Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]
RSS
RSS

Partagez | .
 

 Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Sam 11 Mai - 0:18

Ethaven
Asteri Ulalik

Roses are red,



Feat: Frodo Baggins | Lord of the Rings

Fiche d'identité

Nom : Ethaven
Prénom : Asteli Ulalik
Age : 19 ans (né le 18 Novembre)
Lieu de naissance : Dans une maison et une écurie très légèrement à l'écart de Aesus, mais même pas à 1km!
Groupe : Kwanita
Orientation : Hétérosexuel
Totem : Lémurien | Juste après son 15e anniversaire
Pouvoir lié au totem : Agilité sur-développée.
Spoiler:
 


Caractère

My name is Dave,


Je vais faire ça vite les gens, je déteste faire les caractères. Tout d'abord, Asteli est un gars bien, il est doux et compréhensif, loyal et respectueux. Parfois, il arrive qu'on le confonde comme étant inoffensif, grave erreur. Avant de partir à l'aventure, ou même avant de se décider à le faire, le jeune homme a passé son temps à d'entraîner au combat, il est peut-être aventureux mais pas stupide ! Cela l'a rendu athlétique, fort et agile avec son arme. En plus, depuis la découverte de son totem, ces capacités se sont décuplées, il est aussi rapide et a une meilleure allonge en sautant. En gros c'est un adversaire redoutable pour toute personne, en particuliers celles qui sont mal préparées et qui le sous-estiment.
Si les insultes dirigées à son égard le touchent peu, insultez sa famille, ou pire, sa femme, et il vous sautera dessus jusqu'à ce que vous retiriez vos dires. Je ne peux pas dire que Astel est un mari poli et exemplaire, non, il se dispute avec Lou, mais c'est leur truc, ils passent leur temps à se disputer comme un couple de vieux, mais il l'aime plus que qui-que-ce-soit et Lou le sait. Si quelqu'un touche à quelque chose qui lui est cher, sa bague de fiançailles, son arme ou encore sa montre, il vous fera subit un sort diabolique ! Malgré cela, ce garçon est loin d'être colérique et de perdre son sang-froid facilement, au contraire, il est très calme et civilisé, plus que Lou en tous cas, qui a tendance à être trop honnête et directe, c'est souvent lui qui parle aux autres. C'est quelqu'un de très poli aux habitudes presque vieillottes à force de s'amuser à les imiter. Le voir se balader avec ses vêtements et ses manières font penser qu'il vient d'un autre siècle, mais ça lui plaît vraiment d'être lui-même, il est heureux.
Contrairement à ce que l'on peut croire, Astel n'a jamais tué personne. Il chérit la vie et la retirer ne lui plaît pas. Il pourrait mais évite quand même.
Hors périodes d'explorations, il travaille comme homme à tout faire et explore, nourrissant sa curiosité.
Une des raisons secrètes de son départ, il ne s'en est pas rendu compte lui-même, est qu'il souhaite trouver son père, porté pour mort car disparu depuis près de 20 ans.



Physique

This poem makes no sense,




-Cheveux bruns-noirs • Bouclés & épais ♣ Yeux Bleus • 1m76 ♠ Oreilles pointues ♦ Maigre • Souple & agile ♦ Epée • Séduisant ♦ Cheval de trait (Eliel) et lémurien (Estra)-


De toutes la famille Ethaven, Asteli est sans nul doutes le plus singulier. Dès sa naissance, on put constater que, de son défunt père, il avait non seulement hérité les oreilles aux extrémités pointues, mais aussi ses cheveux noirs et épais et ses yeux bleus. Toute sa vie d'enfant, le garçon avait détesté son physique, et pour cause, il a mit très longtemps à commencer une croissance sérieuse et avait la sensation d'être un nain entouré de géant, et ce, jusqu'à ses douze ans. Pourtant, c'est rapidement -et douloureusement- que sa poussée de croissance s'accomplit, lui permettant ainsi d'atteindre la taille respectable de 1m76.Il n'est pas géant, mais lorsqu'on le regarde, on a une sensation de grandeur par la longueur et la finesse de ses bras et jambes. Peut-être que cette impression de souplesse physique est dûe à son totem, le lémurien, qui lui a littéralement offert un don d'agilité, ou peut-être simplement à sa finesse physique. Astel a un teint pâle mais est pourtant résistant aux coups de soleil, peut-être est-ce dû au temps qu'il passe dehors depuis sa plus tendre enfance, mais jamais il n'a eu de coups de soleils.
Encadré et envahi par des cheveux de couleurs bruns foncés, bouclés et irréguliers dont les plus longues mèches arrivent en bas de sa nuque, le visage du jeune homme est absolument classique, un peu carré et court, mais ce sont ses mimiques faciales qui le rendent relativement séduisant. Ça, et aussi l'assemblement de cheveux foncés et d'yeux bleus. Car en effet, les iris du garçon sont d'un bleu incroyablement claire virant parfois vers le gris lorsque le soleil n'est pas au rendez-vous. Bien sûr, cela rend Asteli très sensible au soleil et surtout aux changements nuit-jour. De ses cheveux dépassent les légères pointes de ses oreilles que peu de gens remarquent vraiment car très discrètes.
Comme dis, ce sont le mimiques du garçon qui le rendent séduisant. Son sourire est charmant, il peut sourire à pleine dents ou non, tous ses traits semblent influencés par son humeur et sont le plus souvent très doux et calmes. Il a très souvent le sourire aux lèvres d'ailleurs.
Ses vêtements, eh bien, depuis tout petit, Astel a une affection pour les vêtements étrangement nobles, mais un noble ancien. Lorsqu'il avait dix ans, il affectionnait les chemises et les bretelles, puis, à ses quinze ans, il a découvert l'existence des vestons. En gros, il y a des jours où le garçon portera chemises et bretelles, et d'autres où il mettra, à la place de ces bretelles, un veston. Il porte parfois des vestes par-dessus, en queue de pie ou autre. Pantalons allant avec, chaussures aussi, et parfois, pour aller avec le tout, il enfile un nœud papillon. Il a une montre à gousset, une magnifique montre à gousset, qu'il a toujours dans la poche de ses vestons, laissant ainsi dépasser la chaîne qu'il accroche à un bouton. Cette montre n'est autre que son amulette. Elle est en argent, avec un lémurien gravé dessus. Les aiguilles ont, à leurs extrémités, une lune ou un soleil. En bref, elle est vachement belle. Il apprécie les couleurs qui tournent vers le vert et le jaune, parfois le marron, mais en fait il porte de tout. Quand il voyage, il a une cape verte attachée avec une broche représentant deux feuilles. Sur son annulaire gauche, bien sûr, se trouve sa bague de fiançailles, l'un de ses objets les plus précieux qui représente l'amour qu'il porte pour Lou depuis son enfance. Cette bague est un simple anneau en argent, similaire à celui de sa femme.
A sa ceinture est presque toujours accroché son épée avec laquelle il se bat agilement. Elle est légère et est un cadeau que sa mère lui a offert avant son départ.
Il a une façon de parler intéressante. Lorsqu'il avait dix ans, il a commencé à parler comme un noble pour s'amuser, ce qui a fait de lui quelqu'un qui se comporte comme un noble. Il est extrêmement poli et parle de manière soutenue, mais ce, plus par moment qu'autre chose. Il est beaucoup plus civilisé que sa femme et a tendance à entretenir les discutions avec les marchands ou les gardes à sa place. Il peut cependant aussi être très malpoli ou violent dans ses propos, mais il choisit bien ses moments ! Pourquoi je vous parle de ça dans le physique ? Eh bien je ne sais pas, mais on va dire que c'est pour expliquer pourquoi c'est quelqu'un de très droit, quand il chevauche, il à l'air d'un gros bourgeois...Mais il y peut rien...C'est comme ça !

-Tics-

Il passe sa main dans ses cheveux, remet son nœud papillon en place, se gratte la nuque quand il réfléchit, tire sur ses bretelles ou sur son veston.

-Compagnons-

Son totem est un lémurien qu'il a sauvé lorsqu'il avait quinze ans. Il pense qu'elle a un peu plus de quatre ans. Elle est de la race Maki Catta, les classiques, ceux que tout le monde connais, avec la longue queue rayée et tout. Elle ressemble à ça, Astel la reconnaît directement, mais sinon, elle est très commune. Bon, son cri est un peu particulier hein, un peu enroué, c'est presque un ultra-son. Elle est très attachée à son ami humain et a du mal à s'en séparer, sinon elle est sur-excitée et très douce. Elle adore squatter son épaule. Son prénom est Estra.
La jument que chevauche le garçon a neuf ans, c'est un cheval de trait de robe Palomino, c'est-à-dire couleur caramel, avec une tache sur le visage de style Belle-face. C'est une magnifique jument très endurante bien qu'un peu capricieuse. Mais elle aime énormément Asteli. Elle s'appelle Eliel.


Histoire

Microwave.


VOIR POST SUIVANT :D



Behind the screen


Pseudo : On m'appelle, IRL et sur internet, Jade!
Age : 18 ans
Sexe : Féminin
Ville/Pays : Cette petite ville nommée Colmar dans cette petite région reculée nommée Alsace!
Présence : Beaucoup XD
Comment avez vous connu le forum ? Top Site!
Code du règlement : (attention, il faut donner les trois mots) Euh... Les codes sont très bien D: ~ By Andy. Vous avez ouvert le dico au pif?
On vous offre un truc à boire ? une bière s'il vous plait!
Un petit mot pour la fin ? :3  Jumanji.


Dernière édition par Asteli U. Ethaven le Sam 6 Juil - 21:57, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 18:49


Histoire



Une femme aux cheveux roux prénommée Clara possédait une maison tout près de la ville d'Aesus. Son totem, le cheval, l'avait amenée à commencer un élevage de chevaux de par son affinité parfaite avec ces derniers. Ils ne pouvaient pas discuter, mais elle les comprenait et ils la comprenaient, ce qui faisait d'elle la parfaite éleveuse. Elle avait une fille de 10 ans prénommée Aleicia lorsqu'elle accoucha d'un petit garçon. Lors de sa grossesse, cependant, son mari, Ulalik Ethaven, avait disparu sans laisser de traces. Pas de corps, pas d'indices, rien. Mais la jeune mère gardait la tête haute et allait élever ses enfants et les chérir, leur offrir toute la bonne humeur qui leur était nécessaire pour bien se développer. Elle accoucha donc par une nuit d’automne, un 18 novembre. Elle lui donna, comme deuxième prénom, celui de son père, pour lui faire honneur. Elle remarqua dès sa naissance, que le petit aurait les même cheveux que son paternel et qu'il avait hérité de ses oreilles légèrement pointues.
Le premier visage que le nouveau-né vit fut celui du médecin qui était venu assister l'accouchement à domicile, puis, celui de sa mère, de sa sœur, et enfin, d'un petite, toute petite fille de deux ans qui le regardait de ses grands yeux bruns en souriant. Cette petite était la voisine, Lou Orn, devenue amie de la famille depuis quelques mois, elle s'incrustait littéralement quand bon lui semblait. Les instincts maternels...très très développés, de Clara, la faisait l'accepter comme sa propre fille, et elle était vite devenue amie avec les parents de la petite, et elle n'allait pas tarder à devenir la personne la plus importante aux yeux et au cœur du garçon.

C'est tout content que le petit gars grandit. Un an, son premier mot, deux ans, le premier nom qu'il énonça était Lou, facile à dire, court, en plus elle jouait tout le temps avec lui et lui faisait découvrir plein de choses, comment attraper les insectes, pourquoi ne pas manger la boue, ne pas pleurer après une chute par exemple. Trois ans, il commençait à comprendre ce qui l'entourait, à se repérer. Cependant, si il savait parler, il était un enfant très timide qui ne semblait pas avoir une énorme confiance en lui. Il se rendit compte, après une visite chez les parents de son amie, qu'il n'avait pas de père. Drôle de prise de conscience pour un petit garçon. C'est donc le soir que, alors que sa mère le bordait, il demanda, de sa petite voix timide :
« Maman, c'est qui mon papa ? »
Clara, remontant la couverture sur son fils, s'assit au coin de son lit et répondit, un sourire un peu malicieux mais doux aux lèvres :
« Il existe des êtres invisibles dans notre monde, des êtres qui combattent les monstres qui veulent attaquer le sourire des enfants, les supprimer. Ton père est l'un d'entre eux. »
Sa bouche sous la couette, l'enfant murmura, émerveillé par l'histoire de sa mère :
« Mais tu l'as vu ? Mon papa ? »
« Oui je l'ai vu, il m'a offert deux cadeaux, les plus beaux cadeaux que l'on peut rêver d'avoir. »
« C'était quoi les cadeaux ? Des chevaux ?
»
La mère rit doucement et répondit :
« Non, bien plus précieux, bien plus beaux, il m'a offert deux bébés, toi et ta sœur. »
Elle sourit à nouveau. Elle adorait faire rêver ses enfants, leur offrir des histoires sur lesquels lancer leur imagination.
« Et il ressemble à quoi mon papa ? »
Clara passa une des mèches bouclées de son fils derrière son oreille en disant :
« Il a tes cheveux, tes yeux, et tes petites oreilles ! Il te ressemble beaucoup ! » puis, elle l'embrassa sur le front et murmura « bonne nuit Asteli. » avant de se retirer de la chambre, s'adosser à la porte fermée, et laisser ses larmes couler.
De nombreuses histoires de ce genre ont bercé la vie du garçon, elles ont forgé son imagination et son aspect rêveur, mais aussi son envie d'aventure !

Durant les trois années suivantes, l'enfant resta collé à Lou qui lui apprenait encore beaucoup de choses. Elle avait bien essayé de le faire dessiner, mais quand il dessinait une maison, elle ressemblait plus à une machine à laver en train de se faire manger par un triangle mutant qu'à autre chose. Ils jouaient toujours avec les chevaux, leur propriétaire les aidant à se mettre en confiance pour qu'ils ne fuient pas grâce à ses pouvoirs. Bref, le petit suivait sa voisine partout mais ne parlait presque pas, elle essayait de le faire parler avec les autres mais il ne parlait qu'avec elle, sa mère, ou sa sœur. Il y avait plus de chances qu'un car de brésiliennes avec un accent russe tombe du ciel que de lui faire dire une phrase complète à un inconnu. Il finissait toujours planqué derrière  quelqu'un, accroché à ses vêtements, quand on lui demandait de parler à quelqu'un.
Il appréciait, depuis, ouh, aussi longtemps qu'il pouvait se rappeler, se battre avec des bouts de bois, enfin plutôt contre les arbres.
A ses six ans, entrée à l'école. Il n'avait pas confiance en lui et pleurait tous les jours parce qu'il voulait rester avec Lou (lui dites pas, elle le sait pas, il en verrait pas le bout si il lui avouait ça...). Le garçon n'avait pas beaucoup grandit et était le plus petit de sa classe, ce qui n'aidait pas sa timidité. Les professeurs essayaient, mais rien n'émanait de la bouche du petit brun aux yeux bleus. Pourtant, il était intelligent. Si il craignait en art, il adorait lire et apprit très vite, les mathématiques aussi, enfin, il était pas mauvais quoi ! Mais il était à part, et n'appréciait que les moments qu'il passait avec Lou ou sa famille, ou avec ses livres !
Il avait huit ans quand il apprit le concepts de l'amour, et tous les jours il regardait son amie d'enfance avec ses grands yeux bleus, admirant son courage et sa force, sa façon de parler et son comportement. En fait, il était un petit peu amoureux d'elle, comme un enfant l'est, mais elle était inaccessible, bah oui, elle avait deux ans de plus ! Son comportement social n'avait pas connu beaucoup d'améliorations, sinon qu'il avait réussi à parler à une personne, une fille de son âge prénommée Lucie. Bien plus grande que Astel (qui avait du mal à grandir), les cheveux blonds et longs, très longs ! Avec le temps, le garçon à bouclettes avait réussi à discuter avec elle qui était assise à côté de lui pendant tous les cours et qui était aussi très rêveuses. Ensemble ils parlaient de tout ce qu'ils imaginaient, toutes les histoires que leurs parents leurs avaient racontés et s'entendaient bien. Mais il n'était pas aussi ouvert qu'avec Lou.

Blabla le temps qui passe, allez, un ptit bond, le garçon à maintenant dix ans ! Le printemps suivant son anniversaire, deux juments mirent bas, deux petits poulains de trait, et Clara dit à Asteli et Lou (qu'elle considérait comme sa fille) :
« Vous savez les enfants, qu'un cheval peut vivre vingt à trente ans. Il leur fait quelques années pour se détacher de leur mère et devenir indépendants. Et je pense que ça vous ferait plaisir d'avoir un cheval non ? »
En fait, le garçon s'y attendait, apparemment, Aleicia avait aussi recu un cheval à ses dix ans, alors il sourit et hocha la tête avec enthousiasme pendant que son amie cria un « OUI ! » un peu trop enthousiaste. La rouquine prit la main de son fils (qui avait enfin grandit mais restait plus petit que la moyenne) et l'entraîna vers le premier poulain qui apprenait doucement à marcher. Couleur caramel aux tâches blanches, elle était adorable. Clara caressa la petite en la regardant dans les yeux, souriante. Par habitude, son fils savait qu'elle communiquait avec elle, lui présentant son fils et lui demandant silencieusement son avis. Puis, elle posa la petite main de son enfant sur le museau du cheval en disant :
« Elle t'aime bien, tu vas t'en occuper d'accord ? »
Il hocha la tête, fixant son cheval, stupéfait, pendant que sa mère allait diriger Lou vers son propre cheval.

Cela était un autre prétexte pour passer plein de temps avec sa voisine, pour qui il avait de plus en plus d'affection. Lucie se pointa un jour, au pré, pendant les vacances d'été, alors que Astel jouait avec la jument qu'il avait nommée Eliel en compagnie de Lou et de son propre cheval, Hestur. Il tourna la tête pour voir qui était le visiteur et sursauta. Les longs cheveux blonds de son amie étaient maintenant courts et coupés au carré. Asteli fut si choqué qu'il ne dit rien. Le fille s'assit sur la barrière, tranquille, comme ça, et dit :
« Bouclettes ! Viens j'ai à te parler ! »
S'excusant auprès de la brunette, le garçon se leva en souriant, il avait l'habitude de la violence des propos de Lucie, elle ne pensait jamais à mal, elle montrait son affection comme ça et il le savait. Il s'assit à côté d'elle et répliqua :
« Tu t'es coupé les cheveux je t'ai pas reconnue, on dirait une vieille ! »
« Oh arrête, chui pas aussi vieille qu'elle ! »
Elle pointa Lou du menton.
Il sourit légèrement et regarda sa chère amie faire une couronne de pâquerettes, certainement destinée à son cheval. Le regard du garçon se perdit dans le dos de la fille avant d'être ramené à la réalité par la blonde qui lui frappant le bras, dit :
« Eh debout ! Je voulais discuter tu sais ! »
Tournant rapidement la tête vers son interlocutrice, le rêveur dit, du ton poli qu'il aimait employer :
« A quel propos ? »
« Bah elle. »

Le cœur de l'enfant fit un bond de travers, il rougit. Pensive, la fille continua, plus bas :
« Tu l'aimes énormément hein ? »
Plus rouge qu'une tomate. Il n'avait jamais pensé à ça en fait, mais maintenant qu'il y pensait...oui. Il hocha la tête, reperdant son regard dans les mouvements de Lou. La voix de Lucie sembla lointaine :
« T’arrivera jamais à la conquérir comme ça mon pote...Ca fait dix ans qu'elle traîne cette histoire ! Mais j'ai un plan ! »
« Hm... »

Honnêtement les plans de cette fille étaient toujours farfelus et drôles à suivre, et il n'avait rien à perdre.
« On va la rendre jalouse ! » murmura-t-elle à l'oreille pointue du garçon, « on va faire semblant qu'on sort ensemble ! »
« QUOI ? » Choqué, il était revenu à la réalité, mais avait crié, se faisant remarquer par tous les chevaux et sûrement Lou. Après quelques minutes de réflexion, il accepta. Très peu discrètement, la blonde hurla :
« BON, BAH J'Y VAIS ! JE T'AIME ! »
Elle fit un clin d’œil à Asteli qui rougissait de plus belle, il retourna vers la fille de ses rêves, rouge piment, il se battait contre son corps pour le pas partir en courant. Arrivé au niveau de son amie, il tomba sur le dos, dans le sol herbeux, vidé de ses forces. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il fixait dans les yeux marrons de son amie d'enfance qui dit, le regardant de haut :
« Ca v...Putain t'es rouge ! »
Cela n'arrangea pas les choses. Tout ce que le garçon trouva à faire fut d'arracher une grosse touffe d'herbe, de se la faire tomber sur son visage, comme si elle allait le cacher, et de dire :
« Tais toi... »
Elle contourna son cheval pour s'allonger à côté de lui, pendant un moment, elle continua de mettre de l'herbe sur son visage, ne subissant aucune protestation de sa victime, puis, elle demanda :
« Alors, elle voulait quoi Lulu ? »
Il fallu un peu de temps pour que les mots sortent de la gorge d'Astel, et il était heureux que son visage soit complètement couvert d'herbe :
« On...est ensembles... »
« Heeey ! C'est cool ça ! »
s'exclama la fille. Merde, le plan marchait déjà pas. Il frappa son visage avec sa main, faisant voler de l'herbe. Eliel vint manger ce qui restait de son visage pendant qu'il gardait les yeux fermés. Zut.

S'en suivit une relation un peu louche avec la blonde, il était son amie et aucun des deux n'avait le moindre sentiment amoureux pour l'autre, c'est juste que quand Lou était avec eux, Asteli se retrouvait avec une petite main dans la sienne, et collé à Lulu, mais sinon, ils étaient comme avant, comme deux potes. Il essayait de repérer une jalousie, mais au final, alors qu'elle avait treize ans, la fille dont il était amoureux se retrouva en couple. C'est lorsqu'il rentra de l'école qu'il vit son amie discuter, main dans la main avec un garçon du village à qui, bien évidement, le garçon n'avait jamais osé parler. Il tourna la tête ver sa fausse copine qui avait, elle aussi vu la scène. Les yeux pleins de larmes, le jeune homme se mit à courir vers chez lui sans rien dire avant de s'enfermer dans sa chambre et de s'allonger sur son lit, désespéré. Les jours suivants, Astel ne parla à personne et resta dans son coin, les tentatives de Lucie de le remettre de bonne humeur n'étaient que des paroles en l'air, le truc est que notre protagoniste a toujours été très amoureux de Lou et que son cœur était brisé. Cela lui prit deux semaines avant de recommencer à discuter avec tout le monde, et il évitait largement le sujet de Lou en couple. Cela ne servait à rien de faire mine de sortir avec la blonde, il n'y avait plus personne à rendre jaloux.

Le temps passait, et l'espoir revint lorsque le couple se brisa, et Asteli commença à se comporter comme avant avec son amie, tout heureux de la voir célibataire. Son amour pour elle était toujours grandissant. Il avait treize ans, et Lucie lui proposa à nouveau le plan jalousie, il accepta, mais bon...Encore une fois, Lou se trouva en couple. Le garçon avait abandonné tout espoir, ce mec était plus âgé qu'elle, jamais il n'aurait de chance. Cela entraîna un mois de silence presque complet et de tristesse chez le petit au cœur brisé. La seule chose qui lui redonna le sourire fut la rupture violente de sa dulcinée avec son copain. Là, il était heureux comme tout ! Heureux comme un pinçon on pourrait dire ! Il se remit à sortir, à parler avec ses deux amies, et sa famille, à passer des après-midi dans la mousse recouvrant le sol de son lieu de vie, grimper aux arbres, jouer avec les chevaux, il était heureux. Mais il décida d'arrêter les plans de drague, ils finissaient toujours avec le fait qu'elle ait un copain ! Bien évidement, la mère et la sœur de Astel avaient bien compris le petit jeu du gamin, mais elles ne lui avaient rien dit. Clara espérait qu'ils se marient, car elle adorait ces deux gosses plus que tout, et savait qu'ils feraient un bon couple. Aleicia, quant à elle, était en couple depuis quelques années déjà et prévoyait de se marier dans les années à venir.

C'est à partir de ses quatorze ans que Asteli commença une violente poussée de croissance. Il atteint une taille normale pour son âge, puis devint plus grand que la normale. Son style vestimentaire, un peu vieillot avec veston, chemise et parfois nœud-papillon, s'affirma, sous les regards amusés de beaucoup, mais il aimait beaucoup ce style. Il prit plus confiance en lui, se mit soudain à parler aux autres, sous le choc de tous ses camarades de classe, son visage devint adulte, il dû commencer à se raser, tout le tralala, il avait même mué sous le regard amusé de ses deux meilleures amies. Mais maintenant, il se sentait adulte, plus sûr de lui, de ses décisions et de ses souhaits. Il en fit part à la fille dont il était toujours amoureux alors qu'ils se baladaient sur la plaine, montant leurs deux chevaux. Il regardait le ciel, rêveur et commença :
« Je sais ce que je veux faire quand je serais plus grand... »
« Et c'est quoi ? »

Astel regarda Lou et sourit avec douceur, comme il le faisait chaque fois qu'il la regardait, dès que son regard se posait sur elle, une sensation de chaleur emplissait son cœur, il voulait la prendre dans  ses bras et la serrer fort contre lui. Mais il ne fit que répondre :
« Je veux voyager, sur le dos de Eliel, faire le tour de notre monde, voir des paysages, faire des rencontres, découvrir les autres villes...Je n'ai pas assez bougé, ou simplement parlé pendant mon enfance, et je veux me rattraper. » Il regardait droit devant lui, sûr de ce qu'il avançait, un léger sourire aux lèvres. La seule chose qu'il n'avait pas dit, était qu'il voulait le faire avec Lou. Celle-ci se retourna, afin de faire face au garçon devant qui elle marchait et dit, son sourire radieux aux lèvres :
« Je peux venir ? »
Sous le choc, le garçon aux cheveux bouclés arrêta sa jument net, jument qui le regarda d'un air de reproche. Son cœur semblait être tombé dans son estomac avant de remonter dans sa poitrine. Il répondit, en se remettant en marche, comme si rien n'était :
« Euh...oui bien sûr, ce serait avec plaisir ! »
Et sourit, heureux comme tout.

L'année suivante, peu de temps après son 15ème anniversaire, alors qu'il rentrait de cours, l'adolescent trouva un petit lémurien sur la route, très blessé, mourant. Sans réfléchir, il le prit dans ses mains et couru jusqu'à chez lui et le posa sur sa table. Ayant entendu son fils entrer en courant, Clara descendit de l'étage et dit :
« Je pensais que tu irais chez Lou après les cours...qu'est-ce qu'il se passe ? Tu es malade ? »
Elle était inquiète, évidement. Son fils avait tellement grandit en si peu de temps, elle avait perdu son bébé avant même de s'en rendre compte, mais ils s'entendaient toujours aussi bien Elle regarda la table et dit :
« Oh mon dieu, tu l'as trouvé sur la route ? »
N'importe quel parent aurait engueulé leur enfant pour avoir ramassé un animal crevé, plein de crasse et de plaies, prêt à poussé son dernier souffle, mais elle alla directement remplir une bassine d'eau chaude pour aider son fils. Astel dit :
« Il a dû se faire attaquer par un aigle qui l'a lâché en vol, je n'ai jamais vu de lémurien ici...Il est gravement blessé...Je suis sûr qu'on peut s'occuper de lui ! Il est encore bébé...» Il s'assit et caressa doucement l'animal aux grands yeux jaunes en murmurant ,« On va s'occuper de toi ptit gars, t'en fais pas, ça va aller. » Il avait les larmes aux yeux, voir cette vie si fragile, sur le point de mourir, était quelque chose de dur.
« Salut les affreux ! » Asteli sursauta, et tourna la tête vers la porte de la cuisine par laquelle avait émergé Lou, qui ne se gênait pas pour rentrer comme si elle était chez elle. Sa mère revint avec sa bassine d'eau et un torchon propre et commença à nettoyer le petit réfugié.
« Qu'est-ce qu'il se passe ? C'est … un lémurien ? »
L'adolescent hocha la tête et fit revenir ses pensées vers le bébé qu'il continua à caresser en chocottant des mots de réconfort. Des larmes coulaient des joues de l'humain, il ne voulait pas qu'il meurt, pour une raison qui l’échappait, ce lémurien était important plus lui, cette petite bête qui le fixait avec ses grands yeux luisants. Clara dit, sans détacher ses yeux de son patient :
« Lou, va chercher des petits fruits s'il te plaît, il faut le nourrir. »
C'est à regret que le garçon entendit Lou partir, il voulait la prendre dans ses bras, puiser de son courage, mais elle revint vite et déposa les myrtilles qu'elle avait trouvé aux cotés du bébé qui se mit à les grignoter d'un air soulagé. Clara dit à leur voisine que ça suffisait, et commença à enrouler la patte arrière de l'animal dans un bandage bien serré.
« Il a une patte foulée, et quelques plaies assez profonde, mais maintenant qu'elles sont nettoyées et pansées, ça devrait aller. Il va survivre Astel, t'en fais pas. »
Pourtant, son enfant ne pouvait s'empêcher de pleurer, il passa son doigt sur la tête du lémurien avec douceur, ce dernier attrapa le doigt du garçon dans sa petite patte noire et lui lécha la main. Soudain, le garçon réalisa, il réalisa pourquoi il était si inquiet, pourquoi il n'avait pas du tout hésité à ramené ce bébé à priori condamné chez lui, il était son totem, et une vague d'énergie entra en lui, le faisant soudain se sentir fort et courageux. Doucement, il attrapa le blessé dans ses bras et le serra délicatement contre son torse, des larmes glissant doucement sur ses joues.
Tous remarquèrent que le garçon avait trouvé son totem, même Lou qui semblait absente, triste. Elle sortit sans rien dire. Le jeune homme posa le lémurien qui tenta de se lever pour retourner dans les bras de son sauveur donc, afin d'éviter qu'il ne se fasse mal, Astel le posa sur son épaule ou, grâce à sa petite taille, l'animal pouvait s'asseoir. Il lança un regard à sa mère qui hocha la tête, comprenant les pensées de son fils, alors, l'adolescent suivit son amie et la trouva dehors, assise sur la pierre où ilse s'étaient si souvent assis. Il posa ses fesses à côté d'elle et hésita un moment à passer son bras autour de son épaule. Il savait ce qu'il lui arrivait, elle n'avait pas de totem, mais tout vient à point à qui sait attendre. Pourtant rien ne sortait de sa bouche, il regardait autour de lui avant de lancer, un peu gêné :
« Ma sœur...Son mariage...Elle a une date maintenant...Ça se passera le dix décembre...Et tu es invitée bien sûr...Tu peux y aller accompagnée si tu veux. Tes parents aussi. »
Il ne la regardait pas, il était gêné et triste pour elle, mais tellement heureux de se sentir enfin complet. Son amie tourna son regard, le posant dans le sien avant de dire qu'elle y assisterait. Elle pleurait ? La découverte du totem de son ami d'enfance l'avait-elle mise en doute à ce point ? Sans réfléchir il la prit dans ses bras pour la première fois de sa vie, son cœur battait la chamade et ses joues étaient rouges, mais peu lui importait, il l'aimait, et la voir ainsi était la chose la plus horrible qui puisse lui arriver.

Un mois passa, les préparatifs du mariage, qui allait être fêté dans la maison de la famille, occupèrent les journées libres de cours du jeune homme. Le lémurien était maintenant très attaché à son ami humain et il était difficile de le faire rester à la maison lorsque ce dernier allait en ville ou simplement en classe. Deux jours seulement après l’acquisition de son totem, Astel et sa mère allèrent commander on emblème qui serait une montre à gousset sous la demande du garçon qui, le jour suivant, reçut une montre à gousset en argent, avec, gravée dessus, un lémurien, les aiguilles étaient respectivement un soleil et une lune, elle était magnifique. Très vite, aussi, il réalisa qu'il grimpait aux arbres bien plus rapidement, qu'il sautait plus haut et loin, qu'il évitait les choses qui allaient le frapper, ainsi, son agilité avait augmenté. Et il avait bien plus confiance en lui. Les préparatifs, donc, ne permettaient pas au garçon de beaucoup discuter avec son amie qui semblait avoir perdu de sa joie de vivre, mais il voulait absolument régler cela, c'est pourquoi il en parla à Lucie un jour où elle était venue lui rendre visite. Celle-ci dit :
« Mec, il va falloir que tu te lances un jour, t'es amoureux d'elle depuis 15 ans, elle va finir par croire que t'es gay, ou pire, avoir un autre copain ! Saisis ta chance au mariage ! »
Le jour du mariage, Asteli enfila sa veste en queue de pie, son pantalon noir, sa chemise blanche, son nœud papillon et son veston vert, mit, comme toujours, sa montre dans la poche de celui-ci, passant accrochant la chaîne à un bouton. Il tenta tant bien que mal de se coiffer proprement mais ses cheveux étaient toujours aussi bordéliques, et ça, depuis près de trois ans. Le lémurien, qui s'était avérée être une femelle qui fut nommée Estra, passa sur l'épaule du garçon et il descendit afin d’accueillir les invités. Cela faisait plus d'une semaine qu'il n'avait pas vu la fille qu'il aimait, et il était impatient de la voir. Jamais il n'avait passé autant de temps sans la voir ! Aleicia entra en première, vêtue de sa robe de mariée, ses cheveux roux et ondulés dans son dos, une pâquerette dans ses cheveux, elle était magnifique. Elle était accompagnée de Lou, sa dame d'honneur. L'adolescent sentit son cœur rater un battement lorsqu'il la vit. Elle était magnifique. Ses cheveux bruns étaient, eux aussi, détachés, mais bruns, un coquelicot posé derrière son oreille les maintenait en place mais, fidèle à eux-même, une mèche rebelle subsistait. Vêtue d'une robe rouge à poids blancs et de bottes noires, Asteli de l'avait jamais vue aussi belle. Il s'approcha d'elle en souriant, ignorant le regard insistant et le sourire légèrement moqueur de sa sœur et dit, un peu gêné :
« Tu es....euh...voila quoi ! »
Un petit sourire étira les lèvres de Lou qui lui mit une petite gifle avant de dire :
« Idiot. »
Elle partit sans rien ajouter. Un peu perdu, Astel la fixa, frottant sa joue.
« Je t'ai dis de saisir ta chance, pas de la détruire ! »
Il se retourna en sursautant, Lucie était au pas de la porte, tout sourire. Astel murmura :
« J'ai rien fais. »
Il passa le temps avant la cérémonie à accueillir les nombreux invités avec son amie aux cheveux blonds, jetant des coups d’œils vers la salle de bain, où il savait que sa sœur et Lou se trouvaient, la préparant avant son entrée en scène.
La cérémonie, bon voilà quoi...Une cérémonie de mariage ! Elle le voulait, il le voulait, mais en fait, le garçon n'était pas vraiment présent, il regardait le vide, se demandant si il allait pouvoir se marier avec Lou, un jour, ou si il passerait sa vie à attendre comme un imbécile.
Après, il y eut le banquet, les discours, Astel en dit un en l'honneur de sa sœur, le blabla habituel, lui disant qu'il n'aurait certainement pas pu vivre sans ses moqueries et tout, et la musique commença, les gens dansèrent à la suite du couple de jeunes mariés. Mais Asteli cherchait Lou du regard et la vit enfin, assise, regardant le ciel, pourquoi semblait-elle si triste ? Il prit son courage à deux mains et se leva, laissant le lémurien endormi sur la table et s'approcha d'elle. La tête haute, il la regarda dans les yeux, des yeux si bruns. Il parvenait à contrôler son rougissement, mais son cœur n'avait jamais battu aussi vite. D'une voix sûre il demanda, d'une manière très polie, il aimait bien parler comme ça :
« M'accorderez-vous cette danse ? »
Il tendit sa main à la femme d'honneur en simulant une petite révérence, leva les yeux vers elle et sourit.
Elle finit sa bière, le regarda dans les yeux, achevant une genre de crise cardiaque chez le garçon, et prit sa main en disant :
« Avec plaisir ! »
Asteli la tira vers le centre de la pièce où les autres duos dansaient un slow. Toujours aussi nerveux et tentant de ne pas montrer qu'il était entre-autre sous l'influence d'une crise cardiaque et que si il ne s'était pas encore effondré parce que ses jambes étaient pire que du flan, c'était parce que l'adrénaline le maintenait debout, il prit la main gauche de Lou avec sa main droite et posa sa main gauche sur sa hanche avant de commencer à danser, essayant sans grand succès de la regarder dans les yeux tout en contrôlant ses jambes et le rougissement qui montait à ses joues.
Il ne dit rien, de toute façon, il dépensait beaucoup d'énergie pour contrer ses débordements émotionnels, alors si il parlait en plus... Lorsqu'il regarda Lou dans les yeux, sans réfléchir, il l'approcha de lui, baissant la tête pour pouvoir apprécier l'odeur corporelle de la jeune femme. Maintenant qu'il avait grandit, trouvé son totem, qu'il était presque adulte, elle ne lui semblait pas si inaccessible. Après tout, dans une vie, qu'étaient ces deux ans qu'ils avaient en différence ? Son cœur se calma progressivement, heureux d'être là, avec elle, il sentit la chaleur se diffuser dans tout son corps, un bonheur s'y installer. Elle était proche, si proche, et il l'aimait depuis toujours. Même si cet amour ne menait à rien, il avait bel et bien droit à cette petite danse comme récompense de ces années d'effort. Elle leva la tête, le regarda dans les yeux. Toute sa gêne s'était envolée, la musique s'arrêta, il s'arrêta aussi, mais ne se sépara pas de la jeune femme. Il approcha son visage du sien et déposa ses lèvres sur celles de Lou. Il fut, à vrai dire, choqué de son propre geste, s'attendant presque à se prendre une baffe, mais non. Les bras de la jeune femme passèrent derrière sa nuque, et  lui l'enlaça au niveau de la taille, se collant à elle avec douceur. Une chaleur agréable se diffusa dans son corps, il sentait le regard de presque toute la salle sur lui, mais qu'est-ce qu'il s'en foutait après tout ! Il sépara son visage de celui de celle qu'il aimait, la regarda dans les yeux, sourit plus sincèrement que jamais, et l'enlaça, plongeant son visage dans ses cheveux bruns.
Puis, lorsque la musique reprit, Asteli reprit la main de celle qui, apparemment, était maintenant sa petite amie et la tira vers une table, il s'affala sur une chaise, dos à la table, avec un énorme soupire. Il regarda Lou et, en souriant, dit :
« Je suis vidé de mes forces...T'as pas idée de la quantité d'énergie que ces trois dernières minutes m'ont demandé ! » Puis il enleva sa veste en queue de pie pour la poser sur la chaise à côté avant de passer sa main dans ses cheveux bouclés. La femme d'honneur ne s'était pas assise mais se mise à sa hauteur, près de lui, elle prononça son prénom, il leva donc la tête pour se trouver nez-à-nez avec elle, ce qui le fit légèrement rougir à nouveau.Elle dit :
« Je t'aime tellement ! » Et avant qu'il ne puisse dire quoi-que-ce-soit, elle lui sauta dessus, le serrant dans ses bras. Un peu pris au dépourvu, le garçon mit un peu de temps avant de la serrer doucement dans ses propres bras et de poser son visage dans le creux de son épaule. Il dit, doucement :
« Merci. »
Il souriait, et ses yeux étaient humides de joie. Il avait la sensation que si elle l'avait rejeté, il ne s'en serait jamais remis.
La voix de Lucie fit se séparer le nouveau couple. Gardant Lou dans ses bras,Astel tourna la tête.
« Putain c'pas trop tôt vous deux, j'avais l'impression que vous alliez crever sans jamais que ça arrive ! »
Sans réfléchir, le garçon répliqua :
« D'un autre côté tes plans 'rendre Lou jalouse' étaient pas des masses efficaces sachant qu'elle finissait toujours en couple ! »
Il se souvint alors que sa petite amie n'avait aucune idée qu'il n'était jamais sortit avec Lucie et que tout cela n'était qu'une mise en scène...Il écarquilla les yeux, remarquant son erreur.
Lou se leva, mit quelques secondes à comprendre avant d'exploser de rire. Astel se tourna vers la table, croisa les bras et posa sa tête dessus, les bruits d'applaudissements sarcastiques de Lucie n'aidaient pas.
La suite de la fête fut pleine de bière et champagne, Asteli et Lou ne se quittèrent plus de la soirée, dansant comme des crétins sous les rires de la mère du garçon, de sa sœur et de son beau-frère. De temps en temps, entre deux éclats de rire, Aleicia dirait « Vous êtes embarrassants ! » ou Clara s'exclamerait  « Vous êtes vraiment faits l'un pour l'autre ! »
Ils finirent la soirée endormis sur le canapé après le départ de tous les autres invités et des mariés. Les deux étaient tellement fatigués qu'ils s'étaient endormis ainsi, les bras de l'adolescent autour du corps de sa petite amie.
Après le mariage, bien évidemment, le couple s'était rapproché. Si avant, Astel avait du mal à entrer en contacte physique avec la femme qu'il aimait, il n'arrêtait plus de lui faire des câlins ou de l'embêter. Le lendemain de la fête, il s'était réveillé contre elle et se trouva étonné, il avait oublié qu'il avait enfin fait le pas en avant nécessaire à son rapprochement avec elle. Les jours suivants, il était resté un peu gêné, rougissant lorsqu'il prenait la main de Lou ou hésitant à l'embrasser, mais après quelques jours, il s'était totalement détendu. Jamais il n'avait été en couple, et sa petite amie le savait, car la fille de ses rêves avait toujours été elle. A son école, beaucoup vinrent vers lui dès qu'il retourna en cours et lui demandèrent :
« Astel ! C'est vrai que tu sors avec quelqu'un qui a dix-sept ans ? »
Il s'était trouvé ultra gêné et avait balbutié un petit "euh...oui" avant d'affronter les milliards de questions posées par ce qui semblait être la totalité des élèves. Mais il était heureux, il n'avait jamais été aussi content de sa vie, et de sa personne. Sa confiance avait encore augmenté, la timidité qu'il avait subit pendant son enfance n'était plus qu'un mirage de mémoire. Que vous dire sur leur relation ? Ils arrêtent pas de se taper dessus mais aussi de flirter, en un sens, leur relation était très adulte, très développée dès le début, peut-être parce qu'ils étaient de très bons amis depuis la naissance du garçon, mais en tous cas, dans les premiers mois de leur relation, ils étaient déjà comparés à un vieux couple marié.

Des années passèrent, Astel allait bientôt finir le lycée, leur relation avait trois ans et le garçon venait d'avoir 18 ans (il venaiiit d'avoiiir dix-huit aaaanssss♪). Après trois ans de relation, une des personnes ayant 20 ans et l'autre 18, est-ce vraiment nécessaire de préciser qu'ils avaient déjà passé le cap de l'intimité totale ? Bref ! Un matin, Asteli ouvrit les yeux pour trouver sa petite amie à côté de lui, réveillée. Il la regarda, normalement elle était vachement fainéante le matin (et oui, il se souvenait de comment elle était arrivée à moitié à poils dans son lit!), c'était donc bizarre qu'elle soit réveillée. Prêt à lui demander ce qui n'allait pas, il s'assit, faisant sursauter Estra qui dormait sur sa table de nuit.
« Dis il faudrait pas qu'on s'marie ? »
Si la voix n'était pas venue de sous le lit, le garçon aurait sûrement été moins surpris. Les yeux écarquillés, il regarda Lou, allongée sur le dos, les yeux cernés et les bras derrière la nuque, elle ne le regardait même pas. Après un moment de chargement cérébral, Astel dit, ou plutôt hurla :
« QUOI ?! »
Elle se redressa si soudainement que l'adolescent failli tomber du lit, elle hurla :
« Quoi QUOI ? »
Elle le regardait, malgré le manque de lumière présent dans la chambre, il captait définitivement un énervement. Un peu moins fort, il dit :
« Bah je sais pas moi, je me réveilles et je te vois réveillée, je m'inquiète et tu me lance ça, comme ça, basta ! »
La jeune femme qu'il aimait fit la moue en disant :
« Tu m'aimes pas assez c'est ça ? »
Directement, Asteli dit, un peu indigné :
« OH ! Je te rappelle que c'est MOI qui t'ai couru après pendant QUINZE ANS ! »
Elle se redressa légèrement en disant :
« Bah je vois pas le problème alors ! »
« Y'en a pas en effet... »

Astel ne dit rien, il la regardait, un peu sur le cul, et soudain il s'exclama :
« Attend, est-ce que tu viens de me demander en mariage ?! »
Lou prit la main de notre protagoniste, l'embrassa sur la joue et dit :
« Voui ! »
Cependant, le jeune homme regardait le vide sans réagir, il murmura :
« C'est juste que... »
Elle se décala pour croiser son regard, disant :
« ...Que quoi ? »
Semblant revenir à la réalité, le garçon dit, hilare :
« Bah c'est pas très cérémonieux comme fiançailles n'est-ce pas ? »
Elle rit, ce rire faisait toujours sourire Asteli.
« Pff, c'est nul les cérémonies, tu préfères que je me déguise en homme barbu et que je me mette un genou à terre devant toi avec deux anneaux en or incrustés de diamants ? »
Il l'embrassa rapidement avant de dire :
« Je t'imagine parfaitement avec une barbe ! » Puis l'embrassa plus longuement. « Comment on va annoncer ça à ma mère sans qu'elle commence à péter un câble sur ta future robe de mariée ? »
Les yeux de sa nouvelle fiancée s'arrondirent, elle dit :
« Robe de mariée ?..Attend mais y'a pas moyen c'est trop nul comme robe, tout blanc, tout nul, un voile, une longue truc derrière qui prend la poussière, te fous pas de ma gueule je me marie pas avec une cérémonie moi! »
« Eh bah tu connais ma mère, va falloir la prendre avec des baguettes pour éviter ça ! »

Elle s'allongea sur lui, l'obligeant à se coucher de nouveau, elle soupira :
« On verra plus tard, à cause de cette connerie j'ai les yeux grands ouverts depuis cinq heure, aller, à ce soir moi je dors ! »
Astel commença à caresser les cheveux bruns de Lou.
Un rayon de lumière traversa soudain la chambre, Astel sursauta, remontant sa couverture sur son torse par réflexe et, se tournant vers la porte, il cria :
« MAMAN ! T'es sérieuse ? Tu rentres dans la chambre de ton fils de dix-huit ans sans toquer alors qu'il est avec sa copine de 20 ans ?!! T'as peur de rien ma parole ! »
Souriant, Clara dit :
« J'aime prendre des risques ! Et j'ai entendu des cris ! »
Lou leva vite fais la tête du torse de son petit-ami et dit
« On parlait de mariage » avant de sursauter en criant « MERDE ! »
« T'ES SERIEUSE LOU ?! » s'écria Astel. Clara couru vers la fenêtre, tira les rideaux. La pièce fut soudain emplie de lumière, son fils hurla de douleur, ses yeux clairs étaient particulièrement sensibles aux changements de luminosité, et là, il pouvait juste voir du blanc et des étoiles.

Autant vous dire qu'on obligea le couple à se lever, à se poser à table, on rappliqua Aleicia, et on les baratina sur le mariage parfait qu'ils devaient avoir. Malgré les "Mais...On veut pas de...Je vous dit que...mais attendez...On a pas le droit à un avis ?" sortant occasionnellement des bouches du couple qui ne voulaient vraiment pas de grosse cérémonie, la sœur et la mère du jeune homme continuaient de discuter très très activement des planifications du mariage avant d'obliger Lou à aller se changer (oui, dans la maison de Astel, tu te balades en sous-tifs devant la famille, et c'est normal !) et l'amenèrent choisir sa robe. Le garçon était assis là, tout seul chez lui, une tasse de thé en main, affalé sur une chaise en bois, il regarda Estra, les sourcils levés et soupira en disant :
« Eh beh...C'était vite réglé tout ça... » Avant de boire une gorgée de son thé maintenant tiède.

Pendant tout le temps de l'absence de sa future femme, Astel était resté allongé sur son lit, caressant pensivement la tête de son amie lémurien, pensant à ce qui venait de se passer. Il venait de se fiancer, venait de se promettre à Lou...Oui, bien évidemment, il l'aimait, et depuis toujours, mais il avait dix-huit ans, n'avait même pas fini sa scolarité...et c'était arrivé si rapidement... Après quelques  temps de réflexion, il ferma les yeux, souriant, il était heureux.
La rumeurs des fiançailles d'un des élèves de l'école se diffusa à une vitesse pas croyable. Asteli offrit un anneau en argent à sa fiancée. Au début, il ne pensait même pas avoir d'alliance, trouvant cela inutile, mais sa mère lui avait offert un discours insistant sur l'importance du symbole, elle portait encore son alliance, 18 ans après la disparition de son mari ! Astel puisa donc dans ses réserves pour acheter les bagues qui plairaient aux deux fiancés, simples, pas trop extravagantes et discrètes. Pourtant, au sein de son école, tous semblèrent remarquer la bague que le garçon avait ajouté à son style vestimentaire. Il passait donc des journées très gênantes et amusantes, entouré de filles lui demandant comment serait décoré la salle et comment serait habillée sa femme, ou de garçons lui demandant pourquoi il voulait gâcher sa vie si jeune ou comment ils pensaient le faire la première fois...A cette question Asteli ri à vive-voix, y avait-il vraiment des adolescents qui pensaient qu'on attendait encore la lune de miel ? Le moment le plus gênant fut la première fois que Lou le rejoint à la sortie du lycée. A partir du moment où ils s'embrassèrent, tout le monde se mit à les fixer, certaines personnes allaient même poser des questions à la future femme de leur camarade de classe.
Le temps passa à une vitesse incroyable, les examens, et là, c'était le moment des préparations de la fête. Plus le temps passait, plus le garçon était anxieux, il ne savait même pas pourquoi. Sûrement parce qu'il s'engageait pour quelque chose de gros ! Quelque chose qui le suivrait toute sa vie. Mais ses doutes s'envolaient dès qu'il voyait Lou, le simple contacte de sa main contre la sienne lui donnaient envie de passer sa vie avec elle.

Vint le jour du mariage. Heureusement, il faisait un temps radieux car ils avaient prévu de tout faire dehors, de la cérémonie à la fête, tout se déroulerait dans les champs appartenant à sa mère qui étaient vides de chevaux. Même si elles avaient forcées le couple à célébrer l’événement, Astel et Lou avaient quand même réussi à faire quelques arrangements. Le jour même, donc, le garçon se réveilla, le cœur battant si vite que sa poitrine menaçait d'exploser, mais en même temps, il ne pouvait retenir un sourire béat. Il s'habilla avec soin, ce jour-là. Il mit une chemise blanche, un veston violet pâle, un nœud papillon violet foncé, et une veste lui arrivant mi-cuisses violette très foncée, virant presque sur le noir. Le reste, eh bien, sa montre à gousset, un pantalon noir et des chaussures noires. Comme pour le mariage de sa sœur, il essaya de bien se coiffer avant de finalement se décider à remettre ses cheveux en bordel bouclé. Y'avait aucun espoir là-dessus ! Il descendit de sa chambre, sous le regard de sa mère et de sa sœur, qui étaient toutes les deux sur leur 31. Lucie était là, elle aussi. Portant une robe brune à ceinture en tissus beige, elle était témoin de Astel.
La matinée passa très vite, avec les dernières préparations, et plus vite qu'il ne l'aurait voulu, le garçon se trouva sous l'autel, face à la personne qui le marierait. Il était vraiment anxieux, debout, devant toute cette foule assise, des amis de famille, des amis, des gens qu'il ne connaissait pas du tout...Au moins, Lucie était à côté de lui. Il ne savait pas quoi faire de ses mains, son corps tremblotait, il espérait qu'on ne le voit pas. Puis, il vit sa fiancée marcher dans l'allée, son père accroché à son bras, elle portait une robe verte, pieds-nus, les cheveux détachés, ondulant dans son dos, un sourire aux lèvres, sourire contagieux qui s'afficha directement sur le visage de Astel. Dieu que les cérémonies de mariage sont niaises ! C'était sa pensée, mais après tout, c'était sa femme, là, devant lui, c'était sa main qu'il tenait, son visage qu'il regardait. Et il était heureux. Le sermon du marieur était vraiment chiant par contre, il voulait bouger, il n'aimait pas rester sur place, et cette cérémonie n'était, pour l'instant, vraiment pas à l'image du couple ! Alors quand ce fut au tour de Lou de répéter ce que l'homme disait, Astel se mit à danser légèrement sur place, appréciant les visages étonnés de tous ceux qu'il n'avait vu qu'une fois dans sa vie, et surtout le ricanement de Geoffrey et Lucie.
A la fin, Astel sauta presque sur sa nouvelle femme, et l'embrassa avec passion, se serrant contre elle, appréciant l'idée que cette femme était unie à lui.

La réception fut un gros moment de stress pour le jeune marié, il avait, dans sa poche, un papier contenant un discours qu'il avait écrit la veille, on lui avait rappelé hier qu'il devait en dire un... Alors, quand il s'assit aux côtés de sa femme, oui, sa femme... il du presque immédiatement se lever. Tous les regards se tournèrent vers lui, et sa timidité passée sembla revenir abattre sur lui. Après s'être éclairci la voix, il passa sa main dans ses cheveux et dit, assez haut pour que tous les invités puissent l'entendre :
« Pour être honnête, je ne connais pas mon discours, parce qu'on m'a rappelé qu'il fallait que je l'écrive hier matin...Alors la moitié sera improvisée. » Il rangea son papier dans sa poche, « J'aimerais d'abord dire quelque chose à ma mère. » Il tourna la tête vers Clara, « Tu m'as élevé, moi, gamin relativement difficile à vivre, trop timide pour parler à qui-que-ce-soit, et tu l'as fait seule. Tu m'as souvent menti, mais ces mensonges ont aussi fait de moi la personne rêveuse que je suis maintenant, merci pour tout. » Il sourit à sa mère avant de se tourner vers sa sœur, « Aleicia, tu es une sœur exceptionnelle, tu m'as toujours soutenu dans mes décisions et même si tu te moquais toujours de moi, c'est un rôle de sœur aînée. Toi et maman avez accepté Lou dans la famille avant même que je n'en fasse partie, et c'est grâce à votre gentillesse et votre compréhension que j'ai pu rencontrer et épouser la fille qui se trouve à côté de moi. » Puis, il se tourna vers Lucie, après un petit ricanement, il continua : « Lucie, qu'est-ce que je peux dire ? Tu fut ma première amie, la personne qui m'a aidé à m'ouvrir au monde, tu m'as toujours soutenu, m'obligeant à m'approcher de Lou et je ne serais pas là sans tes habitudes de brutes ! » Toute la foule rit, Lucie lui fit un clin d’œil, il sourit, « Merci. » Sa tête se tourna vers ses beaux-parents. « Carl, Ellie, vous m'avez accepté dans votre famille et m'avez autorisé à épouser votre enfant, même si elle ne vous aurait certainement pas laissé le choix ! Vous avez élevé votre fille à la perfection, lui offrant les valeurs de l'amitié, de la famille, mais aussi de la bonne humeur, de l'aventure et de l'imagination, et vos livres sont vachement bien ! » Vers Geoffrey, il dit : « Geoffrey...Bah écoute hein, merci d'avoir jamais essayé de te taper ma femme ! J'apprécie beaucoup le geste ! » La foule, encore une fois, rit. Et Asteli tourna vers sa femme, son visage s'adoucit, un doux sourire aux lèvres, il continua : « Lou, toi, je sais même pas quoi te dire...Je t'aime tellement et je t'ai toujours aimée, tu as supporté mes caprices de gosse et mes crises d'adolescent, tu m'as tellement appris, de la nature au dessin, même si tu as échoué pour ce dernier ! Je ne peux pas m'imaginer l'avenir sans toi car tu es et a toujours été la fille de mes rêves ! Et je n'arrive toujours pas à croire que cette bague, à ton doigt, est une preuve que tu partages cet amour, ça fait plus de trois ans que nous sommes ensembles, et je n'arrive toujours pas à y croire.  Et je te promet que nous partirons voir le monde, tous les deux, comme je te l'ai promis lorsque j'avais quatorze ans. »  En silence, il leva son verre, et tous les invités firent la même chose. Puis, enfin, il s'assit à nouveau. En fait il avait tout improvisé... Après lui avoir embrassé la jour, Lou se leva et dit un petit discours destiné à tous les invités, un discours qui lui ressemblait. Puis, elle s'assit. Asteli l'embrassa avant de l'enlacer tendrement.
La fête était très amusante, il ne s'attendait pas à s'y amuser autant ! Il dansa avec sa mère, sa sœur, et, bien sûr Lou. La musique était très celtique, selon le choix des mariés, et ils s'amusèrent comme des fous, buvant de la bière à flots et mangeant comme des gros goinfres.

Une journée de remise de gueule de bois sévère plus tard, Asteli se réveilla pour trouver sa femme assise à table, semblant préparer une aventure. Oui, elle préparait une aventure ! Leur aventure. Lorsque le garçon la vit, il l'embrassa et lui dit :
« On parle de ça quand je reviens, d'accord ? Je vais prendre une douche ! »
Il déposa un nouveau baisé sur le haut de la tête de Lou avant d'aller prendre une douche. Il réfléchit à leur départ, à l'idée de tout laisser derrière eux pour aller vers des lieux inconnus. C'était incroyablement excitant ! Et peut-être que Astel révérait son père ! Il rentrait chez lui, des années plus tard, et contera ses aventures à sa mère et sa sœur, et eut-être même ses neveux ou nièces ! Mais en même temps, c'était relativement effrayant...
Il sortit de la douche, une serviette autour de la nuque pour empêcher ses cheveux aplatis de goutter partout, si ils avaient plus l'habitude de squatter du côté Ethaven, pour une fois, ils avaient dormis chez les parents de Lou. Tirant une chaise, le garçon se posa à côté de Lou, prit sa main libre et dit :
« Alors, tu veux aller où ? »
Elle se débarrassa de la main de Asteli pour chercher un nouveau crayon avant de dire, toute excitée :
« Je sais pas, partout ! On peut commencer par la ville la plus proche ! Ou la plus loin ! Traverser la forêt et arriver en terres inconnues ou bien prendre la route au sud ! Tu préfères quoi ? »
Le garçon sourit à pleines dents, elle avait l'air si exciter ! Il réfléchit ue seconde avant de dire, en pointant, sur la carte, les endroits d'où ils voulaient parler :
« Je propose qu'on commence par aller à la ville la plus proche, puis, on peut passer par un lieu plus sauvage, une forêt ou une plaine vierge, et on peut retourner dans une ville, comme ça on peut dormir dans un vrai lit de temps en temps, et manger un bon repas dans une auberge ou quelque chose ! »
Il sourit et continua, « Ma mère ma proposé de travailler un peu avec elle pour avoir de l'argent pour le voyage, je vais faire ça pendant qu'on prépare notre itinéraire ! »
Puis, Lou lui dit qu'elle ferait des réparations afin de pouvoir gagner de l'argent et apprendre des choses avant de s'exclamer que leur premier point était fixé. Astel l'embrassa avec douceur avant de dire :
« Allez, j'y vais ! »

Les mois qui suivirent, le couple préparait leur voyage, travaillaient pour gagner leur argent, et se préparaient doucement. Ce fut le février suivant que Astel et Lou durent faire leurs adieux à leurs parents. Ce fut, à vrai dire, bien plus difficile que prévu. La mère et les beaux-parents de Asteli préparèrent un gros repas pour fêter leur départ, et le lendemain venu, les au-revoir furent déclarés. Astel enlaça sa mère le plus fort possible contre lui, elle allait lui manquer plus que tout, bien plus, elle qui avait toujours été si courageuse. Des larmes coulaient sur les joues de Clara, mais elle continuait de sourire et dit, en essuyant une larme de sa joue :
« Si tu as des nouvelles de ton père, tu me tiens au courant hein ? Et faites attention à vous.»
Son fils l'embrassa sur le front et dit : « Bien sûr ! »
Il savait ce qui l'inquiétait, la dernière fois que quelqu'un de sa famille était partit à l'exploration, il avait totalement disparu, sans laisser de traces, mais cette fois, Lou et Astel allaient veiller l'un sur l'autre, et c'est pour cela que le garçon avait appris la maîtrise de l'épée, sa mère lui en avait offert une pour son départ.
Puis, Aleicia frappa le bras de son frangin pour lui dire au-revoir. Maintenant qu'il faisait attention, que les adieu étaient là, cette femme et sa mère lui semblaient toutes petites...Comment avait-il pu rater une telle différence de taille entre les deux femmes et lui ?! La gorge serrée, il enlaça Lucie avant de se mettre à cheval et partir au pas, en compagnie de sa femme, regardant sa ville natale disparaître à l'horizon, tout comme le petit lémurien posé sur sa tête.
Les semaines passaient, ils s'amusaient comme des fous, flirtant occasionnellement, se criant dessus de temps en temps, et après quelques semaines, la maison et les lits moelleux ne manquaient plus vraiment à Asteli. Il aimait cette vie, seul, sur la route, avec sa fiancée, un lémurien et deux chevaux ! Parfois, ils passaient dans des villages, achetaient des vivres et gagnaient un peu d'argent : Lou grâce à ses talents de mécanicienne et Astel grâce à ses talents d'homme à tout faire. Et après quelques jours dans le village, ils partaient.
Ils arrivèrent à Carda, une grande ville qui impressionna Astel, et y restèrent un bon bout de temps. Maintenant, ils se préparent à leur prochain départ.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 18:52

Bon bah je m'excuse mais j'ai dû faire l'histoire comme Lou...Donc il faudrait supprimer les messages précédents =/
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 18:56

C'est fait ! La fiche est donc terminée ? =D

_________________
Merci à Nono pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 20:39

Merci et non, j'ai encore le caractère à faire!
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 20:39

My bad, je voulais dire l'histoire* xDDD

_________________
Merci à Nono pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 19 Mai - 21:30

Ah ça oui XD
Revenir en haut Aller en bas
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
avatar
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Lun 20 Mai - 13:23

Mon dieu tout ce qu'il y a ! J'en reviens pas ! Omg

_________________

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Mar 21 Mai - 13:55

Je m'emporte très facilement hide
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Mar 21 Mai - 14:01

Mais. Mais. Mais pourquoi vous faites autant ? '^' J'veux voir la longueur de tes Rp moi. *^* ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Mar 21 Mai - 14:14

Ils sont pas si longs parce que j'ai moins te temps à couvrir XD Mais honnêtement RP ça dépend de beaucoup de choses!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Lun 27 Mai - 16:41

Désolée pour le double post, juste pour dire que je suis navrée pour le temps de finalisation, mais avec les oraux de bac, le bac et le code, j'ai pas beaucoup de temps donc...Désolée! Je finirais au plus vite!
Revenir en haut Aller en bas
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
Messages : 324
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : QG de Lohendra la plupart du temps
Humeur : Généralement sympathique quand il ne croise pas Lloyd

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Pistolet/vitesse décuplée
Age du personnage: 94 ans
Métier: Chef de la Section Wakanda, membre du conseil et duc de Carda
avatar
James Ruthel
Modo | Membre du Conseil | Section Wakanda
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Lun 27 Mai - 17:16

Je pense que nos Admin t'en voudrons pas ^^ tout le monde à une vie IRL xD
Bah je te dis merde pour tout ce que tu as hein ;)

_________________

Section Wakanda Powaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
Messages : 825
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Hibou | Illusionniste
Age du personnage: 123 ans
Métier: Membre du Conseil
avatar
Alistair Lormëne
Admin | Membre du Conseil | Général des chevaliers
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Lun 27 Mai - 18:25

Comme l'a dit Jamechou, c'pas grave du tout, de toute façon, tous les forums sont un peu mis sur stand by en ce moment, et c'est comme ça chaque année, alors on comprend parfaitement.

Sur ce bonne chance à toi !

_________________
Le prince Ali s'exprime en lightsalmon
Merci à ma fifille ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Sam 6 Juil - 21:55

OMG J'AI FINI! (caractère fait à l'arrache mais bon j'aime pas ça de toute façon)
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Dim 7 Juil - 19:00

Je suis un boulet mais hier j'étais morte xD. Et aujourd'hui aussi. Juste pour dire que ta fiche sera du coup corrigée demain, comme celle de Svein =)

_________________
Merci à Nono pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
Messages : 688
Date d'inscription : 14/04/2013

Feuille de route
Totem/Pouvoir: Ours/Force accrue
Age du personnage: 26 ans
Métier: Chevalier
avatar
Andrew Winston
Admin | Chevalier | Lieutenant de Blaoria
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   Lun 8 Juil - 20:50

Il était beau comme un enfaaant, fooort comme un hommeuh ♫ Ahem. J'aime toujours autant la demande en mariage et à la toute fin de l'histoire y'a une micro faute où tu parles de Lou comme étant la fiancée d'As alors qu'ils sont mariés. Bref xD. Du coup en fait j'ai rien à redire, ça colle super bien avec la fiche de Lou, tout est parfait, tu es validée ♥. N'oublies pas d'aller faire noter ton avatar, ton totem et ton pouvoir et amuse toi bien ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Asteli Ulalik Ethaven [OMG fini]
» Fiche de Présentation, Makori au pieds de feu(fini)
» [Validée]Présentation d'un Ange sans ailes... [FINI!]
» Présentation de Saeko Shimizu, une combattante [fini]
» Présentation de usagi [pas fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kwanita Dena ::  :: Présentations ♫ :: Présentations archivées-