Le discours du roi [EVENEMENT]
RSS
RSS

Partagez
 

 Le discours du roi [EVENEMENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi de Dena
Messages : 397
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Au palais probablement
Humeur : Hahaha

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Griffon/Contrôle du vent
Age du personnage: 61
Métier: Roi
Shin An'ji Denaa'ris
Shin An'ji Denaa'ris
Roi de Dena
MessageSujet: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 25 Mai - 17:00

Un discours au-dessus du lac Nanhka


Le discours du roi [EVENEMENT] 1369500990-dgrg

Le roi était soucieux. Dernièrement, on lui avait rapporté de plus en plus d'échos de partout sur l'île. Lohendra ne plaisait pas à tous. Oh, ce n'était pas nouveau, satisfaire tout le monde est impossible. Mais certains ne se cachaient plus. Les réfractaires de toujours se contentaient de vivre reclus, donner signe de vie de temps en temps et on en entendait plus parler. Cependant, dernièrement même des habitants lambda s'y mettaient. Ils étaient loin d'être majoritaires, mais le roi - et Lohendra - a des yeux et des oreilles partout. Ce qui était petit et restreint aujourd'hui grandirait demain et après demain. Cela le peinait, lui qui aimait tant son peuple. On lui avait donc chuchoté, à mis mot, d'être prudent aujourd'hui. Parmi les milliers de personnes présentes, certains peut-être n'attendaient que le bon moment pour frapper.

La foule s'était amassée sur le pont. Il était à présent noir de monde, excepté sur une haute estrade placée pour le roi et les hauts dirigeants. Quelques centaines de bateaux tout aussi pleins avaient déposé l'ancre dans les profondeurs du lac Nanhka, et les nombreuses paires d'yeux fixaient la seule et unique personne qui ne tarderait pas à prendre la parole.

Dix huit heures cinquante neuf.

Shin s'approcha de son peuple, mettant dès lors de côté ses inquiétudes pour les reprendre à la sortie. Son sourire affichait une certaine sérénité, une certaine royauté qui lui étaient propres. Le micro quelques mètres plus loin avait été testé des vingtaines de fois, pour être certain que chacun parviendrait à l'entendre. Le discours tant attendu allait être prononcé une année encore. Cette millième année de paix.
Le roi se plaça devant le micro et tapota légèrement ce dernier pour demander le silence. Il était habillé, pour ce jour de fête, d'une sublime tunique aux tons beiges ainsi que de nombreux accessoires. Ses bras se levèrent de chaque côté de son corps pour attirer l'attention sur sa personne, puis il déclara d'un air solennel :

- Chers Deniens, je vous remercie d'être venu cette année célébrer la paix qui habite notre île depuis mille ans. Comme vous le savez, Dena est exempt de conflit grâce à l'éducation de nos plus jeunes enfants, à la foi présente dans chaque cœur ainsi qu'à la sécurité de nos grandes villes. Pour cela, je tiens à vous remercier, peu importe le statut que vous occupez. Merci de donner de la vie à cette île.

Le roi posa alors une main sur son cœur puis baissa la tête un instant, pour la relever quelques secondes plus tard, animé d'une nouvelle mélancolie. Il adorait son peuple plus que tout, et leur devait beaucoup. Il ne tarda pas à poursuivre son discours :

- C'est pourquoi je viens une fois encore, sur ce pont vieux de plusieurs milliers d'années et riche de légendes, fêter avec vous cette paix. Puissions-nous la...

Il se stoppa net dans son discours. Un fort brouhaha fut perçu par les oreilles du monarque, dans son dos. Le roi tourna vivement la tête vers la source du bruit, en même temps que la plupart des spectateurs. Le lac s'agitait. Ce lac si calme. Les sourcils se froncèrent, rendant l'atmosphère plus pesante. Une inspiration et deux lames rouillées s'extirpèrent de la profondeur du lac Nanhka, tombant aux piedx de Shin quelques mètres plus haut. Son coeur rata un battement. Des chuchotements s'élevèrent alors aussitôt, couplés à quelques cris de stupeur. Les épées, selon la légende, garantissaient la paix tant qu'elles dormaient au fond de l'eau. Cela durait depuis si longtemps que plus personne ne croyait vraiment à tout cela. Pourtant, leur présence aux pieds du roi était indiscutable.

Comment devaient-ils réagir ? Que devait faire le roi ?

Un poing se leva dans la foule, anonyme, mais attirant sur lui l'attention de ceux aux alentours.

- Les épées de la légende sont sorties ! Lohendra n'est plus capable de nous protéger ! Elle ne l'a jamais été !

D'autres réfractaires se firent entendre à leur tour, comme en écho, le bruit montant petit à petit. En l'espace de quelques secondes, l'atmosphère s'était complètement dégradée. Les quatre membres du Conseil rapatrièrent le roi en arrière pour lui éviter de se faire embarquer dans cette affreuse vague humaine. Le monarque, quand à lui, en état de choc intérieur, se maintenait pour garder son sang-froid. Il fallait vite reprendre le dessus et mettre un terme à l'agitation naissante mais déjà importante. Pour l'instant, le regard de Shin restait fixé sur les deux épées croisées sur le sol, comme une ultime prévention.


Et maintenant ...


Une prophétie vieille d'un millénaire vient d'être réalisée devant tous. Personne n'y croyait vraiment, et pourtant elle est bien là. Personne ne l'a vu venir et surtout pas Lohendra. Certains en profitent pour faire entendre leurs protestations.
Vous êtes invités à poster à la suite de ce message pour faire réagir votre personnage aux événements. C'est aussi le moment de vous placer d'un côté ou de l'autre de la société. Révolutionnaire, simple citoyen, fervent défenseur de l'esprit de Lohendra, exprimez-vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
Andrew Winston
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 25 Mai - 19:14

Quand je vois tout le monde rassemblé ici, je me demande encore pourquoi on n'a pas envoyé plus de chevaliers pour surveiller. Peut-être parce qu'en théorie, cela devrait bien se passer. Les grandes émeutes ne sont certainement pas un fait courant ici. Après tout pourquoi faire ? La plupart des gens vivent bien, ce ne sont pas ceux qui tenteront quoi que ce soit.

Le roi a pourtant à peine commencé son discours que les deux épées sortent du lac. Je croyais à la vieille légende quand j'étais gamin, quand je croyais à tout quoi. Mais les deux lames qui surgissent du fond du lac, l'expression qui a traversé le visage du roi, c'est bien réel. Allons, pour autant est-ce que c'est une raison pour croire que la légende a raison et qu'il va se passer quelque chose ? Je ne suis pas sûr. Enfin, j'aimerais ne pas y croire.

Rapidement, certains commencent à élever la voix et je réalise que j'avais tout faux tout à l'heure. Même les gens qui vivent tranquillement ne sont pas forcément contents de ce qu'ils ont. J'y penserai plus tard, je travaille pour Lohendra, ce que je dois faire est évident. J'essaie de calmer les gens autour de moi, de rassurer ceux qui n'ont rien demandé à personne et prennent peur autant des autres qui commencent à se montrer violents que de ce qu'il vient de se passer au niveau du lac.
On réfléchira au reste après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
James Ruthel
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 25 Mai - 19:40

Lohendra est l’organisation chargée de faire régner la paix, l’ordre et la justice. En échange de ces services le peuple lui doit obéissance et l’aide à maintenir l’équilibre de Dena. En ce grand jour, Lohendra et le conseil sont réunis pour célébrer la millième année de paix qui règne sur l’île. Shin An'ji Denaa'ris, roi de Dena, va prononcer son discours devant les peuples et les dirigeants du pays. Les quatre membres du conseil assistent eux aussi à ce grand moment de l’histoire.

James se tenait en retrait avec ses trois compères, quelque mètre derrière le souverain. Il était habillé d’un beau costume noir avec une cravate rouge. Avec ses cheveux blancs et ses yeux rouge cela lui donnait un air à la fois sombre et lumineux. Pourquoi ne portait-il pas son grand manteau rouge comme à son habitude ? Eh bien, Summer et Alistair avaient tous deux longuement insisté pour qu’il porte des vêtements honorables pour l’occasion et qu’il puisse ainsi représenter dignement leur ordre. Et comme vous le savez, il a bien du accepter…

Le monarque tapota le micro pour attirer l’attention de son auditoire. Une fois le peuple à l’écoute, le roi commença son récit que notre conseiller préféré écouta attentivement contrairement à ce qu’on pourrait penser.

- Chers Deniens, je vous remercie d'être venu cette année célébrer la paix qui habite notre île depuis mille ans. Comme vous le savez, Dena est exempt de conflit grâce à l'éducation de nos plus jeunes enfants, à la foi présente dans chaque cœur ainsi qu'à la sécurité de nos grandes villes. Pour cela, je tiens à vous remercier, peu importe le statut que vous occupez. Merci de donner de la vie à cette île.

Shin est bon roi qui aime son peuple plus que ses propres titres. Ainsi, lorsqu’il porta la main à son cœur, James n’en fut nullement étonné, bien au contraire. La foule l’écoutait attentivement signe de respect et cela convenait très bien à Lohendra.

- C'est pourquoi je viens une fois encore, sur ce pont vieux de plusieurs milliers d'années et riche de légendes, fêter avec vous cette paix. Puissions-nous-la...
Le souverain se stoppa net. Un bruit, provenant des fins fonds du lac se faisait entendre.


Des frissons parcoururent l’échine de James ce qui était très mauvais signe étant donné que ça ne lui arrivait jamais. Imité par le foule, le conseiller chercha l’origine du bruit et en resta bouche bée lorsqu’il les aperçues.

Deux lames rouillées s’extirpaient de l’eau, qui, habituellement calme, venait de se troubler. Les deux armes vinrent se poser aux pieds de Shin. Ce qui, de toute évidence, l’avait choqué car il ne réagissait plus. James non plus d’ailleurs mais se fut de courte durée car le grondement de la foule commençait à retentir.

- Les épées de la légende sont sorties ! Lohendra n'est plus capable de nous protéger ! Elle ne l'a jamais été !

Le poing qui venait de se lever fut bientôt imité par d’autre et la foule gronda de mécontentement .Devant l’absence de réaction du roi, Ruthel bondit pour sauver la face de Lohendra. Arrivé à la hauteur de Shin, il lui saisit violement le bras pour le sortir de ses songes.

-Votre majesté ! Nous devons rentrer à la capitale. Sir ! Je vous en prie suivez nous !

Les autres membres du conseil accoururent pour l’aider et le roi fut mis en sécurité prêt à embarquer dans l’un des nombreux bateaux qui bordait le lac. Pendant ce temps, James venait de prendre place sur l’estrade à l’endroit où se tenait le roi quelques minutes plus tôt.

-Peuple de Dena ! Nous trouverons l’origine de se présage et nous y remédierons ! Lohendra le jure devant vous. Nous allons trou...

Il ne finit pas sa phrase comme le roi avant lui mais ce fut pour une toute autre raison. L’un des révoltés venait de lancer une pierre sur le conseiller qui se le prit en pleine tête. Le sang commençait déjà à couler le l’arcade sourcilière de James. Quand il voulut saisir l’un de ses pistolets, pour tuer l’imbécile responsable de cet affront, il fut stoppé par Alistair qui lui hochait négativement la tête.

Sa colère estompée, James ordonna à ses hommes de s’emparer des épées pendant que les chevaliers tentaient de calmer les remous de la foule. Si James apportait les épées à Summer, peut être serait-elle capable de trouvé la cause de tout ceci ?

_________________
Le discours du roi [EVENEMENT] 425155SignaJames3

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti érudit
Messages : 60
Date d'inscription : 08/05/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Renard ~ L
Age du personnage: 19
Métier:
Lohan Jykell
Lohan Jykell
Apprenti érudit
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 25 Mai - 20:50

Alors tout avait bien commencé, tout s'enchaînait bien. Lohan avait emmené un livre avec un cageot de tomates qu'il comptait étudier après le discours. Il fixait l'estrade de temps à autre par de petits regards en coin montrant son intérêt toutefois distrait par ce dossier qu'il devait finir sans quoi il prendrait du retard et ça il ne le voulait surtout pas. Partagé donc entre ces deux occupations, il essayait de toujours rester attentif à ce qui se déroulait. Le cageot de tomates, il ne l'avait pas emmené pour l'occasion, non c'était un pur hasard qui ne lui faisait pas une bonne publicité. Il ne se voyait pas dire si cela tournait mal : " oui elles sont à moi, mais ce n'est pas moi qui les ai lancées". Comment dire qu'il n'était pas fautif dans l'histoire sans paraître ridicule au possible? Il se souvenait encore de ce choix si peu judicieux enfin non il n'avait pas eu le choix oui... Aussitôt qu'il vit deux épées sortirent du lac déjà bien troublé par une force légendaire... enfin d'après ce que Lohan avait lu page 156 du volume consacré à l'histoire du Lac Nanhka, il devait s'agir de...

Un homme hurla dans ses oreilles ce qui le força à se replier pour éviter une surdité quasi instantanée.. Tout en se frottant l'oreille, il réalisa qu'en plus cet home venait de faire aussitôt le lien; il l'observa. Il était plus grand que lui, non et puis il le regardait plus il se disait qu'il ne le connaissait pas. Enfin, il y avait plus grave la situation allait s'envenimer et elle n'attendit pas Lohan pour se faire à vrai dire. Par pur réflexe, il se saisit de son cageot de tomates car dans ces cas là tout était bon pour se défendre. il eut le temps de saisir l'anse, mais lorsqu'il voulut s'éloigner; il fut happer par la marée humaine qui s'avançait et fut donc forcé d'être parmi les réactionnaires sous peine d'être écrasé par ces derniers. Personnellement, il n'aimait pas cette idée qu'ils aient beaucoup de pouvoir étant un érudit, mais il réprouvait la violence. Il se saisit d'une tomate et voulut viser l'une des personnes près de l'estrade mais manqua sa cible... Bon... Hum, en situation normale il se serait éloigné mais ici il ne le pouvait pas et mieux ne le devait pas. Il sortit son arme pour se défendre contre heu.. des ennemis à déterminer. Il était contre les révolutionnaires trop vifs d'ailleurs ils avaient choisi des pierres à présent pour jeter sur les représentants, cela se gâtait vraiment... Lohan laissa ses tomates derrière lui qui furent saisies au moins s'ils s'en servaient, cela blesserait moins....


" Dégagez, je veux respirer ! " se mettait-il à ordonner au milieu d'une vague incontrôlable.

Lohan se disait que s'il utilisait trop la force, cela n'allait pas varier le ton de toute cette agitation... Il avait un peu laissé de côté cette histoire de tomates qui devenait plus présente. Des tomates volaient de partout à présent... De mieux en mieux. Si c'était cela son intervention heu... Il tenta en usant de son don d'intuition de se faufiler parmi les gens quitte à passer sous des jambes, par dessus les gens en sautant par dessus eux c'était sportif... Il voulait se saisir du fameux micro... Quelqu'un prit la parole pour apaiser les gens ce qui fit soupirer Lohan qui tourna la tête vers... une arme... Serait-ce une des épées sorties du lac, il tendit le bras vers elle dans le but de s'en assurer... Son coeur battait la chamade face à cette potentielle découverte. Comment vous dire sa réaction quand il vit des gens foncer vers lui...il écarquilla les yeux, il les aurait bien combattu mais c'était perdu d'avance autant fuir... Il jeta des regards vers la vague humaine qu'il venait de quitter et revint avec une épée... Tant pis pour la découverte, mais il comptait les calmer avec ça... Ses intentions n'étaient aucunement belliqueuses, il voulait juste qu'il voit que ce n'était qu'un objet et qu'il fallait se calmer. Rien ne justifiait tout cela... D'un coup, il constata en revenant sur ses pas... horreur il avait perdu son livre... Vu la pagaille... il redoutait un peu son état quand il le retrouverait...

" Vous avez vos raisons pour vous soulever mais CALMEZ VOUS!" se mit-il à crier avec ses mains en porte voix.

Là il se disait " je n'ai pas pris parti... est-ce une cause juste..." l'avenir le dirait surtout avec l'objet de toute cette agitation dans les mains...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeDim 26 Mai - 8:31

Je volais, regardant les milles merveilles de l'ïle depuis ses nuages... C'était magnifique, lorsque je vis... Une vague d'humain s'acharnée sur je-ne-sais-quoi sur le pont légendaire pour ses souvenirs historiques... Non ! Sur le pont, j'avais oublié qu'il y aurait le discours du roi ! D'ailleurs, depuis le haut, je pouvais deux étranges épées rouillées...

Si c'était ce que je pense, alors je comprend l'agitation du peuple... Mais de là à s'acharner ( maintenant je pouvais voir sur quoi ) sur le roi, les chevaliers et les politiciens...
Quand même ! Les politiciens, je comprenais, j'les aimais pas ceux-là ! Bon, que se passait-il d'autre... Oh ! Un homme étange qui m'étais totalement inconnu venait de s'emparer d'une des épées que les chevaliers allaient prendre... Etrange...

Une chose est sûre, tonton Jacquis va m'aider ! Lui, il en connait des légendes de l'île, il connait même les façons de contre-carré certaines dîtes " mauvaises ".
Pas de temps à perdre, je me précipitai alors en piqué verrs la dernièe épée qu'un chavalier venait de prendre dans ses mains, puis, une fois à sa hauteur, je me mis à battre fortement des ailes ce qui déstabilisa le porteur de l'épée, comme je le voulais. Puis, je m'emparrai de l'épée légendaire, juste avant de m'envoler haut dans le ciel, je me disais que je pouvais peut-être en rajouter... Oui ! Je mis ainsi quelques coups de becs dans le visage du chevalier en espérant qu'il comprenne qu'il fallait pas me suivre !

Puis je pris aussitôt mon envol avec cette épée... Si lourde ! Mais je ne devais pas la lâcher, je devais... Mais oui ! Rien de plu simple ! Encore plus simple que tonton Jacquis !

Je me mis alors au-dessus des eau troubles et profondes du lac de la légende, puis lâchai l'épée... Non ! Impossible ! Comme par... Magie, oui, comme par magie, l'épée restait en lévitation à quelques centimètres de l'eau, puis commençait à se dépalcer l'entement vers le pont... Tant pis, je me contenterais de tonton, je refis une descente en piqué vers l'épée avant qu'elle n'atteigne le pont, puis, m'en saisis de nouveau et cette fois-ci, je me dirigeai vers chez tonton qui habitait la forêt.
Mais... Pas le choix, au bout de cinq minutes de vol, l'épe devenait de plus en plus lourde, je me posai alors sur le sol verdâtre d'une plaine, loin des villes, loin de tout le grabuge qui aurait pu me rendre sourd !

Puis, pour reprendre plus rapidement mes forces, je me transformai alors en humain et m'allongeai sur le plaine, bras et jambes étendues le long de mon corps...


Dernière édition par Galf Ptérodactyle le Mar 28 Mai - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeDim 26 Mai - 19:31

Habituellement, je n’ai rien contre la foule – au contraire en fait. Après tout, je suis plutôt du genre sociable. J’aime beaucoup m’amuser et, croyez-moi, difficile de prendre du plaisir quand on est seul. Ou du moins, autant de prendre du réel plaisir lorsque nous ne sommes pas accompagnés.
Oui, habituellement.
Sauf qu’aujourd’hui, j’ai vraiment un mauvais pressentiment. Ce matin, j’ai longuement hésité ; m’habiller de mon uniforme ou pas ? Tout compte fait, me rappelant que le roi pourrait éventuellement être ciblé, j’optais pour m’exposer comme étant Chevalier, histoire d’au moins mettre en garde les plus pénibles. Je suis à Blaoria depuis près d’une semaine, pour une mission s’étant allongée et après, il a fallu que je reste pour les quelques préparatifs. J’ai essayé d’aider du mieux que je le pouvais.

Je me tiens près d’une des barrières de sécurité posées, adossée à un arbre juste à coté, les bras croisés sur ma poitrine. Je pose mon regard sur la foule et note la présence de plusieurs enfants. Ça pourrait vraiment être dangereux si quelque chose venait à se passer mal... Mais rien ne se passera mal, n’est-ce pas ?
Le roi fait alors son apparition et je me redresse, l’air évasif, le regardant pourtant intensément. Il se met à parler alors que je tends l’oreille. J’entends les chuchotements distinctement et tandis que quelques uns font de simples mais vains et stupides commentaires, d’autres parlent de Lohendra, de Dena, de sa paix légendaire. Je fronce les sourcils ; le roi se tait. Come tout le monde, mon regard passe du monarque à ce qui se passe derrière lui.
Je sens une étrange force. Une sorte d’aura.
Je perds le contrôle de mon pouvoir – allez comprendre pourquoi, je l’ignore moi-même – et me bouche les oreilles tandis que chaque son est décuplé ; je suis entièrement assourdi.
Je prends de grandes respirations avant de jurer en entendant un étrange son. Comme du métal se déposant sur le sol. Des épées ? Des épées rouillées ? Celles de la légende ? Je n’y ai jamais cru ; et pourtant.

Quelqu’un lève le poing tandis que je m’apaise, retrouvant le contrôle ; mes oreilles captent toujours aussi bien, mais elles cessé d’être des amplificateurs de sons. Ce même quelqu’un qui vient de lever le poing, je l’entends donc clairement. Trop clairement. Je l’atteins en quelques enjambées et lui enfonce brutalement mon poing dans le ventre alors qu’il s’écroule, tout rouge ; au moins comme ça, il ne rien plus rien qui me tape sur le system. Mais d’autres réagissent à ses mots et je me retrouve pris au piège ; je ne peux vraiment pas frapper tous ceux qui disent de pareilles conneries. Bien que je ne fasse pas partie de Lohendra, je travaille à leurs service et je sais qu’ils font tout pour veiller au bien de l’île. On fait tout pour y veiller, à notre paix jusque là utopique d’après l’Histoire.
Affiché en tant que Chevalier étant donné mon port de l’uniforme, beaucoup de révolutionnaires tentent de m’atteindre. Je n’ai d’yeux que pour le monarque, ébahi et abasourdi, se faisant agripper par James Ruthel, membre de Lohendra. J’ignore le brouhaha pour me concentrer sur ce qu’il lui dit. Et puis, contrant un coup de poing avec mon avant-bras, je repousse légèrement l’homme avant de fixer soudainement mon attention sur ce même James ; un bruit de caillou transcendant l’air a sifflé à mes oreilles et vient de l’atteindre et je veux voir comment il va réagir. Il dégaine son arme et s’apprête à tirer, mais Alistair l’en empêche. Je comprends alors que j’ai tout intérêt à ne pas abuser de la violence. Pourtant, vu l’imbécile qui vient de me taper dans le dos, ça va être dur. Je me tourne nerveusement vers lui en lui enfonçant mon pied dans sa cage thoracique avant de me frayer un chemin pour atteindre l’estrade. Je monte hâtivement les quelques escaliers avant de voir un oiseau – ou un truc du genre – s’emparer d’une des épées. Mais putain, c’est quoi ce bor-...

« Général, quels sont vos ordres ? »

Je parle avec agacement, car cette situation en elle-même est agaçante. Je sais qu’il va falloir calmer la foule, mais je veux des précisions ; peut-on user de la violence ou non ? Devrait-on l’éviter ou s’en servir dès que possible ? Fallait-il éloigner les civils des révolutionnaires ou laisser cela aux petits nouveaux ? Je me demande aussi s’il a l’intention de répartir des tâches en fonction des personnes. Instantanément, je pense à Oprah. Est-elle ici ? Je me le demande, mais ne m’y attarde pas ; pas le temps.
Je jette un regard derrière moi et vois plusieurs Chevaliers en train de disperser la foule ; d’autres se font attaquer. Je reçois un coup sur le dos – décidément ! – et je me retourne vivement, attrapant la branche d’arbre utilisée comme arme et tirant vivement dessus, attirant l’homme à la longue chevelure vers moi avant de le saisir par la gorge et d’y appuyer fortement, le relâchant après lui avoir encastré mon pied dans l’estomac. De toute façon, même Alistair sait que je n’ai strictement rien d’un saint et que je suis vraiment – mais alors là vraiment – très impulsif et très – non, trop – violent.
Je ne vais pas lésiner sur les moyens ; j’aime les solutions radicales qui impliquent toutes sortes de violence.
Où le roi ? En sécurité ? J’ose l’espérer.
Un mauvais pressentiment ? Sérieusement, ce n’est rien de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Erudit
Messages : 95
Date d'inscription : 04/05/2013
Humeur : ðÐ

Feuille de route
Totem/Pouvoir:
Age du personnage:
Métier:
Eden Trees
Eden Trees
Erudit
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeDim 26 Mai - 23:22

Ce n’est que tardivement que j’ai appris que je roi de Dena devait s’exprimer aujourd’hui, le résultat de mes incessants déplacements je suppose, enfin, cela ne m’a pas empêché d’y aller comme beaucoup de monde au final, et quel monde, le pont du lac Nanhka en était noir, des hommes et des femmes des quatre coins de l’île, des enfants, de toutes les classes sociales existantes, seul, en couple, en famille, entre amis etc… Pour ma part, j’y allais seul, j’aurais bien demandé à cette fille rencontrée l’autre jour dans les terres gelées, Aedale, mais j’ai préféré attendre, car je crois qu’elle m’attire de plus en plus, alors avant de la revoir, j’aimerais être sûr que je ressens quelque chose pour elle ou non, donc j’y suis allé seul, ce qui ne change pas vraiment de mes habitudes. J’entendais des conversations sur tout et n’importe quoi autour de moi, le beau temps, les jolis yeux du roi, l’inutilité des Érudits… Oui comme quoi il se disait beaucoup de choses stupides dans la foule, après chacun son point de vue, je ne juge pas, enfin pas trop.

Le moment du discours était arrivé, la foule se tut tandis que le roi Shin prenait place sur l’estrade qui avait été placée pour lui et ses proches conseillers, comme une ile de bois au milieu d’un océan de foule, et je ne compte pas tous les bateaux en contrebas, oui, le roi était encerclé par une véritable marée humaine, et il avait l’air si… exposé et vulnérable ! C’est vrai que je n’y faisais pas attention, mais il n’y avait pas beaucoup de chevaliers pour assurer la défense du souverain, et si pour une raison ou une autre le peuple décidait de l’attaquer, il serait dans une situation plus que délicate. Je ne sais pas pourquoi d’un coup je pense ça, le roi était majoritairement aimé, et la paix tient Dena depuis fort longtemps, alors il n’y a pas grand-chose à reprocher au roi, mais par précaution, je me plaçai au plus près possible de l’estrade, juste au cas où. Shin prit alors la parole.

- Chers Deniens, je vous remercie d'être venu cette année célébrer la paix qui habite notre île depuis mille ans. Comme vous le savez, Dena est exempt de conflit grâce à l'éducation de nos plus jeunes enfants, à la foi présente dans chaque cœur ainsi qu'à la sécurité de nos grandes villes. Pour cela, je tiens à vous remercier, peu importe le statut que vous occupez. Merci de donner de la vie à cette île.

Quelques applaudissements se firent entendre, rapidement interrompus quand il fut compris que le roi n’avait pas encore fini de parler. Il prenait juste quelques secondes, tête baissée et main sur le cœur, peut-être se concentrait-il, je l’ignorais. Mille ans de paix déjà, c’est incroyable, quand on connait les humains, et qu’on sait à quel point ils sont belliqueux et susceptibles, on peut se dire qu’une telle période de calme tenait du miracle, ou de la magie. Le monarque continua.

- C'est pourquoi je viens une fois encore, sur ce pont vieux de plusieurs milliers d'années et riche de légendes, fêter avec vous cette paix. Puissions-nous la...

Un grondement suivit des murmures de la foule l’interrompit, le lac… bougeait, si c’était le mot qui convenait, enfin il faut relativiser, mais il n’a plus sa torpeur habituelle, et puis je sentais une soudaine énergie qui se dégageait de lui. Puis quelque chose s’envola, et atterrit un pied de Shin, non loin de moi, donc je pus parfaitement voir deux épées, et deux secondes plus tard, je compris, les épées de la légende ! Celles qui assurent la paix tant qu’elles sont… dans l’eau… Je relevai alors la tête vers notre roi, mais il avait l’air aussi perdu que moi, aïe, pas bon signe, je ne sais pas quel poisson s’est amusé à jeter ces armes magiques hors du lac, mais ce n’était pas drôle du tout, et comme si cela ne suffisait pas, il fallait que le peuple en rajoute.

- Les épées de la légende sont sorties ! Lohendra n'est plus capable de nous protéger ! Elle ne l'a jamais été !

De quoi ? J’ai dû mal entendre ce que criait cet homme dans la foule, Lohendra n’a jamais été capable de nous protéger ? Eh ben je ne sais pas ce qu’il te faut, on a eu mille ans de paix, jamais contents ces humains… Sauf que bêtises ou non, les paroles de l’homme n’étaient que le début d’une série d’autres du même genre relayées par différentes personnes en crescendo, et puis la situation dégénéra, tout le monde avait son mot à crier, le roi lui se fit emmener par ses conseillers pour éviter d’être en danger, l’un d’entre eux tenta de calmer la foule en parlant dans le micro, mais n’obtint qu’une pierre dans la tête, et ce fut un joyeux bazar. Pour ma part, je ne pensais pas que Shin était un mauvais roi, et encore moins qu’il était responsable de ce qui venait de se passer, alors mn statut ne changerait pas, je resterais neutre, mais en désapprouvant tout soulèvement contre Lohendra. Bon sinon il était temps de sortir de cette masse compact, alors sans vraiment réfléchir, je sortis ma flûte, et joua un air qui, en utilisant ma magie, devenait apaisant pour ceux qui l’entendaient. Ainsi, je me dirigeais vers l’extrémité du pont tout en jouant, sur mon passage, les gens se calmèrent et s’écartaient, et une fois que j’étais passé et qu’ils n’entendaient plus la mélodie, ils recommençaient à crier, frapper et bousculer, tel des animaux. En levant les yeux, je vis un oiseau s’enfuir avec l’une des épées. Après un court instant de stupeur, j’hésitais à lui tirer une flèche, puis renonça, qu’il la garde s’il veut, il va se retrouver avec les habitants de Dena et Lohendra à ses trouses, il devra la rendre, pas envie de gâcher une flèche moi. Après avoir réussi à sortir de cette masse, j’allai directement à la taverne la plus proche, et pris une verre d’hydromel, je sens que les temps à venir seront plus sombres…


_________________
Le discours du roi [EVENEMENT] Tumblr_md8a896YfN1qii9kuo1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
Messages : 825
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Hibou | Illusionniste
Age du personnage: 123 ans
Métier: Membre du Conseil
Alistair Lormëne
Alistair Lormëne
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeLun 27 Mai - 17:13

La matinée avait été fort agitée. Alistair se souvenait parfaitement de toute l'animation qu'il y avait eu au palais afin de préparer le roi à son déplacement. Il fallait songer à tellement de choses : sa protection, bien évidemment, mais également l'endroit précis où il allait faire son discours, le nombre approximatif de personnes présentes et là dedans forcément le nombre de chevaliers surveillant le bon déroulement des festivités. Parlons-en. Puisque le général avait un certain nombre de choses à régler ce jour-là, il avait décidé de déléguer le nombre de chevaliers présents à son commandant, et ce en tout confiance. Bien.

Cela dit, à présent le général se trouvait à l'arrière du monarque, les mains croisées dans le dos, vêtu d'un long manteau noir par-dessus une chemise blanche fermée par une cravate noire. Et pas question de mettre un quelconque jean. Non, le pantalon tergal était de sortie, et de hautes bottes par-dessus. Alistair était un militaire avant tout, il préférait pouvoir se déplacer en tout aisance plutôt que d'apparaître muni de toutes sortes d'objets et accessoires encombrants... comme le roi par exemple.

Toujours est-il que ce dernier s'était avancé jusqu'au micro et prononçait à présent les quelques paroles qu'il ressortait probablement chaque année sous des phrases tournées d'un angle différent. C'est pourquoi, tout en tâchant de montrer son intérêt au discours, en vérité le général n'en avait presque rien à faire. Il n'était pas membre du Conseil depuis hier, et des discours il s'en était tapé une bonne vingtaine. Alistair continua à fixer le roi jusqu'à ce qu'il entende lui-même un bruit derrière lui. Le général se tourna en même temps que la plupart des autres conseillers et fixa, ébahi, les deux épées se libérer de leur prison aquatique pour tomber aux pieds du monarque. Était-ce une mauvaise blague des fameux réfractaires de l'ordre de Lohendra ? En tout cas, c'était vraiment de très mauvais goût.

Il ne fallait pas être devin pour deviner que l'ambiance allait se dégrader bien rapidement. En cent vingt deux ans, Alistair n'avait jamais vu pareil prodige, et ça n'arrangeait pas son état d'esprit. Il regarda le roi se faire morigéner par James. Le général comprenait totalement le choc dans lequel devait se trouver le monarque. Mais lui n'avait pas le temps de prendre cela au sérieux. Pas encore tout du moins. Quelques cris s'élevèrent, des paroles balancées bras levés. Comment en était-on arrivés là ? Et les exclamations ne s'arrêtèrent guère à ce point. Bientôt, ce furent des coups qui furent échangés, et James se reçu en pleine face une caillou, le faisant saigner. Pitié. En s'approchant de lui le plus rapidement possible, il stoppa le futur geste du plus jeune. Quand à lui, il évita de justesse une tomate fonçant dans sa direction et s'empêcha de prononcer l'ultime insulte du siècle. Que diable faisaient des tomates par ici ?! Ils prévoyaient vraiment de lancer des tomates sur le roi ? Mais en quelle année étions-nous ?

Doucement mais sûrement, Alistair jeta un coup d'oeil en arrière pour savoir le roi en sécurité. Tant mieux, il était la figure emblématique de Dena, il était tout à fait hors de question qu'il lui arrive quoi que ce soit, lui plus qu'à n'importe qui. Ceci fait, le général tourna alors son regard vers la gigantesque vague humaine se mouvant furieusement sur le pont. Si ça ne tenait qu'à lui, il les aurait envoyé balader un à un du haut du pont, mais ce n'était décidément pas la bonne solution. Dans les quelques perturbateurs, il y avait surtout des gens innocents. Réfléchir rapidement. Voilà la seule solution. Le regard du blond balaya les environs à la recherche d'une quelconque aide, lorsque le chevalier venu reprendre une des deux épées se fit violemment tuer par un aigle descendu du ciel d'on ne sait où pour se saisir de l'épée et partir avec cette dernière. Non mais... Le monde tournait au grand n'importe quoi. L'autre épée. Où était donc passée cette autre épée ? Probablement aux mains d'une personne lambda. Et pourtant, il fallait les récupérer, toutes les deux. Les érudits auraient à faire avec elles. Il n'y avait décidément pas assez de chevaliers pour réprimer les opposants. Et quelque part, ça ravivait un peu cette lueur perdue dans les yeux du général. Un peu d'action ?

Sans même pourtant comprendre ce qu'il se passait, Alistair vit subitement apparaître le capitaine de Carda sur l'estrade, après avoir écouté un drôle de petit air de flûte. Ça lui avait, l'espace d'un instant, mis les idées au clair. Qu'importe, il ne s'en formalisait pas plus et écouta les paroles du nouveau venu.

Les ordres. Oui les ordres. Pas beaucoup de chevaliers, deux épées à retrouver, une rébellion à mater, des gens à protéger et un roi à mettre en lieu sûr sans subir de pertes. Quel défi. Il ne fallut qu'une dizaine de secondes pour élaborer une chronologie des faits futurs. Il s'adressa directement au capitaine et lui dit :

-Que quatre chevaliers poursuivent l'aigle qui vient de s'emparer de l'épée. -Alistair se tourna un instant vers James- James, je compte sur toi pour les mener. Avec ta vitesse, cela ne devrait pas poser trop de problèmes. -Il se recentra sur Izaya- Six hommes pour protéger le roi. Ce ne sera pas suffisant mais nous manquons de monde. Je veux qu'un maximum de chevaliers fassent une chaîne humaine autour du pont et ne laissent partir que les innocents. Je préférerai une simple défense mais... s'il y a résistance, vous êtes autorisés à employer la force.

Alistair savait pertinemment qu'il y aurait de la casse. Tout ce qui comptait, c'est qu'il sorte victorieux de cette histoire. Et il ne comptait pas seulement déléguer le travail à ses subordonnés. Oh que non, tout ceci aurait été mal le connaître. C'est pourquoi, tout en prononçant ses dernières paroles, le blond se focalisa sur un groupe en bas de l'estrade. Le général serra l'amulette à son épée et usa de son don d'illusionniste pour en effrayer plus d'un et les dispatcher à travers le pont.

-Enfin, tout ceux qui sont doués de pouvoir d'illusion ou de manipulation sont autorisés à en faire usage. Les résistants sont trop groupés entre eux. Il faut les scinder pour les rendre moins efficaces. Je doute de plus qu'il y ai des meneurs. Ce sera tout, je compte sur vous capitaine.

Et tout en terminant par ces mots, le général descendit assez lentement des marches de l'estrade et vint se mêler à la foule en effervescence en évitant les coups et en en portant d'autres.

_________________
Le prince Ali s'exprime en lightsalmon
Le discours du roi [EVENEMENT] 1420843199-10-1
Merci à ma fifille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
Messages : 624
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Là où j'ai envie d'être~ ... Enfin ça, c'est quand je ne suis pas au bureau ou en mission. -sors-
Humeur : à faire du parapente ! ♫

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Phénix / Absorption de la chaleur ambiante
Age du personnage: 29 ans
Métier: Chef du service des renseignements de la section Wakanda
Sywen Edenhyde
Sywen Edenhyde
Modo | Cheffe renseignements Wakanda | Seconde de James
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeJeu 30 Mai - 22:21

Une journée sans travail se doit d'être une bonne journée bien paisible. Parce quand on ne travaille pas, on doit pouvoir profiter pleinement du grand air et du reste. À quoi cela servirait de ne pas avoir à aller au boulot, sinon à profiter du fait que pendant ce temps nous n'avons aucune responsabilité professionnelle, aucun compte à rendre aux supérieurs, aucune mission à effectuer ? C'est pour cela que Sywen détestait les imprévus quand elle ne travaillait pas. Mais seulement les imprévus qui lui pourrissaient la vie hein, les autres étaient les bienvenus. Et pourquoi diable ces imprévus ne survenaient-ils pas pendant ses heures de boulot ? Pourquoi fallait-il qu'ils viennent diminuer son précieux nombre d'heures de temps libre ? Bref, qui qu'il en soit, la demoiselle s'était levée du bon pied ce matin-là. Tout simplement parce qu'aujourd'hui était l'un de ces fameux jours sans travail. Oh cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle allait voyager comme elle aimait le faire dès que l'occasion se présentait, mais au moins elle n'avait pas à se rendre au quartier général de Lohendra aujourd'hui, on pouvait donc parler de temps libre. Et puis, qui sait, le discours du roi ne serait peut-être pas ennuyeux. Le roi Shin avait un don pour l'oratoire, l'écouter n'était en général pas déplaisant. Et quand il disait aimer ses citoyens, il le pensait vraiment. Mais assez parlé des dons de sa majesté le roi de Dena, parce que si elle ne voulait pas se retrouver à l'autre bout du pont ou, pire, sur l'un des bateaux spécialement postés sur le lac, mieux valait décoller de son petit chez-elle. Avouez tout de même que ce serait dommage d'être privée de la vue qu'offrait le séduisant monarque.

En arrivant sur les lieux, la kwanita aux cheveux roses fut comme toujours surprise par l'engouement de la population pour ce discours prononcé chaque année pour célébrer la paix qui régnait sur le continent. Certains venaient très tôt le matin et plantaient une tante pour attendre patiemment dix-neuf heures. Mais cette année c'était encore pire, il fallait bien l'admettre. Jamais le nombre d'abris temporaires n'avait été aussi élevé, de mémoire de Sy. Bah, ce n'était pas tous les jours qu'on célébrait la millième année consécutive sans qu'aucun conflit majeur n'éclate non plus. On pouvait féliciter les dirigeants et les forces de l'ordre, mais aussi l'excellente éducation que recevaient les jeunes désormais. Seuls les efforts coordonnés de toutes les institutions, de tous les pouvoirs, de tous les deniens avaient permis cet exploit. Vraiment, une telle harmonie ne pouvait que susciter l'admiration. Bon, en tant que membre de l'organisation administratrice du continent Sywen était évidemment consciente qu'il existait ça et là des petits groupes de révolutionnaires, mais on en entendait tellement peu souvent parler qu'on pouvait aisément oublier leur existence. Allant le plus près possible de l'estrade – soit à une distance assez courte tout de même –, elle rejoignit ses compatriotes déjà présents dans leur attente en observant le pont se peupler petit à petit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus assez de place pour pouvoir faire deux pas sans marcher sur un pied ou se prendre quelqu'un. De temps en temps, elle voyait une tête qui lui disait quelque chose. Ce n'était pas Eden, là-bas ? Et là, Angel peut-être ? Et plus par là, il a avait Izaya dans sa tenue de chevalier.

Vers 18H50, elle arrêta de se dévisser la nuque en observant la foule pour reporter son attention sur l'estrade. Le roi ainsi que les quatre conseillers, dont son patron James Ruthel, y étaient installés. Un peu moins de neuf minutes plus tard, Shin s'avança pour prendre la parole, démontrant une fois de plus son don pour les discours. Malheureusement il devait être interrompu rapidement par... Des épées. Celles d'émeutiers, celles de gardes devenus fous ? Non, pas du tout. Ouvrant grand les yeux après se les être frottés, notre jeune membre de Lohendra suivit les deux lames tellement rouillées qu'on se demandait pourquoi elles ne s'effritaient ou ne se brisaient pas se poser près des hauts dirigeants. Heu, voyons voir... Si sa mémoire n'avait pas supprimé tout ce qui touchait aux légendes et servait à quelque chose, il paraissait que tant que les épées dormaient sans faire de vague – c'est le cas de le dire – au fond du lac Nanhka, la paix serait garantie. Et, toujours si sa mémoire était une valeur sûre, quand Fen lui avait raconté cette histoire à dormir debout, il avait ajouté sur un ton fait pour effrayer les gosses « méfiez-vous, le jour où elles sortiront le monde sombrera de nouveau dans la guerre, le chaos et la misère ! ». Depuis toute petite elle n'avait jamais vraiment cru que deux vieux objets tranchants rouillés et certainement couverts de vase et de tout ce qui peut traîner au fond d'un lac puissent réellement préserver l'harmonie des terres de Dena, mais son nounou était tout de même assez bon narrateur pour l'effrayer un peu avec ce conte. Bon, supposons que ce soit vrai... Dans ce cas, une belle galère était en vue. Elle l'était même si la légende n'était qu'un tissu de mensonges d'ailleurs, parce que tant que la population y croyait, dans les deux cas, la suite des événements serait la même. Et si la population croyait que la paix n'allait pas durer plus longtemps (donc que Lohendra était tombée dans les bas-fonds et n'était plus qu'une vieille organisation inutile et incompétente, de quoi vexer un peu l'Edenhyde), elle allait s'insurger en disant qu'il était temps de renverser le gouvernement, avant que les temps sombres n'arrivent – ou du moins, suivrait ceux assez idiots pour crier ça sur tous les toits.

Donc, pour résumer, ce qui allait suivre n'allait pas être beau à voir. Pourquoi diable fallait-il toujours que les événements indésirés surviennent pendant les jours de repos ?

Le poing qui se leva ensuite en l'air, suivi de près par une voix forte, confirma sa théorie et ses craintes. D'autres personnes visiblement mécontentes de l'horrible traitement que leur infligeait les autorités (hahem) suivirent le premier à s'être manifesté, criant chacun leur tour qu'il était temps de se défaire de la tyrannie de Lohendra ou un truc qui y ressemblait. On croirait presque qu'ils meurent de faim et se font agresser tous les jours... Affaissant les épaules en lâchant un soupir d'exaspération devant cette situation qui semblait incontrôlable, Sywen ne put s'empêcher de lâcher un « crétin ! » à voix basse. Non mais sérieusement, il pensait que provoquer une révolte de cette manière allait garantir la paix ? Si oui alors il méritait amplement qu'on le traite de crétin, c'était même gentil. S'il avait vraiment quelque chose à dire, qu'il aille donc sur l'estrade et demande l'attention générale en gardant un semblant de calme, ce serait certainement plus efficace que l'émeute. Bref, penser ainsi n'allait pas arrêter les insurgés, qui semblaient de plus en plus nombreux au fil des secondes. Mais que faire ? Une simple femme ne pouvait pas espérer pouvoir couvrir les voix d'une centaine de personnes... A moins que... Se tournant vivement vers le micro dont le roi avait été écarté peu de temps auparavant, elle eut le plaisir de constater que son chef avait eu la même idée... Puis le vit se faire refouler avec violence. Soit, c'était à son tour d'essayer alors. Mais la demoiselle n'avait fait qu'un pas quand deux hommes, un pro et un anti Lohendra qui se battaient, se mirent sur sa route. Sans prendre le temps de réfléchir (d'une parce que dans une mêlée on ne réfléchit pas, de deux parce que sur le moment taper quelqu'un lui faisait trop plaisir alors deux personnes c'était inespéré), elle attrapa leurs têtes pour les faire se heurter avec violence. Voilà un duo qui ne casserait plus les pieds de son monde pendant un moment. Satisfaite, la femme aux cheveux roses décida de devenir invisible pour continuer sa route, jouant des coudes et passant à tabac ceux qui ne voulaient pas bouger.

Elle bénit le ciel d'avoir obtenu une place près de l'estrade quand elle y parvint enfin et s'y hissa avant de redevenir visible, juste au moment où un homme près duquel se tenait Izaya et que Sywen identifia d'après ce qu'elle savait comme le général des chevaliers annonçait que les illusionnistes et les manipulateurs avaient le droit de faire usage de leurs pouvoirs. Mhh, il ne lui en voudrait pas d'avoir eu recours au sien... Si ? Regardant pendant un court instant le général, elle porta ensuite son attention sur son ami capitaine (qui ne devait pas apprécier cette cohue puisque son don amplifiait l'audition) pour le gratifier d'un regard qui montrait clairement que tout cela l'énervait, puis tourna les talons et avança vers son objectif en évitant les projectiles divers et variés qui fusaient avant de s'emparer du micro et de s'éclaircir la gorge.

-Votre attention !

Non, même pas de « s'il-vous-plaît ». Sa voix était forte et distincte. Ils allaient l'écouter, point barre. Sywen attendit que le brouhaha s'estompe un peu avant de reprendre la parole, toujours équipée du micro.

-Au lieu de vous battre, venez donc prendre ma place et exposer vos points de vue !

Voilà qui était dit. Et encore, elle s'était retenue de les injurier purement et simplement – ce qui n'aurait servi qu'à s'attirer leurs foudres. C'est vrai quoi, s'ils s'engueulent comme du poisson pourri c'est qu'ils ont des choses à dire, mais bizarrement, aucun n'a pensé à se faire entendre mieux que les autres – enfin si, le blond pas loin, mais il n'y est pas allé avec assez de force. Posant ses mains sur ses hanches, la jeune femme parcourut l'intégralité de la foule d'un regard acerbe et sévère. Qu'ils attendent le déluge pendant qu'ils y étaient ! Bon sang qu'ils étaient mous dès qu'il s'agissait de monter prendre la parole devant tout le monde... A croire qu'ils avaient besoin d'un exemple à suivre ! Eh bien dans ce cas, elle se dévouait gentiment. Ou presque. N'attendez pas d'elle que son ton soit aimable alors que la situation l'énerve au plus haut point quand même.

-Personnellement, je trouve que vous vous portez bien avec Lohendra aux commandes. Assez bien pour vous taper dessus en tout cas.

Vlan, en espérant que cela allait les réveiller. Et puis il ne fallait pas exagérer franchement, Lohendra dirigeait très bien le continent et protégeait ses habitants et les cultures du mieux possible. Sur ce, Sywen croisa les bras sur sa poitrine et fit quelques pas en arrière pour signifier que la place était libre.

_________________
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !"
MERCI NOTHY POUR LE KIT ♥️
Dcs : Elliane Winterheart, Mérida Faithlin. Couleur : steelblue
Le discours du roi [EVENEMENT] Signa_Sywen

Spoiler:
 


Section Wakanda powa ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
James Ruthel
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeVen 31 Mai - 18:47

James supervisait ses hommes. Il venait d’ordonner la récupération des épées de la légende pour ensuite les apporter aux érudits de Lohendra afin qu’ils puissent les analyser en détails. Alistair se tenait toujours à ses côtés échappant de justesse à une tomate. Mille ans ! Mille ans de paie et c’est comme ça qu’on les en remerciait ! Quelle ingratitude ! Le conseiller porta un doigt à la plaie, que lui avait infligée le caillou quelques secondes plus tôt, porta son index à sa bouche léchant le sang dont il venait de s’imprégner. Déjà, le chef de la section Wakanda analysait la situation sous divers angles. Un chevalier venait de s’emparer d’une des deux épées tandis que l’autre était entre les mains d’un parfait inconnu. James allait ordonner qu’on lui ramène l’épée mais un rapace surgit d’on ne sait où et s’empara de l’épée sous les yeux du pauvre chevalier qui venait de se prendre un coup de bec.

-Mais quel incapable celui-là !

L’aigle avait déjà repris son envole et personne ne put intervenir pour s’emparer de l’épée. James recommençait à s’énerver mais d’un autre côté cela mettais un peu d’action et il adorait ça. Le capitaine de Carda apparut alors devant les conseillers. Il s’adressa à Alistair qui réfléchit quelque secondes. Si James bénéficiait d’un esprit d’analyse exceptionnel cela ne voulait pas dire que d’autre conseiller n’était pas doué dans ce domaine.

-Que quatre chevaliers poursuivent l'aigle qui vient de s'emparer de l'épée. - Le général se tourna un instant vers James. - James, je compte sur toi pour les mener. Avec ta vitesse, cela ne devrait pas poser trop de problèmes.

Il n’écoutait déjà plus les remarques de son ainée. De quel droit Alistair se permettait de lui donner des ordres ? Ils étaient bon amis mais quelque fois fallait pas abuser quoi ! Cependant notre jeune conseiller ne contesta pas sa décision. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas agis et cela lui manquait. Il allait profiter de cette occasion pour se défouler.

L’époque où il était chevalier lui manquait un peu parfois. Mais bon que voulez-vous, le temps passe vite pour de simple mortel.

-Que les quatre chevaliers sous mon commandement poursuivent l’aigle ! Je vous rejoins dans un instant.

Pourquoi ne pas partir tout de suite ? Eh bien il devait réfléchir. Voyons voir. Un aigle qui attaque un troupeau d’homme et qui s’empare d’une épée ce n’était pas commun. De toute évidence il s’agissait d’un Kwanita qui connaissait la valeur de la relique volé. En l’espace d’une minute il venait d’analyser la situation. Il était vraiment le meilleur dans ce domaine et comptais le rester. Bon, il était temps pour lui de partir à la poursuite de cet oiseau de malheur.

Il allait se mettre en marche quand il aperçut Edenhyde s’approcher du micro. James esquissa un sourire. Arriverait-elle là où il avait échoué ?

-Votre attention !

Vlan ! Ça c’est fait ! Aucune formule de politesse, rien. Mais étrangement les plaintes de la foule commençaient à s’estomper.

-Au lieu de vous battre, venez donc prendre ma place et exposer vos points de vue !
Euh…mais James ne voulait pas entendre le point de vu de ces chiens galeux ! S’il aurait pu, il aurait plutôt ordonné qu’on les empale vivant.

-Personnellement, je trouve que vous vous portez bien avec Lohendra aux commandes. Assez bien pour vous taper dessus en tout cas.

Bon sur ce point ils étaient d’accord. James regarda sa montre et remarqua que le temps passait trop vite. Il devait encore rattraper le mystérieux Kwanita volant.

Le conseiller dénoua son nœud de cravate et se débarrassa de sa veste noire qu’il jeta au loin.

-En route.

James prit en main ses deux pistolets qu’il venait d’extirper de sa veste et se mit à courir. En quelque secondes il était déjà en dehors du pont et suivait la direction de l’aigle. Au bout d’une minute, il rattrapa les chevaliers qui se tenaient sur une butte un peu avant la plaine. Un individu louche était allongé sur la plaine une épée rouillé à ses pieds. Les diductions de James étaient donc exactes. Il s’agissait bien là d’un Kwanita. Les hommes d’Alistair attendaient apparemment ses ordres.

-Je vais m’emparer de l’épée. Quand à vous, tuez-moi cette énergumène !

Les chevaliers n’avaient pas l’air enchanté par cette idée mais James ne reculerait devant rien pour accomplir son objectif. Il n’échouerait pas !

_________________
Le discours du roi [EVENEMENT] 425155SignaJames3

Section Wakanda Powaaa:
 


Dernière édition par James Ruthel le Sam 8 Juin - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeVen 31 Mai - 19:45

Le ciel était bleu et clément aujourd'hui... C'était si calme, et pourtant, le peuple Denien était en colère, au bord d'une nouvelle guerre... Mais c'était calme et paisible, les mouettes blanches volaient dans les airs sous la légère et douce brise que si peu de personne profitait. C'était l'un des plaisirs de la vie auquel l'on ne profitait pas assez.

L'épée rouillée et légendaire traînait à mes pieds comme une vulgaire branche, elle était si insignifiante et pourtant si belle. Je la pris tranquillement dans mes mains, elle était relativement légère et facilement maniable. Sortant un couteau de ma poche, je commençai à enlever la moisissure qui la rendait laide. Puis avec un produit spécial donné par tonton Jacquis il y a deux semaines, j'enlevai la rouille qui la vieillissait. Malgré cela, on pouvait la reconnaître à des kilomètres, comme si tout le monde la connaissait, comme si elle était l'épée de tout le monde... Ainsi, je la reposai à mes pieds, puis je me rallongeai.

Le silence et le calme qui régnait en maître absolu autour de moi me permirent de sentir le sol vibrer, quelqu'un arrivait, et pas tout seul... Regardant toujours le ciel, j'ignorais les nouveaux arrivants...

-Je vais m’emparer de l’épée. Quand à vous, tuez-moi cette énergumène !

A entendre cet ordre, j'en conclus rapidement qu'il s'agissait sans doute d'un de ces foutus politiciens à ma recherche avec quelques chevaliers. Tournant la tête dans leur direction, je pus les dévisager, toujours allonger sur l'herbe verdoyante. Je ne m'inquiétait pas, ils ne me faisaient pas peur, du moins, tant qu'ils ne venaient pas vers moi.

-Laissez-moi finir ma sieste et revenez après, vous pliez et détruisez l'herbe magnifique sur laquelle vos morceaux de ferrailles inutiles traînent, dégagez bande d'idiots !

Ma réponse à leurs égard n'avait réussi qu'à énerver les chevaliers, ma foi, j'avais quatorze ans de maniement d'épée, mais eux, avaient eu des entraînements plutôt dur, mieux vaut éviter la bataille.

Ils arrivaient l'épée et le bouclier à la main, je commençais alors à m'inquiéter...Je levais le dos rapidement, les regardais un instant, puis je me transformai en aigle, pris l'épée dans mes serres, et, assez rapidement, pris de l'altitude, environ cinq mètres au dessus d'eux.

Je dévisageais alors le politicien oubliant complétement les chevalier devenu inutiles. Il avait deux pistolets en main, il devait être fort, il pouvait sans doute me descendre en quelques instants. Mais je n'avais aucune envie de me faire plumer moi ! Je lui adressai alors la parole...

-Je vais t'expliquer, oui, je peux te tutoyer ? Oh pis merde, je fais ce qu'il me plaît. Alors, avant toute chose, me tire pas dessus pigé ? J'ai pris cette épée, car figure-toi qu'il y ait peu de chance que les érudits puissent vous aider. Je parle des érudits parce que, je pense que c'est le premier lieu où vous enverrez les épées, je me trompe ? Donc, j'ai pris cette épée car mon oncle Jacquis connait de nombreuses légendes, et figure-toi, que c'est l'un des rares habitants de l'île qui était érudit à avoir su les quitter pour s'isolé, car celui-ci sait contrecarré des légendes, pas beaucoup, mais c'est déjà ça, si la légendes des épées est vraie, alors la guerre va bientôt éclatée, et ça, il faut absolument l'éviter, je pense que tu me suis ? Donc, si tu as bien compris ces explications, tu dois me comprendre, il faut absolument que j'aille apporter l'épée chez mon oncle en espérant qu'il puisse faire quelque chose. En aucun cas, je ne veux me les approprier ou les vendre, détrompe-toi si tu pensais à cela. Bon maintenant, c'est toi qui décides, ou tu me laisses l'épée et tu m'accompagnes chez mon oncle et une fois qu'il nous aura aidé ou non je te redonne l'épée, ou tu me la prends, et tu déclenches une guerre civile et militaire catastrophique qui changera à coup sûr, notre île à jamais, le sort d'un peuple entier se retrouve désormais entre tes mains, à toi de choisir...

Je ne mentais pas dans toutes ces paroles, le sort de l'île reposait réellement entre ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 1 Juin - 17:43

Assister à un discours barbant n’avait jamais fait parti de ses priorités, mais comme tous les autres capitaines elle avait été conviée à venir et cela était très mal vu de dire non au roi. Elle soupçonnait l’événement de n’être qu’un moyen de rassurer le peuple et de s’assurer de l’allégeance de certaines personnes mais quand bien même cela aurait été vrai, cela n’avait pas d’importance. Elle était enchantée à l’idée de rencontrer enfin le général dont elle avait entendu parler pendant si longtemps, mais pas assez pour se presser et arriver à l’heure au discours. Absence de ponctualité quand tu nous tiens.

Quoi qu’il en soit, elle regretta aussitôt d’avoir tant ménagé sa monture, car apparemment, il s’en était passé des choses durant son absence. D’après ce qu’elle avait pu comprendre des bribes de conversation saisit ça et là : les fameuses épées avaient jaillit de l’eau et maintenant, pour une raison inexpliquée, bon nombre de citoyen voulait la peau du roi.

Décidemment, pourquoi le monde était-il peuplé d’abruti ? Quand bien même elle aurait aimé en faire une espèce en voie de disparition, elle se contenta d’assommer où de blesser sans gravités les manifestants un peu trop virulent à son encontre tandis qu’elle se frayer un chemin en direction de l’estrade.

Elle arriva juste à temps pour entendre les ordres du général, bien que ce dernier lui tourne le dos, elle lui répondit d’une voix claire et assurée, se tenant bien droite et le regard pétillant de fierté.
« Bien, général. »

Elle savait obéir lorsque c’était nécessaire, et leur chef avait suffisamment de charisme et d’assurance pour qu’elle accepte de le suivre. Surtout que ce qu’il disait ne manquait pas d’intelligence.

Enduisant son épée d’une forte dose de poison paralysant pour ne pas avoir à tuer systématiquement les personnes qui s’approchait, elle repartie d’un pas rapide en direction du roi qu’on emmenait déjà au loin. Sans prendre la peine de faire les courbettes de circonstances, et consciente qu’elle était – pour l’instant – la plus haut gradée militairement parlant, elle prit tout de suite les choses en main et ordonna le départ du bateau tout en repoussant les assauts de quelques velléitaires inconscient. Ce n’est qu’une fois la barque bien au large et en dehors de ses compétences qu’elle daigna arrêter de protéger sa position.
Légèrement essoufflée mais encore en pleine forme, elle se dirigea à nouveau vers l’estrade où, une jeune fille, apparemment naïve et innocente, venait de faire un espèce de discours pour inciter à la paix.

Oprah trouvait ça ridicule, et en vérité, ce genre de personne toute gentillette et idyllique lui donnait légèrement la nausée mais, elle était une citoyenne de Dena, et en plus elle semblait de leur côté, aussi ne pouvait-elle pas la laisser se faire tuer. Ce qui n’allait pas tarder à arriver si elle restait à découvert devant des centaines de gens mécontents. Voyant que la foule commençait à remuer à nouveau – non mais sérieusement, elle avait vraiment cru que tout le monde allait tranquillement venir débattre ? – elle empoigna la jeune fille par l’épaule et la força à reculer violement lui évitant ainsi de se faire heurter par une pierre plutôt grosse, avant de la morigéner sans sympathie et un air autoritaire que lui autorisait sa position de capitaine et de chevalier. :

« Si vous voulez mourir libre à vous, mais vous n’avez pas l’air d’avoir des tendances suicidaires donc arrêtez de faire n’importe quoi et mettez vous à l'abris jusqu’à ce que l’orage se tasse ! »

Remarquant ensuite que la personne qu’elle venait de traiter ainsi étant sans doute une Lohendra elle se mordit la lèvre inférieure. De toute façon il était trop tard et elle n’était pas du genre à revenir ses propos, ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'elle dépassait le politiquement correcte avec un de ses supérieurs, alors bon... Lohendra ou pas, autant d’inconscience méritait une remontrance.

Entaillant un citoyen qui venait de s’approchait un peu trop près à son gout, elle tourna le dos à la femme bien décidée à aller sauver des personnes emportées par le flot et à calmer les révolutionnaires stupides. Après tout, c’est ce qu’on lui avait ordonné.
Revenir en haut Aller en bas
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
James Ruthel
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 8 Juin - 11:45

James approchait du voleur accompagné des quatre chevaliers dont il avait la charge. Pour lui, c’était un peu comme un retour aux sources. Le temps où il était chevalier est désormais révolu. Cependant, se retrouver dans le feu de l’action de temps en temps ça ne fait de mal à personne. Bon, là, il faut bien admettre que la situation était plutôt critique. Pour l’instant ce n’était qu’une petite émeute. Mais le jour où elle toucherait l’ensemble de Dena…Lohendra serait vraiment en mauvaise posture. Assez réfléchis. Maintenant il faut agir !

Le conseiller et les quatre guerrier d’approchèrent donc du Kwanita. Mais ce dernier avait sans doute entendu James donner ses ordres, étant donné qu’il s’était relevé après leurs avoir lancé des propos tout à fait absurde étant donné des circonstances. S’ensuivit alors un énorme monologue dont les propos étaient aussi absurde les uns que les autres…Après de longues minutes de patiente extrême, James en vit enfin le bout. L’autre dégénéré voulait rapporter l’épée à son oncle parce qu’il était plus intelligent que les érudits de Lohendra…
Mais oui mais oui on y croit tous ! Non mais quel toupet ! Et en plus il le tutoyait ! Il aurait dut le descendre avant qu’il ne finisse son ramassis d’ineptie ! D’un autre côté il allait lui rendre l’épée s’il lui demandait. Allons bon ! il était temps de passer commande.

-Je prendrais l’épée sans aller voir votre oncle noble volatile.

Pourquoi ce changement d’attitude alors qu’il avait ordonné de le tuer quelque minutes plus tôt ? James aimait trop manipuler les gens voilà tout.
L’oiseau lâcha l’épée qui se figea dans le sol. Le conseiller fut sur elle en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Il rangea ses pistolets et saisit la relique d’un geste sec. Victoire !

Il toisa le kwanita d’un un air satisfait puis tourna les talons, les hommes d’Alistair à sa suite.

-Je me nomme James Ruthel, conseiller de Lohendra et fils du duc de Carda. Et vous ? Quel est votre nom ?

Il attendit laréponse avant de partir comme il était venu avant de rejoindre l'une des embarcations.

_________________
Le discours du roi [EVENEMENT] 425155SignaJames3

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Invité
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitimeSam 8 Juin - 12:37

Galf regardait attentivement le politicien, il attendait sa réponse... Les quelques secondes d'attente furent pour lui une éternité, mais la patience est une vertu et ce, dans tous les cas...
Patience Galf, cet idiot répondra comme un idiot, il va reprendre l'épée, j'en suis sûr... Que devais-je faire ? Fuir ? Oui, c'était la seule solution pour sauver l'île , mais, je me ferais plumer par ce mec si je fuyais...
Tant pis !Je préférais attendre que me faire descendre, non mais !

-Je prendrais l’épée sans aller voir votre oncle noble volatile

Noble volatile ? No mais pour qui il me prenait ? Qu'il dise encore que je suis une poule royale ! Ce serait la même chose ! Bon, calme Galf, calme, ne t'énerve pas et reste calme...
Il veut l'épée ? Et bien là voilà son épée !
D'un coup, je lâchai l'épée qui se planta dans le sol.

-Maintenant, partez et ne revenez plus ici, de toute façon, vous n'en aurez sûrement plus l'occasion !

Attendant leur départ, j'étais d'un côté assez content que le politicien prenne l'épée sans me mettre du plomb dans l'aile, c'était... Fair-play de sa part...
Et il était très rapide, il avait pris l'épée en deux temps trois mouvements ! Il était rapide pour un vieux blanc-bec !

-Je me nomme James Ruthel, conseiller de Lohendra et fils du duc de Carda. Et vous ? Quel est votre nom ?

James Ruthel ? Mais j'en ait rien à foutre de son nom moi ! Ce que je voulais, c'était mon île, mes terres intactes, la tranquillité ! Mais tout ce qu'il venait de gagner c'était la destruction de tout ce que je viens d'énumérer !
Et puis d'ailleurs, je ne donnais mon nom qu'à mes amis !

-Mon nom n'a pas d'importance pour quiconque ose le demander, seul moi décide de l'importance du fait de connaître mon nom. Il vous serait inutile, allez donc sauver l'île si vous le pouvez, de toute façon, parti comme c'est parti, Lohendra tombera, croyez-moi, Lohendra tombera. Protégez le roi, protégez l'île, protégez le peuple, sont les seules choses auxquelles vous vous devez de penser.

Puis, je me transformai en humain et atterrit par terre. Et, sans me retourner, je tournai les talons et partis dans la direction opposée à la leur.
Libre à eux de me tuer ! Cela ne sauvera pas l'île pour autant !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le discours du roi [EVENEMENT]   Le discours du roi [EVENEMENT] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le discours du roi [EVENEMENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discours de la très honorable gouverneure Michaëlle Jean
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» ONE YEAR ▬ discours d'un kangourou bourru
» Discours choc de Andrésol sur l'étât de la situation
» Le discours du Président de la République à l'Arcahaie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Lac Nanhka :: Pont-
Le discours du roi [EVENEMENT] 1406414697-part