Le membre du Conseil semble ignorer le chevalier gradé, marchant droit en direction du portail. Il est réellement inconscient ou bien ?

- Mais nous ne pouvons pas vous laissez vous y aventurer seul ! Emmenez au moins des chevaliers avec vous !

Je me rapproche d'eux dans l'optique d'appuyer les dires de mon collègue. Mais le conseiller s'exprime avant :

- Qui pour une balade en territoire hostiles peuplé de démon mangeur de chaire humaine ?

Silence de mort dans l'assemblée. Même les miens, je les pensais plus courageux. Ça va barder, moi je vous le dis. Mais avant, il faut que quelqu'un raisonne ce conseiller. Alors je m'avance pour me placer à ses côtés, l'ours à ma suite. Inconscience de ma part ou sens du devoir ? Eh bien en fait, j'ai surtout bon espoir de réussir à le raisonner sur les deux prochaines minutes. Celles où on ne sera pas encore trop loin du portail, même de l'autre côté, pour pouvoir revenir. Au regard de James, de toute façon, il irait tête baissée dans le portail, même si on s'y mettait à vingt sur lui. Je le sais parce qu'il fait la même tête que le général quand il a décidé quelque chose. Tous des têtes de mules, tous.

-Au moins tu vaux mieux que tout ces baltringues réunis.

Il a passé son bras autour de mon épaule et je ne commente pas, préférant jeter un regard noir aux baltringues en question. Oh que oui, quand je reviens, ça va gueuler sec. Ils vont voir.

- Tu peux encore changer d'avis tu sais ?

A cela par contre je réponds immédiatement :

- Vous aussi. Ce serait préférable.

Mais malgré tout, il finit par traverser. Alors, en ignorant le fait que je commence à avoir sérieusement peur, comme toute personne sensée, je le suis.

Je dois avouer que je m'attendais à être secoué, à voir des éclairs, je sais pas. Mais en fait rien. C'est comme passer le pas d'une porte. Et derrière, ce n'est pas très différent des plaines gelées d'où l'on vient. Est-ce la continuité, ou est-ce qu'on a juste atterri dans un endroit similaire et que la suite change ? Pourtant déjà, il y a une petite différence. D'ici, il y a des points lumineux, très faibles, au loin. Alors qu'il ne neige pas particulièrement fort et que le vent est plutôt gentil, par rapport à ce que ce genre d'endroit peu produire. S'il est semblable à celui de Dena, en tout cas. Bref, deux minutes qu'on a dit ! Je me tire de ma brève contemplation - et ça c'était pas professionnel du tout - pour m'adresser au conseiller :

- Si cet endroit est comme sur Dena, alors c'est dangereux en plus d'être inintéressant. Reconsidérez votre choix s'il vous plait.

S'il faut en venir à être beaucoup plus dur, je finirai par le faire. Pour l'instant, je reste sur mes gardes. L'ours à mes côtés - en fait je parle d'ours mais il est à mis chemin entre l'ours adulte et l'ourson - ne semble pas alerté pour le moment. C'est plutôt bon signe. On devrait réellement revenir en arrière maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Dena
Messages : 397
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Au palais probablement
Humeur : Hahaha

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Griffon/Contrôle du vent
Age du personnage: 61
Métier: Roi
avatar
Shin An'ji Denaa'ris
Roi de Dena
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Dim 28 Juil - 21:27

Le membre 'Andrew Winston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Monstres alentours' : 2


Edit : YEAH UN FAIBLE MOUAHAHAHAHAHAHA. Nous vivrons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org
Erudit
Messages : 95
Date d'inscription : 04/05/2013
Humeur : ðÐ

Feuille de route
Totem/Pouvoir:
Age du personnage:
Métier:
avatar
Eden Trees
Erudit
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Mer 21 Aoû - 5:18

Je suis un Érudit. Quel est le rôle des Érudits ? J’ai comme l’impression que beaucoup de gens l’ont oublié… Notre travail consiste à étudier, à étudier tout ce qu’il y a autour de nous, les comportements humains, la biologie, le médical, la nature, mon domaine de prédilection, la technologie… On pourrait citer pratiquement tous les domaines en fait, tout nous intéresse, et c’est un devoir pour notre ordre de percer tous les mystères qui nous entourent… Seulement voilà, des mystères, il n’y en a pas des masses dans les environs, ou plutôt plus des masses, les principaux étant déjà découverts… Alors certes, on trouve quelques choses de tant en tant, mais pas de découvertes mirobolantes qui pourraient changer le monde… Donc en sachant cela, il n’est pas difficile d’imaginer comment est-ce que nous réagirions si l’on nous apprenait la découverte d’un nouveau monde dont on ne connait rien ? Cela faisait déjà un bout de temps que je me trouvais près de cet énorme roché flottant à l’étudier, quand un monstre en surgit, inconnu de quiconque. J’ai d’ailleurs pu prendre quelques notes sur la créature en question, elles pourront m’être utile, car peu de temps après, je suis allé avec d’autres confrères et chevaliers sur la masse flottante, et nous y avons découvert une porte, enfin un portail plus précisément. Personne ne savait d’où il pouvait bien venir, enfin personne ne savait non plus d’où venait la montagne flottante, alors ce qui demeurait dessus était bien évidemment un mystère… D’après les premiers retours des chevaliers qui ont passé le portail, l’autre côté est une terre froide, désolée et inhospitalière, un peu comme ici donc, je rappelle que nous sommes dans les régions froides de Dena, là où vit mon aimée Aedale, et que l’endroit n’est clairement pas des plus accueillants de Dena… Rapidement, la consigne d’interdiction de franchir le portail fut mise en place, et se dernier gardé par un bon nombre de chevaliers qui se relayaient, une bonne partie de la garde paraîtrait-il. Puis rapidement, les excursions furent rendues possibles pour les Érudits, mais de courte durée et sous bonne garde, et cela n’empêchait pas de ne jamais revoir certains groupes d’explorateurs… Bien évidemment, je ne pouvais m’y résoudre à y aller, encadré comme tel…

 D’habitude, l’idée d’enfreindre la loi me dérange, en même temps, en tant qu’Érudit, je suis censé servir Dena et montrer l’exemple, mais c’est justement pour ça que je ne devais pas aller dans cette terre inconnue encadré par ne serait-ce un chevalier. En effet, j’utilise beaucoup mon totem pour m’ouvrir à la nature et ainsi en comprendre le maximum de choses, et pour cela j’ai besoin de calme afin de me concentrer. Des fois, je considère le pouvoir offert par ma flûte de « passif », même s’il ne l’est pas, mais il ne se déclenche pas en un claquement de doigt, enfin, en une note de flûte, mais en y mettant volonté et concentration. Cela dit, les résultats sont à la hauteur de mes espérances, et ce n’est pas pour rien que je suis pacifique, ce pouvoir me permet même de ne pas avoir à me battre, car apparemment, il émane de moi une telle paix quand je médite que cela en est apaisant, et ne donne pas envie d’avoir recours à la violence. Cela dit, je ne me risquerais pas sur cette terre inconnue sans équipement, et là je prends la totale, Arc et flèches en nombre conséquentes, tomahawk, couteaux, plus tout un matériel volumineux destiné à la survie en milieu hostile, sans être véritablement sûr qu’il pourrait m’être utile en cas de besoin, mais ce serait complètement stupide de ma part de ne pas m’en encombrer… Bon, me voici fin prêt pour cette nouvelle aventure qui pourrait bien marquer la fin de celle que je vis depuis presque trente ans maintenant, mais ça… Autant ne pas y penser ! Mon plan ? Aucun, je me mis en route avec un autre Érudit, un jeune inexpérimenté et qui pourrait bien s’être trompé de voie tellement il était nerveux et ne pensait qu’à régler les choses par la violence… Tsss… Ces jeunes… Je ne voulais pas de sa compagnie au début, puis je me suis dit que cette aventure pourrait bien lui être bénéfique, et le fait d’avoir longuement insisté sur la notion du danger de mort n’eut pour effet que de renforcer son excitation… Soit, plus on est de fous, plus on rit…

 Le portail était constamment gardé, et il fallait un laissé-passé officiel et être accompagné pour que les chevaliers de factions ne laissent passer quelqu’un. Oui bon, la possibilité de passer officiellement est écartée depuis longtemps, et il est inutile, je pense, de tenter de soudoyer les gardes, ce sont des hommes généralement fidèles et qui ne trahiraient pas pour de l’argent, surtout qu’ils en ont déjà pas mal, il faut dire qu’ils ont beaucoup de prestige et qu’ils reçoivent pas mal de cadeaux apparemment en plus de leur salaire, mais je n’irais pas vérifier maintenant si ce ne sont que des rumeurs ou non…
Après plusieurs jours passés à camper non loin du portail dans une grotte que j’avais repéré avec ma fiancée, nous avions saisi toutes les fréquences de changement de garde devant le portail, et nous avions même finit par établir un… « plan », si l’on pouvait nommer cela ainsi. En quoi consistait-il ? A foncer, et à prier que les chevaliers ne nous suivraient pas de l’autre côté à cause de la dangerosité de l’inconnu. Plan audacieux et absolument incertain, qui marcha cependant à la perfection…

 Cela faisait un bon quart d’heure que l’on marchait à une allure soutenue, avant de nous rendre à l’évidence que nous n’avions pas été suivis. Une bonne chose, très honnêtement, je ne pensais pas que ce plan pouvait marcher. Bon, c’est bien beau tout ça, mais il était temps de se mettre au travail. Carnet en main, je me mis à prendre des notes sur la région dans laquelle nous nous trouvions. Il faisait tout d’abord très froid, et nous pouvions apercevoir au loin des montagnes qui semblaient être taillées à même la glace. Sinon les alentours étaient tel qu’ils avaient été décrits, une terre désolée et inhospitalière, mais pour moi, elle était parfaite, je jubilais, le calme qui régnait ici était tellement apaisant… Rapidement je trouvai un endroit où je pourrais me concentrer tranquillement, et je l’ai trouvé, un petit coin à l’abri du vent glacé et des regards. A genoux, je calmais et contrôlais ma respiration, puis me mis à jouer de ma flûte. Aussitôt mon pouvoir se fit sentir et le monde autour de moi semblait s’ouvrir. Une merveilleuse sensation, en fait, c’est comme si je commençais à ne voir et ressentir le monde autour de moi que maintenant, tellement la sensation est puissante, et qu’avant j’étais comme aveugle, je ne m’en lasse vraiment pas, toutes ces énergies autour de moi que je peux sentir et manipuler, c’était tellement plaisant… Tellement au point de ne rien faire pendant quelques minutes si ce n’était que de capter un maximum de ces flux énergétiques autour de moi. Sauf que cela agaça pas mal mon confrère qui me disait que ce n’était pas en restant là sans bouger « à ne rien faire » que les choses avanceraient. Mouais, je ne devais pas oublier qu’il était plutôt du genre à foncer tête baissée sans réfléchir, mais je devais faire mes recherches pour l’Ordre, et pour cela je dois d’abord comprendre ce qui nous entoure, car ici, les choses sont assez différentes, nouvelles plantes, arbres, animaux, même si je voyais finalement pas mal de points communs entre cette faune et flore et celle de Dena…

- Restes calme et attends un peu tu veux, je dois finir ce que j’ai commencé, et accessoirement vérifier qu’il n’y ait pas de source d’énergie trop importante qui signifierait un potentiel monstre, tu te souviens de celui sorti du portail à Dena ? Eh bien rappels toi qu’il n’y a aucun chevalier pour nous protéger si nous nous faisons attaquer…

Mon ton était peut être un poil agacé, mais vraiment je détestais me faire interrompre en pleine méditation, c’est déjà assez compliqué malgré mon totem de garder une concentration constante, mais alors quand quelqu’un me parle à côté, c’était tout bonnement impossible… Puis cet idiot me dit alors qu’il préférait continuer seul, car d’être avec un lent comme moi allait le retarder dans ses projets, que lui aussi désirait servir les Érudits et Dena, mais qu’il préférait sa méthode, et qu’il agirait seul. Alors je rompis le pouvoir de mon totem, ouvrit les yeux, qui le virent se mettre à courir.

-Non ! Idiot ! Seul c’est bien trop dang…

Je n’eut pas le temps de finir, il utilisa son totem et devint invisible. « Merde ! » Je pris ma flûte et relança mon pouvoir afin de détecter son énergie, je la vis un instant, puis une plus imposante vint la masquer, et une créature me fonçait dessus… On aurait dit une sorte de félin, de taille plutôt modeste et assez moche, ça ne l’empêchait pas de me foncer dessus et de ne pas avoir l’air de vouloir me lécher le visage… Profitant que mon pouvoir soit utilisé, je dirigeais vers lui des énergies apaisantes afin de tenter de le calmer, je ne voulais vraiment pas le tuer… Mais rien n’y fit, je ne devais surement pas connaître assez ces créatures ou ne pas être assez calme, il continua sa course. Alors je rangeai ma flûte, et pris mon tomahawk, résigné. Mais quand il m’arriva dessus, il voulut me mettre un coup de griffes que j’esquivai, et me mordre. Seulement, ses dents étaient aussi, voir plus petite que celles d’un chien normal, pas de raisons de le tuer donc, juste le faire fuir. Alors je lui mis deux coups de pieds dans la tête histoire de le faire reculer et fonçai sur lui en criant de toutes mes forces et agitant les bras, puis donnant des coups de tomahawk dans le vide afin de lui faire peur, ce qui fonctionna assez bien puisqu’il s’enfuit. Assez peu discrète comme technique, mais elle restait selon moi pacifique…

 Je repris donc mon exploration, ramassai quelques matériaux trouvés au sol, notamment cette jolie pierre bleutée, je pensais que c’était du verre, mais après analyses, c’était plutôt une sorte de diamant, très dure comme gemme… Je n’en vis pas d’autres, alors soit on n’en trouvait pas ici et c’était un hasard, soit c’était quelque chose de vraiment rare…
Sinon je suis en train de me demander ce qui a pu se passer à Dena après notre passage en force. Si ça se trouve, un groupe est parti à notre recherche… Peste, je suis assez grand pour faire ce que je veux, et si je veux risquer ma vie dans une terre hostile et inconnue, libre à moi ! Une chose est sûre, nous aurons quelques ennuis en rentrant, enfin « nous », cela reste à voir…

 Après une bonne heure de marche, et une rencontre avec un petit animal blanc du style renard des neige, très mignon pour le coup, j’arrivais à une petite falaise laissant apercevoir un panorama impressionnant, des montagnes imposantes dont la masse m’écrasait, et bien que je pouvais les voir avant, d’ici je pouvais voir leurs bases, et elles étaient vraiment imposante. Puis d’un coup, je me baissais par reflexe, il y avait des lumières au loin, serait-ce une ville ? Il y aurait donc d’autres humains dans ces terres ! Incroyable, je devais aller à leur rencontre ! Mon envie me pousse à foncer directement sans précautions pour aller les voir, mais la prudence me dictait de faire extrêmement attention, je ne sais rien d’eux, et si cela se trouve, ils sont hostiles, peut-être même… « primitifs » ? Et il ne parlait probablement pas la même langue que nous, bref, je devrais me montrer extrêmement prudent…  Pour le coup, cette découverte me fit totalement oublier Dena et mon confrère disparu…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
avatar
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Mar 1 Oct - 17:04

La traversée du portail se fit sans rencontrer le moindre obstacle. L’effet ressentit ? Bah…le même que quand vous traversez une porte normal quoi. De l’autre côté ? De la neige à perte de vue ainsi que le jeune blond de chevaliers et…un ours ? Son totem ? Il n’avait pas remarqué ce détails avant de traversé…James était vraiment inconscient, étant obnubiler par la traversé du portail il avait envoyé balader un lieutenant et n’avait même pas pris le temps d’analyser la situation. Cela ne lui ressemblait pas même s’il était le plus grand gamin des membres de Lohendra il prenait toujours le temps d’analyser les choses. Peut-être était-il trop vieux pour ces conneries. Le jeunot le tira de sa torpeur :

-Si cet endroit est comme sur Dena, alors c'est dangereux en plus d'être inintéressant. Reconsidérez votre choix s'il vous plait.
La mine du conseiller se fit plus sombre en réponse aux dires du chevalier.

-Inintéressant hein ?

Un rire de fou furieux suivit les paroles du noble. Oula…voilà que sa démence le reprenait. D’habitude il se contrôle toujours mais en vue des circonstances il n’avait pas envie de se retenir devant une personne n’ayant même pas atteint la moitié d’un siècle. Il poursuivit cependant :

-Comme Dena ? Non mais tu es sérieux gamin ! Nous avons la possibilité d’explorer un monde qui est connecté au notre. Il faudra bien l’explorer un jour merde ! Mais ton inexpérience a eu le don de me faire rire. Il faut voir grand pour avancer. Comment se portail est-il apparut ? En as-tu une idée ? Pourrait-il en apparaitre un autre ? Ou même pire, imagines que ce portail puisse grossir au point de faire fusionner les deux mondes ? La magie n’est pas une valeur sûr le nabot ! Alors au lieu de tergiverser pour ne rien dire avançons donc ! De plus que je ne suis même pas là pour me balader mais pour retrouver quelqu’un.

Il ne mentionna pas que cela lui permettait d’échapper à un bureau bien chargé mais il aurait peut-être du car ça avait été pour lui une bonne raison de quitter la capitale. Bon, il n’était pas énervé contre le blond car il avait décidé de l’accompagner et ça montrait bien qu’il avait des organes génitaux à la différence des autres… Il s’était peut-être avancé sur certains points mais rien n’était moins sûr. Il y avait bien d’autres hypothèses possibles comme par exemple le Divin. Le tout puissant aurait-il voulu se débarrasser de l’humanité en la connectant à l’enfer ? Enfin bref, pour l’instant il fallait agir.

-En échange de ta coopération je ne dirais pas à Alistair pour les autres baltringues. Entendu ? Parfait !

Sans même prendre le temps d’écouter la réponse il s’aventura dans le désert blanc à la recherche du moindre signe de vie. Ainsi la monotonie s’installa entre eux en même temps que le silence. Pour une fois que James ne l’ouvrait pas toutes les cinq minutes ça changeait mais il était tellement ébahie parce qu’il ressentait qu’il ne trouvait pas de commentaire à faire. Il tenta d’utiliser son totem pour vérifier que la magie l’avait suivie d’un monde à l’autre et soupira de soulagement en remarquant que c’était le cas. Il ne savait pas s’il existait des êtres humains dans ce monde et le sujet l’intéressait beaucoup. Et s’il ne rencontrait que des minorités ethniques c’était toujours bon pour lui car le noble n’était pas contre l’esclavage. Bien au contraire…

HRP:
 

_________________

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   Jeu 21 Aoû - 20:00

[BONJOUR JE REPONDS PRESQUE UN AN APRES. Mais je réponds. En espérant que vous voulez toujours continuer ce rp. James, voilà mon code couleur : #66cc33]

-Inintéressant hein ?

Allons bon. Le conseil James Ruthel est connu dans toute l’île pour être une tête brûlée notoire, doublé d’une tête de mule. Lui faire entendre raison quand il a une idée derrière la tête est peine perdue.
Bien sûr, mon professionnalisme m’empêche de dire cela à voix haute. Et qu’on ne qualifie pas ça d’hypocrisie. Ce n’est que du bon sens. Chose dont manque le conseiller en cet instant. Explorer un endroit dangereux ainsi, sans protection ou presque – coucou je suis là – c’est tout bonnement inconscient.

-Comme Dena ? Non mais tu es sérieux gamin ! Nous avons la possibilité d’explorer un monde qui est connecté au notre. Il faudra bien l’explorer un jour merde ! Mais ton inexpérience a eu le don de me faire rire. Il faut voir grand pour avancer. Comment se portail est-il apparut ? En as-tu une idée ? Pourrait-il en apparaitre un autre ? Ou même pire, imagines que ce portail puisse grossir au point de faire fusionner les deux mondes ? La magie n’est pas une valeur sûr le nabot ! Alors au lieu de tergiverser pour ne rien dire avançons donc ! De plus que je ne suis même pas là pour me balader mais pour retrouver quelqu’un.

Je tique au « nabot ». Chevalier professionnel, merci bien. J’ai une seconde d’égarement pendant laquelle je caresse l’idée de le laisser là tout seul pour qu’il se fasse dévorer par un monstre des neiges géant. Mais allons. A la place je soupire, voyant bien que c’est peine perdue. J’espère maintenant qu’on ne fera pas de rencontre désagréable – à comprendre : grosse, possiblement poilue, pleine de dents, griffes, trucs tranchants et hostile, très important le hostile.
Monsieur Ruthel a tout de même dit quelque chose d’étrange à la fin de sa tirade – celle où il m’a traité de nabot, oui celle-là même – sur laquelle je demande des précisions :

- Retrouver quelqu’un ? Est-ce que vous pourriez préciser s’il vous plait ?

Un idiot – un deuxième, j’ai très envie de dire – s’est perdu ici ? Mais enfin, que pensent tous ces gens. C’est dangereux ! Et s’ils se perdent, comme c’est le cas ici, le seul moyen de les retrouver s’appelle la chance. Ou eux qui finissent par retrouver le chemin. Vraiment, quelle idée.

-En échange de ta coopération je ne dirais pas à Alistair pour les autres baltringues. Entendu ? Parfait !

Et je suppose que les baltringues sont mes collègues. Nouveau soupir. Il ne nous a pas en très haute estime, nous autres chevaliers. D’ailleurs, le voilà déjà parti sans même attendre ma réponse. Je le rattrape en quelques grosses enjambées, tandis que l’ours trottine pour réussir à suivre. Je dois lui trouver un nom. Mais avant :

- Mes collègues ne sont pas des baltringues.

Il manque un truc.

- Monsieur.

Je sais que c’est hautement contre mes principes de répondre à un supérieur, même poliment. Mais je ne peux pas le laisser faire aussi peu de cas de la chevalerie. L’honneur, c’est quelque chose.

Bref. Après ces échanges, la monotonie du voyage s’installe vite. Tout est blanc à perte de vue et le seul bruit est celui de nos pas dans la neige. Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour avoir une fourrure aussi épaisse que celle de l’ours. Et ça, je le pensais déjà sur Dena, de l’autre côté de cette porte. Pour l’instant l’endroit ressemble à Dena, même si l’atmosphère me paraît néanmoins différente. Vu qu’il n’y a rien d’autre à faire qu’ouvrir l’œil, trouvons un nom pour l’ours. Orphée, Hector, Robert, Stan, Charlie, Ted, Andrew Jr, Fred, Karl, Owen – hahaha –, Alfred, Darwin, Till, rien n’a l’air de marcher. L’ours ne réagit même pas à la tripotée de nom auxquels je pense. Non pas qu’il puisse lire dans mes pensées, mais comme on est un peu liés, j’attends un petit signe… Un éternuement, un grognement, non ? Aucune réaction. Je pense qu’on a beau être liés par le totem et la magie, on ne se comprend que lorsqu’il a faim. Ah ça, il sait se faire comprendre.
Reprenons. Charles, Will, Jack, Logan, Freddy, Felix, Aston, Koda, oh. Il a éternué ! Un gros éternument en plus. Koda. L’ours renifle. Koda ? L’ours s’arrête et s’ébroue. Kooda ? L’ours grogne après s’être ébroué. Koda. Regard dans ma direction.
Cool.
Sauf que le regard s’intensifie et je comprends que ce n’est pas moi qu’il regarde, mais au-delà. Il s’est arrêté net pour scruter au loin, dans le brouillard.
A partir d’aujourd’hui, il s’appelle Koda quand même.
Je m’arrête aussi et regarde dans la même direction que l’ours, qui se met à grogner. Son ouïe est nettement plus fine que celle des humains, de même que son odorat. Aussi, s’il s’arrête ainsi c’est qu’il pense avoir repéré quelque chose. En scrutant moi aussi quelques bonnes secondes, je deviens peu à peu persuadé qu’il y a une forme au loin dans le brouillard. Je ne saurais dire ce que c’est d’aussi loin et aussi vaguement, mais il y a définitivement quelque chose, qui semble bien s’approcher. L’ours pousse un grognement. Mon sens du devoir s’enclenche avant même que je n’y pense.

- Restez en arrière s’il vous plait, je vais aller voir de quoi il s’agit.

La seconde d’après je percute que je viens de m’adresser à James Ruthel et que mon conseil est donc tombé dans l’oreille d’un conseiller sourd – voyez un peu ce que je viens de faire là. Néanmoins je prends les devants avec l’ours, car aussi exaspérant que puisse être le chef de Lohendra, je ne me pardonnerais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit.
Même si le général Lormëne serait probablement content. J’entends souvent dire qu’ils se disputent. Quand je ne les vois pas carrément faire devant moi. Bref.
Nous nous rapprochons donc de la forme lentement. Soudain, la forme hurle. Voilà qui lève le doute quant à son identité. La seconde d’après, elle se rapproche dangereusement vite, jusqu’à ce qu’on puisse parfaitement la distinguer. Un monstre, bien évidemment. Un monstre gros comme mon ours même pas tout à fait adulte, pour tout dire. Je dégaine mon épée, prêt à le recevoir.
S’ils fonctionnent comme sur Dena, bien que je ne puisse pas trouver dans l’instant un équivalent Denien à celui-ci, il ne devrait pas être trop puissant.
Espérons en tout cas.

[Hrp : Je fais des notes hrp en haut ET en bas de mes posts, tout à fait. Je pars du principe qu’Andy n’est pas au courant que quelqu’un est paumé de l’autre côté de la porte. J’avoue que je n’ai pas eu le courage de relire les messages précédents pour savoir s’il était censé le savoir ou non.]

_________________
Merci à Nono pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier pas à Heka [PV James Ruthel, Andrew Winston et Eden Trees]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Monts glacés :: Plaines enneigées-